arrêt maladie 3 jour d'office suite vaccin Astra Zeneca

Forum associé : COVID-19

Avatar_small

croc1765

23/02/2021 à 13:18

non
l'astra zeneca est efficace face au variant anglais
par contre beaucoup moins face au sud af
regarde l'etude faite en pj sur le variant anglais
le pb est effectivement le sud af et peut etre le bresilien qui favorise l'échappement immunitaire et vaccinal, c'est pourquoi il faut limiter leur diffusion

Henrycavill écrivait:
-----------
> Réponse à doolin : Je ne suis pas d'accord, les écossais sont aussi vacciné au
> Pfizer, quant à l'efficacité de leur vaccin astra qui plus est sans respecter le
> délai entre les 2 injections, n'a rien à voir avec la décroissance,
> Ils sont simplement à la fin du cycle du variant anglais qui les a décimés, fin
> de cycle naturel qui n'a rien à voir avec leur vaccination peu réfléchie.
> Quant aux informations tu n'es pas sans savoir que l'Afrique du Sud a interrompu
> Astra suite à l'inefficacité sur son variant.
> Dans notre pays le variant anglais prend le dessus, quand il sera majoritaire tu
> n'auras aucune protection, ni contre lui ni contre les autres variants type sud
> Afrique.
> Après si tu te sens protégée , libre à toi, un conseil garde tes ffp2.....

1 fichier attaché :

Toucan3_dhuzb4

Doolin

23/02/2021 à 14:00

au 15février 650 000doses pfizer et 490 000 astrazeneca en Ecosse

69_xtb5lc

barbabapat

23/02/2021 à 14:31

croc1765 écrivait:
--------
> oui cela existe deja pour ebola
> tu peux combiner les vaccins de plateforme differente dans la mesure ou le
> principe est de coder la meme proteine s afin de la presenter au systeme
> immunitaire
> c'est ce q u'on appelle :heterologous prime-boost
>
>
C'est juste pas décrit dans les études des fabriquant de vaccins qui en profiteront pour dire qu'ils ne sont pas responsables en cas de problèmes. C'est même contre indiqué dans la notice de pfizer.

https://actu.fr/bretagne/plouigneau_29199/ehpad-vaccinees-18-personnes-testees-positives-au-covid_39685610.html

Pour ce qui est de l'échappement, il existe de toute façon avec la vaccination qui n'empêche en rien d'être porteur sains du virus et qui du fait de l'immunité partielle et des variants qui sont crées à chaque transcription vont sélectionner de fait les variants résistants au vaccin là où l'immunité naturelle sélectionne les variants les moins dangereux pour l'hôte pour garantir sa survie et donc la survie du virus.

Avatar_small

croc1765

23/02/2021 à 17:13

j'ai dis que cela se faisait
prouve moi le contraire
evidemment que les labo preconisent la double injection avec leur produit dans la mesure ou cela fait parti de leur étude.
une reponse pour les 70% d'asympto et sur les chiffres et "etudes" de ihu?

barbabapat écrivait:
----------
> croc1765 écrivait:
> --------
> > oui cela existe deja pour ebola
> > tu peux combiner les vaccins de plateforme differente dans la mesure ou le
> > principe est de coder la meme proteine s afin de la presenter au systeme
> > immunitaire
> > c'est ce q u'on appelle :heterologous prime-boost
> >
> >
> C'est juste pas décrit dans les études des fabriquant de vaccins qui en
> profiteront pour dire qu'ils ne sont pas responsables en cas de problèmes.
> C'est même contre indiqué dans la notice de pfizer.
>
> https://actu.fr/bretagne/plouigneau_29199/ehpad-vaccinees-18-personnes-testees-positives-au-covid_39685610.html
>
> Pour ce qui est de l'échappement, il existe de toute façon avec la vaccination
> qui n'empêche en rien d'être porteur sains du virus et qui du fait de
> l'immunité partielle et des variants qui sont crées à chaque transcription vont
> sélectionner de fait les variants résistants au vaccin là où l'immunité
> naturelle sélectionne les variants les moins dangereux pour l'hôte pour
> garantir sa survie et donc la survie du virus.

69_xtb5lc

barbabapat

23/02/2021 à 18:04

croc1765 écrivait:
--------
> j'ai dis que cela se faisait
> prouve moi le contraire
> evidemment que les labo preconisent la double injection avec leur produit dans
> la mesure ou cela fait parti de leur étude.

Et dans la mesure ou aucun gouvernement n'a fait d'etudes pour valider la chose dans le cadre du covid.

> une reponse pour les 70% d'asympto et sur les chiffres et "etudes" de ihu?

Pour les 70% d'asympto, les seuls qui ont put faire des études sur la question c'est les islandais car ils étaient en possibilité de tester toute leur population. Or depuis on a en plus les cas de patients qui sont négatifs plusieurs fois aux tests PCR et qui sont pourtant porteur du covid comme le médecins qui est décédé dernièrement après sa seconde injection et qui était porteur du covid malgré plusieurs tests PCR négatifs. Donc il faut aussi rajouter aux positifs PCR des patients qui sont non positifs mais porteurs asymptomatiques surtout dans les populations jeunes.

Pour ce qui est des études que ce soit de l'IHU ou des autres personnes qui proposent des traitements, tu veux une vérité qui arrivera plus tard un peu comme si tu demandait à pasteur de ne pas faire son traitement contre la rages aux enfants qui lui ont été amené pour être traités car il n'avait pas d'études en double aveugle contre des placebos pour valider la vaccination antirabique.
Il était con pasteur, il à validé la vaccination antirabique sur une étude sur deux patients et sans placebos.

Avatar_small

croc1765

23/02/2021 à 19:24

comme d'hab du blabla
il sort d'ou ce chiffre de 70% une source
pour l'islande qui a testé ou etait en capacité de tester toute sa population tu peux donner des preuves ;des sources?

le medecin decedé celui de miami?
si oui une source parlant de ses plusieurs pcr negatifs

"Donc il faut aussi rajouter aux positifs PCR des patients qui sont non positifs mais porteurs asymptomatiques "
pour toi un asympto n'est pas pcr positif ?
comment tu le declares asympto ?

Pour ce qui est des études que ce soit de l'IHU ou des autres personnes qui proposent des traitements, tu veux une vérité qui arrivera plus tard

sur quoi tu te bases pour dire que les "traitements "marchent
si oui demontre moi que les"etudes" prouvent que la daube marche

barbabapat écrivait
----------
> croc1765 écrivait:
> --------
> > j'ai dis que cela se faisait
> > prouve moi le contraire
> > evidemment que les labo preconisent la double injection avec leur produit dans
> > la mesure ou cela fait parti de leur étude.
>
> Et dans la mesure ou aucun gouvernement n'a fait d'etudes pour valider la chose
> dans le cadre du covid.
>
> > une reponse pour les 70% d'asympto et sur les chiffres et "etudes" de ihu?
>
> Pour les 70% d'asympto, les seuls qui ont put faire des études sur la question
> c'est les islandais car ils étaient en possibilité de tester toute leur
> population. Or depuis on a en plus les cas de patients qui sont négatifs
> plusieurs fois aux tests PCR et qui sont pourtant porteur du covid comme le
> médecins qui est décédé dernièrement après sa seconde injection et qui était
> porteur du covid malgré plusieurs tests PCR négatifs. Donc il faut aussi
> rajouter aux positifs PCR des patients qui sont non positifs mais porteurs
> asymptomatiques surtout dans les populations jeunes.
>
> Pour ce qui est des études que ce soit de l'IHU ou des autres personnes qui
> proposent des traitements, tu veux une vérité qui arrivera plus tard un peu
> comme si tu demandait à pasteur de ne pas faire son traitement contre la rages
> aux enfants qui lui ont été amené pour être traités car il n'avait pas d'études
> en double aveugle contre des placebos pour valider la vaccination antirabique.
> Il était con pasteur, il à validé la vaccination antirabique sur une étude sur
> deux patients et sans placebos.

69_xtb5lc

barbabapat

23/02/2021 à 20:12

https://dailymemphian.com/article/19893/surgeon-died-of-suspected-delayed-immune-response#/questions

"................

“What we think so far is that he suffered from multi-system inflammatory syndrome (MIS),” said Baptist infectious disease expert Dr. Stephen Threlkeld.

The syndrome, more common in children, often looks and acts like Kawasaki disease, which causes inflammation in the blood vessels.

MIS is a reaction in someone who has had the COVID infection weeks or months earlier and mounted a severe, delayed immune reaction, which often causes significant damage to the organs.

Williams told doctors he was not aware of having had COVID and he tested negative several times in the hospital, which is not unusual, Threlkeld said, because he could have had COVID long enough ago that he would no longer test positive.

.............."

Donc oui, il y a des asymptomatiques qui sont aussi négatifs aux tests covids.

Avatar_small

croc1765

23/02/2021 à 22:20

Tu ne prouves rien avec cet article basé sur hypothèse.
La pcr analyse un prélèvement NP
Le virus ne reste pas indéfiniment dans le pif
Donc cela dépend du moment ou tu prélèves d’autant plus pour un àsymptomatique
Sur la plupart des études faites c’est environ 20 a 30%d’à symptomatique

https://mobile.inspq.qc.ca/sites/default/files/covid/2989-asymptomatiques-potentiel-transmission-covid19.pdf

C’est comme cela que tu argumentes tes 70 %?
Une réponse pour l’Islande ?
Le reste ?

69_xtb5lc

barbabapat

23/02/2021 à 23:06

https://www.midilibre.fr/2021/02/23/coronavirus-contaminations-en-serie-apres-une-greffe-de-poumons-infectes-9389812.php

"...........

Une patiente américaine est décédée des suites du Covid-19 après avoir subi une double greffe de poumons venant d'une donneuse porteuse du virus. Cette dernière était morte dans un accident de la route. Aucun signe ou antécédents cliniques n'indiquaient qu'elle était contaminée, rapporte l'étude de cas publiée dans l’American Journal of Transplantation le 10 février et relayée par Le Monde.

Pratiqué 48 heures avant le prélèvement des organes, le test PCR nasopharyngé s'était révélé négatif.

Le test PCR de la receveuse, atteinte de broncho-pneumopathie chronique, était lui aussi revenu négatif.

.............."

Avatar_small

croc1765

23/02/2021 à 23:34

Suite article
Un test PCR réalisé plus tard sur ce même liquide chez la donneuse d'organes s'est révélé positif. Le chirurgien en charge de la transplantation a lui aussi été diagnostiqué positif au Covid-19 quatre jours après l'opération. Il ne portait pas de masque FFP2 pendant l'intervention.

69_xtb5lc

barbabapat

24/02/2021 à 08:54

Et sur un patient vivant, le second test aurait il pu être réalisé? Tu as des limites aux tests PCR qui font que tu as des négatifs au tests PCR qui sont asymptomatiques.

La seconde parte est oui amusante pour la randomisation avec deux équipes chirurgicales qui sont intervenues dans ce cadre une pour les prélèvement sur un patient qui ne respire pas hors respiration artificielle et l'autre sur le receveur qui est aussi en anesthésie générale. Sachant qu'ils ne parlent que d'un chirurgien mais pas du reste des équipes médicales avec une contamination aéroportée qui n'aurait touchée qu'une seule et unique personne et des possibilité de contamination manuportées aussi ou lors du retrait des EPI.

croc1765 écrivait:
--------
> Suite article
> Un test PCR réalisé plus tard sur ce même liquide chez la donneuse d'organes
> s'est révélé positif. Le chirurgien en charge de la transplantation a lui aussi
> été diagnostiqué positif au Covid-19 quatre jours après l'opération. Il ne
> portait pas de masque FFP2 pendant l'intervention.

Avatar_small

croc1765

24/02/2021 à 10:59

Contamination du chirurgien

Une enquête épidémiologique a été conduite, visant à déterminer si des membres de l’équipe ayant réalisé le prélèvement et du personnel soignant ont pu être infectés. Un test RT-PCR est réalisé dans les cinq jours suivant la dernière exposition potentiellement contaminante. Aucun autre membre de l’équipe chirurgicale n’a été infecté, de même qu’aucune des personnes ayant participé au prélèvement et à la préparation des poumons pour la greffe. En revanche, il s’avère que le chirurgien thoracique a été contaminé, son test RT-PCR étant revenu positif quatre jours après la greffe. Il a pu être exposé au contenu bronchique (mucus, sécrétions) lorsqu’il a sectionné et ouvert une grosse bronche afin de préparer l’implantation du greffon pulmonaire.

De l’ARN viral a été extrait de divers échantillons biologiques et ensuite séquencé. Les analyses phylogénétiques ont montré que toutes les séquences génomiques appartenaient à un même lignage (clade), distinct de ceux circulants dans le Michigan. Ces données montrent que la receveuse et le chirurgien ont été infectés par le SARS-CoV-2 présent dans les poumons de la donneuse.

en fait tu as une donneuse dont l'interpretation du scanner pulmo est mis sur le compte de l'accident
avec un pcr np neg 48 h avant don
une receveuse avec pcr np neg
72 h apres greffe pcr sur lba postif mais celui np neg
donc recherche sur prlevt lba de la donneuse pcr pos +++
a j60 apres greffe le rt pcr est toujours pos (par contre pas stipulé si np ou lba)
un chir pcr np pos 4j apres greffe; le reste des equipes" preleveurs et greffeurs" neg

la question se pose sur le mode contamination de la receveuse car visiblement le pcr lba de la donneuse est pos +++ mais 48h avt le don le rt pcr NP etait neg

barbabapat écrivait:
----------
> Et sur un patient vivant, le second test aurait il pu être réalisé? Tu as des
> limites aux tests PCR qui font que tu as des négatifs au tests PCR qui sont
> asymptomatiques.
>
> La seconde parte est oui amusante pour la randomisation avec deux équipes
> chirurgicales qui sont intervenues dans ce cadre une pour les prélèvement sur un
> patient qui ne respire pas hors respiration artificielle et l'autre sur le
> receveur qui est aussi en anesthésie générale. Sachant qu'ils ne parlent que
> d'un chirurgien mais pas du reste des équipes médicales avec une contamination
> aéroportée qui n'aurait touchée qu'une seule et unique personne et des
> possibilité de contamination manuportées aussi ou lors du retrait des EPI.
>
>
>
>
>
> croc1765 écrivait:
> --------
> > Suite article
> > Un test PCR réalisé plus tard sur ce même liquide chez la donneuse d'organes
> > s'est révélé positif. Le chirurgien en charge de la transplantation a lui
> aussi
> > été diagnostiqué positif au Covid-19 quatre jours après l'opération. Il ne
> > portait pas de masque FFP2 pendant l'intervention.

69_xtb5lc

barbabapat

24/02/2021 à 11:33

Et seulement le chir portait un masque non FFP2 pour une contamination "aéroportée" concernant du mucus ou des secrétions qui seraient plutôt liées à une contamination manuportée ou liée au retrait des EPI avec contamination à se moment.

Si c'est lors la la section des bronches, c'est l'équipe qui fait le prélèvement qui a pu être contaminée et qui est différente de l'équipe qui à fait la transplantation.

Avatar_small

croc1765

24/02/2021 à 12:43

pour le port du masque

Étant donné que les tests RT-PCR étaient négatifs chez la donneuse et la receveuse avant la greffe, le personnel n’était pas tenu de porter un masque FFP2 et une protection oculaire. Cela dit, au cours de la transplantation bi-pulmonaire, les membres du personnel soignant ont été exposés à du matériel expulsé du poumon de la donneuse et il s’est avéré qu’un membre de l’équipe chirurgicale a été infecté, probablement pendant l’intervention. « Ainsi, les centres de transplantation devraient examiner l’avantage de porter un masque FFP2 et des protections oculaires lors d’une transplantation pulmonaire même si les tests de dépistage sur les donneurs sont négatifs, comme le recommande la Société internationale de transplantation cardiaque et pulmonaire (ISHLT) et alors que les niveaux d’infection dans la population générale restent élevés », déclarent les auteurs.

apres ta contamination manu ou aero est purement hypothetique

Un test RT-PCR est réalisé dans les cinq jours suivant la dernière exposition potentiellement contaminante. Aucun autre membre de l’équipe chirurgicale n’a été infecté, de même qu’aucune des personnes ayant participé au prélèvement et à la préparation des poumons pour la greffe.

Il a pu être exposé au contenu bronchique (mucus, sécrétions) lorsqu’il a sectionné et ouvert une grosse bronche afin de préparer l’implantation du greffon pulmonaire.
c'est le chir de l'equipe pendant la transpla et non du prelevt dont on parle
et tout le perso "greffeur et preleveur" ont ete teste neg
qu'est ce que tu ne comprends pas a ces phrases ,

barbabapat écrivait:
----------
> Et seulement le chir portait un masque non FFP2 pour une contamination
> "aéroportée" concernant du mucus ou des secrétions qui seraient plutôt liées à
> une contamination manuportée ou liée au retrait des EPI avec contamination à se
> moment.
>
> Si c'est lors la la section des bronches, c'est l'équipe qui fait le prélèvement
> qui a pu être contaminée et qui est différente de l'équipe qui à fait la
> transplantation.
>

69_xtb5lc

barbabapat

24/02/2021 à 13:11

La transmission aéroporté liée un juste au port d'un masque FFP1 est tout autant hypothétique surtout avec un seul membre de l’équipe chirurgicale qui a été contaminé dans un situation de confinement importante avec le bloc opératoire.

Il est assez habituel de laver les poumons lors du prélèvement de même à les remplir de fluides réfrigérés isotoniques et hyperbare pour essayer de'augmenter la durée de conservation des organes. A ce niveau là, l’équipe qui réalisa la transplantation serait alors moins à risque que l’équipe qui fait alors le prélèvement.

Enfin, la question des autres greffons est aussi intéressante, car on ne se contente pas des poumons seulement.

Avatar_small

croc1765

24/02/2021 à 13:40

barbabapat écrivait:
qui seraient plutôt liées à une contamination manuportée ou liée au retrait des EPI avec contamination à se moment.
ce a quoi je repondais
apres ta contamination manu ou aero est purement hypothetique

remarque le ou , moi je n'affirme rien

que sais tu des protections qu'avaient le perso du prelevt?
perso j'en sais rien

la seule chose que je sais est que le pcr du prelvt lba de la donneuse etait pos +++

mise a part
le chiffre de 70% asympc'est du doigt mouillé ou sourcé ?
l'islande?
les chiffres ihu?
barbabapat écrivait:
----------
> La transmission aéroporté liée un juste au port d'un masque FFP1 est tout autant
> hypothétique surtout avec un seul membre de l’équipe chirurgicale qui a été
> contaminé dans un situation de confinement importante avec le bloc opératoir

>
> Il est assez habituel de laver les poumons lors du prélèvement de même à les
> remplir de fluides réfrigérés isotoniques et hyperbare pour essayer de'augmenter
> la durée de conservation des organes. A ce niveau là, l’équipe qui réalisa la
> transplantation serait alors moins à risque que l’équipe qui fait alors le
> prélèvement.
>
> Enfin, la question des autres greffons est aussi intéressante, car on ne se
> contente pas des poumons seulement.

69_xtb5lc

barbabapat

24/02/2021 à 15:00

Et pourtant tu relais le problème qui ne serait lié qu'au port du masque en FFP1 comme cause de la contamination.

Cela n'intervenant que dans le cadre d'une transmission aéroportée qui devrait avoir touchée d'autres personnels médicaux qui ont été soumis aussi à la même contamination.

Enfin tu ne fais pas le lien avec les problématiques de randomisation posées par ce cas ou d'autre (comme le bus en chine qui a servis à prouver la contamination aéroportée ou le cas du restaurant avec la climatisation) puisque un seul praticien à été contaminé là où la randomisation définit un risque unique à l'ensemble des personnels hospitaliers qui ont participés à cette opération.

Avatar_small

croc1765

24/02/2021 à 15:23

Et pourtant tu relais le problème qui ne serait lié qu'au port du masque en FFP1 comme cause de la contamination.
en fait tu ne sait pas lire
en quoi j'affirme que la contamination est aero
j'ai ecris noir sur blanc
ta contamination aero ou manu portée est hypothetique
on ne sait ni pour l' une ou l'autre
tout comme dans l'article ,des hypothèses
Il a pu être exposé au contenu bronchique
il s’est avéré qu’un membre de l’équipe chirurgicale a été infecté, probablement pendant l’intervention.

barbabapat écrivait:
----------
> Et pourtant tu relais le problème qui ne serait lié qu'au port du masque en FFP1
> comme cause de la contamination.
>
> Cela n'intervenant que dans le cadre d'une transmission aéroportée qui devrait
> avoir touchée d'autres personnels médicaux qui ont été soumis aussi à la même
> contamination.
>
> Enfin tu ne fais pas le lien avec les problématiques de randomisation posées par
> ce cas ou d'autre (comme le bus en chine qui a servis à prouver la contamination
> aéroportée ou le cas du restaurant avec la climatisation) puisque un seul
> praticien à été contaminé là où la randomisation définit un risque unique à
> l'ensemble des personnels hospitaliers qui ont participés à cette opération.

69_xtb5lc

barbabapat

24/02/2021 à 16:00

Le contenu bronchique à dus être aérosolisé pour créer une contamination aéroportée surtout pour du mucus ou des secrétions qui sont des contenus liquides.

Avatar_small

Gabzou

24/02/2021 à 16:11

barbabapat écrivait:

> Il était con pasteur, il à validé la vaccination antirabique sur une étude sur
> deux patients et sans placebos.

Sur une pathologie mortelle dans 100% des cas sans traitement, on peut valider une efficacité avec un seul cas, effectivement. Sans certitude concernant le taux d'efficacité, mais on sait que çà marche au moins dans certains cas. Et quand en plus il s'avère que le traitement marche dans quasi 100% des cas, il faut peu de sujets pour le montrer.

La santé a évolué depuis Pasteur. On en a presque fini avec ces maladies mortelles à tous les coup.
Et devine quoi, c'est plus facile de valider un traitement quand la pathologie tue dans 100% et le traitement marche à 100%; que quand une pathologie tue dans 0.2% et le vaccin marche à 80%.

croc1765 écrivait
>en fait tu ne sait pas lire
en quoi j'affirme que la contamination est aero
j'ai ecris noir sur blanc
ta contamination aero ou manu portée est hypothetique
on ne sait ni pour l' une ou l'autre
tout comme dans l'article ,des hypothèses>

Te fatigues pas, çà fait un an que j'essaie d'expliquer que dire qu'on n'est pas sur de A ne revient pas à dire qu'on est sur de B.

Avatar_small

croc1765

24/02/2021 à 17:34

l'equipoise clinique pour barbapapat est une inconnue en validant des "etudes" sans gpe controle
il n'est pas le seul
petri e certitude il te balance serein un70 % d'asympto dont j'attend encore la source
tout comme son histoire d'islande
Gabzou écrivait:
------
> barbabapat écrivait:
>
> > Il était con pasteur, il à validé la vaccination antirabique sur une étude sur
> > deux patients et sans placebos.
>
> Sur une pathologie mortelle dans 100% des cas sans traitement, on peut valider
> une efficacité avec un seul cas, effectivement. Sans certitude concernant le
> taux d'efficacité, mais on sait que çà marche au moins dans certains cas. Et
> quand en plus il s'avère que le traitement marche dans quasi 100% des cas, il
> faut peu de sujets pour le montrer.
>
> La santé a évolué depuis Pasteur. On en a presque fini avec ces maladies
> mortelles à tous les coup.
> Et devine quoi, c'est plus facile de valider un traitement quand la pathologie
> tue dans 100% et le traitement marche à 100%; que quand une pathologie tue dans
> 0.2% et le vaccin marche à 80%.
>
>
> croc1765 écrivait
> >en fait tu ne sait pas lire
> en quoi j'affirme que la contamination est aero
> j'ai ecris noir sur blanc
> ta contamination aero ou manu portée est hypothetique
> on ne sait ni pour l' une ou l'autre
> tout comme dans l'article ,des hypothèses>
>
> Te fatigues pas, çà fait un an que j'essaie d'expliquer que dire qu'on n'est pas
> sur de A ne revient pas à dire qu'on est sur de B.

69_xtb5lc

barbabapat

24/02/2021 à 17:37

Gabzou écrivait:
------
>
>
> La santé a évolué depuis Pasteur. On en a presque fini avec ces maladies
> mortelles à tous les coup.
> Et devine quoi, c'est plus facile de valider un traitement quand la pathologie
> tue dans 100% et le traitement marche à 100%; que quand une pathologie tue dans
> 0.2% et le vaccin marche à 80%.
>

Et tu sais quoi, pourquoi vous faites chier pour empêcher des médecins qui veulent utiliser des traitements avec des patients qui veulent utiliser ces mêmes traitements pour une maladie qui tue moins de 0,2% des malades juste pour vous branler avec une "vérité" qui nécessite d'être expérimenté pour être découverte.

On accepte bien un certain nombre de lois et de théories physique alors que l'on est toujours en train d'essayer de faire les appareils qui permettrons de pouvoir faire les expériences les validant. Le bozon de higgs à été définit bien avant que l'on ait les capacités de faire les instruments qui ont permis de vérifier leur existence.

https://tatumreport.com/brit-hume-destroys-dr-faucis-ever-increasing-role-one-tweet/

Logo_positdental_rond_p2b2sz

posit

24/02/2021 à 17:41

barbabapat écrivait:
----------
> Et tu sais quoi, pourquoi vous faites chier pour empêcher des médecins qui
> veulent utiliser des traitements avec des patients qui veulent utiliser ces
> mêmes traitements pour une maladie qui tue moins de 0,2% des malades juste pour
> vous branler avec une "vérité" qui nécessite d'être expérimenté pour être
> découverte.
>
+1

RépondreCiter
Score : -1
Avatar_small

croc1765

24/02/2021 à 17:51

sur quoi tu te bases pour utiliser le mot traitement
il n'y a pas plus simple comme question

barbabapat écrivait:
----------
> Gabzou écrivait:
> ------
> >
> >
> > La santé a évolué depuis Pasteur. On en a presque fini avec ces maladies
> > mortelles à tous les coup.
> > Et devine quoi, c'est plus facile de valider un traitement quand la pathologie
> > tue dans 100% et le traitement marche à 100%; que quand une pathologie tue
> dans
> > 0.2% et le vaccin marche à 80%.
> >
>
> Et tu sais quoi, pourquoi vous faites chier pour empêcher des médecins qui
> veulent utiliser des traitements avec des patients qui veulent utiliser ces
> mêmes traitements pour une maladie qui tue moins de 0,2% des malades juste pour
> vous branler avec une "vérité" qui nécessite d'être expérimenté pour être
> découverte.
>
> On accepte bien un certain nombre de lois et de théories physique alors que l'on
> est toujours en train d'essayer de faire les appareils qui permettrons de
> pouvoir faire les expériences les validant. Le bozon de higgs à été définit bien
> avant que l'on ait les capacités de faire les instruments qui ont permis de
> vérifier leur existence.
>
> https://tatumreport.com/brit-hume-destroys-dr-faucis-ever-increasing-role-one-tweet/

Logo_positdental_rond_p2b2sz

posit

25/02/2021 à 15:32

croc1765 écrivait:
--------
> sur quoi tu te bases pour utiliser le mot traitement
> il n'y a pas plus simple comme question
;
et bien sur la diminution de la mortalité comme remdesivir selon la HAS par exemple

" Remdesivir est indiqué pour le traitement de la maladie à coronavirus 2019"

https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2020-09/veklury_16092020_avis_ct18745.pdf