Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

09/01/2019 à 22:45

https://www.lesechos.fr/economie-france/social/0600475384997-le-delicat-regroupement-des-professionnels-de-sante-2234874.php?fbclid=IwAR3-bUfra9w9kXzOruqKhnvieJ4fgsZCtDXTxURX3jnGOIEPb7HOAGl-Nag#xtor=CS1-3046

-
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Capture_d_e%cc%81cran_2019-01-09_22.43.27_fszd43
Rape_p0as4f

rapelapente

09/01/2019 à 23:49

Quel bordel !
Ça y est ils ont pété un câble 😁

--
Schooner For Ever

Avatar_small

loumi911

10/01/2019 à 10:39

La suite Tiers Payant obligatoire ...la fin : tous le monde dans des maisons de santé, enfin des dispensaires gérés d'abord par des communes puis très rapidement par des sociétés privées...Bienvenue en 1950...

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

10/01/2019 à 11:21

Chez moi l'exercice il est extrêmement isolé, tous les généralistes partent en retraite non remplacée... vivement que bousin s'en occupe.

Generique-fraisage_r2rxmm

lardonbis

10/01/2019 à 11:52

les joies du double discours.
on lutte contre les "déserts médicaux", on tape sur ceux qui bossent en brousse.

ils ont pas pété un câble ils veulent des médecins salariés de la sécu sans en avoir les moyen humain, financier ou organisationnel. Ajouté à ça qu'il faut détourner au moins 10% de la valeur produite pour les ̶c̶o̶p̶a̶i̶n̶s̶ investisseurs... ça rend l'équation complexe.

Avatar_small

moritooth

10/01/2019 à 16:22

Au final le "malus" c'est une juste une taxe déguisée pour les cabinet individuels. Une de plus !

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

10/01/2019 à 16:36

moritooth écrivait:
---------
> Au final le "malus" c'est une juste une taxe déguisée pour les cabinet
> individuels. Une de plus !

Le médecin généraliste de mon village, patient du cab, tu lui mets un "malus" le lendemain son cab est fermé et vendu pour appartement... et littéralement le lendemain.