SOUTENIR LES GILETS JAUNES ?

Forum associé : Syndicalisme

Avatar_small

amelion1

11/02/2019 à 12:05

barbabapat écrivait:
----------
> Ameli les réformes des retraites dans l'ensemble des pays d'Europe, c'est du
> court terme selon toi ?

Non, et on le fait. Mais avec des choix sociaux et politiques qu'il faut faire, et l'aspect "providence" que tout le monde veut conserver en France. Riche ou pauvre, tout le monde doit pouvoir vivre avec un minimum d'argent. On est obligatoirement dans le partage, car avec un smic quand on travaille, on n'a rien dans la gamelle à la retraite.
Tous les pays le font, car l'allongement de la durée de vie l'impose. L'Italie fait l'autre choix, elle raccourcit la durée de travail, et allonge la retraite : qui va payer et surtout combien par an ? Les naïfs y croient, et les enfants payeront. C'est une dette énorme sur le long terme !
Nos retraites sont effectivement basses. Mais quand on compare avec d'autres pays moins "providentiels", on a nettement plus de précarité.

> Car c'est quand même l'état français avec sa stabilité de 5ème république qui
> n'as jamais réformé le système et qui va faire porter la réforme sur ceux qui ne
> sont pas là cause.

Exact... mais une réforme ne peut pas se faire si on ne veut pas de réforme, et on n'en voulait pas ! ... et maintenant, on doit la faire parce que l'ardoise devient épaisse !
Hélas, on vit plus longtemps, bien plus longtemps qu'il y a 30 ans. Ma mère sera centenaire au mois de juin et tu lui donnes de quoi vivre mais ce n'est pas assez pour aller en EHPAD. Donc, j'ampute ma retraite...

> Les affaires sous la 5ème ont existé. La France Afrique, le crédit lyonnais, les
> hlm et les collèges et lycées qui servaient à financer les partis politiques.

C'est vrai... des tricheurs voleurs il y en aura toujours, mais à comparer avec les 3 et 4 ième ! Alors là, c'est le pompon !
L'inconvénient de la 5ième, c'est la centralisation du pouvoir vers le président et ses sbires, et un pouvoir de contrôle de l'état par les chambres qui est réduit. De Gaulle le voulait, ce contrôle réduit, parce que la 3 et 4 ième avaient un monopole des chambres, et avaient fait un cirque corrupteur-magouilleur terrible. Il voulait un président comme décideur et comme arbitre ! c'est super efficace, mais il faut une excellente moralité et une très bonne intelligence.

> Et la cinquième a bien montré son incapacibilité à les réaliser contrairement à
> tous les pays avec des systèmes de proportionnelle.
> Enfin regarde, la durée de vie des gouvernements et les dissolutions. Tu n'as
> pas de stabilité avec la 5ème.

Alors là, tu es mal informé, ou tu ne compares pas avec les pays voisins.
On peut réformer, et Macron a changé les règles de la SNCF en quelques mois, idem pour la poste et d'autres trucs qui arrivent. Le problème est la volonté politique : est on prêt intellectuellement à le faire, malgré les grèves et les déballages publics ? La France n'est pas foncièrement réformiste, car quand il y a le moindre avantage qui saute à cause d'une réforme, on ne veut pas de cette réforme !

La durée de vie d'un gouvernement, en France, est très bonne, et plutôt longue. Le chef de l'état peut remplacer quelques ministres, mais la politique générale ne change jamais d'un iota.
Le seul gouvernement qui a vraiment changé, c'est au début de Mitterand. Après 2 ans, il a viré l'ensemble, car l'économie chancelait : il avait été beaucoup trop "généreux", et il fallait serrer les bourses, donc changer toute la politique. Autant il avait été élu pour faire de la gauche stricte, autant il a vu qu'il allait mettre le pays en faillite ... et il a appliqué après une politique de droite douce, en faisant semblant de rester à gauche.

Question proportionnelle, vérifie. Belgique, Allemagne, Italie, combien de temps pour créer un gouvernement instable ? Combien de mois ? 6, 8 ou 1 ou 2 ans ? ... et pendant ce temps, que fait on ? Rien, on fait semblant de travailler.
En Belgique, c'est le cirque, il a de nouveau sauté à cause de l'accord de Marrakech ! ... au point que le roi impose au gouvernement de continuer. Faut dire que les flamands et les wallons ne peuvent pas se sentir, et que le racisme anti-francophone est archi-visible ! Je l'ai vécu, c'est incroyable, cette haine ! pour moi, ce n'est plus un pays, c'est deux pays qui s'affrontent et Bruxelles qui veut rester neutre.
En Italie, c'est du comique. Une alliance obligée entre des anarchistes et des extrémistes. Il en sort quoi ? le cirque permanent, une dette qui s'accroit, une démographie en berne, et les étudiants qui se barrent.
En Allemagne, c'est le règne de l'illogisme. Une alliance à droite, la CDU (droite classique de Merckel) et la CSU que je considère comme des extrémistes de droite. Cette CSU (en Bavière) a pris un virage nationaliste (proche du nazisme !) parce que les successeurs du nazisme commencent à faire des voix : faut pêcher des voix chez les fous. Le SPD (gauche très centriste) peut remonter au créneau, mais manque d'orateurs. On critique beaucoup la politique de Merckel, mais elle est coincée par les félés de la CSU.
Ah, c'est beau, la proportionnelle ! C'est le royaume du n'importe quoi. On ne vote pas pour une personne intelligente, logique et sage, mais on vote pour une idée générale (ou un souhait) qui peut être nocive et irréfléchie. Quoi qu'il en soit, cette idée d'un idéologue met au pouvoir celui qui la mène, même si c'est un cancre absolu (comme en Hongrie).

Minamoto_utlhoo

barbabapat

11/02/2019 à 12:44

La réforme de la sncf est une réforme esbroufe qui touchera seulement les nouveaux employés dans un contexte où on sait automatiser les trains depuis plus de 30 ans.

On te parle de voitures autonomes et Macron parle de réforme pour les nouveaux employés de la sncf dans un système qui de toute façon va aller vers une baisse du nombre des emplois dans le ferroviaire avec des redéploiements en interne pour les emplois restant.

Faire rouler des trains et des tramways sans pilote, c’est bien plus simple que pour des voitures car une grande partie des trajets sont réalisés sur des voies spécifiques.

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

11/02/2019 à 12:54

La réforme de la SNCF c est prendre 45 000 000 000 e de leur dette aujourd'hui et des effets visibles en 2084... En effet ça va nous sauver :)))) tu parles d une réforme...

Generique-fraisage_r2rxmm

lardonbis

11/02/2019 à 13:05

la problématique est la même dans toute les démocratie. Comment fermer la gueule d'un peuple bas du front ( on est pas bien, malin hein :D ) quand la caste dirigeante a été infiltrée par des couilles molle sans vision. Y'a le facile et le difficile :
Quand il y a du pognon c'est facile. Quand il y en a plus on le prend aux autre. Quand les autres en ont plus ont le prend à ceux qui ne sont pas encore nés. Et après .... on tombe dans le difficile.
On y est bientôt. Ouvrons le livre de recettes.
- c'est la faute des teutons ( je vote pour celle là )
- c'est la faute des riches
- c'est la fautes des noir
Dans tout les cas faut au moins un juif ou un fourreur.

On prend les paris ?

Lardonbis parie sur "salaud de boches, y' nous volent nos patates".

Avatar_small

Guady

11/02/2019 à 14:15

Toutes les contradictions de la France en une photo : on a confondu la gouvernance pour le peuple (le sens athénien originel) et la gouvernance par le peuple.
Certains finissent par se prendre pour le peuple mais en ces temps confus, il y en a même qui se prennent pour des lampadaires, ou pour un grain de blé...
.....
Un fou se prend pour un grain de blé.
Il vit sereinement cette situation jusqu'au jour où il croise un poulet.
Il panique et s'en ouvre à son psychiatre qui le rassure :
– "N’ayez crainte, vous savez bien que vous n’êtes pas un grain de blé !"
– Oui, je le sais ! Mais le poulet, lui, le sait il ?

Gj_prxeaf
Generique-fraisage_r2rxmm

lardonbis

11/02/2019 à 14:26

Guady écrivait:
-----

> – "N’ayez crainte, vous savez bien que vous n’êtes pas un grain de blé !"
> – Oui, je le sais ! Mais le poulet, lui, le sait il ?

Un dimanche matin au urgence psy. Pas de regret c'était une super soirée.

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

11/02/2019 à 15:25

Mouais le pouvoir du peuple c'est pas très loin de la dictature du peuple finalement. C'est du Marx new age.