Marcel serre-dents

Forum associé : Exercice professionnel

North_by_northwest_rkeqbb

Carie Grant

30/11/2018 à 15:56

Lu aujourd'hui dans le journal de la SOP

Le meilleur du pire est à venir ....

Heureusement, les syndicats qui changent de nom sont là pour nous protéger ....

Silver_surfer_site_zzzeup

Algi

30/11/2018 à 16:18

Marrant ton titre.... J'en ai un de Marcel... Et oui il serre les dents...... On l'appelle Benoît avec mon proth.... Benoît Brisefer....

Rien à voir mais comme on en est aux jeux mots laids....

Si je choppe un hépatite....

Tu diras "algi l'est jaune"?

--
On a toujours le choix mais entre quoi et quoi?
Vas-y boulégue et l'avenir te le dira!

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

30/11/2018 à 16:42

c'est sur que les services dentaires en hospitalier c'est la quintessence de l'offre de soin... qu'ils aillent faire leurs det a 28e et leurs alvéo a 30e a l'hôpital qu'on rigole un peu.

Dolan-donald-duck-weird_wqjham_bw43ju

GéPé

30/11/2018 à 18:00

L'avenir c'est exercice déconventionné, que des blanchiments et des facettes. Tous les soins -> hôpital et bonne chance surtout.

Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

30/11/2018 à 18:58

Carie Grant écrivait:
-----------
> Le meilleur du pire est à venir ....
>
> Heureusement, les syndicats qui changent de nom sont là pour nous protéger ....

Mais non, mais non, tout va bien... :-)

Dans dans éditionscdp.fr
22/11/2018
Fusion CMU/ACS

Les négociations s’engagent sur le premier avenant à la convention

L’Assurance maladie a invité les partenaires conventionnels à se réunir le vendredi 23 novembre pour négocier le premier avenant à la convention qui doit porter sur le panier CMU-C après la fusion avec l’ACS. La signature attendue avant la fin de l’année apparaît pour l’instant très hypothétique.

L’un des neuf groupes de travail créés à la suite de la signature de la convention sur la CMU-C et l’ACS, est en panne. La fusion des deux paniers actuellement en discussion devant la représentation nationale dans le cadre du Plfss pour 2019 va avoir pour effet de gonfler le nombre des bénéficiaires du panier CMU-C de quelques 2 millions de personnes. Or pour les syndicats signataires, les propositions de revalorisation du panier social faites jusqu’à présent par l’Assurance maladie sont jugées très insuffisantes.

L’UD ne participe plus au groupe de travail depuis plusieurs semaines. La contribution plafonnée à un euro par jour qui s’applique aux personnes bénéficiaires de l’ACS pour prétendre au panier CMU-C ne passe pas. « On ne voit pas pourquoi les personnes cotisant à une complémentaires se retrouveraient au rang des CMU-C et pas du panier RAC zéro », justifie le président de l’UD, Philippe Denoyelle qui dans ces conditions ne signera pas l’avenant. À moins que le panier CMU-C/ACS ne rejoigne le panier RAC zéro.

Demander un alignement du panier CMU-C sur celui du RAC zéro, « c’est jouer avec le feu », s’inquiète le président des CDF, Thierry Soulié. Il craint que cette démarche « imprudente » ne conduise à l’effet inverse et que ce soit finalement le panier CMU-C qui serve de référence au panier RAC zéro ! Et puis, la fusion de ces paniers « n’est pas dans l’esprit de la convention. Ce ne sont pas les mêmes paniers, ce ne sont pas les mêmes volumes et ils ne s’adressent pas à la même surface de population ». Plutôt que « la convergence » des paniers, les CDF veut jouer « la cohérence ». Le syndicat demande des revalorisations pour tenir compte de l’augmentation du nombre des bénéficiaires du panier CMU-C. Si les propositions de l’Assurance maladie sont insuffisantes, le syndicat ne signera pas. Les tarifs sociaux seront alors imposés par un arrêté. Ce ne sera pas la première fois !

Anne-Chantal de Divonne

Index_phnysm

pgc

30/11/2018 à 20:07

"Si les propositions de l’Assurance maladie sont insuffisantes, le syndicat ne signera pas."

Ca serait bien étonnant...

Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

08/12/2018 à 15:42

04/12/2018 Editions CDP.fr

Le Plfss pour 2019 est adopté définitivement

Le texte entérine le « 100 % santé » et la fusion ACS/CMUC

Le Plfss (projet de loi de financement pour la Sécurité sociale) pour 2019 a été adopté définitivement en seconde lecture à l’Assemblée nationale le 3 décembre. La commission mixte paritaire ayant échoué, la plupart des remaniements votés par le Sénat en première lecture n’ont pas été retenus.

Dans le détail des mesures, le texte traduit la mise en place de la réforme du reste à charge zéro, baptisée « 100 % Santé » par le ministère de la Santé, sur les soins prothétiques, les audioprothèses et l’optique. Il fusionne l’Aide à la complémentaire santé (ACS) avec la CMU-C en instituant une part contributive en fonction du revenu, limitée à un euro par jour.

--
https://docudent.fr
Tous les documents du cabinet dentaire

________________________________________