Les protocoles COVID

Forum associé : COVID-19

8fa9c0a9b7e2a9158af0c9cf73c6096a-d77yglt_ndmfyf

Hanibalecter

23/05/2020 à 17:39

Loin de moins l'idée de rejeter les protocoles recommandés mais je me pose quand même des questions sur leur pertinence

1) Intérêt des sur blouses ?
Si on a des projections sur nos avant-bras, il suffit juste de les laver, non?
Si on a des projections sur notre blouse de travail, elle reste sur notre blouse, non ? Et ce n'est pas le principe d'une blouse normalement .
A-on des études qui prouvent que l'on peut contaminer de cette manière ?

2) L'aerolisation
Chez moi le spray ne va clairement pas plus loin que mes mains
Et j'ai l'impression qu'on confond brumisation et spray d'eau. Mon contre angle(et même la turbine) ne projette que des grosses gouttelettes d'eau qui retombe très rapidement au sol
-> il suffit de réduire réduire au strict minimum la quantité d'eau + avoir la grosse aspi juste à côté pour n'avoir absolument aucune projection d'eau en dehors de la bouche du patient

3) Pause de 15-30 min entre chaque patient
Ça me paraît surprenant qu'un virus ayant un R0 de (entre guillemets seulement) 3 puisse survivre facilement dans un environnement clos
Comment expliquer que des personnes Covid n'aient pas infecté les membres de leurs familles dans le même environnement
Quel sont les études qui prouvent cela ? surtout le fait qu'on puisse contaminer de cette manière

4) L'après Covid
Que fera-t-on après cette épidémie ? n'ait-on pas censé garder à vie ces protocoles ?Comment fera-t-on si un patient atteint de la grippe contamine la petite mamie suivante ?
On pourrait aller plus loin avec le VIH, on projette des microgouttelettes d'eau+sang qui reste soi-disant en suspension dans l'air, et qui retomberait ensuite dans la bouche du patient suivant ?
On garde nos surblouses en sac-poubelle pour éviter de refiler des germes aux patients suivants .

Bref je comprends parfaitement la pertinence de nous protéger nous, donc
pour nous FFP2 + visière + lavage main/avant bras
pour les patients: masques + lavage main obligatoire

Selon moi un patient Covid ne contamine que s'il nous tousse/crache à la gueule ou des avec ses mains souillées qui touchent les surfaces
Je trouve qu'il y a une forme d'hystérisation de nos comportement.

Je le répète loin de moins l'idée de stopper les protocoles mais j'aimerais juste comprendre ou avoir votre point de vue.
Si vous avez des sources, des études, qui démontrent que ce que je dis est faux je veux bien étudier ça.

8fa9c0a9b7e2a9158af0c9cf73c6096a-d77yglt_ndmfyf

Hanibalecter

23/05/2020 à 17:44

Avez vous eu connaissance d'un dentiste de votre entourage qui a eu le COVID dans la période d'avant confinement ? Entre entre le 1er et 30 mars ?

As t'on au moins des chiffres là dessus, ça pourrait être très intéressant d'avoir ce type d'info

Théoriquement, on avait pas tous ces protocoles ? Donc un dentiste en contact avec un patient COVID aurait du avoir de très grande chances d’être contaminé

Ça se trouve mais je m'avance surement trop, mais peut être que nos moyens habituels étaient déjà suffisant pour nous protéger

69_xtb5lc

barbabapat

23/05/2020 à 17:49

La problématique VIH ou vhc, c'est globalement 15 à 30 minutes de survie sur les surfaces avec des questions de charge virale et de pénétration du virus dans le corps à travers une effraction sanguine.

Les protocoles sont là pour protéger ce qui les émettent.

Images_uqnzgv

Surtout que pendant ce temps la boulangère garde la même paire de gants pour rendre la monnaie, se toucher ses miches et la tienne, les clients des supermarchés tâtent les cougourdes (les leurs et les tiennes)

Avatar_small

Prunelles

23/05/2020 à 18:22

Le VIH est super fragile comme virus. Le risque de contamination indirecte est faible. Mais c’est pas le cas du VHC et du COVID qui peuvent survivre sur des surfaces inertes pendant plusieurs jours...

Les surblouses sont la pour diminuer le risque de contamination indirecte. Les FFP2 pour la contamination directe.

Ce qui me dérange dans l’aération, c’est déjà que l’on déconseille de ventiler la pièce en cours de soins générateurs d’aérosols pour ne pas disséminer l’aérosol. Puis on nous dit que les particules virales dans l’air peuvent persister durant plusieurs minutes avant de retomber. Et enfin qu’il faut aérer durant au moins 15min pour diminuer la charge virale dans l’air. Donc à la Fin du soin les particules sont en suspension dans l’air. On ouvre la fenêtre pour ventiler. On désinfecter toutes les surfaces. Et on quitte la pièce. Mais les particules en suspension ne sont pas extraites par Magie à travers la fenêtre. Certaines vont retomber sur les surfaces désinfecter ?... Y’a que moi que ça chagrine ou mon raisonnement est nul ?

Avatar_small

blaise2583

23/05/2020 à 18:56

Je suis assez d accord avec vos reflexions
Sur l air chargé cela peut se redeposer sur les surfaces desinfectees
Sur les nettoyages des avants bras idem si tu te nettoies bien les mains et les avants bras je ne vois pas le soucis d ailleurs cet ete je vais faire cela et quitter mes surblouses
Ma femme rentre de chez le coiffeur, juste un petit lavage des mains et les coiffeurs avec masques chirurgicaux, les surblouses les mêmes que d habitude pas de desinfection des instruments et du fauteuil pas d aeration du site pas de masque pour ceux qui en sont dépourvus.... et 3 euros de suppl covid pour 5ml de solution hydroalcoolique et un masque chir du coiffeur alors nous on nous fait chier ya du brouttage de minou quand même ... je vois des medecins à peine le masque chir et pas tout le temps pas de surblouse.... faut qu on arrete de se flageller quand même on a des protocoles ste pour beaucoup au point et tout ceci pour 0 suppl covid on est vraiment des cons

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

23/05/2020 à 19:07

Le pire c est la surblouse manche longue qui n est pas changée entre chaque patient... La faut trouver la logique.

Ba2be871-3220-4edb-a5bc-d126045cb763_jy2fsv

cyber ratiches

23/05/2020 à 19:15

Hokusai écrivait:
-------
> Le pire c est la surblouse manche longue qui n est pas changée entre chaque
> patient... La faut trouver la logique.
.
Non le pire du pire c’est ça:

:https://www.valeursactuelles.com/societe/ca-va-etre-terrible-buzyn-conserve-des-messages-en-cas-de-poursuites-judiciaires-119652

--
•La chose la plus importante dans la communication est d'entendre ce qui n'a pas été dit. (Peter F. Drucker)

Avatar_small

filodent

23/05/2020 à 19:47

Moi je donne un coup de spray sans essuyer,"pour enivrer le covid dans l'alcool", j'aère 15 mn, puis je nettoie les surfaces avec le spray.

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

23/05/2020 à 20:07

cyber ratiches écrivait:
--------------
> Hokusai écrivait:
> -------
> > Le pire c est la surblouse manche longue qui n est pas changée entre chaque
> > patient... La faut trouver la logique.
> .
> Non le pire du pire c’est ça:
>
> :https://www.valeursactuelles.com/societe/ca-va-etre-terrible-buzyn-conserve-des-messages-en-cas-de-poursuites-judiciaires-119652
>

A mais ça c est pire que tout... Ça veut dire qu elle savait mais qu elle n a rien fait.
A la limite, il vaut mieux dire qu elle savait pas que ça allait être la grosse cata.
La, elle dit qu elle savait depuis le début et qu elle a rien branlé... C est pire que tout.

L autre pbm des surblouses c est d en trouver...

Avatar_small

Gabzou

23/05/2020 à 20:39

Pour commencer, je précise que je recommande de respecter les recommandations, et que je le fais moi même.
Cela dit: 1) les surblouses, je suis assez d'accord, j'ai un gros doute sur l'intérêt, les avant-bras se lavent, et le patient n'est pas censé toucher notre blouse/pyjama, qui n'est pas non plus censé relarguer ce qui a pu se poser dessus.

2)L'aérosolisation: là attention, les microgouttelettes ne se voient pas forcément à l'oeil nu. A priori il semble qu'effectivement les contaminations se font plus par vraies gouttelettes (avec charge virale suffisante) que par les aérosols, mais la visière, la digue et l'aspi ce n'est pas un protocole trop lourd/onéreux, autant le faire.

3) La pause: c'est le temps pour les microgouttelettes de gros diamètre de retomber. Comme dit précédemment, il est peu probable qu'on risque vraiment des contaminations avec (les études qui en parlent sont uniquement in vitro, avec mesures de la charge virale, en partant d'une charge virale initiale hyper élevée, et constatent qu'il en reste; mais effectivement dans des conditions réelles, le risque semble très faible d'après les observations que j'ai pu trouver)

4) L'après: à mon humble avis, le lendemain de l'annonce du gouvernement qui annoncera une splendide victoire sur la maladie, tout le monde ou presque reprendra comme avant.

Les dentistes malades: plein dans le grand Est, y compris avant confinement. Des décès aussi. Je crois bien que les ordres départementaux ont ces infos, mais n'ont pas particulièrement communiqué dessus.

Avatar_small

DrPaul

23/05/2020 à 20:49

Comment sais tu que plein de dentistes malades ds le Grand Est ? Et des morts ? Moi je suis ds le
57, personne dans mes connaissances de malade mais tes infos m interressent .

Avatar_small

lachmar

24/05/2020 à 12:04

moi aussi j'applique les recommandations même si ca me les brise au plus haut point et que ca se traduit par une degringolade de mon activité

1) parceque l'état actuel des connaissances sur le COVID ne nous permet que des hypothèses et que, dans le doute, la balance doit pencher en faveur des mesures les plus protectrices pour les patients et pour nos equipes au nom du principe de précaution

2) parceque les recommandations, en cas d'incident se traduisant par des poursuites risquent de se transformer pour les juges , justement à cause du 1) en obligations de sécurité non respectées , et se traduisant par une condamnation , et les attendus du jugement risquent de porter le discrédit sur une profession qui vient juste de se donner une image favorable
ne jamais, jamais oublier que les juges sont souverains et jamais impartiaux (c'est humainement impossible)

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

24/05/2020 à 12:08

C est pour ça que j ai gardé toutes les traces des distributions de masques périmés "mais c est ok" ;)

La surblouse pas changée entre chaques patients est une ineptie.

132122190_girt0m

fraise.des.bois

24/05/2020 à 12:24

si comme prévu pour l'instant il y a réouverture des bars le 02 Juin et fin de l'état d'urgence sanitaire le 10/07 je crois que nous pourrons à partir du 15/07 revenir progressivement (ou d'un coup!) aux protocoles "d'avant" en attendant de voir si le virus revient ou non à l'automne...

Avatar_small

Gabzou

24/05/2020 à 13:15

DrPaul écrivait:
------
> Comment sais tu que plein de dentistes malades ds le Grand Est ? Et des morts ?
> Moi je suis ds le
> 57, personne dans mes connaissances de malade mais tes infos m interressent .

Pour les morts je me souviens d'un article parlant de 4 décès il y a quelques semaines, cela dit je ne le retrouve plus, j'ai pu confondre avec les médecins, il faudrait fouiller.
Pour les malades, je me base sur mes confrères de la faculté dentaire de Strasbourg, sur une 40aine de praticiens, on a eu au moins 10% de malades.
Egalement le collègue de ma compagne, malade la semaine avant le confinement.
Bref, comme je l'ai dit, pas de données donc impossible de faire une vraie estimation, mais en tout cas il y en a eu un certain nombre. Quand à savoir si c'est lié à l'exercice, c'est difficile.

8fa9c0a9b7e2a9158af0c9cf73c6096a-d77yglt_ndmfyf

Hanibalecter

25/05/2020 à 20:05

pareil pour les visières

Par principe de précaution je la met mais je n'en vois pas spécialement l’intérêt quand j'ai lunette + ffp2

si j'ai des projections sur mon visage, oui et alors ? Je peux toujours me laver le visage en fin de vacation ou entre chaque patient, non ?

A la base les lunette sont faite pour ça, pourquoi avoir besoin de plus de protection ? Ça voudrait dire que les lunettes ne nous protégeaient pas correctement des autres virus/bactérie ?