Business Plan Comptable Cabinet Dentaire

Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_small

eddybar

11/12/2020 à 19:26

Bonsoir à tous ,

Après 2 années d'exercices en tant que praticien salarié, je vais me lancer dans la création de mon cabinet dentaire en entreprise individuelle.
Bien que chaque cas soit bien différent , certains d'entre vous auraient ils des exemples de business plan ? / Prévisionnel comptable ? à m'apporter s'il vous plait ?
Je compte me rapprocher d'un cabinet d'expert comptable , mais j'aimerai avoir une première visibilité sur les différentes catégories et choses à ne pas oublier !

Par avance , merci

Naël

Avatar_small

Prunelles

11/12/2020 à 20:09

Ton AGA a tous ces chiffres.

Nano_phv5c5

NANO

11/12/2020 à 20:52

Un business plan.......

Avec le nombre de cabinets à vendre en ce moment... Où les vendeurs sont désespérés...

Tu peux acheter un vieux cabinet qui tournera tout de suite que tu pourras modifier updater....

Partir sur de la création il y a une inertie au démarrage..... risquer un déficit....

Nano_phv5c5

NANO

11/12/2020 à 21:05

Entreprise individuelle ? BNC ou SELARL ?

Acquisition des murs ou pas avec ? Les murs c'est une composante essentielle à mon humble avis...

As tu chiffré le prix ne serais ce que d'un set de daviers...et de tout le petit matériel... Tu peux créer avec du matos d'occasion à 80 000€.... Alors que tu peux racheter des murs et avoir le cabinet presque offert.... Un retraité est terrifié de devoir se taper le démontage de son cabinet !
J'ai vu des cabinets propres avec deux fauteuils se vendre 40000€ le prix d'une hybride....

Avatar_small

PtnbZ

11/12/2020 à 22:46

C’est ton expert comptable qui te le fera de À à Z avec les chiffres que tu lui fournis.
Globalement t’as une vingtaine de pages minimum, avec ton plan de financement; ton apport, ton CA, ta marge, les charges (sociales, EDF, électricité; eau,prothèse, et bla-bla-bla...).

Bcp de blabla, les banques regardent (un peu). Mais bon, en tant que dentiste ce n’est pas un soucis pour eux de te prêter de l’argent, ils veulent juste comprendre une cohérence

Avatar_small

Prunelles

12/12/2020 à 08:30

Si tu es certain d’avoir une grosse activité des le début, ca peut être intéressant de débuter directement en Selarl.
Reprendre l’activité d’un « vieux » cabinet, te permettra d’avoir une adresse connue et un numéro de téléphone déjà existant !
Pour ce qui est des murs, c’est un investissement incontournable mais qui tangage sur du long terme. Donc racheter les murs d’un cabinet biscornu n’est pas un bon plan. J’ai déjà vu un cab à vendre ou il fallait traversé la salle d’attente pour rejoindre la Sté !?. Autant être alors locataire (tu seras protégé par un bail commercial de 6ans) pour te lancer et ensuite construire ou retaper autre chose à côté.

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

12/12/2020 à 08:53

Prunelles écrivait:
---------
> Si tu es certain d’avoir une grosse activité des le début, ca peut être
> intéressant de débuter directement en Selarl.

Pourquoi ??
(En aparté, J ai fait les comptes 2020... A 10ke près ce sera le même BNC que les autres années... Même en pleine pandémie je vois pas l intérêt, pour moi, de la SELARL)

Pour les murs, si tu veux pas les acheter, faut rester en collab ou salarié... je vois pas l'intérêt de se lancer pour changer dans 4 ans...

Avatar_small

Prunelles

12/12/2020 à 09:03

J’ai toujours dit la même chose. Il ne sert à rien d’être en Selarl si tu prends la même rémunération quand BNC. C’est avec une bonne activité et un bon choix de vie perso, que la Selarl trouve son intérêt.

Si la première année il fait 450000 de CA, alors oui démarrer en Selarl est un bon conseil.

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

12/12/2020 à 09:10

Prunelles écrivait:
---------
> Si la première année il fait 450000 de CA, alors oui démarrer en Selarl est un
> bon conseil.

mais pourquoi ? quel est le mécanisme fiscal qui fait que tu es gagnant ?

le seul intérêt de la selarl c'est de lisser les années avec un bénef fluctuant et éviter la tranche d'IR a 41-45%... deja faut avoir une activité en dent de scie.

La en creation ou en reprise, tu auras un bénéfice en croissance linéaire jusqu'a atteindre un plateau... du coup a quoi sert la selarl ?

Avatar_small

Prunelles

12/12/2020 à 09:18

J’ai une activité moyenne selon mon AGA, mais par rapport à mes confrères en BNC je me rémunère « presque moitié moins ». C’est un choix de vie, et je ne pense pas être à plaindre. Je complète ma rémunération par tout un tas de petites choses (IK, PEE, Dividendes, etc...). Je paye donc moins d’URSSAF, de Retraite, et d’IR (avec toutes les conséquences que cela a...) mais en contrepartie je suis soumis à l’IS.

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

12/12/2020 à 09:21

Prunelles écrivait:
---------
> J’ai une activité moyenne selon mon AGA, mais par rapport à mes confrères en BNC
> je me rémunère « presque moitié moins ». C’est un choix de vie, et je ne pense
> pas être à plaindre. Je complète ma rémunération par tout un tas de petites
> choses (IK, PEE, Dividendes, etc...). Je paye donc moins d’URSSAF, de Retraite,
> et d’IR (avec toutes les conséquences que cela a...) mais en contrepartie je
> suis soumis à l’IS.

... mais d'accord. mais a un moment faudra sortir de l'argent de la selarl... tu as prévu de lever le pied ? d être moins rentable ?
Puis l'impot sur les sociétés est de 15%... tu paies un impôt sur de l'argent que tu n'as même pas sorti... et les taux d'emprunt sont a 1%...

Avatar_small

Prunelles

12/12/2020 à 09:25

Ça revient au même... Je n’ai pas envie de jouer du taille crayon jusqu’à mes 69ans !

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

12/12/2020 à 09:28

Prunelles écrivait:
---------
> Ça revient au même... Je n’ai pas envie de jouer du taille crayon jusqu’à mes
> 69ans !

quand tu voudras sortir des revenus de ta selarl dans 20 ans... l'IR aura augmenté, les cotisations sociales auront pris 10%... et t'auras déjà payé dessus 15% d'is... et je sais pas si il ne va pas augmenter aussi.

Avatar_small

Prunelles

12/12/2020 à 09:42

Je peux t’opposer les mêmes arguments en BNC. Tu payes de grosses cotisations URSSAF pour rien; tu cotises à un pactole fictif à la Carcdsf; et j’irais pas sur le sujet de l’IR, mais si j’étais certain que mes impôts étaient redistribués localement, je serais peut être plus heureux d’en payer.

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

12/12/2020 à 09:48

Prunelles écrivait:
---------
> Je peux t’opposer les mêmes arguments en BNC. Tu payes de grosses cotisations
> URSSAF pour rien; tu cotises à un pactole fictif à la Carcdsf

bin non tu les paieras aussi mais en différé et en plus élevé (rien que la reforme des retraites qui nous attend, les taux augmenteront année après année, je vois pas l'intérêt de les payer en attendant la montée des taux) quand tu sortiras le bénef de la selarl... en plus des 15% d'IS déjà payé...

Enfin je parle de la retraite mais pareil pour la reforme de l'IR... on va s'occuper de nous dans les années a venir ;) donc repousser le paiement de l'ir je pense pas que ce soit une bonne idée.

Rape_p0as4f

rapelapente

12/12/2020 à 09:48

C'est l'éternel débat .
Le vrai sujet c'est soi-même.
Comment savoir ce que tu voudras faire ne serait-ce que dans un ou deux ans ?
Surtout avec les bourrins (syndicats véreux alliés aux politiques du même tonneau) qui s'acharnent à tuer l'exercice libéral.
la SELARL est un boulet que certains adorent se mettre au pied.
A la sortie les dividendes sont taxés deux fois.
Pour un couple sans enfant, en BNC, il faut 450 K de bénéfice imposable pour atteindre 33 % de taux moyen d'imposition..
On n'a jamais été aussi libres de notre mobilité que depuis l'impôt à la source.
Pourquoi se compliquer la vie avec la gestion calamiteuse d'une SELARL ????

--
Schooner For Ever

Avatar_small

Prunelles

12/12/2020 à 09:54

Oui un éternel débat... Je suis heureux comme ça et ça peux paraître paradoxal pour vous mais ma Selarl me simplifie la vie.

Rape_p0as4f

rapelapente

12/12/2020 à 10:05

En fin d'année, je transmet à mon comptable mon relevé bancaire des 12 mois.
Il fait et transmet ma déclaration.
Et c'est fini.
C'est plus simple avec la SELARL ?
:-))

--
Schooner For Ever

Avatar_small

Prunelles

12/12/2020 à 10:11

Export mensuel de la compta sur SAGE puis télétransmission à mon comptable. Il fait le reste. Je lui apporte quand même la compta papier histoire de faire des kilomètres et de se faire un resto.

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

12/12/2020 à 10:12

Prunelles écrivait:
---------
> et de se faire un resto.

du coup c'est plutôt "ma" comptable non ?

ca confirme quand même un peu ce que je pense... a part les prat avec des années en dent de scie ou il faut lisser les benef, la selarl, c'est surtout bien pour les comptables.

Pour les murs, je pense que si tu t'installes dans une region d'avenir (un prix un m2 eleve et des biens qui partent vite...) dans ce cas il faut acheter.
et réserver la location au secteur un peu morose.

Avatar_small

hipolyte

12/12/2020 à 11:43

Je rejoins Prunelle, je fais comme lui.
Selarl unipersonnelle, rémunération de dirigeant calquée sur mon niveau de vie (qui est bien au delà de mes espérances de jeune garçon), je lisse mes revenus et thésaurise le reste pour partir plus tôt, si le courage me manque après 58ans.
C'est un choix parmi d'autres, le fait de rester en BNC n'est pas du tout une erreur, c'est une autre manière de gérer, tout simplement.

pour Hokusaî, je n'ai pas de surcout de frais de compta par rapport au BNC, mais le comptable est devenu un ami. Est-ce parce que je m'intéresse au sujet ?? ou que je sais réparer sa Triumph GT6 ?? ;-)

Rape_p0as4f

rapelapente

12/12/2020 à 13:51

Hipolyte, tu "thésaurise", c'est à dire que tu places tes dividendes non distribués sur un compte rémunéré à 0.5 % c'est ça ?
Tu ne crois pas qu'il vaudrait bien mieux investir ces fonds en immobilier par exemple, puisque tu vises le long terme ?

--
Schooner For Ever

Avatar_small

hipolyte

12/12/2020 à 16:57

Salut Rape,
Chaque profil d'investisseur est différent, et dans mon cas je ne suis pas trop fan de l'immobilier (j'ai quand même payé ma maison et 3 appartements, qui vont financer une autre maison ou 2 apparts toujours en location d'ici 3 à 4 mois). Par contre je trouve les prix déconnectés de la réalité (ou de "ma" réalité, la façon dont je vois le monde), ce qui m'incite peu à cet investissement, et je fais assez de "social" au cabinet pour avoir à en supporter plus en impayés de loyer (pareil, ce n'est que mon avis, et si je multiplie les locations je dilue le risque, je sais bien). Gerer un parc immobilier ne me passionne pas. Par contre ici l'immobilier n'est pas cher.
J'ai aussi qques parts de SCPI, je ne suis pas très heureux du rendement par rapport à mes appart (où je bricole moi même s'il faut refaire un sol, une salle de bains ou cuisine, ça j'aime bien)
En effet le point faible de mon montage c'est la très faible rémunération de la trésorerie. Mais si je la sors, je paye dessus à mon goût trop de charges et impôts, et n'ai de toutes façons pas besoin de cet argent.
Je le prendrai quand j'aurai cessé mon activité, histoire de patienter jusqu'à la retraite, ou améliorer son quotidien.
Bref je comprends tout à fait ta façon de gérer, et je la suppose excellente, mais elle ne correspond pas à mon caractère, tout simplement.
Ce n'est pas toi qui as une grosse Mercedes ? dans le Sud ? moi j'ai une C2 !! dans le Nord ! par contre à l'ethanol, comme toi je crois ;-)

Avatar_small

eddybar

13/12/2020 à 10:07

Merci pour vos réponses.
Je suis d’accord qu’il est actuellement plus facile de reprendre un vieux cabinet à moindre frais mais notre projet est un peu différent ;) .
Ma femme étant dans le paramédical nous aurions aimé nous installer tout les 2 au même endroit (question de choix de vie), nous voyons sur le long terme.
En ce qui concerne la patientèle, la région est peu dotée en dentistes, donc le fait de se créer une patientèle ne devrait pas être un soucis même si cela prendra un peu de temps.

Nous possédons déjà le terrain composé d’un immeuble et d’un terrain constructible autour de celui-ci. Cet immeuble est auto-financé par des locations d’appartement.
La grosse dépense sera pour la construction du cabinet et l’acquisition du matériel.

En ce qui concerne la construction, la question est de savoir s’il vaut mieux aménager une partie de l’immeuble (tout mettre aux normes ERP) ou s’il vaut mieux partir sur du neuf et réaliser une nouvelle construction sur ce terrain (qui peut aussi avoir l’avantage de s’agrandir par la suite si besoin). J’aimerai prévoir la place pour 4 cabinets (dont 1 salle de chir) même si je ne compte en équiper qu’un ou deux pour commencer.

En ce qui concerne l’acquisition du matériel, j’aimerai démarrer avec le matériel classique d’un cabinet dentaire : 1 cabinet entièrement équipé + un deuxième fauteuil à équiper (j’aimerai à moyen terme travailler sur 2 fauteuils quand mon activité sera lancée) , 1 pano et investir au fur et à mesure dans du matériel en fonction de mes revenus.

Je pensais en effet commencer en BNC , à confirmer avec mon comptable mais cela me semble mieux pour débuter.

Avatar_small

Julien50

06/01/2021 à 14:38

bonjour,

je suis dans le même cas,
actuellement, je suis salarié, on me propose de m'installer dans un pôle médical neuf qui viens d'être construit, une zone très sous-doté
ils me propose niveau location 15euro le m2 avec charge, la secrétaire est payer par la marie et femme de ménage aussi.

c'est intéressant ou pas ?
ou vaut mieux acheter un batîment et se mettre dedans ?

cordialement
bonne journée a vous