Adresse de l'organisation

  • 596 Boulevard Albert Camus
    69400 Villefranche-sur-Saône
    France
  • Tel : 04 74 04 10 98
Voir la carte

Site web de l'organisation


https://schema.org/OfflineEventAttendanceMode
https://schema.org/EventScheduled
France
  • <p></p><p><b><i> Résumé :</i></b></p> <p>Le syndrome d'apnée-hypopnée du sommeil (SAOS) se définit par la survenue de plus de 5 évènements respiratoires obstructifs (obstruction pharyngo-laryngée) par heure de sommeil (index d’apnée-hypopnée ou IAH, &lt; 5). Les apnées et hypopnées (baisse de 50% de la respiration) constituent ces évènements respiratoires. Au moins 4 % des hommes et 2 % des femmes adultes sont atteints de cette maladie, surtout vers l'âge de la cinquantaine.</p> <p>Ces perturbations respiratoires ont deux types de conséquences : <i>en premier lieu</i>, elles déstructurent le sommeil en le fractionnant par des microéveils, responsables d’une somnolence diurne; la baisse de vigilance en résultant augmente le risque d'accident de la circulation et du travail. <i>En deuxième lieu,</i> elles sont à la source d'HTA, HTAP, ischémie myocardique, troubles du rythme, myocardiopahie et AVC par le biais de l'hypoxémie et de l'activation du système autonome qu'elles engendrent. Le SAOS sévère s'accompagne d'une augmentation de la mortalité par maladies cardiovasculaires.</p> <p>La symptomatologie est variée et concerne presque l'ensemble des spécialités : somnolence diurne (du matin et alors évocatrice, en réunion ou devant la TV), </p> <p> </p><p> </p><p>asthénie dès le réveil (impression de ne pas avoir dormi), étouffements nocturnes constatés le plus souvent par le partenaire, céphalées matinales, agitation nocturne (fréquente), nycturie, dépression, hypersudation, troubles de la libido, HTA. Ces </p> <p> </p><p> </p><p> </p><p> </p><p> </p><p> </p><p>symptômes, rarement tous présents, sont d'autant plus évocateurs lorsqu'ils surviennent chez des ronfleurs, obèses (ces deux dernières caractéristiques n'étant pas constantes dans le SAOS). <b>Il faut en fait y penser</b> <b>et savoir rechercher les autres symptômes lorsqu'un seul d'entre eux est rapporté.</b></p> <p>Le diagnostic est établi par l'enregistrement du sommeil dont il existe deux variantes, chacune pouvant maintenant être réalisée au domicile ou en structure hospitalière:</p> <p><i>La polygraphie</i>, la plus simple, détectera les anomalies respiratoires et les hypoxémies; elle est assez facile d'interprétation et peut être proposée devant un tableau clinique typique de SAOS ou à l’opposé en situation de dépistage chez un sujet peu ou pas symptomatique (en tout cas non somnolent). Elle sera alors suffisante lorsqu'elle diagnostiquera un SAOS sévère ou quand elle n’identifiera pas de SAOS même léger dans une situation de dépistage. Dans tous les autres cas, <b>il ne faudra pas s'en contenter</b> et avoir alors recours à une polysomnographie. <i>La polysomnographie</i> détecte non seulement les évènements respiratoires et les hypoxémies mais étudient précisément la qualité et la quantité du sommeil, identifiant microéveils et myoclonies; <b>c'est l'examen de référence</b>. </p> <p>Le traitement évolue ces dernières années avec une montée en puissance des orthèses d’avancée mandibulaire. Avant cela, Il faut insister sur les règles hygiéno-diététiques (amaigrissement ++, abstinence d'alcool, de somnifères ou sédatifs…) pour tous les SAOS.</p> <p> <i>Le SAOS sévère</i> (Index d'Apnée-Hypopnée &gt;30) relève avant tout de la ventilation nocturne en pression positive (traitement de référence) ou PPC, d'orthèse d’avancée mandibulaire en cas d'échec de la PPC, de chirurgie d'avancement maxillo-mandibulaire dans les cas de rétrognathisme du patient de moins de 60 ans. </p> <p><i>Les SAOS légers et modérés </i>(Index &lt; 30) bénéficieront en 1<sup>ère</sup> intention des orthèses d’avancée mandibulaire ou de la ventilation nocturne, de la chirurgie ORL parfois (UVPP), du traitement positionnel, de la chirurgie d'avancement maxillo-mandibulaire beaucoup plus rarement. </p> <p>Les indications thérapeutiques et l’orthèse d’avancée mandibulaire seront plus particulièrement développées.</p> <br><p></p>
    • Villefranche-sur-Saône, France
    • 596 BD A. CAMUS
      France
    Thumb
    Sept
    21

    2017

    Minassian

    Villefranche-sur-Saône, France
    Practisdental
    https://schema.org/OfflineEventAttendanceMode
    https://schema.org/EventScheduled
    France
  • <p><b><u>Introduction :</u></b></p><p>Le <b>syndrome d'apnée-hypopnée du sommeil (SAOS)</b> se définit par la survenue de plus de 5 évènements respiratoires obstructifs (obstruction pharyngo-laryngée) par heure de sommeil (index d’apnéehypopnée ou IAH, &lt; 5). <br>Les apnées et hypopnées (baisse de 50% de la respiration) constituent ces évènements respiratoires. <br>Au moins 4 % des hommes et 2 % des femmes adultes sont atteints de cette maladie, surtout vers l'âge de la cinquantaine. </p>
    • Villefranche-sur-Saône, France
    • 596 Bd Albert Camus
      France
    Thumb
    Sept
    21

    2017

    Syndrome D'apnee-Hypopnee Obstructive Du Sommeil

    Villefranche-sur-Saône, France
    Practisdental
    https://schema.org/OfflineEventAttendanceMode
    https://schema.org/EventScheduled
    France
  • <p></p><p><b><i> Résumé :</i></b></p> <p>Le syndrome d'apnée-hypopnée du sommeil (SAOS) se définit par la survenue de plus de 5 évènements respiratoires obstructifs (obstruction pharyngo-laryngée) par heure de sommeil (index d’apnée-hypopnée ou IAH, &lt; 5). Les apnées et hypopnées (baisse de 50% de la respiration) constituent ces évènements respiratoires. Au moins 4 % des hommes et 2 % des femmes adultes sont atteints de cette maladie, surtout vers l'âge de la cinquantaine.</p> <p>Ces perturbations respiratoires ont deux types de conséquences : <i>en premier lieu</i>, elles déstructurent le sommeil en le fractionnant par des microéveils, responsables d’une somnolence diurne; la baisse de vigilance en résultant augmente le risque d'accident de la circulation et du travail. <i>En deuxième lieu,</i> elles sont à la source d'HTA, HTAP, ischémie myocardique, troubles du rythme, myocardiopahie et AVC par le biais de l'hypoxémie et de l'activation du système autonome qu'elles engendrent. Le SAOS sévère s'accompagne d'une augmentation de la mortalité par maladies cardiovasculaires.</p> <p>La symptomatologie est variée et concerne presque l'ensemble des spécialités : somnolence diurne (du matin et alors évocatrice, en réunion ou devant la TV), </p> <p> </p><p> </p><p>asthénie dès le réveil (impression de ne pas avoir dormi), étouffements nocturnes constatés le plus souvent par le partenaire, céphalées matinales, agitation nocturne (fréquente), nycturie, dépression, hypersudation, troubles de la libido, HTA. Ces </p> <p> </p><p> </p><p> </p><p> </p><p> </p><p> </p><p>symptômes, rarement tous présents, sont d'autant plus évocateurs lorsqu'ils surviennent chez des ronfleurs, obèses (ces deux dernières caractéristiques n'étant pas constantes dans le SAOS). <b>Il faut en fait y penser</b> <b>et savoir rechercher les autres symptômes lorsqu'un seul d'entre eux est rapporté.</b></p> <p>Le diagnostic est établi par l'enregistrement du sommeil dont il existe deux variantes, chacune pouvant maintenant être réalisée au domicile ou en structure hospitalière:</p> <p><i>La polygraphie</i>, la plus simple, détectera les anomalies respiratoires et les hypoxémies; elle est assez facile d'interprétation et peut être proposée devant un tableau clinique typique de SAOS ou à l’opposé en situation de dépistage chez un sujet peu ou pas symptomatique (en tout cas non somnolent). Elle sera alors suffisante lorsqu'elle diagnostiquera un SAOS sévère ou quand elle n’identifiera pas de SAOS même léger dans une situation de dépistage. Dans tous les autres cas, <b>il ne faudra pas s'en contenter</b> et avoir alors recours à une polysomnographie. <i>La polysomnographie</i> détecte non seulement les évènements respiratoires et les hypoxémies mais étudient précisément la qualité et la quantité du sommeil, identifiant microéveils et myoclonies; <b>c'est l'examen de référence</b>. </p> <p>Le traitement évolue ces dernières années avec une montée en puissance des orthèses d’avancée mandibulaire. Avant cela, Il faut insister sur les règles hygiéno-diététiques (amaigrissement ++, abstinence d'alcool, de somnifères ou sédatifs…) pour tous les SAOS.</p> <p> <i>Le SAOS sévère</i> (Index d'Apnée-Hypopnée &gt;30) relève avant tout de la ventilation nocturne en pression positive (traitement de référence) ou PPC, d'orthèse d’avancée mandibulaire en cas d'échec de la PPC, de chirurgie d'avancement maxillo-mandibulaire dans les cas de rétrognathisme du patient de moins de 60 ans. </p> <p><i>Les SAOS légers et modérés </i>(Index &lt; 30) bénéficieront en 1<sup>ère</sup> intention des orthèses d’avancée mandibulaire ou de la ventilation nocturne, de la chirurgie ORL parfois (UVPP), du traitement positionnel, de la chirurgie d'avancement maxillo-mandibulaire beaucoup plus rarement. </p> <p>Les indications thérapeutiques et l’orthèse d’avancée mandibulaire seront plus particulièrement développées.</p> <br><p></p>
    • Villefranche-sur-Saône, France
    • 596 BD A. CAMUS
      France
    Thumb
    Sept
    21

    2017

    Syndrome d’apnée-hypopnée obstructive du sommeil

    Villefranche-sur-Saône, France
    Practisdental
    https://schema.org/OfflineEventAttendanceMode
    https://schema.org/EventScheduled
    France
  • <p></p><p>L’exercice de la PAT nous initie aux règles de:</p> <p> </p><ul> <li>l’esthétique (sourire et soutien du visage)</li> <li>la phonation</li> <li>l’occlusion</li> </ul> <p><b>Venez apprendre avec nous toutes ces notions indispensables à une bonne pratique prothétique </b><b>(même en implantologie).</b></p><p><b></b></p><p><b>Découvrez comment:</b></p><b> <p> </p><ul> <li>faire l’examen de votre patient</li> <li>établir un plan de traitement</li> <li>pratiquer les empreintes primaires</li> <li>pratiquer les empreintes secondaires</li> <li>prendre une RIM</li> <li>Valider l’essayage</li> <li>poser et équilibrer les prothèses</li></ul> <br> Les participants pourront voir en Live sur patient toutes les séquences du traitement. <br></b><p></p><br><p></p>
    • Villefranche-sur-Saône, France
    • 596 Bd A. CAMUS
      France
    Thumb
    Mai
    18

    2017

    La prothèse adjointe totale enfin maitrisée

    Villefranche-sur-Saône, France
    Practisdental
    https://schema.org/OfflineEventAttendanceMode
    https://schema.org/EventScheduled
    France
  • <p>Le rationnel du all on 4 et sa mise en pratique par le Pr Malo en personne</p>
    • Villefranche-sur-Saône, France
    • 596 Bd A. CAMUS
      France
    Thumb
    Mars
    23

    2017

    Concept all on 4

    Villefranche-sur-Saône, France
    Practisdental
    https://schema.org/OfflineEventAttendanceMode
    https://schema.org/EventScheduled
    France
  • <p></p><p>« A la recherche d’une solution prothétique qui accompagne les déplacements de la selle lors de la fonction en</p><p>préservant pilier et capital osseux». </p><p></p>
    • Villefranche-sur-Saône, France
    • 596 Boulevard Albert Camus
      France
    Thumb
    Avr
    07

    2016

    Les implants : piliers de la prothèse partielle amovible

    Villefranche-sur-Saône, France
    Practisdental
    https://schema.org/OfflineEventAttendanceMode
    https://schema.org/EventScheduled
    France
  • <p><b>Nouveau concept implantaire : vers une signification des protocoles</b><br></p><p></p><ul><li>Biomatériaux : qu'existe t -il et pourquoi l'utiliser?<br></li><li>Sinus lift : qu'est ce que c'est et comment augmenter les taux?<br></li><li>Comment réussir une augmentation de l'os crestal?<br></li><li>Comment bien traiter les sites d'extraction?<br></li><li>Augmentation des tissus mous.</li></ul><p></p>
    • Villefranche-sur-Saône, France
    • 596 Boulevard Albert Camus
      France
    Thumb
    Mars
    10

    2016

    Soirée Practisdental

    Villefranche-sur-Saône, France
    Practisdental