clients ou patients ?

Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_small

jeff

17/09/2003 à 00:17

Il y a des sujets qui provoque vraiment beaucoup de discution. Tant mieux, cela anime le forum.
Alors, dans vos salles d'attente , vous avez des patients ou des clients ?

Avatar_small

Eleonor

17/09/2003 à 10:39

Je crois qu'il est temps de regarder la realite en face:
C'est aussi un commerce.
Se le cacher, c'est aller au devant de grandes desillusions.

Donc clients, bien sur.........
je ne vois d'ailleurs pas ce que ca a de pejoratif.

Avatar_small

Dr Lafouille

17/09/2003 à 14:46

Excusez moi mais je croyais faire partie d'une profession médicale dont le role est de soigner des patients.

Bien amicalement a tous.

Avatar_small

dot doc

17/09/2003 à 15:29

Mon cher Lafouille, j'ai cru voir en vous un praticien honnête et compétent sur d'autres forums.
Ici on parle uniquement fric et rentabilité.
Je crois que vous n'allez pas tout comprendre.

Avatar_small

Freudd

17/09/2003 à 18:01

Clients /Patient ou....." demandeur de services"?

Avatar_small

visio

17/09/2003 à 18:17

ecoutez clients/patients c'est pas grave... le tout c'est de pas les prendre pour des pigeons..

Avatar_small

DR Grodoi

17/09/2003 à 20:16

NON

patients !

Avatar_small

hélène

17/09/2003 à 22:01

Il y a parfois des malades et qui ont très mal, non ?

Avatar_small

ernest

17/09/2003 à 22:07

beaucoup de pertinence dans cette remarque !!!

Avatar_small

jeff

18/09/2003 à 00:22

Dr lafouille, vous avez presque raison. A ceci près : nous faisons partie d'une profession médicale dont le role est de soigner des PERSONNES.
Celles-ci sont parfois patients, parfois clients...

Avatar_small

laurent

18/09/2003 à 20:24

le patient est celui qui est sur votre fauteuil

le client est celui qui paie non?

Avatar_small

Maia

19/09/2003 à 01:13

Avant tout des personnes et non des dents avec un organisme autour.... Enfin le terme client ou patient n'est peut-etre qu'une question de language mais il me semble que le plus important, c'est l'ecoute de la personne et sa prise en charge.... de la meilleure facon possible... Veuillez excusez mes illusions...

Avatar_small

cyberquenottes

19/09/2003 à 09:20

a noter que chez les medecins , le problême ne se pose pas....

eux ce sont des malades qu'ils ont dans la salle d'attente...

Avatar_small

ernest

19/09/2003 à 11:29

Si vos canaux étaient aussi stériles que cette conversation,je vous tirerais mon chapeau

Avatar_small

Freudd

19/09/2003 à 18:03

"Il est assez stérile d'étiqueter les gens et de les presser dans des catégories. "
Médecin et psychologue suisse [ Carl Gustav Jung ]
Extrait de L'homme à la découverte de son âme

Avatar_small

socrate

19/09/2003 à 19:53

sterile comme tes rubriques steichen!!!

Avatar_small

jeff

19/09/2003 à 22:00

quelques élements de réponse ( qui n'engage que moi ! ).

Quelqu'un qui vient avec un abcès, qu'il a super mal.. c'est un patient. Il peut rester 2 h dans la salle d'attente s'il sait que l'on va le prendre en charge et supprimer sa douleur. C'est quelqu'un de captif, de passif.

Quelqu'un qui vient pour refaire son "dentier" , c'est un client. Il vient acheter un appareil neuf. Il est actif, responsable et décideur. ( c'est plus valorisant que l'autre catégorie, non? ). Si vous avez trop de retard, si vos revues date de 3 ans, si vous engeuler votre assistante devant lui, etc, il y a beaucoup de chance pour que , au moment du devis, il vous dise qu'il doit réféchir...

On a en fait beaucoup plus de client que de patient au sens strict. Une fois que l'on a perçu cela , notre écoute sera différente et certainement plus dans l'échange et la compréhention. Qui voudrait avoir comme modèle de communication la visite du chef de service avec ses étudiants. Quel être-humain souhaite être traité comme une maladie ?

Avatar_small

Dr Lafouille

20/09/2003 à 10:53

Merci pour les compliments mais je suis aussi un praticien liberal et je fait en sorte de gagner ma vie normalement.

Cependant je considere mes patients comme tels, ils presentent une pathologie qu'il convient de traiter, qu'elle soit d'ordre purement physiologique ou plutot psychologique (le changement d'une prothese).

Le fait d'ammener une demarche commerciale dans nos publication et nos facon de parler nous eloigne de plus en plus du médical et fait de nous des marchand de protheses et des lors il n'y a aucune raison pour demander au patients un peu de respect envers notre profession de SOIGNANT.

Avatar_small

F.Francois

20/09/2003 à 15:08

Entièrement d'accord avec Jeff, un patient il est passif et il subit.
Je me suis fait opérer récemment à l'hopital et j'étais vraiment un patient, je subissais sans avoir mon mot à dire.
Il me semble que dans nos cabinets, en dehors de l'urgence nos patients ne sont pas comme ça et heureusement

Avatar_small

Authentique

20/09/2003 à 19:42

Le patient EST un client!!!

Avatar_small

cyberquenottes

20/09/2003 à 19:51

et le client est impatient..

Avatar_small

Jean-Marc

20/09/2003 à 19:54

Tout à fait d'accord avec F.Francois.

JMarc

Avatar_small

F.Francois

22/09/2003 à 14:31

Très joli, bien résumé cyberquenottes

Avatar_small

Casimir

22/09/2003 à 15:03

C'est quoi ces échanges d'absurdités sur ce thème lancé par la clique à Steichen inquiet pour son avenir commercial et qui usurpe de nombreuses identités sur ce forum pour se faire mousser.

Je souhaite que mon message soit le dernier sur ce faux thème.

Avatar_small

Robert M.

22/09/2003 à 15:46

Desolé Casimir
En politique ,une absurdité n'est pas un obstacle disait Napoleon.
Pourquoi le serait-elle pour les "représentants"(sic) de notre "noble "profession?
Quand à réaliser les "souhaits ".....

ps: re-essaye vers fin décembre, il parait que c'est la bonne époque
pour ceux qui y croient.