Être un prothésiste dentaire à l'ère du numérique

Avatar_small

Consultants MTI

17/12/2018 à 17:03

Bonjour Madame/Monsieur,

Étudiants en Master Management des Technologies et de l'Innovation à l'Université Paris Dauphine et aux Mines ParisTech, nous travaillons sur les mutations du métier de prothésiste dentaire à l’heure du reste à charge zéro et de l’accès à la fabrication numérique de prothèses.

Nous aimerions vous faire participer à cette étude de manière à avoir une image fidèle des acteurs et du marché des prothèses dentaires en France.

Si cela vous intéresse, voici un (très) court questionnaire anonyme en ligne que vous pouvez remplir pour nous aider :

https://goo.gl/forms/GksypAph1gLz3Guv2

Et n'hésitez pas à partager ce questionnaire autour de vous !

Nous vous souhaitons une agréable journée et vous remercions pour votre temps précieux.

Thibault, Mathieu et Fatiha.

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

17/12/2018 à 17:09

Mutation ?? Mais c'est plutôt hécatombe qu il faut écrire.

En 2009, le ministère du Travail estimait que 4950 laboratoires employaient 25134 salariés.[4] En 2013, l'UNPPD comptait 3 800 entreprises et 17 900 professionnels (4 200 chefs d’entreprises et 13 700 salariés, 1 500 embauches pour 2 250 départs) réalisant un chiffre d'affaires annuel stable de 1,2 milliard d'euros, plus de 27 % des laboratoires ont disparu en dix ans alors que l’importation représente environ 30 % du nombre de prothèses posées et 45 % des laboratoires étaient équipés en CAO[5].

Dans la même période on a -30% de protho et +35% de fonctionnaires territoriaux... Juste pour la mise en perspective hein ;)

En 2015, le chiffre d'affaires de 1,245 milliard d'euros s'érodait de 1 à 2 % par an.

Le rac0 ne fera qu achever les survivants.

Avec l empreinte optique, l ouvrier prothésiste chinois execute la commande dès réception de celle ci... Et part dans l avion 12h après l empreinte... Tu peux la recevoir en 48h en région parisienne... A 50e la céramique.

Je ne vois strictement aucun avenir a la prothèse française... Sauf haut de gamme +++

Generique-fraisage_r2rxmm

lardonbis

17/12/2018 à 17:48

je suis moins pessimiste que toi Hokusai.
la machine coute pareil partout et la logistique ça coute un bras.
nos labo vont s'en sortir.... un peu plus vide mais sans poussière de plâtre ;)

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

17/12/2018 à 20:03

Le problème c est qu on est passé au stade de production industrielle de la prothèse... Et comme toutes les industries, elle se plaira mieux a l étranger qu en France.
La dématérialisation de l empreinte est un facteur puissant de délocalisation.
Je vois pas pourquoi la prothèse ne suivrait pas la logique de desindustrialisation de la France... D autant plus que le patient est demandeur de prothèse a bas coût.

Avatar_small

chicopathe57

17/12/2018 à 22:45

Putain, vous êtes naïfs les mecs.

Vous vous souvenez l'histoire des brosse à dents cassées?
Ben l'unppd avait sorti auparavant les dentiers cassés envoyés aux ministères, suivez le lien...

L'unppd va monter au créneau "nous allons tous mourir faites qqch, les cochons de dentistes se gavent de prothèses alors que nous on est des humanistes
L'amovible sera fourguée aux protho/denturo avec l'aval du super copain syndicat dentaire gaulois.

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

18/12/2018 à 08:20

Ça se ferait alors sous le tarif cmu... Aucune rentabilité.
Mais pourquoi pas...
Parfois je vais sur le site de l unppd juste pour voir comment nous sommes perçus... Je suis jamais déçu.

Screenshot_20181218-081346_dnk4gk