Enquête de l'ordre national.

Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_small

elje

27/11/2019 à 12:40

ce matin, je reçois un mail du cnocd m'invitant à répondre à une grande enquête nationale: Ordre national des chirurgiens-dentistes – Répondez à la grande enquête DHPR. déjà le sigle qui veut rien dire aurait du me paraitre un peu suspect. Ensuite la première phrase: " Professionnels de santé, fiers de notre mission de santé publique, ne laissons pas certains patients dépourvus des soins dont ils ont besoin !" aurait du finir de me mettre la puce à l'oreille , quand on passe la brosse à reluire....
Bon je remplis le questionnaire sincèrement sur l'accés aux soins pour les patients en difficulté que ce soit l'age, le handicap ou la situation sociale. Petit hic, pour valider, il faut cocher impérativement une case par laquelle on autorise le COD à donner nos coordonnées à tout organisme qui le demanderait pour prendre en charge des patients difficile: "Je suis d’accord pour que le conseil départemental de l’Ordre des chirurgiens-dentistes auprès duquel je suis inscrit(e), communique les coordonnées de mon cabinet dentaire aux entités permettant aux patients d’accéder aux soins pour tous (par exemples : MDPH, CLICs, réseaux,…) *
Que sont ces entités, qui les contrôle?
Je soigne absolument tout le monde dans le cabinet et sur le coup je me sens un peu trompé par mes pairs.
Je me dis tout ça pour ça et trouve le procédé un peu cavalier, d'autant que ces temps ci nous ne sommes pas particulièrement bien considérés (voir https://www.eugenol.com/sujets/423699-comment-ca-va-les-dentistes-on-vous-a-bien-eu?page=1).

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

27/11/2019 à 13:38

Et puis tu auras tous les cas difficiles, sympa!

Nano_phv5c5

NANO

27/11/2019 à 13:55

BONNET jc écrivait:
---------
> Et puis tu auras tous les cas difficiles, sympa!

Après application de la majoration pour adultes handicapés,

Avatar_small

elje

27/11/2019 à 13:59

c’est pas le soucis des cas difficiles , le soucis est que tu deviens référent et on t’envoie tous les cas. C’est de la concentration dans un cabinet alors que tout praticien devrait le faire. Si tu ne peux répondre à la demande, on t’en fera le reproche. Je vis cette situation avec les orthèses d’avancée mandibulaire, pour lesquelles je ne peux répondre à la demande.
Dernier point et non des moindres, je ne veux pas que mes coordonnées pro, téléphone et surtout mail, soient transmises à des « entités » inconnues

Avatar_small

zolimome

27/11/2019 à 14:01

étonnante demande de l' ordre d'une profession qui se fait en devoir de soigner tout le monde.

quand c'est flou.....

Lino_bsxmgw

vulpi

27/11/2019 à 14:14

C'est Afflelou ?

X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

27/11/2019 à 14:36

à partir du moment où il est obligatoire de cocher cette case, on tombe plus ou moins dans une obligation de recevoir le patient handicapé par la suite

perso soit la case est facultative et je réponds

mais si répondre à une enquête autorise de "sélectionner" mon adresse parmi l'annuaire dentaire pour l'envoyer à des "correspondants = c'est NON

Avatar_small

elje

27/11/2019 à 14:54

ben ça à l’air d’être ça, c’est pour cette raison que je n’ai pas envoyé.

Avatar_small

zolimome

27/11/2019 à 14:56

à partir du moment ou c'est flou je ne réponds pas.

cette histoire de patient handi est déjà très largement encadrée juridiquement, outre les devoirs élémentaires du praticien, par la loi sur l'accès handi....

donc quoi ? l'ordre nous demande si nous sommes d'accord pour respecter la loi ?

Avatar_small

elje

27/11/2019 à 15:00

J’imagine qu’il doit y avoir une remonté de la part des dites entités à propos de refus de soin pour des patients handicapés, en Ephad ou autre.
Le concepteur de l’enquête a fait une erreur avec cette case.
D’un point de vue plus général , on nous traite volontiers comme des merd... dans les media et ailleurs, on nous teste anonymement, on se fait littéralement marcher dessus avec ce RAC0 , mais là on a tout d’un coup besoin de nous.

X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

27/11/2019 à 15:11

le probleme c'est qu'actuellement ( enfin c'est mon avis personnel )
- 100 € pour une séance avec MEOPA, c'est pas volé
- faire du MEOPA sans être payé pour , était un vrai sacerdoce
- 100 € pour une séance SANS MEOPA ( mon cas ) = c'est presque trop

- depuis 30 ans je reçois des fauteuils, fauteuils électriques, brancards sans supplément => je n'ai pas honte aujourd'hui de profiter de 100 € facilement gagnés et ce, à chaque contrôle, détartrage en 2 séances etc....

- j'en profite aujourd'hui parce que demain, vous allez voir que vous aurez 2 oages d'enquête à compléter pour les avoir ( en sus du MEOPA peut être )

- et après demain ce sera peut être restreint à quelques cas seulement et encore avec le fichu papier...

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

27/11/2019 à 15:49

Tous les dentistes doivent soigner tout le monde. Si tu réponds, tu vas devenir référent pour patients handicapés.

Avatar_small

burnax

27/11/2019 à 15:54

Pour l'instant, je vois de nombreux patients en fauteuil, mais peu sont élligibles au 100 euros.

Ils ont des aides , mais le plus souvent l'AAH, donc by by le supplément.

Avatar_small

zolimome

27/11/2019 à 16:29

elje écrivait:
on nous teste anonymement

c'est vrai
des asso, souvent bien encadrées, prennent des rdv que du reste ils n'honorent pas, mais aussi ne décommandent pas.

je ne pensent pas être la seule à avoir déjà eu ce sentiment.

c'est assez scandaleux ,jamais signalé, jamais "étudié" et évidemment jamais sanctionné.

Avatar_small

elje

27/11/2019 à 16:32

en fait les testeurs appellent 2 fois avec un délai court. on nous a testé plusieurs fois.

Avatar_small

zolimome

27/11/2019 à 16:33

sont ils venus ?
et sinon, ont ils décommandé ?

Avatar_small

elje

27/11/2019 à 16:57

non, ils n’ont pas décommandé mais comme on demande une confirmation 48h00 à l’avance ça ne nous a pas pénalisé. Faut dire que je bosse dans une ville du sud avec une population extrêmement précaire et une majorité de confrère qui ne donne plus de Rdv aux nouveaux patients, alors handicapés, taulards, séropo, vieillards n’y pensons même pas. D’où d’ailleurs ces testings en aveugle dont les résultats sont généralisés à l’ensemble de la profession, et peut être une raison d’être de cette enquête non anonyme de l'ordre