Internat dentaire

Avatar_small

Zahra28

27/12/2018 à 23:42

Bonjour, je voudrais me renseigner au sujet du concours de l’internat en dentaire car très peu en parlent et il me manque des infos. C’etait pour savoir combien y’a t’il de candidats (environ) se présentant pour l’  « ECN » en dentaire ? Pour combien de postes ? Et si quelqu’un pourrait comparer cela à l’ECN en médecine (niveau difficulté). Est-ce que la spécialité ODF part en 1er ? La médecine bucco dentaire et chirurgie orale consistent à quoi ? Et enfin, pensez vous que les spés seront touchés comme l’omnipratique par l’avenir incertain ? Merci d’avance et désolé pour toutes ces questions .

69_xtb5lc

barbabapat

28/12/2018 à 08:24

Tu as des spécialités en dentaire mais pas de valorisation au niveau des tarifs comme tu l'avais avec le secteur 2 en médecine. De plus contrairement à la médecine, tu as encore plus de possibilités pour les omnis de se spécialiser eux aussi avec des formations post doctorantes comme avec l'ortho.

Pour ce qui est de l'avenir, tu pourras peut être avoir comme avec la médecine une perte des possibilités postdoctorantes avec les questions de ré certification.

Avatar_small

Gabzou

28/12/2018 à 13:49

Tu trouvera la majorité des infos officielles (places en particulier, annales, etc..) surle site du cng https://www.cng.sante.fr/concours-examens/concours-national-dinternat-en-odontologie-odt.
Je t'invite à te rapprocher du coordonateur de l'internat de ta fac pour avoir une vraie discussion, mais sinon voici les réponses à certaines questions:
L'année dernière 200 places, j'ignore le nombre de candidats mais on doit tourner autour de 800-1000.
ODF part en premier, très rapidement
Chir orale: comme son nom l'indique: des dents de sagesse, des chirs complexes muqueuses et osseuses.
MBD: la spécialité fourre tout, à moins que tu ne vise une carrière hospitalière, je te la déconseille. actuellement, c'est 3 ans de services à l'hopital (gardes, vacations par toujours choisies) pendant que tu verras tes confrères installés acquérir une expérience quasi équivalente à la tienne, sans toutes les contraintes du milieu hospitalier et pour un meilleur salaire, pour aucun intérêt à la fin (pas d'avantage financier, et en général pas de notoriété non plus car si tu t'installe en tant que MBD, tu ne pourra être remplacé que par un MBD donc tu t'installera en omni classique). Et si tu veux une formation spécialisée, autant travailler un peu puis faire une formation privée en endo, paro, ou ce que tu veux.

L'avenir est par définition incertain. Les négociations concernant la CCAM sont les mêmes pour tous, et l'arrivée des dentistes formés à l'étranger touche aussi bien les omni que les spécialistes, donc oui, ce sera la même chose, mais je doute quand même que tu te retrouve à la rue (malgré les commentaires alarmistes que tu peux surement entendre par ci par là, par contre tu sera moins bien loti qu'un dentiste d'il y a 40 ans comparativement au reste de la population, mais çà reste tout de même sympa).

Enfin, je te conseille quand même de faire (ou pas) une spé qui t'intéresse, à part ODF (qui gagne plus), ton revenu sera sensiblement identique et l'argent ne fait pas tout.

Avatar_small

Zahra28

28/12/2018 à 21:55

D’accord, merci beaucoup pour vos réponses. En fait je ne suis qu’en Tale et je me renseigne sur l’internat en dentaire car les spés ont l’air plus intéressantes que l’omnipratique. Et dernière question, que conseillerez vous à un étudiant hésitant entre dentaire et médecine, de plutôt choisir l’un ou l’autre ? (avenir, profession..) (Sachant que les deux professions m’intéressent autant et que l’emplacement de la fac dentaire est + avantageux pour moi)

Avatar_small

fatalmolaire

02/01/2019 à 15:02

ouais c'est quand même deux métiers assez différents...en général on a une petite préférence voir une grosse avant de s'engager..apres on fait aussi en fonction de son classement en Paces..mais là réforme prévue à la rentrée prochaine je crois savoir on ne redoublera plus on passe dans l'année supérieure..la sélection se faisant progressivement mais c'est pas encore très clair...on ne pourra pas former plus de praticiens que les stages hospitaliers peuvent en accueillir ..il y aura toujours une sélection mais progressive...apres il ne faut pas négliger la possibilité de se former à l'étranger ( Roumanie, Espagne,Portugal...) mais faut payer et s'expatrier ...faut déjà avoir un bon bac scientifique avec une mention...

Images_ja1k0l

seespan

02/01/2019 à 15:12

Non pour l'Espagne et le Portugal aucune mentions n'est obligatoire ( leur antenne en France avait même inscrit des non bacheliers pour mémoire ), il suffit juste de payer.
Pour la Roumanie ça n'est pas autant la ferme à diplôme donc je suppose qu'ils font une sélection mais je vois mal en quoi les résultat du bac les interesse vue que cet exame ne concerne que le système de santé Français.

Ensuite attention avec les formations Espagnole et Portugaise, elles ne sont pas du tout au niveau ce qui vas limiter les perspective professionnel. En gros pour bosser en France pour l'instant ok , mais les possibilité de travail hors hexagone sont limités.
L'autre soucie c'est que vue que l'on ne vous donne pas de bonne base, la formation continue se fait difficilement . Un ils expliquent au étudiants qu'ils sont super bon (très déstabilisant lors d'échange de voir l'absence total de doute sur leur niveau ) et deux que pour se "former" il faut et il suffit de payer.

--
หมอจัดฟัน

Casque_beotien_a3jo39

beotien

02/01/2019 à 17:01

@Seespan j'ai aussi vu des diplomés Francais pensant être Bons!
Ta critique permanente des formations Espagnoles et Portugaises est elle fondée sur des stats ou sur du case report?

Avatar_small

fatalmolaire

02/01/2019 à 18:31

oui pour le bac scientifique je pensais à la paces en France après oui dés l'instant ou l'on paye ...la mention on s'en préoccupe guère j'imagine..ceci dit je connais deux étudiants français actuellement en Roumanie et ils seront vu attribuer un classement à l'entrée dans l'officine de Cluj : du genre vous êtes le premier retenu en médecine ou le troisième en dentaire idem en véto...classement basé sur le parcours précédent , compilation des échecs en paces, en prépa véto, notes au bac...épaisseur du portefeuille des parents...

Images_ja1k0l

seespan

03/01/2019 à 02:02

beotien écrivait:
-------
> @Seespan j'ai aussi vu des diplomés Francais pensant être Bons!
> Ta critique permanente des formations Espagnoles et Portugaises est elle fondée
> sur des stats ou sur du case report?

Tu confond deux choses Béotien, le soucie avec certain dentistes Français c'est pas qu'ils pensent que leur formation initiale est excellente, c'est qu'ils pensent que la formation initial se suffit à elle même. Cette croyance très Française que le diplôme fait tout, quand dans les autres partie du monde l'on va te demander ce que tu à as fait après l'obtention du diplôme.
Cela étant dit la formation Française est globalement au niveau, la fac essais de former au mieux les étudiants avec les moyens dont elles disposent. Elles ne vendent rien.

Pour les usines à diplomes Portugaise/Espagnoles/Philipine c'est totalement différent. Ce sont des usines à cash, elles en sont là pour générer le max de profit. Elles ne se soucient pas de l'avenir de leur étudiants ou des futures patients .
C'est pour ça que tu vois de nouvelle écoles ouvrir en Espagne quand la chômage pour les dentistes tournent à 40%, si tu as des gogo prêt à payer, elles forment.
Vue qu'ils faut faire des profits, il faut former le moins chère possible et donc de la clinique de merde vue que c'est ça qui coûte.
Comme toute entreprise commerciale il faut se vendre et trouver de nouveau clients, la technique utilisé c'est de bourrer les moue des étudiants pour leur expliquer que ce sont de gros tueur et que leur formation est au top.

J'ai vue ça sur internet dans des groupes et lors d'échange privée , le dialogue est littéralement impossible tant ils sont persuadé d'être au top. Le seul truc un peut équivalent que j'ai rencontré c'est avec quelque interne en ODF mais même la c'était des exceptions par la norme.
Au niveau expérience pro, mon hopitale en avait prit deux à l'essais ( CV très impressionnant tout made in Spaine ), ils ont duré exactement deux semaines. Un ils étaient nulle de chez nulle et deux ils refusaient de se former ( ce qui à bluffer la direction ).

Vue que l'on a deux spécialiste en santé publique chez nous, la direction à demandé à l'un d'entre eux ( formation de généralistes et spécialiste réalisé en Nouvelle Zélande ) d'évaluer le niveau de connaissance et les protocoles opératoire. Le résultat n'a pas était terrible.
Comme la collègue m'a expliqué, elle était désolé pour la confrère Espagnole car elle ne voyaient pas quel type d'exercice professionnel, elle allait pouvoir avoir avec un telle bagage.

Avec les écoles privée Philippine c'est le même schéma, sauf que mon hosto met les CV à la poubelle quand elles les reçoit.

--
หมอจัดฟัน

Avatar_small

Zahra28

03/01/2019 à 21:58

J’ai l’impression que de plus en plus de monde se tourne vers dentaire à l’etranger. Personnelement je préfère aller vers une autre filière plutôt que de partir à l´etranger. Pensez vous que la situation dentaire peut/va s’arranger en France ? Les jeunes dentistes pourront-ils avoir un avenir décent ? Ou la situation sera similaire à celle d’Espagne ?

Images_ja1k0l

seespan

03/01/2019 à 23:46

Ils n'y a pas de soucie avec les fermes à diplôme Espagnole/Portugaise dans les pays avec des réelle contrôle qualité.
Dentiste ça gagne plus au UK, Allemagne , Hollande ou Suisse mais tu ne vois pas ces nationalité partir en Espagne ( et pourtant dentaire chez eux c'est pas simple non plus ). Ils n'y vont pas car ils savent qu'avec ce type de formation revenir bosser chez eux c'est mission impossible, vue que les CO locaux les allumeraient en cas de faute professionnel.

Résultat des courses les nationalité que tu retrouves dans ses établissement sont Française et Italienne , c'est à dire venant de pays sans contrôle qualité.

Tire en les conclusion que tu veux mais perso je ne choisirait jamais dentaires si c'est pour bosser dans l'hexagone. Même si le gouvernement décidé de faire quelque chose type un numérus d'installation, tu rêve si tu pense que ça s'aura sans contre partie ou même réservé à ceux qui ont fait une formation au norme (ben oui l'Europe à dit que formé dans une fac classique ou en Espagne avec des power point c'était la même chose).

Il y aura toujours de boulot pour ceux qui savent travailler, mais tu n'auras plus la même stabilité de l'emplois et pas les même conditions d'exercice.

Triste à dire mais il vaut mieux pour travailler en France être plombier que médecin ou dentiste. Triste mais vrais.

--
หมอจัดฟัน

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

04/01/2019 à 08:44

Gabzou écrivait:
------

> L'avenir est par définition incertain. Les négociations concernant la CCAM sont
> les mêmes pour tous, et l'arrivée des dentistes formés à l'étranger touche aussi
> bien les omni que les spécialistes, donc oui, ce sera la même chose, mais je
> doute quand même que tu te retrouve à la rue (malgré les commentaires alarmistes
> que tu peux surement entendre par ci par là, par contre tu sera moins bien loti
> qu'un dentiste d'il y a 40 ans comparativement au reste de la population, mais
> çà reste tout de même sympa).

L'avenir va etre un mix de NHS anglais avec des tarifs imposés par l'assureur obligatoire ( sans l'opportunité de développement d'un secteur privé, le système social français pompant les ressources des assurés) et d'Espagne ( centres low cost , inflation du nombre de diplômés). Faut avoir de la merde dans les yeux pour ne pas s'en rendre compte.

> Enfin, je te conseille quand même de faire (ou pas) une spé qui t'intéresse, à
> part ODF (qui gagne plus), ton revenu sera sensiblement identique et l'argent ne
> fait pas tout.

Non c'est vrai. Mais pour t'acheter du matos sympa pour bosser dans de bonnes condition, ça aide. Et c'est pas avec un BNC de merde que le banquier te prêtera.

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Avatar_small

Zahra28

04/01/2019 à 11:24

Merci beaucoup pour vos réponses ça m’eclaire plus sur le métier. Pourtant c’est étrange car dans certaines facs en PACES, dentaire est la spé qui part en 1er : on ne s’imagine donc pas cet avenir. Il y’a encore bcp d’etudiants qui sont contents d’aller en dentaire. En fait si on veut faire dentaire mieux vaut faire ses études ici puis s’expatrier par la suite

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

04/01/2019 à 11:47

Zahra28 écrivait:
-------
> En fait si on veut faire dentaire mieux vaut faire
> ses études ici puis s’expatrier par la suite

ca c'est valable même si tu fais un CAP mécanique (c'est meme encore plus vrai).

Images_ja1k0l

seespan

04/01/2019 à 12:20

Zahra28 écrivait:
-------
> Merci beaucoup pour vos réponses ça m’eclaire plus sur le métier. Pourtant c’est
> étrange car dans certaines facs en PACES, dentaire est la spé qui part en 1er :
> on ne s’imagine donc pas cet avenir. Il y’a encore bcp d’etudiants qui sont
> contents d’aller en dentaire. En fait si on veut faire dentaire mieux vaut faire
> ses études ici puis s’expatrier par la suite

Pour les choix ça varie d'année en année et suivant les facs. mon années dentaire était prie en dernier (j'ai eu P1 primant mais je n'avais " que " dentaire ).

Le choix ne se fait pas vraiment suivant des critère rationnel, un les étudiants ne connaissent pas le métier qu'ils choisissent à l'instant T et encore moins les possibles évolutions.
Même ceux qui sont en exercice ne se rendent pas compte de ce que sera l'avenir. Si tu suis un peut ce qui ce passe au niveau évolution des conditions d'exercice en France, tu vas t'apercevoir assez rapidement que la majorité des dentistes ne suivent pas ce qui se passe entre le gouvernement et les syndicats.
Autre exemples une bonne partie des étudiants partie en Espagne ou Portugal sont fils/fille de dentiste. C'est très con parce que si cette filiére est authorisé l'on va se rapidement se retrouver dans la situation Espagnole/ Portugaise c'est à dire que le conditions d'exercice seront moins bonne que celle d'un plombier.
J'ai échangé avec pas mal d'étudiant là bas voir même leur parents ici, AUCUN qui ne veut commenter sur les conditions d'exercice des dentistes là bas ( 40% de chomage et payé au SMIC ). Très surprenant car il n'y a aucune raison que ça ne deviennent pas leur avenir.

Perso tu serais moi, je te dirais félécitation pour ta reussite au concourt, abandonne cette filière et reconvertie toi dans le commerce ou la plomberie. Si tu as la motivation et les capacité pour réussir dans le médical en tant que libéral en France, tu reussiras encore mieux dans d'autre secteur plus porteur, longueur et stress des études en moins.

Le truc triste c'est que c'est plus ou moins le conseil que donnes mes collègues US au jeune qui leur pose les même question que toi.

La médecine est en passe d'Ubérisation, et tu ne seras pas du bon coté de la barrière.
--
หมอจัดฟัน

Images_ja1k0l

seespan

04/01/2019 à 13:15

Tien pour Béotien au sujet des dentistes Français qui font une fixation sur le diplôme.
Je suis en train de regarder des templates de CV anglo saxon. L'ordre le plus fréquent pour présenter les infos c'est

- un résumé ou tu te décrit et indique le type de poste que tu cherches
- Un listing de tes expériences pro
- Un listing de tes compétences
- Ton parcourt éducatif

En France c'est quoi que tu met tout en haut ? Ton diplôme , tout le reste c'est moins important.

Ca pose quelque soucie au Frenchy qui veulent postuler à l'étranger car beaucoup on du mal avec cette notion que l'employeur n'en a souvent pas grand chose a faire de l'endroit ou tu as obtenue ton diplôme il y a X années. Ce qui l’intéresse c'est ce que tu es capable de faire à actuellement.
Attention le diplôme est important pour des raisons administratives, dans certaine zone il peut être utilisé pour faire de la pub, mais c'est plus vue comme quelque chose de nécessaire mais pas suffisant.

--
หมอจัดฟัน

Generique-fraisage_r2rxmm

lardonbis

04/01/2019 à 13:44

Pour les boite un peu connue spécialisées dans le recrutement de soignant le lieu d'obtention du diplôme à une forte valeur prédictive quant au profil du gonze.
Certes ce n'est pas comme ici 50% du CV mais c'est ce qui fait que ton CV va être lu ou pas.

Images_ja1k0l

seespan

04/01/2019 à 14:08

lardonbis écrivait:
---------
> Pour les boite un peu connue spécialisées dans le recrutement de soignant le
> lieu d'obtention du diplôme à une forte valeur prédictive quant au profil du
> gonze.
> Certes ce n'est pas comme ici 50% du CV mais c'est ce qui fait que ton CV va
> être lu ou pas.

C'est multifactoriel

- ça dépend ou tu postule. Si c'est une clinique qui reçoit 20 dossiers pour un post classique ( ne nécessitant aucune connaissance inhabituel ) of course le diplôme va jouer à mort.
- ça dépend quand tu postules : si c'est direct en sortant de la fac ça va être important vue qu'il n'y aura que ça, après l'expérience vas commencer à devenir plus importante.
- ça dépend du profile de la clinique, une formation initial pas top ça peut être un plus. Si c'est pour faire de la merde à la chaine tu préféres qui ? Un diplômé formé à la vas vite qui fera ce que lui disent les plus "expériementé " ou un formé dans une fac classique qui risque de poser des question fâcheuses
- ça dépend des autres éléments présent. Attaché/assistant/prof à la fac , publication, capacité ou expérience rare ça vas passer au dessus du diplôme initial ( enfin si le recruteur connais sont boulot). C'est pour ça que tu as des dentiste formé en Roumanie qui bosse en Suisse :-) .

--
หมอจัดฟัน

Avatar_small

Zahra28

04/01/2019 à 17:55

Ah oui c’est quand même grave.... avec ces messages j’ai presque envie de me réorienter^^😅

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

04/01/2019 à 18:10

Zahra28 écrivait:
-------
> Ah oui c’est quand même grave.... avec ces messages j’ai presque envie de me
> réorienter^^

Ouep enfin ca galère encore plus dans pas mal d'autres filières... Fais surtout ce qui te plait le plus.

Avatar_adhoc_euv2pm

adhoc

04/01/2019 à 18:19

Meuh non zahra , tu as de l'or au bout des doigts. Ca reste un beau métier.
Sur un forum ou les réseaux soc. , c'est normal, tu lis nos merdes et tout ce qui ne va pas.
Ce qui va, tu ne le liras pas!!!!

Avatar_small

Zahra28

04/01/2019 à 18:49

C’est vrai que je vois bcp d’avis négatifs sur les forums mais parfois ils sont réalistes...sinon merci encore pour vos réponses 🙂

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

04/01/2019 à 18:55

adhoc écrivait:
-----
> Meuh non zahra , tu as de l'or au bout des doigts. Ca reste un beau métier.
> Sur un forum ou les réseaux soc. , c'est normal, tu lis nos merdes et tout ce
> qui ne va pas.
> Ce qui va, tu ne le liras pas!!!!

C'est vrai l'année 2019 commence bien. 2 jours et demi. Un CA de centre low cost. Que les dieux de la prothèse soient avec moi. -)))

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Capture_d_e%cc%81cran_2019-01-04_18.53.40_xwmbdg
Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

04/01/2019 à 19:24

chicot29 écrivait:
--------
>
> C'est vrai l'année 2019 commence bien. 2 jours et demi. Un CA de centre low
> cost. Que les dieux de la prothèse soient avec moi. -)))
>
> --
Etre au taf un 4 janvier alors que la rentée est le 7, je trouve pas que l'année commence si bien que ça... :-)))

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

04/01/2019 à 19:32

bill écrivait:
----
> chicot29 écrivait:
> --------
> >
> > C'est vrai l'année 2019 commence bien. 2 jours et demi. Un CA de centre low
> > cost. Que les dieux de la prothèse soient avec moi. -)))
> >
> > --
> Etre au taf un 4 janvier alors que la rentée est le 7, je trouve pas que l'année
> commence si bien que ça... :-)))

Non mais 2018 s'est très bien terminée. 3 semaines au soleil. 2019 ça sera pareil. Et si ça continue comme ça on va pousser à un mois. -)))

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1