Faire une spécialité aux Etats-Unis

Avatar_small

LinaaaS

05/03/2019 à 21:18

Bonsoir,
Je suis actuellement étudiante en odontologie, je finis le cursus d’ici quelques mois. J’aimerai faire de l’implantologie par la suite, et j’ai toujours rêvé d’étudier aux Etats-Unis.
Savez-vous s’il est possible de faire cette spécialité aux Etats-Unis, puis revenir avec un diplôme valable en France ? J’ai beaucoup de difficultés à trouver des renseignements sur internet...
Merci à tous.

Avatar_small

fifi55

06/03/2019 à 08:44

Bonjour, il n'y a pas de diplôme d'implantologie en France, mais pour être assuré on te demandera la ou les formations suivies, et combien d'implants posés . Tel a des assureurs comme axa, Macsf, médical de France par exemple et demande leur s'il connaissent ta formation aux US et s'ils t'assurent derrière.
Cordialement

Avatar_small

2+2®

06/03/2019 à 09:29

C'est une super idée.
Tu as déjà une idée sur la formation que tu vas suivre?
En 2 comment financer cette formation et de quoi vas tu vivre aux états unis?

Avatar_small

amelion1

06/03/2019 à 12:17

Bonne idée, mais attention, c'est très cher ! Il y a une belle différence entre ce qu'on croit et la réalité !
... et pour obtenir le visa, c'est un calvaire. Ne crois pas que la discrétion est de mise. Ils savent tout sur toi, et enquêtent ! et bien entendu ne te donneront le visa qu'après de multiples vérifications.
A titre d'exemple, les services très cachés de l'Otan (Bruxelles) fouillent tout, dans tes mails, tes voyages, tes vacances, etc... et ils renseignent tous les états de l'Otan. Les spécialistes en recherches de l'Otan sont les Français, très forts pour foutre la merde et fouiller dans les poubelles.

Un conseil : choisis une université d'état, et pas un Harvard ou Berkeley, sinon financièrement, ça va être la galère. Le logement (avec un choix communautariste-associatif) n'est pas cher du tout, et si tu choisis bien, c'est un régal. A l'opposé, les frais d'inscription, c'est bonbon !
Le Texas (Austin de préférence), c'est bien. Mais attention à la flicaille, capable de t'enfermer en tôle si t'es jeune et que tu as été vue légèrement alcoolisée. Ils sont capables de faire une perquisition sans aucun mandat pour chercher un fût de bière dans une communauté d'étudiants. S'ils en trouvent un, tous ceux qui ont moins de 21ans seront hébergés par l'état pendant une semaine au moins. C'est pas des rigolos.
Et fais gaffe à l'assurance-santé, faut en prendre une très bonne. Si tu as une "moyenne", ça va couter un pactole au moindre accident.

Exemple : ma fille y était, et a eu un accident sévère (brûlure). Une petite heure d'hospit pour ne rien faire (sauf grosse dose de morphine) et évacuation vers un hosto militaire spécialisé (à San Antonio). Cette heure a couté (pour ne rien faire) 8000$, et il a fallu menacer l'assurance d'un procès pour qu'elle paye.
On se plaint de notre organisation (sécu et hosto) en France. Faut avoir vécu ces emmerdements pour admettre qu'on vit un rêve !

Avatar_small

fatalmolaire

06/03/2019 à 17:30

Vingtdiou....ça donne pas envie d'aller au pays de l'oncle Sam...The american dream is over?

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

06/03/2019 à 17:42

fatalmolaire écrivait:
------------
> Vingtdiou....ça donne pas envie d'aller au pays de l'oncle Sam...The american
> dream is over?

Non ça c est la version d ameli... Mon cousin est a New York il ne reviendrait pour rien au monde. Du coup qui croire ???

Je suis allé aux urgences françaises, j' ai paye 6ke mon trimestre Urssaf 3ke de csg et j' ai attendu 8h... Pour rien ;) En effet on vit un rêve :))))))

J' en ai marre d entendre que l assurance maladie est onéreuse aux usa... Elle est juste pas mutualisée au prorata des revenus et ils laissent libre les personnes de ne pas s assurer.

Avatar_small

moritooth

07/03/2019 à 08:03

fifi55 écrivait:
------
> Bonjour, il n'y a pas de diplôme d'implantologie en France, ...

Ah bon ? Les D.U. d'implantologie on été supprimés ?

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

07/03/2019 à 08:31

Hokusai écrivait:
-------
> fatalmolaire écrivait:
> ------------
> > Vingtdiou....ça donne pas envie d'aller au pays de l'oncle Sam...The american
> > dream is over?
>
> Non ça c est la version d ameli... Mon cousin est a New York il ne reviendrait
> pour rien au monde. Du coup qui croire ???
>
> Je suis allé aux urgences françaises, j' ai paye 6ke mon trimestre Urssaf 3ke de
> csg et j' ai attendu 8h... Pour rien ;) En effet on vit un rêve :))))))
>
> J' en ai marre d entendre que l assurance maladie est onéreuse aux usa... Elle
> est juste pas mutualisée au prorata des revenus et ils laissent libre les
> personnes de ne pas s assurer.

Ma belle mère qui a eu un AVC a vécu 3 fois 4 heures de reve aux urgences avant que quelqu'un se penche sur son cas. Il a fallu passer par l'HIA Clermont Tonnerre de Brest pour qu'ils s'aperçoivent enfin qu'elle avait une carotide presque entièrement bouchée.
--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Avatar_small

fifi55

07/03/2019 à 09:49

J'ai personnellement un DU d'implantologie et le conseil de l'ordre t'interdit de le mettre sur tes ordonnances. Donc il y a diplômes et diplômes.
et ils ta plein de dentistes qui posent sans DU
Cordialement

Avatar_small

moritooth

07/03/2019 à 10:35

fifi55, sur un plan médico-légal, ce qui peut-être écrit sur tes ordonnances n'a pas de valeur, c'est la qualité et la reconnaissance de ta formation qui compte. En la matière ton DU est une valeur sûre et reconnu, bien plus que les formations privées acquises en France ou à l'étranger.

D'une manière générale, les enseignements post-universitaires dispensés par les facultés, autres que les DU, auront toujours une valeur probante peu susceptible d'être remise en question, et bien acceptée par les assureurs. Cela permet effectivement de "poser" sans DU.

Avatar_small

amelion1

07/03/2019 à 12:47

Je complète mon propos, pour préciser. Ce que je dis n'est pas du n'importe quoi.

Pour les visas, je donne des exemples. On pense que c'est simple... mais on n'a pas conscience de ce qui est fouillé. Ma gamine était interdite de visa américain pendant 2 ans, pourquoi ?
Parce qu'elle a bossé 6 mois à Austin dans une boite d'informatique (audits et création de logiciels)... Conclusion : ce n'est pas du tourisme, ce n'est pas une étudiante, donc c'est suspecté de visa obtenu par mensonge.
Circonstance aggravante : elle a "subi" une demande d'embauche par le service du contre-espionnage de l'Otan de Bruxelles, à cause de son "don" pour les langues (anglais, allemand, espagnol, arabe, français et le reste que je ne connais pas). Donc, tous ses antécédents ont été fouillé... et ceux de ses proches aussi, dont moi (!). Si je le sais, c'est parce qu'on le lui a dit ! Si tu es parti en vacances en Tunisie, au Maroc, en Algérie, aux Maldives, au Sénégal (des pays musulmans) tout se sait, et tout est potentiellement risqué. Et en plus, tous les mails, SMS, sont vérifiés sans que tu le saches.... et les conversations téléphoniques privées sont écoutées par des machines qui sélectionnent certains mots !
On pense, à tort, qu'on est libres. On n'est pas vraiment libres. ça ne me choque pas, mais maintenant, je le sais. Et je sais que le moindre doute sur une personne est renvoyé par l'Otan vers les ambassades qui signent les visas. ... donc interdit de visa. C'est fini, elle va probablement retourner y travailler à partir de septembre.

Quant aux suites de l'assurance maladie (ou accident), c'est une vaste merde qui dépend de la compagnie d'assurance. Il y a des contrats entre ces compagnies et le milieu médical. On te rembourse (ou on paye le toubib) si le personnel soignant est dans le contrat. S'il ne l'est pas, soit tu n'es pas remboursé, soit tu es remboursé au minimum. Quand les pompiers t'emmènent dans un hosto pour une méchante brûlure au 3°, tu ne sais pas, tu ne choisis pas... et tu te démerdes.
Quant aux tarifs, ils sont libres. ... Après mes menaces (avec avocat), ils ont payé.

Les suites ont été bien gérées. Hosto militaire payé. Mais surprise pour la suite qui aurait donné suite à une très méchante intervention de l'ARS en France. Chez nous, une telle prise en charge est formellement interdite, à juste raison.
Une seule nuit d'hosto, et sortie !!! avec une brûlure au 3°, donc pas de peau sur 2 jambes et 2 pieds, et on laisse sortir ! Qu'on le veuille ou non, c'est très dangereux et interdit chez nous. Bien entendu, pour le retour dans la communauté étudiante, tu te débrouilles. Ambulance, tu rigoles, aucune prescription. 3 mois au plumard, aucun soin prescrit, faut trouver un infirmier que tu payes, au tarif libre, et débrouille toi avec l'assurance. Bien entendu vérification à l'hosto une fois par semaine, faut y aller, c'est loin, comment parce que tu ne marches pas, qui paye ? Débrouille-toi. J'admets très volontiers que la communauté d'étudiants a donné un gros coup de mains, en trouvant une bagnole et un étudiant pour conduire. Bref, un cirque absolu.

Le système français est imparfait, je le sais, je le reconnais. Mais ce foutoir américain est invraisemblable !
Elle s'en bien sortie de cet accident. Mais les imprudences de cette prise en charge sont innombrables.
... et je ne parle pas de la prise en charge par les médicaments ! ils l'ont droguée, vraiment droguée pour calmer les douleurs, avec de la morphine illimitée plein pot. Elle a eu un mal de chien à s'en débarrasser, de cette came. à la fin, les étudiants venaient la voir pour racheter cette came libre et gratuite ! elle refusait..., en donnait, ou la jetait.
Aujourd'hui, je m'en fiche, c'est fini. Elle a eu ses diplômes, et elle bosse. Il faut que ces ennuis restent dans le monde aventurier de la jeunesse !
On a tous eu des aventures, parfois rigolotes, parfois emmerdantes. Ce sont des souvenirs, et on fait souvent l'effort de les oublier... Mais elle a l'interdiction d'oublier certains aspects : elle a désormais l'interdiction à vie de mettre ses jambes au soleil.