Couverture des frais généraux par les assurance

Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_small

pénélope

13/04/2021 à 10:26

Bonjour,
Etant en ALD pour soucis cardio pulmonaire ainsi que mon assistante dentaire avec laquelle je travaille à 4 mains en quasi permanence, nous avons fermé le cabinet depuis mi-mars 2020 en attente du vaccin.

Les assurances bottent en touche et refuse de payer les Frais généraux pour lesquels je cotise depuis de nombreuses années ainsi que la perte d'exploitation qu'ils m'ont réglé par " dérogation" jusqu'à fin aout , puis plus rien...

Ils estiment que c'est "à titre préventif" ...

Y-a-t il des consoeurs et confrères dans la m^me situation? Comment leurs dossiers a-t-il évolué???

Merci pour vos retour . Cela serait peut être interessant de se grouper pour défendre notre droit .

X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

13/04/2021 à 16:11

tu n'as pas le covid ?
tu avais ta pathologie avant le covid ?
tu ne fermais pas par peur de la grippe ou bien en attendant le vaccin anti grippal ( = le faisais tu ? )

donc tu fermes de ta propre volonté
ce n'est pas assurable

Avatar_small

Gabzou

15/04/2021 à 19:38

Effectivement, je ne vois pas de contre-indication à ton exercice actuellement d'un point de vue assurantiel.
Avec l'équipement standard actuel (EPI), il n'y a pas à ma connaissance de base scientifique justifiant d'un risque augmenté de contracter le COVID au cours de l'exercice de la profession.
Les assurances vont s'appuyer là dessus pour refuser de te couvrir, et je vois mal comment tu pourrais gagner.
Je comprends tout à fait ton souhait d'attendre la vaccination, mais je doute que juridiquement ce soit défendable.

Avatar_small

azerty

15/04/2021 à 19:41

Ce n est pas défendable juridiquement.

Avatar_small

Alios

17/04/2021 à 20:57

N'importe quel avocat est capable de rendre "défendable" l'indéfendable, c'est d'ailleurs pour cela que nous sommes sans cesse emmerdés et que les simples rapports humains deviennent source de conflits.
Un patient a refusé de payer le solde de sa prothèse considérant qu'il avait payé plus en intégrant les règlements de tous les soins effectués ( y compris ceux non relatifs à ladite prothèse ) pris en charge... Même le juge (qui a bien compris, lui ) a eu du mal à lui expliquer le bien fondé de mes demandes de règlement... Jugement à venir... J'ai pas pris d'avocat qui m'aurai coûté plus et n'aurait pas nécessairement compris le bien fondé de ma demande. Quelle époque !

X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

18/04/2021 à 08:46

l'exemple est assez mauvais

défendre l'indéfendable ( comme dans ton cas ) est voué à l'échec

ensuite, tu peux toujours défendre les agresseurs d'un flic et avoir gain de cause en appel ( comme dans l'actu du jour )

par contre obtenir une indemnisation parce que tu t'arrêtes de bosser en attendant un "vaccin" qui empêche de développer une forme grave du COVID ( ce n'est ni un traitement, ni une garantie de rester sain )
à partir d'un contrat qui couvre une perte d'exploitation avec des clauses bien écrites qui n'ont jamais prévu des "vacances volontaires" .....

je crois que là il faut arrêter les délires

--
==================
la csnd a voulu le "fromage" de la CCAM
la SECU a ajouté une tapette autour