remboursement aide

Forum associé : COVID-19

Avatar_small

miaou1818

15/09/2021 à 12:26
Pubg_jzw4js

lemondestvaste

15/09/2021 à 12:35

.

Avatar_small

badaboum

15/09/2021 à 12:42

C’est bien que les médias s’intéressent à notre sujet

69_xtb5lc

barbabapat

15/09/2021 à 12:50

https://www.egora.fr/actus-pro/assurance-maladie-mutuelles/67978-dipa-la-dette-ne-sera-pas-effacee-annonce-le-directeur

"..............
Face aux médecins circonspects, le directeur de la Cnam a néanmoins reconnu qu'en choisissant ce fonctionnement, “on avait pris le risque d’une régulation”. “Mais c’est un choix dicté par la nature de l’aide. Et je rappelle qu’il y a eu des trop-perçus, mais aussi des compléments qui ont été versés.” 

Pour calmer le débat, Thomas Fatôme a assuré que “personne n’avait fait d’erreur”. “Il était logique, il est logique, de prendre en compte l’activité au mois d’avril et de juin. Il n’aurait pas été logique de prendre en compte les forfaits en 2020 et pas en 2021, car ça aurait voulu dire qu’on favorise ceux qui ont des gros forfaits”, s’est-il encore justifié. 

La Cnam veut aider les médecins concernés par les trop-perçus 

Pour aider les médecins, le directeur de la Cnam a néanmoins annoncé que les remboursements s'étaleront sur douze mois et il sera possible pour ceux qui le souhaitent de commencer à rembourser à partir du mois de décembre, plutôt qu’au mois de novembre. De plus, des informations complémentaires sur les modalités de remboursement ont été renseignées dans le téléservice Ameli. 

............"

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

15/09/2021 à 12:57

Les médecins n ont pas reçu la consigne de leur ordre d arrêter de travailler...

Si vous voulez gratter 3€ allez voir votre ordre et leur arrêt de travail du 17 mars au 11 mai.

Ils vous répondront que c était une recommandation de ne pas travailler et non pas une obligation ;)

Avatar_small

fatalmolaire

15/09/2021 à 15:00

On nous a imposé de fermer les cabinets, l'ordre avait été très autoritaire voir menaçant à l'époque pour les rares couillus qui voulaient continuer à bosser...et une fois fermés à part nous demander de répondre au téléphone , faire des ordonnances pour soulager et se porter volontaires pour le service de garde ce fut silence radio total du national...il est plus là de toute façon ....tout comme Revel pour la cpam...Après aurait-on pu continuer à bosser...EPI en pénurie...patients confinés...pas évident ...

X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

15/09/2021 à 16:01

sur le 1er message

ce qui me choque à 10 000/100 c'est

la Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM), indique
"ne pas avoir modifié le mode de calcul en cours de route. "
=============================
c'est un mensonge éhonté

Elle ajoute que "certains professionnels ont effectivement bénéficié d’un trop-perçu en 2020. Il y a pu avoir des erreurs de déclaration, de bonne foi, lors de cette période compliquée, l’incompréhension des professionnels de santé concernés est compréhensible.
=============================
il n'y a eu en général AUCUNE erreur de déclaration
les chiffres donnés ne sont pas du tout contestés par l'AM

quant à l'incompréhension compréhensible = évidemment puisque qu'il n'y arien à comprendre à une modification unilatérale des règles du calcul

--
==================
la csnd a voulu le "fromage" de la CCAM
la SECU a ajouté une tapette autour

Avatar_small

mog

15/09/2021 à 17:27

la secu a réussi à faire l’unanimité syndicale sur ce sujet

--
,

Avatar_small

eugeneol

15/09/2021 à 18:13

cela nous apprendra a rester réellement libéral, ou nous en rappellera l'importance de n'être pas dépendant de tutelles peu fiables.

dans cette histoire il y a eu une tromperie :

la proposition était présentée au mois le mois ( certains n'ont rien demandé en mai, ou juin, ou autre...se limitant,comme proposé et présenté par le site, au mois ou ils coinçaient )
La tromperie est que le mode de calcul final n'est plus au mois le mois et incorpore par exemple des aides indemnités sur une période étendue.

pourquoi alors ne pas étendre sur 6 mois, ou 1 an ?!

voila ce qui arrive quand on se met trop dans le giron et que l'on oublie ce que l'on est.