Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_small

Rob971

25/10/2020 à 10:13

Bonjour,
Savez-si les démarches pour faire reconnaître un diplôme de l'Union européenne sont compliquées pour travailler au Canada ?
J'entends par là, est-ce que le Canada est plutôt du genre à accueillir "facilement" les étrangers ?
Je suis encore étudiant et j'ai vu ce qu'il fallait sur internet, mais je ne me rends pas bien compte si c'est périlleux ou pas...

Rape_p0as4f

rapelapente

25/10/2020 à 12:28

J'ai souvenir que les ordres respectifs Français et Québécois avaient passé un accord il y a quelques années pour justement faciliter la mobilité et la reconnaissance des diplômes.
Contacte le national.
Je ne saurais trop de conseiller de creuser cette option.
Lors de ma dernière année d'étude on m'avait proposé un contrat mirobolant pour bosser dans le centre médical du chantier du barrage de la Baie James.
Je n'ai finalement pas donné suite.
C'est le regret de ma vie professionnelle...

--
Schooner For Ever

Rape_p0as4f

rapelapente

25/10/2020 à 12:31

En plus, de mémoire, si tu exerces plus de deux ans au Canada, tu peux exercer aux USA....
T'as compris le truc ?
Sinon tu restes en France avec le RAC0 de la cnsd/ cdf..... 😂

--
Schooner For Ever

Avatar_small

Wadi

25/10/2020 à 13:00

De ce que j'avais lu, c'est très compliqué. De mémoire, tu as deux choix :
- un stage actif chez un praticien AVEC l'autorisation de l'Ordre Quebecois des CD (et c'est là que le bas blesse) ;
- valider deux examens (ECOS Théorique et Clinique).

Le stage actif est très difficile à obtenir ! D'abord parce qu'il faut trouver un praticien prêt à t'accueillir et, ensuite, parce qu'il faut que l'Ordre Québecois lui donne l'autorisation de te prendre ... Sauf que ces autorisations, l'Ordre ne les donne qu'au compte-goutte.

Pour la voie ECOS, il me semble que l'examen n'est pas facile du tout et qu'il faut prévoir une grosse préparation pour ne pas s'y planter ...

Rape_p0as4f

rapelapente

25/10/2020 à 13:00

Je crois même me souvenir qu'il y a des échanges universitaires en fin d'étude.
Saute dessus si tu peux.
Bon, on ne va pas se mentir il y fait moins chaud qu'en Martinique.
Mais les Québécois ( je ne connais pas le Canada anglophone) sont super accueillants.

--
Schooner For Ever

Avatar_small

Wadi

25/10/2020 à 13:25

>En plus, de mémoire, si tu exerces plus de deux ans au Canada, tu peux exercer aux USA....

Non, tu ne pourras pas. Chaque État a ses propres règles en la matière. Généralement, celui qui voudra exercer aux USA devra refaire (au minimum) 2/3 d'études dans une faculté dentaire américaine (à 40/50kUSD/an).

Sachant que rentrer dans ces programmes spécifiques pour étrangers (Advanced Standing Program for International Dentists ; https://www.adea.org/dental_education_pathways/CAAPID/Pages/CAAPIDDirectory.aspx ) est très difficile. Avant même d'y postuler, il faut obtenir : un excellent score au TOEFL (+110/120 à l'iBT ; ce qui correspond au score de quelqu'un qui est réellement excellent en anglais) et, surtout, valider les deux tests NBDE (qui nécessitent de réviser très sérieusement !). Ils regardent également vos notes et classements depuis la P1 et demandent deux lettres de recommandation minimum ... La concurrence internationale est extrêmement forte (notamment indienne, avec des gens déjà "fluent in english"). Un étudiant français moyen (pas plus motivé que cela) n'a, à mon avis, pas grande chance de réussir à intégrer un tel programme. Beaucoup des chirurgiens-dentistes étrangers qui postulent dans ces programmes commencent par faire une équivalence d'hygiénistes et travaillent quelques temps en tant que tels avant d'être acceptés ... C'est dire.

Une autre solution est d'obtenir une place dans une spécialité américaine (CMF, OCE, ODF, etc.). La sélection est encore plus féroce puisqu'on se bat aussi contre des américains également ... Autant dire, qu'à moins d'être sortie du concours de l'internat dans les premiers et d'avoir exercé quelques années en France avec succès ... C'est mission impossible.

Notons que certains État, comme le Minnesota, permettent des équivalences plus faciles. Mais, vous devez travailler sous supervision (limited dental licence) après avoir, bien évidemment, obtenu un score excellent au TOEFL et les deux NBDE ...

Au final, le plus "facile" (mais très long ...) si on souhaite travailler aux USA sans être exceptionnel :
- faire une thèse de recherche en France et, en parallèle, l'assistanat (3 ans) ;
- trouver un post-doc dans une Université américaine (1 an) ;
- essayer une fois là-bas de se faire recruter dans une dental school dans un État qui autorise les "faculty licence" ;
- après quelques années (2/3 ans), demander un programme ASPID (2/3 ans).

Blog intéressant : http://www.foreigndentistinusa.com/foreign-trained-dentist-practice-usa/

Avatar_small

Arsénieux

25/10/2020 à 13:46

On s'y sent tellement bien à Québec 😍

Avatar_small

Rob971

25/10/2020 à 15:30

Merci pour vos réponses ! Bon j'ai une personne qui me dit que c'est difficile et une autre que ça va... ^^
Le canada me branche pas mal, parce que je trouve que ça part un peu n'importe comment en France d'une manière générale (pas que pour les dentistes)