contrat de bonne pratique

Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_small

Philippe

19/09/2003 à 10:56

que pensez vous du contrat individuelle de bonne pratique de la cpam
y souscrivez vous
qu'elles en sont exactement les obligations
peut on le résilier
merci

Avatar_small

socrate

19/09/2003 à 19:46

comme tout ce que fait la sécu en ce moment, ce contrat est très opaque.Que dire sinon que nous sommes déjà tenus à une obligation de moyen et de résultat.de plus ,nous devonsfaire des actes conformes aux données actuelles de la science --> ce contrat me semble être un piége à cons pour mieux bloquer des confrères lors de contrôle sécu de + en + fréquents depuis l'arrêt de le DEP. Il faut vraiment être en difficulté pour accepter 600€ en échange de ça.

Avatar_small

tonio

02/10/2003 à 12:40

Ce contrat est une hérésie! Cela voudrait dire que nous ne sommes pas de bons professionnels de santé. Pour la sécu, dentiste = celui qui veut se faire du fric. Ce contrat vise surtout l'utilisation des inlays core : leur emploi s'est massivement généralisé depuis l'amélioration du remboursement. Pour ma part, j'essaye d'en faire un emploi résonné auprès de mes patients. Je n'ai pas besoin d'un contrat de bonne pratique pour savoir quand poser un inlay core ou une simple reconstitution avec un tenon! Ce qui compte, c'est la tranquilité du patient : apporter une reconstitution fiable, étanche et durable. Il est vrai que l'inlay core remplit souvent ces conditions et le recul clinique est bon, alors pourquoi s'en priver. Auparavant, de nombreux praticiens étaient bien obligés de trouver une alternative aux inlaycores (amalgame ou composite à tenon) et quand j'observe les dégats occasionnés par ces alternatives (corrosion par polymétallisme, fractures, décollements, percolations et lésions apicales consécutives...), je m'aperçois que l'inlay core n'est pas un si mauvais choix. Si l'on respecte les indications de chaque reconstitution (en particulier le nombre et l'épaisseur des parois, la limite cervicale...), on note que le pourcentage d'inlay core n'est pas si extraordinaire. Ce contrat de bonne pratique n'a pas lieu d'être tant que les indications sont bien posées et que la pérénité de nos reconstitutions est assurée!