allergie penicillines

Forum associé : Chirurgie buccale

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

11/06/2019 à 13:46

i73 écrivait:
---
> qui est pharmacien 75??
C'est un pharmacien qui intervient quelque fois sur Nonol. Je crois que c'est son pseudo.

Avatar_small

rice and carie

11/06/2019 à 14:04

azithromycine, 2/j/3j, pour l'observance c'est parfait.

Avatar_small

i73

11/06/2019 à 14:08

rice and carie, tu prescris ça dans tous les cas?

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

11/06/2019 à 14:27

L'Azithromycine ne fait pas partie des antibios préconisés en Dentaire. Il est contre indiqué en cas de grossesse et allaitement.

Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

11/06/2019 à 15:08

L'azithromycine fait pourtant partie des prescriptions indiquées dans le mémo dentaire d'antibiothérapie curative de 2013.
Après pour la grossesse ce n'est pas une contre-indication formelle.
Pour nos durées courtes, utilisé avec précautions quand pas le choix, je ne pense pas que ce soit trop problématique.

--
https://docudent.fr
Tous les documents du cabinet dentaire
& l'aide à la cotation du Reste à Charge 0
________________________________________

Avatar_small

Olieve

11/06/2019 à 15:19

BONNET jc écrivait:
---------
> Non, même sous couverture antibiotique, il y a eu des accidents. Autrement cela
> serait trop simple.

De là à ne plus le prescrire purement et simplement...

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

11/06/2019 à 16:33

En 2eme intention metronidazole et azithromycine.

1 fichier attaché :

Avatar_small

i73

11/06/2019 à 17:36

merci à tous, très enrichissant

Avatar_small

pharmacien75

20/06/2019 à 13:48

Bonjour,

J'ai lu quand même pas mal de bêtises.

Moi en tant que pharmacien, je ne délivre plus d'AINS, qu'ils soient prescrits ou non, sur une infection. Des études ont montré que le risque est majoré, même en cas de couverture ATB.

Clindamycine c'est 1200mg/jour en odontologie. Sauf avis contraire d'un infectiologue, je ne dépasse jamais cette posologie même si c'est prescrit plus. Risque de colite pseudo-membraneuse à clostridium difficile pouvant engager le pronostic vital à très court terme.

Le birodogyl c'est possible mais à 2-2-2 (hors AMM) et non pas à 1-1-1 (sous dosage).

Pour la douleur l'idéal me parait Paracétamol +/- Codéine si nécessaire. Tramadol à éviter (mal tolérés, de nombreuses contre-indications et interactions).

Si mal toléré, il existe la poudre d'Opium (Lamaline) à partir de 15 ans mieux tolérée que la Codéine.

Si intolérable à tous les opiacés, je propose au dentiste le néfopam par voie orale hors AMM (Acupan) à partir de 15 ans.

Chez l'enfant de moins de 12 ans, rien de possible à part le Paracétamol malheureusement. Huile essentielle de giroflier possible à partir de 8 ans en application locale.

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

20/06/2019 à 13:55

BONNET jc écrivait:
---------
> Je suis dans la merde. Mais qcq (pharmacien 75) pourrait répondre.
> Tu as remarqué dans mon pense bête en pdf, en cas d'allergie aux péni et
> grossesse, je n'ai pas de réponse.
Enfin tu arrives, à cette heure ci!
Donc en cas d'allergie aux péni et grossesse, on prescrit quoi?

Avatar_small

pharmacien75

20/06/2019 à 14:08

BONNET jc écrivait:
---------
> BONNET jc écrivait:
> ---------
> > Je suis dans la merde. Mais qcq (pharmacien 75) pourrait répondre.
> > Tu as remarqué dans mon pense bête en pdf, en cas d'allergie aux péni et
> > grossesse, je n'ai pas de réponse.
> Enfin tu arrives, à cette heure ci!
> Donc en cas d'allergie aux péni et grossesse, on prescrit quoi?

Azithromycine et Clindamycine sans soucis. Ne pas trop tenir compte du Vidal que sort le parapluie pour se protéger. La référence en la matière reste le CRAT.

Avatar_small

rice and carie

20/06/2019 à 14:09

et L'azithromycine, tu en penses quoi?
c'est dans les indications pour le vidal. De plus la durée de prise courte permet une bonne observance.

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

20/06/2019 à 14:13

C'est quoi le CRAT?

Avatar_small

pharmacien75

20/06/2019 à 14:34

rice and carie écrivait:
--------------
> et L'azithromycine, tu en penses quoi?
> c'est dans les indications pour le vidal. De plus la durée de prise courte
> permet une bonne observance.

C'est bien effectivement car sa longue demi-vie permet une durée plus courte. Mais résistances en hausse. Donc normalement à n'utiliser qu'en 2ème intention, en cas d'allergie aux pénicillines ou chez un patient chez qui vous sentez que l'observance sera catastrophique et qu'il n'ira jamais prendre correctement 7 jours d'Amox.
Par contre c'est un inhibiteur puissant du CYP3A4 donc attention aux interactions (notamment avec les statines).

Le CRAT c'est le centre de référence sur les agents tératogène en France, c'est la bible pour les médicaments chez la femme enceinte/allaitement.

Avatar_small

Gabzou

20/06/2019 à 15:19

Il existe des reco très claires pour les prescriptions:
https://www.ansm.sante.fr/content/download/5297/52416/version/12/file/Reco-Prescription-des-antibiotiques-en-pratique-buccodentaire_Septembre2011.pdf

P16, vous retrouvez la liste des ATB de première intention:

• amoxicilline: 2 g/j en 2 prises
• azithromycine: 500 mg/j en 1 prise*
• clarithromycine: 1000 mg/j en 2 prises
• spiramycine: 9 MUI/j en 3 prises
• clindamycine: 1200 mg/j en 2 prises

Avatar_small

Gabzou

20/06/2019 à 15:28

Vous noterez au passage que les recommandations confirment le post de pharmacien75 concernant le birodogyl, il faut doubler la dose de la notice.

Avatar_small

Gabzou

20/06/2019 à 15:34

Et autrement pour les AINS, voici ma source:
https://societechirorale.com/documents/Recommandations/recommandations_anti-inflammatoires.pdf

qui m'indique notamment que je peux prescrire des AINS sans problème, idem pour les AIS, en terrain infectieux ou non. La prescription des ATB étant bien sur nécessaire en cas d'infection.
Que les deux en même temps sont déconseillés.
Que les AINS n'ont pas d'effet anti-inflammatoire en dentaire.

Les AINS augmentent-ils le risque
infectieux ?
9. La relation de cause à effet entre prise d’AINS
et augmentation du risque infectieux n’est pas
scientifiquement établie en chirurgie buccale.
Toutefois, il est rappelé que la prise d’AINS est
susceptible de masquer les signes d’une infection. La prescription d’AINS ne justifie pas à
elle seule la prescription d’antibiotiques.
(accord professionnel)
10.La prescription d’antibiotiques conserve ses
indications indépendamment de la prescription d’AINS (cf. Prescription des antibiotiques
en Odontologie et en Stomatologie. AFSSAPS
2001). (grade A)

En chirurgie buccale :
• Les AINS doivent être considérés uniquement comme des antalgiques car ils sont dénués d’effets
sur l’œdème et le trismus.
• La prise en charge optimale des manifestations inflammatoires (douleur, œdème, trismus) repose
sur l’association d’un glucocorticoïde et d’un antalgique non anti-inflammatoire (paracétamol,
codéine, tramadol) [17,75,86,87,97,109,117,120,133,138].
• L’association d’un glucocorticoïde et d’un AINS est déconseillée.

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

20/06/2019 à 15:54

Très bien ton truc.

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

20/06/2019 à 15:58

BONNET jc écrivait:
---------
> Très bien ton truc.
Je te conseille de le republier dans une rubrique AINS sur eugenol et non pénicilline afin qu'on puisse le retrouver facilement.

Avatar_small

Gabzou

20/06/2019 à 16:04

Il faudrait un sujet en post it comme je ne sais plus qui le suggérait ;)

Lino_bsxmgw

vulpi

20/06/2019 à 16:21

En gros, puisque les AINS ne sont considérés que comme antalgiques, autant prescrire du paracétamol qui à moins d'effets indésirables.

Avatar_small

Gabzou

20/06/2019 à 16:27

Exactement, le paracétamol devrait être l'antalgique pallier 1 de première intention.
Les AINS pouvant avoir leur intérêt en cas d'allergie au paracétamol ou en alternance avec du paracétamol ou du paracétamol+codéine pour permettre des prises plus fréquentes sans risquer un surdosage.
Je crois également que certaines études retrouvent un effet légèrement supérieur des AINS par rapport au paracétamol sur certaines douleurs, mais çà reste marginal.

En récap, on ne devrait pas prescrire d'AINS si on peut donner du paracétamol, mais si on veut/doit le faire, on peut et ce n'est pas la peine de trop se prendre la tête.

Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

20/06/2019 à 16:56

J'ai mis 10 fois le résumé des reco afssaps, le problème c'est que personne ne lit les posts en entier et on fait des redites toutes les pages... :-)

Pour l'azythromycine les recommandations étaient en 1ère intention, je ne sais pas s'il y a déjà des résistances, je ne suis pas sûr que ce soit bcp prescrit en dentaire (?) mais de toute manière je trouve ça moins efficace que le clamoxyl...

Le truc sur les AI est très bien je vais le rajouter, dommage qu'il n'y ait pas une synthèse comme pour les antibio.

--
https://docudent.fr
Tous les documents du cabinet dentaire
& l'aide à la cotation du Reste à Charge 0
________________________________________

Avatar_small

Gabzou

20/06/2019 à 17:00

La synthèse c'est juste le petit paragraphe que j'ai copié, qui est en effet un peu juste.
Après toute la fin ce sont les études support des reco, qui sont inutiles pour un praticien libéral.

En chirurgie buccale :
• Les AINS doivent être considérés uniquement comme des antalgiques car ils sont dénués d’effets
sur l’œdème et le trismus.
• La prise en charge optimale des manifestations inflammatoires (douleur, œdème, trismus) repose
sur l’association d’un glucocorticoïde et d’un antalgique non anti-inflammatoire (paracétamol,
codéine, tramadol) [17,75,86,87,97,109,117,120,133,138].
• L’association d’un glucocorticoïde et d’un AINS est déconseillée.

Avatar_small

pharmacien75

20/06/2019 à 17:01

Gabzou écrivait:
------
> Exactement, le paracétamol devrait être l'antalgique pallier 1 de première
> intention.
> Les AINS pouvant avoir leur intérêt en cas d'allergie au paracétamol ou en
> alternance avec du paracétamol ou du paracétamol+codéine pour permettre des
> prises plus fréquentes sans risquer un surdosage.
> Je crois également que certaines études retrouvent un effet légèrement supérieur
> des AINS par rapport au paracétamol sur certaines douleurs, mais çà reste
> marginal.
>
> En récap, on ne devrait pas prescrire d'AINS si on peut donner du paracétamol,
> mais si on veut/doit le faire, on peut et ce n'est pas la peine de trop se
> prendre la tête.

Je mets quand même un gros bémol Gabzou : ton document (très sérieux) date de 2008... Il a 11 ans ! Depuis les données acquises de la science ont évolué, on a par exemple prouvé dans certaines études que les AINS augmentaient le risque de phlegmon d'un facteur 2, et les AIS d'un facteur 3, en cas d'angine, et ce malgré la couverture antibiotique. Sans preuve établie, des soupçons pèsent de plus en plus sur des infections dentaires aggravées (cellulites) suite à un AINS... Je rappelle d'ailleurs que 'hors cas spécifiques, les AIS (cortico) sont normalement contre-indiqués en cas d'infection, même virale (bronchite, etc).

Une mise en garde récente contre l'usage des AINS en cas d'infection a été publiée par l'ANSM. Par principe de précaution, je trouve que la balance bénéfice/risque des AINS dans les infections dentaires (et les pulpites pas encore soignées) est mauvaise. Sauf cas exceptionnel.