Assassins !!

Forums associés : Eugénologie COVID-19

69_xtb5lc

barbabapat

12/01/2021 à 12:41

ℙ𝕖𝕣𝕧𝕖𝕣𝕤 ℙé𝕡è𝕣𝕖 écrivait:
--------------
>
> Sinon c'est quoi ton truc à toi pour les zattirer ? imper ? Porsche ? Tesla ?
> Coke ? Billets de 100 ? t'es le cousin de M Pokora ?

Il va falloir que tu revois ta playlist, car sur les petites jeunes, c'est plutôt de la kpop ou de la jpop.

Après, il faut aussi faire attention car certains titres peuvent se limiter à des publics particulier.

Avatar_small

mla2

12/01/2021 à 16:18

pour Adhoc : tu peux ENCORE renverser une polonaise même à ton âge et dans ton état, suffit de trebucher....

Polonaise_ebzivu
Avatar_small

vernal

12/01/2021 à 21:09

A l'époque le Bac, c'était 55% de réussite environ.
Actuellement, c'est de l'ordre de 85%.
Je n'en tire aucune conclusion. Trop dangereux !!

Avatar_adhoc_euv2pm

adhoc

13/01/2021 à 09:11

>Actuellement, c'est de l'ordre de 85%.<
Tu rigoles, ca, c'etait dans les débuts années 2000. Actuellement , c'est ,plus de 92%

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

13/01/2021 à 09:21

Idem bac E, mon année le lycée était à 62%, c'était une bonne année.

Avatar_small

vernal

13/01/2021 à 11:49

Après, il faut relativiser. Il y avait moins de demande de première année de médecine, PCEM à l'époque. Il y avait moins de pression, plus de choix. Le nombre important d'étudiants en médecine qui sont devenus juristes ( un oncle, inspecteur des impôts, après une vocation de médecin) et réciproquement (peut-être moins, mais j'en connais au moins un) en est la preuve.
Maintenant, il faut trouver sa voie au cours de la terminale et les choix sont beaucoup plus restreint.
Par exemple, un bac E n'aurait certainement pas de place en première année de médecine.
Pourtant, le nombre de personnes qui ont changé de voie au cours de leur étude est vraiment très important. C'est mon cas, celui de mon épouse... En fait, je ne connais pas de personnes dans mon entourage qui n'a pas changé de cursus après le bac.

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

13/01/2021 à 12:06

Le nombre de bac E en pcem n'a jamais été assez important pour être signicatif, "pour réussir il faut un bac C ou D, les autres vous pouvez plier, vous gagnerez une année" phrase du prof de stat, le premier jour. 😂 Encore un qui savait...
Depuis je me méfie des évidences statistiques.

Paix_ygehd4

TA2

13/01/2021 à 12:21

vulpi écrivait:
-----
> Le nombre de bac E en pcem n'a jamais été assez important pour être signicatif,
> "pour réussir il faut un bac C ou D, les autres vous pouvez plier, vous gagnerez
> une année" phrase du prof de stat, le premier jour.  Encore un qui savait...
> Depuis je me méfie des évidences statistiques.

En réalité la fameuse réussite du paces aboutit de plus en plus a des échecs persos . Les meilleurs bacheliers se dirigent vers le paces pour le pognon , adios les maths sup & spe , l'ingénieurie est morte alors ils vont chercher le pognon dans nos jobs . MAIS , Mais dixit un pote chef de service dans un chu , 30% de ses externes sont en suivit psy , ils ne supportent pas le pipi , caca , la maladie , les odeurs , la mort et le reste ... C'est la meme chose en dentisterie ... Une estimation a la volée est que aux moins 10% n'exerceront jamais ...

Nouveau_image_bitmap_fz77zh

Sethef

13/01/2021 à 13:03

10%, c'est beaucoup...
Certes, le libéral est en crise, mais les mecs vont au moins turbiner dans les centres, non?

Avatar_small

vernal

13/01/2021 à 14:15

Devant l'école de mes enfants, il y a une quinzaine d'année, 5 mères de famille au foyer qui venaient chercher leur enfants avait un diplôme de médecin généraliste. (Purée ! ça, c'est une phrase qui va faire réagir PP )
Par contre, je ne connais pas de dentiste "pas dentiste".

Avatar_small

Gabzou

13/01/2021 à 14:16

@vulpi Et tu as bien raison, les statistiques sont les statistiques.
J'adore çà, c'est très utile, mais il ne faut jamais coller une statistique sur un individu.
C'est comme çà qu'on finit par refuser systématiquement les patients CSS ou abattre des noirs innocents qui voulaient sortir leur portefeuille de leur poche lors d'un contrôle aux USA.

Pour le bac, il est évident que çà ne signifie plus la même chose.

Rape_p0as4f

rapelapente

13/01/2021 à 15:06

La féminisation des professions médicales participe à la désertification.
Dans mon entourage je ne compte plus les femmes, médecins ou dentistes qui ont interrompu leur pratique pour travailler à temps partiel, faire tout autre chose, ou rien.
Quand j'ai fait PCEM à Montpellier le numerus clausus fasait que seuls 1/10 étaient pris.
C'était déjà sanglant, je ne pense pas que ça ait été pire après.
Tous ces diplômes inutilisés manquent bien aujourd'hui.

--
Schooner For Ever

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

13/01/2021 à 15:21

Je ne leur donne pas tort, vu les conditions administratives d'exercice, ne pas se consacrer uniquement au taff me semble être pertinent, sain, utile.

Nouveau_image_bitmap_fz77zh

Sethef

13/01/2021 à 15:58

Temps partiel, temps plein...
J'étais clairement plus productif avant le covid; pourtant, j'ai multiplié mes heures de boulot par 1,5.

Par ailleurs n'oublions pas que quand monsieur faisait 50h hebdo au cab, madame faisait tourner la baraque. Ce n'est plus dans l'air du temps.