PROPOSITIONS ECONOMIQUES pour la survie de nos cabinets dentaires à la sortie du confinement

Forums associés : Exercice professionnel COVID-19

Avatar_small

dedent

03/04/2020 à 11:21

Pour l'instant, nous ne voyons rien venir de sérieux pour notre secteur.
Les 1500€ octroyés le sont pour les cabinet s et CD ayant moins de 1 million de CA et moins de 60000€ de bénéfice aussi plus de 70 % de CD ne toucheront rien.

Certains syndicats ont l'indélicatesse de sommer la CARCDSF de vider une partie de ses réserves pour renflouer nos cabinets ce qui est impossible puisque une caisse de retraite n'a pas vocation à sponsoriser des structures
économiques comme l'a bien expliqué le brave Président de notre caisse.
Mais pourquoi cette insistance ? Sachant que dans la réforme Macron des retraites , il va falloir mettre nos réserves ou partie au pot commun alors pourquoi pas vider ces réserves de suite pour aider et éviter de les voir se perdre dans le renflouement des caisses déficitaires des régimes spéciaux.
Si c'est cela alors soyons francs messieurs les syndicalistes !

Alors quelles aides à envisager dans ce qui risque d'être un désastre économique pour notre régime ( merveilleuse langue française) indépendant et libéral ?

Je m'en remets à vos idées et propositions car si nous ne nous intéressons pas à notre sort à la sortie du confinement, nous risquons de voir disparaître une grande partie des cabinets dentaires.

La sortie du confinement sera complexe , longue et pas homogène.
Les praticiens testés "immunisés" seront les premiers autorisés à retravailler sur des patients testés immunisés ( donc tout dépendra aussi du matériel et des tests disponibles).
Actuellement , une estimation de 3% de la France serait immunisée donc la route est longue si il faut attendre 60% pour tenter une déconfinement quasi généralisé.
Cela peut tenter certains jeunes confrères et surtout consoeurs d'être immunisés prématurément !
Pour les plus vieux et surtout masculins , la sortie risque d'attendre .

Aujourd'hui, je vois que ceux qui ne sont pas loin de la retraite ne pourront pas se refaire si le délai est trop court avant celle-ci et les repreneurs ne vont pas être légion quand nos jeunes vont prendre réellement conscience que nous n'avons aucune protection économique
dans notre système libéral/indépendant.

Je pense qu'il ne serait impossible de demander à al CARCDSF de proposer une pré-retraite à ceux qui le veulent et qui ne sont pas loin de celle-ci avec l'aide la Caisse de SS.

Pour les cabinets en très grande difficulté, une nationalisation et une restructuration permettraient à la fois par le rachat des cabinets et la création d'une nouvelle carte sanitaire de favoriser une sortie honorable
aux volontaires et satisfaire à la répartition géographique des salles de soins ainsi qu'à la demande de statut salarié par les jeunes CD .
La faillite de beaucoup de structures va ,de toute façon, accélérer les installations financières ou mutualistes .
Et n'oublions pas le coût sanitaire à venir pour la réalisation des actes qui va empêcher un rebondissement rapide des cabinets dentaires.

Le sujet est ouvert .

Pas de délire car la crise économique est et sera très grave et risque de faire plus de morts que le covid19 ne serait-ce que par les suicides (sujet déjà évoquer sur les ondes).

Avatar_small

Jeunedentiste91

03/04/2020 à 12:14

Bonjour,
Déjà que ce matin je n’étais pas bien ton post finit de me déprimer ...
j’espère vraiment qu’on en arrivera pas à cette extrême.
Oui on est dans la merde mais ce n’est pas pour autant que je veux finir salariée dans 6 mois

Avatar_small

Douce cheun

03/04/2020 à 12:24

A 62 ans, ça ne me déplairait pas de partir plus tôt mais pas à n’importe quel prix. Ensuite, j’ai des contrats de retraite complémentaire MACSF, La Mondiale etc. en Madelin : pourrait-on demander à percevoir tout ou partie en cash plutôt qu’en rente ou en paiement des cotisations CARCD à venir ?

Paix_ygehd4

TA2

03/04/2020 à 12:47

https://youtu.be/pRRNRy-JdZA

5 solutions , dont celle de trucider son conjoint !

Avatar_small

edmond

03/04/2020 à 12:51



"Les praticiens testés "immunisés" seront les premiers autorisés à retravailler sur des patients testés immunisés ( donc tout dépendra aussi du matériel et des tests disponibles).
Actuellement , une estimation de 3% de la France serait immunisée donc la route est longue si il faut attendre 60% pour tenter une déconfinement quasi généralisé.
Cela peut tenter certains jeunes confrères et surtout consoeurs d'être immunisés prématurément !
Pour les plus vieux et surtout masculins , la sortie risque d'attendre ."

N'importe quoi

Il faut arrêter d'écouter Michel C ymes et cie

69_xtb5lc

barbabapat

03/04/2020 à 12:58
Images_uqnzgv

Question con :
Comment peut on être immunisé et donc recommencer à bosser si on respecte le confinement de 6 semaines ?

Faut lécher les poignées de porte publique, les boutons de sonnette ?

Avatar_small

edmond

03/04/2020 à 13:20

Je ne sais pas ce qu'il y a dans la tête des experts de la télé .

Normalement on isole les contagieux , pas les autres . .
L'interêt de tester l'immunité est collectif , savoir si on est arrivé à une immunnité de groupe ou pas .

Si on applique la logique des experts de la télé , alors aux frontiéres on va refouler des individus sains parceque non immunisés et on ne testerait pas pour connaitres les cas contagieux ?

Avatar_small

poignée de porte

03/04/2020 à 13:21

Déjà il y a une mesure politique à adopter dans le cas où nous tous nous n’aurions pas une indemnisation : NE PLUS VOTER MACRON

Avatar_small

doagui

03/04/2020 à 13:29

poignée de porte écrivait:
----------------
> Déjà il y a une mesure politique à adopter dans le cas où nous tous nous
> n’aurions pas une indemnisation : NE PLUS VOTER MACRON

Ah bon, parce que tu penses REELLEMENT qu'un quelconque autre gouvernement te ferait un petit chèque cadeau à toi, libéral dont la moyenne des revenus est connue et très largement au dessus de celle de tes concitoyens ?

Sans méchanceté, tu es bien nigaud.

L'indemnisation c'est pas fait pour te maintenir ton niveau de vie, c'est pour permettre à ceux qui galèrent vraiment de survivre. A priori ni toi ni moi n'en seront à ce niveau-là d'emmerde, donc il est logique et normal qu'on ne bénéficie pas de ce genre de chose. Aucun gouvernement d'aucun bord politique n'aurait raisonné autrement, c'est juste du bon sens.

RépondreCiter
Score : -1
Avatar_small

poignée de porte

03/04/2020 à 13:32

Le problème c’est que vous êtes assez bêtes pour assurer des gardes ... si il y avait une grève des gardes , Macron se bougerait le cul pour nous payer ce qu’on nous doit

Images_uqnzgv

doagui écrivait:
------

> L'indemnisation c'est pas fait pour te maintenir ton niveau de vie, c'est pour
> permettre à ceux qui galèrent vraiment de survivre. A priori ni toi ni moi n'en
> seront à ce niveau-là d'emmerde, donc il est logique et normal qu'on ne
> bénéficie pas de ce genre de chose. Aucun gouvernement d'aucun bord politique
> n'aurait raisonné autrement, c'est juste du bon sens.

C'est vrai, tu as raison, les pôv' footballeurs sont dans la mouise.

https://www.lesechos.fr/sport/football/coronavirus-foot-et-chomage-partiel-un-cocktail-legal-mais-detonnant-1188739

Avatar_small

poignée de porte

03/04/2020 à 13:37

Lis un peu les articles Doagui , ça t’évitera de dire des conneries. => celui sur les footballeurs est assez parlant
Doagui visiblement préfère baisser son pantalon et continuer à se faire enfiler.

Avatar_small

dedent

03/04/2020 à 13:39

Je ne vais pas reprendre tout ce qui est raconté par les infectiologues.
Bien sûr, ce n'est pas parole d'évangile ou autre et même le premier ministre reconnait qu'il n'y a pas de chemin tout tracé pas plus que de certitudes.

Par contre, ce que je sais , c'est que la situation est inédite et que l'on passe en économie de guerre et que le pouvoir reprend les guides et imposera ses décisions.
Dans ce contexte, aujourd'hui d'urgence, on nous laisse sur le bas côté (fermeture des cabinets dentaires, pas de chômage pour notre circuit, pas d'indemnité) et cela peut durer quelques mois ,peut-être jusqu'à 5/6 mois pour déconfiner les cabinets dentaires et encore avec des mesures de précautions sanitaires fortement accentuées.

Dans ce cas , qu'est-ce qu'on fait ? On attend de crever la bouche ouverte avec un masque dessus ou
on cherche des solutions à négocier avec la Force Publique pour tenter une sortie honorable et viable économiquement pour la plupart d'entre nous.
Vous savez très bien que personne ne pleurera sur notre sort et je crois bien que cette aventure covid mettra un terme à la vie libérale et indépendante d'une immense partie de la profession.
A nous de commencer à réfléchir et à faire entendre notre voix par propositions .
Nous avons la possibilité de consulter et d'informer l'ensemble de la profession via nos adresses professionnelles ce qui d'ailleurs , c'est bizarre , est possible aujourd'hui alors qu'aucune consultation ne nous a été proposée antérieurement par le CNO ou La CARDSF.

Orezza-gazeuse-verre-litre_ocoxey

casa

03/04/2020 à 13:51

D'accord avec Doagui , le football représente bien plus économiquement que nous , on ne peut pas comparer ces 2 économies , ce ne sont pas les footballeurs qu'on sauve ce sont les clubs de foot et toute l'économie qu'ils drainent , alors que ton cabinet , la poignée, c'est rien au niveau économique , ou du moins toi , d'ailleurs on aide ton employée , pas toi ! comme on ne donne rien au club de foot mais on donne à leurs employés !
Quant à la reprise , il faut garder à l'esprit que ces mesures sont faites pour protéger notre système hospitalier de la surcharge ... qu'une fois la vague passée , il restera le vent et que donc oui nous pouvons être touchés mais 85% ne sont que malade sans hospitalisation et que sans doute nous serons tous touchés un jour ou l'autre . Mais n'ayez crainte , un sauveur est parmi nous !! j'ai du mal à en voir les effets mais je ne dois pas regarder dans la bonne direction

Avatar_small

poignée de porte

03/04/2020 à 13:55

Tu sais dedent , l’heure n’est plus à la parole mais à passer aux actes. Le ministre de la santé est bien au courant que nous ne touchons rien. Il ne bouge pas le petit doigt visiblement. Rien qu’une petite semaine ou deux de grève des gardes, ça fera tout de suite son effet.
Sauf si vous vous voulez continuer à baisser votre pantalon, et continuer à vous plaindre sans que rien ne se passe.

Avatar_small

dedent

03/04/2020 à 13:58

Je ne vais pas reprendre tout ce qui est raconté par les infectiologues.
Bien sûr, ce n'est pas parole d'évangile ou autre et même le premier ministre reconnait qu'il n'y a pas de chemin tout tracé pas plus que de certitudes.

Par contre, ce que je sais , c'est que la situation est inédite et que l'on passe en économie de guerre et que le pouvoir reprend les guides et imposera ses décisions.
Dans ce contexte, aujourd'hui d'urgence, on nous laisse sur le bas côté (fermeture des cabinets dentaires, pas de chômage pour notre circuit, pas d'indemnité) et cela peut durer quelques mois ,peut-être jusqu'à 5/6 mois pour déconfiner les cabinets dentaires et encore avec des mesures de précautions sanitaires fortement accentuées.

Dans ce cas , qu'est-ce qu'on fait ? On attend de crever la bouche ouverte avec un masque dessus ou
on cherche des solutions à négocier avec la Force Publique pour tenter une sortie honorable et viable économiquement pour la plupart d'entre nous.
Vous savez très bien que personne ne pleurera sur notre sort et je crois bien que cette aventure covid mettra un terme à la vie libérale et indépendante d'une immense partie de la profession.
A nous de commencer à réfléchir et à faire entendre notre voix par propositions .
Nous avons la possibilité de consulter et d'informer l'ensemble de la profession via nos adresses professionnelles ce qui d'ailleurs , c'est bizarre , est possible aujourd'hui alors qu'aucune consultation ne nous a été proposée antérieurement par le CNO ou La CARDSF.

Avatar_small

Jeunedentiste91

03/04/2020 à 14:05

Sérieusement et tu proposes quoi ?
Quelles sont les propositions selon toi ?
Parce que La nationalisation des cabinets et le salariat pour les praticiens ? C’est digne de la Corée du Nord comme solution!
Après c’est sûr hein certains n’attendent que ça pour s’engraisser sur notre dos, ils doivent se bidonner de nous voir langue pendante et se frotter les mains.
Et ben niet je préfère faire un prêt pour la trésorerie et bouffer des patates pendant 6 mois pour re ouvrir mon cabinet coûte que coûte !

Avatar_small

poignée de porte

03/04/2020 à 14:21

:)))) tu as bien raison jeune dentiste91. Notre ami veut faire l’équivalent des kolkhozes pour les agriculteurs sauf que ça serait pour les dentistes français. Une belle idée communiste :)

Avatar_small

dedent

03/04/2020 à 14:24

Pas d'effet de manche poignée de porte. Actuellement, l'urgence est de trouver du matériel et des soignants valides.
Il n'est pas question de parler politique avec des si .
Tu aimes ou tu n'aimes pas Macron, c'est ton problème et actuellement ,c'est lui , le chef de l'exécutif et nous sommes en état de guerre...sanitaire et je suis moi-même dans une ville où le couvre-feu est appliqué toutes les nuits.
Nous passons en économie de guerre (par exemple, Trump a sorti un décret de 1942 pour obligé Général Motors à fabriquer des respirateurs) donc les décisions vont pleuvoir par décrets et devant l'urgence économique et sociale, les états d'âme des dentistes ne va pas beaucoup peser.

Il s'agit de proposer des solutions crédibles sachant qu'il n'y a pas homogénéité dans la population des CD.
Si rien ne sort de notre profession indépendante et libérale, beaucoup péricliteront en silence dans leur coin et il est évident que la Mutualité, les acteurs financiers (assurances, investisseurs etc ) auront toute latitude pour influencer le Pouvoir afin de rafler la mise.

jeunedentiste91, t'envoie du soleil du midi et il n'y a pas de déshonneur à être salarié(e) si les conditions de travail sont correctes dans cette nouvelle situation qui bouleverse tout.

Avatar_small

Arsénieux

03/04/2020 à 14:31

Imaginez si la crise avait été gérée par François Hollande et sa clique de benêts !

Avatar_small

poignée de porte

03/04/2020 à 14:38

:) pas faux
Sarkozy aurait été plus à même à gérer cette crise, malgré ses nombreux défauts Paul bisthmut etc etc . Déjà on aurait eu des masques :)

Avatar_small

dedent

03/04/2020 à 14:42

Eugénol a beaucoup perdu ces dernières années de son audition et de ces riches intervenants
à cause des insultes et des propos calomnieux , politiques et idéologiques.
Le manque de pragmatisme de l'ensemble de la profession nous a déjà conduit dans une situation inédite avec l'apparition de structures financières qui ne dépendent pas du Ministère de la Santé et qui respectent si peu le code de déontologie de le profession alors faisons un effort pour être à un niveau plus élevé que les ronds points et les comptoirs de bar .

Quand je parle de nationalisation de cabinets dentaires volontaires , ce n'est pas plus choquant que cela:
- l'Etat envisage de prendre des participations dans de grandes entreprises pour éviter la faillite et permettre leur redressement.
- Actuellement , les Maisons de santé sont subventionnées (250000€ pour une du Languedoc)
- des salaires sont proposés aux étudiants volontaires pour un contrat moral d'installation en zone sous dotée.
- en 1995, l'Assemblée nationale s'apprêtait à voter une limitation de notre chiffre d'affaires avec une valorisation annuelle du coût de la vie (d'où l'envie à l'époque d'une nationalisation plutôt qu'un étau mortifère).Heureusement, le vote n'a pu avoir lieu par changement de majorité.

Un rachat de nos structures comme l'Etat le fait pour les maisons condamnées par le changement climatique et l'érosion.

69_xtb5lc

barbabapat

03/04/2020 à 14:43

Arsénieux écrivait:
---------
> Imaginez si la crise avait été gérée par François Hollande et sa clique de
> benêts !

C'est la même clique de benêts que sous Hollande. Macron était déjà présent sous hollande, comme grivaux, comme verran, comme lemorton, ............
Une très grande partie des députés LREM sont des militant Socialistes qui ont juste changé l’étiquette.

69_xtb5lc

barbabapat

03/04/2020 à 14:49

dedent écrivait:
------

> - Actuellement , les Maisons de santé sont subventionnées (250000€ pour une du
> Languedoc)
>

Une maison de santé n'est pas gratuite pour les professionnels de santé qui l'occupent. Ce qui est financé par l'Etat, c'est l'Etat au niveau des collectivités locales qui construisent ces équipements et qui les louent souvent sans ristournes aux professionnels de santés comme le montre le surcoût de ce genre de structure par rapport au libéral.

Le financement d'une partie des Etudes est conditionné à un remboursement, ca n'est pas un cadeau et une partie des bénéficiaires de ces "aides" ont été contraint de les rembourser par l’impossibilité de créer de structures pour s'installer derrière contrairement aux médecins qui eux peuvent s'installer en salariés à l’hôpital.