Et que font les syndicats ?

Forum associé : COVID-19

Avatar_small

yobi

30/03/2020 à 15:29

Vous trouverez ci dessous un résumé du travail des CDF pendant cette crise
Connaissant le CDF-bashing de certains râleurs, Yaka Faukon et autres populistes sur ce site , je précise que les autres syndicats ou association font certainement leur part de boulot . C’est d’ailleurs dit dans ce point.
Bonne lecture.

POINT CONFEDERAL au 28/03/2020

L’actualité évolue très vite, et ce qui était vrai aujourd’hui ne l’était pas hier et ne le sera peut-être plus demain. Les CDF essaient de suivre toute l’actualité et de vous la retranscrire le plus fidèlement possible, sans extrapolations et en se gardant de toutes projections hasardeuses !

Siège confédéral

Depuis le lundi 16/03, le personnel confédéral est en confinement à son domicile et le siège est fermé : le télétravail n’étant pas possible, ce sont les élus qui assument tout le travail, de leur lieu de résidence, avec leurs moyens personnels. Le nombre de demandes et messages reçus croit de façon exponentielle et chacun cherche à traiter les demandes dans des délais raisonnables.

Les membres du bureau confédéral élargi se sont partagés les tâches pour suivre les sollicitations, selon les compétences de chacun, et font le maximum pour ne pas laisser la machine des services se gripper : parer au plus urgent, harmoniser le dispositif, assurer le lien entre les acteurs, s’associer à l’Ordre pour permettre à toute la profession de converger vers un système de prise en charge des urgences capables de tenir les 6-8 semaines qui arrivent.

Notre Délégué Général Marco Mazevet, et coordinateur entre tous, est le seul actuellement qui permet de continuer à utiliser les ressources du Siège.

LA COMMUNICATION

Au vu des circonstances exceptionnelles, Les CDF ont ouvert leurs ressources à toute la profession via la page publique FB et sur le Site.

Les responsables de la communication se sont également attachés à trier l’information pour ne pas propager les rumeurs ou fake news florissantes, en utilisant tous les outils de modération possibles.

LA POLITIQUE

Discrètement et sans fanfaronnade, Les CDF seuls ou en interprofessionnel (UNPS, CNPS, UNPS, Ordre, URPS …) ont agi à tous les niveaux possibles (ministères, assurance maladie, assureurs, autorité, publiques ou privées), par téléphone, contacts, courriers, courriels pour que soient prises en compte les difficultés rencontrées par la profession.

Seuls ou à plusieurs, nous avons abouti à ce que le gouvernement prenne les mesures fiscales et sociales annoncées par le Président de la République et le premier ministre, et que les professions libérales n’y soient pas oubliées … étant entendu qu’il convient de rester vigilant dans l’attente de tous les décrets à publier.

Le chirurgien-dentiste oublié au départ, ne l’est plus dans les derniers communiqués… il était important de faire comprendre à tous, notre situation particulière qui nous a contraint à fermer nos cabinets pour couper la chaîne de contamination. Mais aussi faire passer le message que nous restons au service de la santé publique en vraie profession médicale, pour aider et décharger ceux qui se battent en première ligne.

LA PERMANENCE DES SOINS ET SON INDEMNISATION EVENTUELLE

Dès les dispositions de prise en charge des urgences connues, Les CDF ont porté la demande d’indemnisation de ceux qui y sont engagés : nous sommes dans l’attente des réponses, en particulier de l’Assurance Maladie.

LA SITUATION SANITAIRE

Les CDF sont au cœur des préoccupations de chacun, conscients des ressentis et des attentes, car nous sommes tous logés à la même enseigne. Les informations sur les proches ou les professionnels contaminés se multiplient, et les inquiétudes sur les risques encourus par nos confrères des autres professions de santé engagées en première ligne sont profondes.

Nos besoins, pour assurer les urgences semblent aujourd’hui assurés grâce au contingent obtenu et géré en général par l’Ordre, mais aussi grâce aux achats complémentaires des URPS. Mais d’autres professions plus exposées quotidiennement manquent cruellement de protections, et plus particulièrement les libéraux.

Il apparait que certains cabinets dentaires ont prudemment constitué des stocks, lorsque les commandes étaient encore possibles.

S’il convient de maintenir un minimum de réserves pour pouvoir redémarrer une activité, les stocks massifs ne se justifient plus !

C’est la raison pour laquelle Les CDF ont lancé en début de semaine, une action vers les professionnels encore plus exposés que nous.

EN CONCLUSION

La profession ne peut revendiquer que si elle est en mesure de prouver son utilité !

Notre profession est médicale, à ce titre elle a des devoirs et doit donc tenir son rang. Heureusement la majorité des confrères joue le jeu ; merci à eux tous.

A la sortie de la crise, il faudra faire des bilans et tirer des leçons, mais chaque chose doit être faite en son temps !

document d'explications élaboré par le Bureau Confédéral élargi.

--
YOBI

Avatar_small

Cynthia

30/03/2020 à 17:13

Bonjour

Petite question
A part l'ordre qui nous a demandé de fermer nos cabinets , est-ce que le ministère de la santé l'a fait ?

69_xtb5lc

barbabapat

30/03/2020 à 17:44

Cynthia écrivait:
-------
> Bonjour
>
> Petite question
> A part l'ordre qui nous a demandé de fermer nos cabinets , est-ce que le
> ministère de la santé l'a fait ?
>
>
Il ne semble pas y avoir de décrets demandant la fermeture des cabinets dentaires même pour le dernier du 25 mars.

Avatar_small

Attila

30/03/2020 à 19:13

Cynthia écrivait:
-------
> Bonjour
>
> Petite question
> A part l'ordre qui nous a demandé de fermer nos cabinets , est-ce que le
> ministère de la santé l'a fait ?
>
>
NON car sinon il serait obligé de payer nos salaires . Par contre les footballeurs sont indemnisés

Avatar_small

Cynthia

30/03/2020 à 20:42

Mais alors que font les syndicats ?

Avatar_small

moritooth

30/03/2020 à 21:26

C'est vrai que la fermeture de nos cabinets n'est pas très claire ( sur le plan administratif j'entends). Nous ne sommes pas sous le coup d'une vraie fermeture administrative, mais d'une injonction de l'Ordre. Alors que la seule véritable autorité en la matière me semble être l'ARS, qui pour le coup ne nous a rien demandé. De fait, cette situation, nous prive peut-être d'une reconnaissance et de possibilité d'indemnisation. Résultat en terme de communication, personne ne parle de nous, ni pour les masques que l'on a donné, ni pour la permanence des soins que la profession assure. Et la seule fois où nous avons été cités sur une grande chaine à une heure de grande écoute, c'était pour entendre un ponte parisien s'étonner que "les dentistes consomment encore des masques FFP2 pour les caries urgentes ou les problèmes de déchaussement urgents "!!

Par contre côté syndical, je reçois des trois formations (alors que je n'adhère qu'à une seule), beaucoup d'informations pratiques, et là c'est appréciable

0060d103-49e3-4de7-8bb2-0285acfff5ce_akaaqd

fistule 69

30/03/2020 à 21:50

Yobi....Le retour !
Je me demandais où tu étais, j’ai même fait un post pour toi, vite supprimé par les modos.
Putain, j’ai eu peur, mais apparemment venir faire de la démago
à gogo au nom du CDF, ouf, tu vas bien.
😷😬🤮🤮🤮🤮🤮

Avatar_small

yobi

30/03/2020 à 22:04

C’est vrai que tu fais partie des CDF -bashing
Dans ton esprit bien formaté par la FSDL , expliquer simplement ce que fait un syndicat c’est de la démagogie.
Tu n’as évidemment pas noté que je me suis bien gardé de critiquer les autres syndicats et au contraire de dire que tous faisaient leur par de boulot.
C’est bien une attitude de populiste que tu as .

--
YOBI

Avatar_adhoc_euv2pm

adhoc

30/03/2020 à 22:07

Vilain fistule, panpan culcul!

69_xtb5lc

barbabapat

31/03/2020 à 07:50

Suite à une demande d'assistance pour avoir des praticiens pour gérer les urgences, un ami à découvert que cela voulais dire de les réaliser à son cabinet fermé pour cause de coronaro virus jusqu'à la date de la garde, ouvert pour la garde avec pour seul matériel supplémentaire 2 ffp2 et de surchaussures par rapport au matériel nécessaire habituellement au cabinet pour être de nouveau fermé aux soins le lendemain de la prise en charge des urgences.

D'un côté l'ordre demande la fermeture pour des risques de contaminations croisées non gérable en cabinets et de l'autre fait réaliser les soins quasiment normalement dans des cabinets qui sont fermés avant et qui redeviennent à risque de contaminations croisées le lendemain de la prise en charge des urgences.

Avatar_small

moritooth

31/03/2020 à 09:54

J'aimerai comprendre qui détient exactement l'autorité, entre l'Ordre et l'ARS, sur l'ouverture et la fermeture des cabinets, et sur les conditions d'accueil des patients dans les cabinets. Alors que l'Ordre National communique énormément, alors que les CDO relaient cette information ( en y ajoutant souvent une touche locale), l'ARS reste étonnamment silencieuse à notre endroit. Bref quel est le mécanisme, en droit, de la situation que nous vivons ?

Avatar_small

yobi

31/03/2020 à 10:07
Avatar_small

Arsénieux

31/03/2020 à 10:30

Il semblerait, que les cabinets dentaires réouvriront après le confinement du 14/04, à prendre au conditionnel

Avatar_small

makalu

31/03/2020 à 10:38

Question à TOUS les syndicats :
il faudrait vraiment que tous les chirurgiens dentistes puissent bénéficier d'un test covid19 avant de reprendre le travail.
Tout le monde comprendra que la situation sera très différente selon que l'on soit porteur sain ( immunisé ? ) ou n'ayant jamais été en contact avec le covid.
Qu'en pensez vous ?
PS: les petites guerres stériles sont vraiment déplacées, surtout en ce moment ...

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

31/03/2020 à 10:42

Le problème est pas de réouvrir.
C'est quel protocole de prise en charge, si c'est celui des gardes avec ffp2, surblouse, charlotte, surchaussures, SHA... bah c'est mort, puisque nous n'aurons pas accès à ces équipements.
Avec la désinfection post aérosolisation (drôle de mot) on passera un patient par heure et encore et il va falloir d'énormes poubelles DASRI pour évacuer tous nos déchets.
Ouvrir, c'est une chose, être en situation de pouvoir recevoir des patients en est une autre.
Et prso, je suis arrêté jusqu'au 20/04, j'ai le temps d'y penser.

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

31/03/2020 à 10:43

Il faut bien comprendre que notre profession va vivre "le jour d'après"...

Avatar_small

Arsénieux

31/03/2020 à 10:50

C'est clair, je n'ai pas d'info pour le jour d'après

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

31/03/2020 à 10:56

Lorsque le confinement va s arreter , est on obligé d aller détartrer ? :-)
En cosmonaute !

69_xtb5lc

barbabapat

31/03/2020 à 11:00

vulpi écrivait:
-----
> Le problème est pas de réouvrir.
> C'est quel protocole de prise en charge, si c'est celui des gardes avec ffp2,
> surblouse, charlotte, surchaussures, SHA... bah c'est mort, puisque nous
> n'aurons pas accès à ces équipements.
> Avec la désinfection post aérosolisation (drôle de mot) on passera un patient
> par heure et encore et il va falloir d'énormes poubelles DASRI pour évacuer tous
> nos déchets.
> Ouvrir, c'est une chose, être en situation de pouvoir recevoir des patients en
> est une autre.
> Et prso, je suis arrêté jusqu'au 20/04, j'ai le temps d'y penser.

Ce qui est nécessaire pour deux praticiens pour prendre en charge globalement un patient par heure pendant 8 heures aujourd'hui en période active de covid et en l’absence d'immunité de par la population, c'est

2 FFP2 2 surblouses 4 charlottes4 surchaussures

Pour toute une journée de travail 9h00-13h00 et 14H00 à 18H00.

Ca fait finalement peu de dasri pour voir 8 patients à deux praticiens dont un seul qui travaille au contact des patients.

Avatar_small

Jeunedentiste91

31/03/2020 à 11:22

Normalement il faut changer de surblouse entre chaque patient sinon il peut y avoir une contamination croisée

Avatar_small

moritooth

31/03/2020 à 11:41

Le déconfinement ne va pas se faire d'un seul coup. D'après ce que j'ai compris, il faudra avoir été testé pour reprendre le travail normalement. Si c'est le cas, comment va s'organiser une éventuelle grande campagne de test ? Est-ce que notre profession serait prioritaire,..?
A priori la France ne tournera pas à plein régime au mois de mai.

Avatar_small

moritooth

31/03/2020 à 11:46

barbabapat écrivait:
----------

> Ce qui est nécessaire pour deux praticiens pour prendre en charge globalement un
> patient par heure pendant 8 heures aujourd'hui en période active de covid et en
> l’absence d'immunité de par la population, c'est
>
> 2 FFP2 2 surblouses 4 charlottes4 surchaussures
>
> Pour toute une journée de travail 9h00-13h00 et 14H00 à 18H00.
>
Il faut rajouter pour le praticien opérateur un masque chirurgical PAR-DESSUS le FFP2, ce masque chirurgical étant changé entre chaque patient. Le but étant que la face externe du FFP2, proche du patient soit le moins souillé possible et ne devienne pas un vecteur de contamination.

69_xtb5lc

barbabapat

31/03/2020 à 11:51

Jeunedentiste91 écrivait:
---------------
> Normalement il faut changer de surblouse entre chaque patient sinon il peut y
> avoir une contamination croisée

Ca fait un ou deux patients soignés comme cela selon la façon d'utiliser les sur-blouses. Après un seul bague rouge est nécessaire.

Avatar_small

moritooth

31/03/2020 à 11:58

barbabapat écrivait:
----------
> Jeunedentiste91 écrivait:
> ---------------
> > Normalement il faut changer de surblouse entre chaque patient sinon il peut y
> > avoir une contamination croisée
>
> Ca fait un ou deux patients soignés comme cela selon la façon d'utiliser les
> sur-blouses. Après un seul bague rouge est nécessaire.

Si tu utilises un rotatif (meme à sec), tu dois changer de surblouse.

En pratique également pendant la vacation seul le praticien "assistante" se déplace, le praticien "opérateur" reste dans la pièce de soin.

0060d103-49e3-4de7-8bb2-0285acfff5ce_akaaqd

fistule 69

31/03/2020 à 12:03

CDF : « A la sortie de la crise, il faudra faire des bilans et tirer des leçons, mais chaque chose doit être faite en son temps ! »
Tu parles du Rac 0 aussi...
Parce que je serre déjà les fesse pour la reprise.

RYobi l’outillage du CDF, idéal pour faire du bricolage syndicaliste !
😷🥴