Sujet inspiré par Bienfait

Forum associé : Endodontie

Avatar_small

Bjc.

25/04/2004 à 05:04

Peut-on faire une obturation canalaire sans microscope, et sans laser, etc...au tarif SS. Si oui comment?
Qu'est ce qui vous parait le plus important?

Avatar_small

patrickdb

25/04/2004 à 14:36

voir me parait une priorité
a+

Avatar_small

Bjc.

25/04/2004 à 23:57

Il y a différentes manières de voir, il ne suffit pas de voir le fond;
-Rx broche en place, cone en place, Rx de controle, etc...
-Localisateurs d'apex
- Autres?

Avatar_small

patrick de baillenx

26/04/2004 à 01:20

salut
pour savoir si tu es au fond c'est le localisateur, pas la radio
a+

Avatar_small

Bjc.

26/04/2004 à 19:22

O.K. Et maintenant avec quoi on obture quand on ne facture pas 150 Euros le canal?

Avatar_small

Algi

26/04/2004 à 20:52

Eh oh, on va où là? On fait comme d'habitude, du mieux qu'on peut, que je sache, sans laser et sans passer 1 heure par racine il y a pas 90% d'échec de nos endos.....

Donc: limes manuelles + Niti + ultrasons si tu as + hypochlorite + radio controle longueur.

Ensuite, cone papier et verif que c'est sec, préparation giroflate (c'est le nom de pate avec oxyde de zinc+essence girofle), mise en place avec cone papier à la longueur de travail (évite bourrage et dépassement du au lentulo) ou lentulo en faisant gaffe, monocone ajusté longueur et un coup de fouloir chauffé + condensation en vertical et basta ( et c'est déjà mieux que beaucoup d'endos).

Avec laser tu évites de passer 20 minutes (30 selon certains) à agiter de l'hypochlorite dans chaque canal et en plus tu assures une meilleure antiseptie, si t'as pas tu vas pas te suicider non plus et c'est aussi bien comme ça (je me suis passé de ce truc pendant 12 ans et mes endos tarif sécu vieillissent plutot bien dans l'ensemble)

Faut pas déconner non plus dans la surenchére à moins de mettre un pétard sur la tempe du ministre de la santé et de Sarko ensuite pour revoir à la hausse nos honoraires opposables faudra bien continuer à faire ce qu'on peut avec ce qu'on a!

Avatar_small

patrickdb

26/04/2004 à 22:15

un cone de gutta, tu pousses avec un fouloir buchanann, t'en rajoute avec obtura 2
tu scelles un petit tenon, colle, composite , taille , empreinte, pose coiffe, la routine quoi
a+

Bx1_spw1cx

BX

28/04/2004 à 14:08

Pour Algi :
concernant le temps dévolu à l'irrigation à l'hypochlorite :
" Laisser une dent ouverte ne présente aucun risque .......aucune bactérie ne resiste à l'hypochlorite de sodium qui, en 3 minutes, à la concentration de 5 %, lors de la séace suivante permettra d'obtenir une asepsie totale du système endocanalaire" Résumé d'une conférence de Machtou et coll paru dans le Journal de la SOP.

Avatar_small

Algi

28/04/2004 à 14:28

Et, concentration à 5% c'est quoi exactement...le berligot pur ou dilué dans "X"% d'eau?

Avatar_small

gulguch

29/04/2004 à 01:33

Bx, ce que veut dire Algi, enfin ce qu'il a entendu, c'est different: Buchanan dit que si tu enleves une belle pulpe au tire nerf et que tu la mets dans un verre d'hypo, elle met 30 minutes pour disparaitre: les 30 mn c'est pour eliminer completement la pulpe qui reste dans les recoins du canal. Enfin c'est ce qu'il estime necessaire.
A+

Avatar_small

Al

29/04/2004 à 01:49

Te casses pas la tête entre 4,5 - 5 - ou 6%.

Ce ne sont pas des concentrations critiques.

Tu prends de la javel en bidon à 12° Chlore la plus basique.

Tu dilues à 1 part de javel pour une part d'eau et basta.

Un truc qu'avait donné ce cher Buchanan lors d'une journée SFE, tu mets le mélange dans une cafetière en verre sur réchauffeur (à 15 euros à Darty du coin), tu as de la javel chaude en permanence qui est nettement plus active que la froide. Et qui peut même te servir à désinfecter ton crachoir.

Un détail, la javel diluée se conserve mieux que la javel concentrée. C'est paradoxal, mais c'est comme ça.

Un autre conseil, prends plutôt de l'eau déminéralisée pour faire ta dilution. J'ai constaté que l'eau du robinet finit par faire des grumeaux dans la javel chaude, et ça bouche les aiguilles d'endo.

Voili, voilà.

Bx1_spw1cx

BX

29/04/2004 à 12:03

Préparation d'une solution d'irrigation à 2,5 % ( Réalités Cliniques . Volume 3. N°1. mars 92. p 14): " 1 part d'hypo. à 15% ( Prolabo) + 5 parts d'eau distillée = solution à 2,5 % "
Si le berlingot de javel du commerce est titré à 12 % et que tu veux obtenir du 5 %, tu appliques la règle de 3 et tu obtiens 1 part d'hypo. + 2,4 parts d'eau.
A partir de là, tu fais comme tu le sens.

Avatar_small

Algi

29/04/2004 à 12:33

Merci merci...

ps: Buchanan il est quoi? Parceque la javel italienne (Cantatore) semble + efficace que la buchanienne, 20 min au lieu de 30....sinon t'as bien résumé mon propos.

ps2: joke, joke, joke....

Avatar_small

jeff

29/04/2004 à 20:54

j'ai pas vraiment fait attention, mais le dakin est si cher que cela pour que vous vous enmerdez à faire vos dilutions d 'hypochlorite ?

Avatar_small

gulguch

29/04/2004 à 22:03

Si j'ai bien résumé ton propos, Algi c'est parce que je suis bilingue, moi: je comprends le Marseillais. Buchanan, c'est le Machetou des US, c'est l'inventeur des GT files. Il disait dans son site sur internet à un élève qui lui demandait quelle concentration: O, celle du bidon du supermarché, parfum citron! Comme de toute façon on contre irrigue avec de l'EDTA, de l'eau, du Glyde, vaut mieux l'avoir bien concentrée: le bidon Javel la Croix (pas le berligot, quand meme, c'est mon choix.
A+

Avatar_small

Bjc.

04/05/2004 à 13:54

O.K.
Maintenany on obture.

Avec de la gutta, qui est très souple, ne se lie pas avec les pates à canaux, se retracte en refroidissant.
Cone de retour
Condensation latèrale
Condensation apicale.

Pointe scéllée (Ackerman)

Avec un cone d'acryl, qui a une dilatation par réaction contact avec la pate a canaux.
Cone de retour
Cone non normalisé
Cone normalisé (PD) Avec broches du mème fabricant

Pate simple au lentulo

Avatar_small

jonas_ABLE

03/03/2005 à 22:57

bibliographie sur l' irrigation endocanalaire

Avatar_small

jonas_ABLE

03/03/2005 à 23:01

quels sont les produits utilisés
la liste du materiel disponible

Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

03/03/2005 à 23:51

bonjour, merci, au revoir...

Avatar_small

Goz

08/03/2005 à 20:18

a propos de l'irrigation américaine de 30 min

Je crois me souvenir que Mr Calas m'expliquait que Buchanan et ses compères irrigaient pendant longtemps justement parce que le GT a des méplats radiants et ne peut pas etre utilisé en appui parietal, à l'inverse des protaper et hero qui de part leur profil permettent l'appui parietal et donc ne font pas un trou rond au centre du canal mais évasent le canal de façon un peu plus homothétique. Donc pas théoriquement besoin de voir se dissoudre la pulpe (celle que les GT n'enlèvent pas dans les recoins du canal) comme dans l'experience des 30 min dans un verre d'hypo.

J'espère que c'est intélligible, ce que je baraguouine?

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

08/03/2005 à 22:23

C'est intelligible, mais relève de l'alchimie. Si tu avais eu la chance de regarder ce qui se passe dans un canal à fort grandissement au microscope électronique à balayage, tu comprendrais que cette explication est ridicule.

Avatar_small

Stéphane

08/03/2005 à 23:53

Marc, je suis désolé, mais je ne suis pas d'accord avec toi. Tu sais maintenant ce que je pense du MEB. Certes il permet de faire de belles images, mais la zone observée est tellement petite et grossie que l'on peut lui faire dire tout et son contraire.

Bien sûr que les murs du canal ne sont pas nickel et ce quelque soit l'instrumentation utilsiée.

je suis assez d'accord avec les propos de paul Calas, mais ne partage pas par contre son explication. Le méplat radian d'un instrument permet de le laisser centré dans le canal lorsqu'il est en rotation. La mise en forme est donc homothétique à la forme du canal initial.

par contre avec les instruments coupants, l'appui pariétal est effectivement possible, et l'opérateur choisit sur quelle paroi il va retirer de la dentine.

Des études au MEB ont montré que l'utilsiation d'une instrumentation coupante laisse moins de boue dentinaire sur les parois (le méplat radiant a tendance à écraser les copeaux), et cela parait logique. Par contre le risque de daplacer le trajet canalaire est plus grand.

l'efficacité de coupe est par contre un atout important en faveur des instruments coupants (hero shaper, Protaper pour ne citer qu'eux)

Le RACE, instrument propsoé par FKG est en cela intéressant, car il alterne spires coupantes et spires à méplat radian. Dommage que le concepet global ne soit pas approprié

Avatar_small

Goz

09/03/2005 à 01:02

"je suis assez d'accord avec les propos de paul Calas, mais ne partage pas par contre son explication."

j'espère surtout que je n'ai pas déformé l'explication de Calas, j'étais encore un jeune étudiant en optionel de microdentisterie ... il y a moins d'un an.

je crois qu'il disait que les méplats radiants faisaient qu'il résultait de l'ampliation un tube de conicité décroissante qui est de la forme de l'instrument, donc rond (en coupe)
et comme on sait qu'un canal est tout sauf rond, qu'il est plus ou moins aplatit...etc, pour tout amplier, ou on fait un rond énorme, ou il y a des parties ou l'instrument ne passe pas vraiment (c'est la que je me demande si j'arrive à expliquer ...?). Par contre cette ampliation permet d'irriguer et donc décontaminer le canal dans sa totalité

d'ou justement l'importance de l'irrigation pour cet américain. Mais, bon, ce dernier lien de cause à effet, c'est peut etre moi qui le dis et pas Calas, je me souviens plus.

Marque_a3_t2yegl

Marc Apap

09/03/2005 à 01:35

Stéphane, je n'aurai pas le plaisir de te voir jeudi, je suis moi même en conférence dans le sud de la France. Je t'aurais montré des photos au MEB et tu aurais vu les zones instrumentées avec des boues, les zones non instrumentées toutes propres quand on irrigue à l'Hypo, etc.. Tout ça pour dire que je ne parle pas de photos que l'on peut présenter pour montrer qu'on a observé : il est bien évident qu'en faisant une sélection, on peut faire dire ce que l'on veut. Mais quand on a "scanné" tout un canal on peut quand même se rendre compte de certaines évidences.
En tout cas je ne vois pas d'autre méthode pour apprécier ce qui s'y passe, au plus près.
Bref, je voulais simplement dire que c'est une vue de l'esprit de croire qu'un quelconque instrument touche toutes les parois du canal. Bien sûr, je n'ai pas fait ces observations avec le Nickel Titane, mais comme tu le dis, un canal, ce n'est pas un tube ni un cône à section parfaitement circulaire. Et d'après ce que j'ai vu, quel que soit le mouvement de la lime, en particulier va et vient axial et appui pariétal, il y a quand même des zones non instrumentées. D'où, finalement, l'intérêt de l'irrigation abondante.

Avatar_small

Stéphane

09/03/2005 à 11:22

Marc,

Des études similaires ont été faites avec des instruments de rotation continue à la faculté de reims par JH Tubiana ; il a repris en fait la continuité des travaux de Michel MAQUIN qui en son temps avait fait un gros travail la dessus également. les conclusions de M Maquin rejoignent les miennes , ie que les images ne sont pas fiables. Il faudrait faire une analse complète de la surface et mesurer des pourcentages pour voir. Autant dire que c'est un travail fasidieux pour finalement pas grand chose... Les conclusions à propos des instruments à méplat radian sont qu'ils ont tendance à écraser la boue sur les parois, et il smeblerait qu'elle soit plus difficile à supprimer par l'irrigation.

Bien entendu que ce n'est pas l'instrumentation qui désinfecte un canal et bien la solution d'irrigation ; je crois que maintenant tout le monde l'a accepté. Mais s'il n'y a pas de place, la solution ne peut pas circuler.