Reconversion ?

Avatar_small

UNI_FAT

01/08/2019 à 23:30

Bonsoir,

C'est la première fois que j'écris sur le forum. Je vais essayer de vous la faire courte, parce qu'on sait tous qu'un pavé long chiant et non structuré c'est pas ce qu'on fait de mieux.

Voilà, je vais avoir 25 ans, je suis AD depuis 2 ans. J'adore ce métier, ou j'adorais ce métier. Je ne suis même plus très sûre moi-même et c'est le problème.

Soyons clairs, j'aime ce que je fais dans ce métier. Je n'ai eu "que" 2 expériences, 2 cabinets, mais ce qui s'y est passé, les gens que j'ai rencontrés… me dégoûtent progressivement mais sûrement.

Pour faire court, j'ai effectué mon contrat pro auprès d'une praticienne collaboratrice débutante. Peut-être une première erreur de parcours car avec le recul, j'me dis qu'une débutante avec une débutante c'était voué à l'échec. Au début idéal, ce contrat s'est transformé en cauchemar. Je ne rentrerai pas dans les détails, mais en gros s'en est suivi une dépression, depuis je peux même pas retourner sur le parking de cet ancien lieu de travail, ce qui est bien dommage parce que c'est un centre médical pluridisciplinaire dans lequel j'étais patiente à la base. Bref.

Après ça, j'ai fait une dizaine d'entretiens, je me considère pas comme particulièrement exigeante, mais je n'ai trouvé aucune chaussure pour mon pied d'ores et déjà fragilisé dans ce qui m'a été proposé. Entre les "habitudes" en matière d'hygiène littéralement inenvisageables sur le plan de l'éthique professionnelle, ou encore certaines personnalités visiblement toxiques dès le premier abord…

J'avais enfin trouvé un cabinet où le feeling passait. Je me suis donnée au maximum, comme toujours car tel est mon credo, quitte à être payée à mi-temps alors que je frôlais les 40h, j'm'en fous, ça me plait je joue le jeu. Ca n'a visiblement pas été suffisant et on m'a remerciée.

Une déception de plus, alors même que je suis restée traumatisée par le contrat pro. Et je ne me sens pas de vivre une nouvelle déception, dans un autre cabinet, encore.

Alors aujourd'hui je me fais cette réflexion: j'aime ce métier, j'aime de moins en moins le milieu dans lequel il s'exerce, les circonstances dans lesquelles il s'exerce. Je me dis que peut-être il me faudrait un travail où l'on subi moins la pression, peut-être dans une entreprise avec un service RH, ou un manager, bref pas un poste où l'on retrouve cette relation intra-professionnelle type CD-AD qui m'a détruite à petit feu, où l'on a pas l'impression d'être seule quand il faudrait au moins 2 personnes dédiées…

Et du coup je réfléchis très sérieusement à la réorientation, mais quoi ?
Assistantes dentaires reconverties, qu'avez vous choisi ? Comment avez vous procédé ?

Merci d'avance à celles (voire ceux ?) qui prendront le temps de lire et/ou répondre. Avé.

Avatar_small

Denteo33

02/08/2019 à 07:02

Et pourquoi pas assistante dentaire indépendante ?

Avatar_small

Arsénieux

02/08/2019 à 07:51

Uni-fat, je comprends que certains confrères puissent te dégoûter du métier, y a tellement de "personnalités toxiques" comme tu dis !!
Pour le même salaire de misère, va pointer à l'usine, ou va bosser en Suisse, fois 3 la paie !
C'est un énorme problème dans la profession, les Picsou du porte monnaie 😨

Avatar_small

UNI_FAT

02/08/2019 à 09:18

@Denteo: On m'avait parlé de cette possibilité mais je me suis toujours demandé comment ça se passait réellement. En plus j'ai vraiment envie de stabilité, l'idéal aurait été de trouver un cabinet avec lequel ça colle (pas toute la vie hein j'en ai conscience), mais j'ai envie/besoin de m'investir dans quelque chose de pérenne...

@Arsénieux: Franchement ces rencontres me font perdre espoir dans l'humanité petit à petit. Je sais qu'ils ne sont pas tous comme ça, mais là j'accuse le coup et j'en suis à un stade où je me méfie beaucoup, naturellement, par réaction. Je me demande même si je seraisca nouveau capable de faire "confiance" à un employeur. Et travailler avec la sensation d'être en milieu hostile, non merci.

Avatar_adhoc_euv2pm

adhoc

02/08/2019 à 09:38

Tu aimes la technique et le relationnel avec les patients au sein d'un cabinet... sans dentiste :-))))

De Gaulle avait dit
" La France serait si belle sans les Français qui ne méritent pas de l’habiter."

C'est comme l'amour, cherche ton prince ou ta princesss charmante, tu finiras par le/la trouver!!!!

Avatar_small

Cquenotte

02/08/2019 à 10:07

Rhoooo .... ben là on est fait pour s'entendre .... hurler !! hi hi
Moi ce sont les assistantes que je supporte plus !!

Avatar_small

UNI_FAT

02/08/2019 à 10:21

@adhoc: C'est exactement ça, technique et surtout relationnel !

@Cquenotte: Et du coup tu exerces seul ? Ou tu supportes en trouvant des solutions ? :(

Avatar_adhoc_euv2pm

adhoc

02/08/2019 à 10:28

Meme si les deux métiers sont extremement interessants, plein d'innatendu, ils sont totalement aliénants! Le dentiste a tendance a reporter ses frustrations et ses echecs sur ce qu'il trouve, famille, assistante, et cette derniere ses jalousies de classe et ses humiliations sur le praticien.
C'est cette machine infernale qui nécessite notre vigilance de tous les jours.

Avatar_small

UNI_FAT

02/08/2019 à 16:31

Exactement adhoc, et c'est donc avec un goût légèrement amer que je réfléchis à la reconversion, car oui j'aime ce métier, mais je me sens fragilisée et pas prête à vivre une autre éventuelle déception.

Je m'étais promis de moins m'investir, de moins prendre à cœur, mais j'en suis incapable. A chaque fois je donne tout, à chaque fois je suis déçue, un peu plus, jusqu'au ras le bol généralisé qui me fera quitter ce métier définitivement.

Du coup je suis perdue, il va falloir que je cherche un emploi, mais je je sais même pas s'il vaut mieux que je postule dans un cab ou dans un job alimentaire.

Avatar_adhoc_euv2pm

adhoc

02/08/2019 à 18:08

Si tu sors du creneau médical, tu as le creneau paramédical, mais il se peut que tu rencontres les memes problemes.... ou pas....
Par exemple en entreprise alimentaire, ,c'est qu'un exemple, le controle qualité serait peut etre une possibilité. Tu as eu en tant qu'assistante une formation pointue en technologie, informatique, hygiene et communication. C'est un faire-valoir pour certains postes spécifiques.
Et en plus, tu écrits tres bien.....

Avatar_small

rat

04/08/2019 à 23:09

secrétaire médicale ?
Je pense que le stress est moindre .

Avatar_small

UNI_FAT

12/08/2019 à 04:22

Merci pour les réponses. Justement je me posais la question suivante: sachant qu'il existe des diplômes pour les secrétaires médicales, pourquoi aurais je mes chances en postulant à ce poste ?

Certes l'identification des urgences et la connaissance de la terminologie sont des atouts, mais je ne sais pas si un tel "reclassement" est courant (ou possible sans diplôme secrétaire med) pour une AD.