Full Zircon ou pas zir-con ?

Avatar_small

carident

25/11/2018 à 10:47

"La zircone est le nom donné à l’oxyde de zirconium (ZrO2). Dans la classification des céramiques, c’est une céramique poly-cristalline c’est à dire qu’elle ne contient pas de phase vitreuse. Elle constituée uniquement de cristaux hautement condensés par frittage. Le frittage est un traitement thermique qui élimine les porosités et condense fortement les particules. Résultat : si le matériau est très dense, il sera très résistant mécaniquement.

La zircone pure (Zircone HIP) est tellement frittée et tellement dense qu’elle est très difficile voire impossible à usiner pour l’art dentaire. Elle reste utilisée en médecine pour les prothèses de hanches car celles-ci doivent être particulièrement résistantes.

L’utilisation de la zircone dans l’art dentaire a été rendue possible grâce à une modification de sa structure moléculaire au moyen d’Ytrium. L’Yttrium stabilise les cristaux sous forme tétragonale. On parle de zircone Y-TZP (Y pour yttrium, T pour tétragonal, Z pour zircone et P pour poly-cristalline).
La zircone Y-TZP est un matériau pré-fritté, c’est à dire plus tendre et plus facile à usiner. Une fois usinée, la pièce est à nouveau frittée pour lui donner sa résistance définitive, ce qui s’accompagne d’une rétraction dimensionnelle du matériau de 20 à 30%.

Il est donc impossible de réaliser des prothèses dentaires en céramiques poly-cristallines sans procédés CFAO.

L’ordinateur va commander une machine outil qui va fraiser un bloc de zircone Y-TZP en anticipant parfaitement la rétraction de 20-30% qui aura lieu lors du second frittage.

A la sortie de l’usinage, la pièce est surdimensionnée mais après frittage, elle s’adapte parfaitement sur le modèle.

PROPRIETES DE LA ZIRCONE

Résistance mécanique : on peut usiner des infrastructures pour prothèses unitaires antérieures ou postérieures, pour des bridges, des dents pleines…
Biocompatibilité : l’adhésion des bactéries à la zircone est inférieure à celle du titane.
Radio-opacité : équivalente au métal.
Bon isolant thermique : ce qui est un avantage très intéressant pour les prothèses sur dents vivantes.
Opacité : l’absence de phase vitreuse bloque complètement le passage de la lumière ce qui permet de masquer un support coloré (un inlay-core par exemple).
Collage inefficace : l’absence de phase vitreuse contre-indique le collage et impose l’assemblage par scellement.

Quelles sont vos principales réticences à l’utilisation de la zircone en pratique quotidienne?"

http://thedentalist.fr/quest-ce-que-la-zircone/

Je rajouterais concernant les propriétés des couronnes full zircone :
- contrairement à ce qui est dit dans cette article, elles ne sont pas toujours aussi radio-opaque que le métal, et peuvent parfois paraitre aussi peu opaque qu'une provisoire en résine.

Néanmoins , les couronnes full zircone ont la réputation d'être :
- inesthétiques ;
- abrasives pour les dents antagonistes ;
- difficiles à déposer.

J'apporterais un petit bémol à cette dernière réputation : pour ma part je les trouve très facile à déposer (à l'aide d'une fraise bague violette et une clé wam-key, ça se dépose en 2 min maxi).

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

25/11/2018 à 12:51

carident écrivait:
--------
" Néanmoins , les couronnes full zircone ont la réputation d'être :
- inesthétiques ;"
* pas vilain non plus -
"abrasives pour les dents antagonistes "
*non non pas du tout sauf si dépolie bien sur
" difficiles à déposer."
* si tu dis que non , je te crois , n'ayant ni violette ,ni wam

et ? , ç est tout ce qu on leur reproche ?? :-)

139c7628-6428-404a-8915-8430ce1e98a9_ehe71u

junior®

25/11/2018 à 13:47

Je sais pas y a des champions du monde qui peuvent refaire une arcade en full zircone de chez Labocast en prenant une empreinte optique sans la moindre retouche ensuite à la pose :) c’est extraordinaire. 0 retouche. Impressionnant quand même non ?

Avatar_small

moritooth

25/11/2018 à 14:45

Le Zircone ou dixoxyde de zirconium a pour formule ZrO2.

Et le Zirconium, au même titre que le Titane d'ailleurs fait partie des METAUX DE TRANSITION, dans la classification périodique des éléments. Ce qui explique ses propriétés mécaniques, qui sont loin d'être celle des céramiques.

North_by_northwest_rkeqbb

Carie Grant

25/11/2018 à 17:00

La couronne Zircone n'est donc pas, par définition, une couronne "sans métal" !

Generique-fraisage_r2rxmm

lardonbis

25/11/2018 à 17:35

toute les ceram sont des oxyde métallique non ?
et les vegan sont fait en viande :D

Avatar_small

carident

25/11/2018 à 17:55

"Dans le langage courant, le terme céramique désigne un objet fabriqué en terre et qui a été cuit à une température plus ou moins élevée. Dans l'histoire de l’Homme, l'art de travailler la céramique arrive avant celui de travailler le verre ou le métal, dès le Néolithique. Et il s'avère que les céramiques présentent des propriétés différentes selon la nature de leurs composants et leur température de cuisson. On distingue par exemple les poteries, les faïences, les porcelaines, etc.

Une définition plus large des céramiques précise qu'il s'agit là de matériaux non métalliques et non organiques obtenus par l'action de fortes températures. Ce sont ces fortes températures qui induisent, au cœur de la matière première, une transformation irréversible qui confère à la céramique produite, des propriétés nouvelles : solidité et résistance à l'usure, résistance à la chaleur, propriétés isolantes, etc.

Différentes céramiques, différents usages

Longtemps, les céramiques ont servi à fabriquer des objets d'art, des poteries ou des porcelaines pour la cuisine. Mais toutes les propriétés de ces matériaux ont conduit les ingénieurs à imaginer des applications industrielles aux céramiques. On parle alors de céramiques techniques. Elles sont utilisées comme supports d'éléments chauffants, comme billes de roulement, comme outils de coupe, comme isolants électriques ou encore comme renfort aux matériaux composites métalliques.

Céramique et verre, quelle différence ?

Les céramiques et les verres peuvent être obtenus à partir des mêmes matières premières. Cependant, dans le cas du verre, la mise en forme a lieu après le passage au point de fusion du matériau. Les céramiques, elles, sont d'abord façonnées à température ambiante puis chauffées, mais à une température qui reste bien inférieure à leur température de fusion. Une technique baptisée technique de frittage."

https://www.futura-sciences.com/sciences/definitions/chimie-ceramique-16686/

"Le terme céramique a pour origine le mot grec keramos, qui fait référence à la poterie et à la « terre brûlée ». En fait le mot serait d'origine sanscrite et signifiait « à brûler ». Les céramiques constituent une gamme très étendue de matériaux non métalliques.

...

La structure moléculaire des céramiques est parmi les plus complexes de toutes celles du monde minéral. Les liaisons entre les atomes, de type covalent ou ionique, sont très fortes. En conséquence, du point de vue de la dureté, de la résistance thermique ou mécanique, les céramiques montrent une nette supériorité par rapport à la plupart des matériaux métalliques."

https://fr.wikibooks.org/wiki/Technologie/Mat%C3%A9riaux/C%C3%A9ramiques

North_by_northwest_rkeqbb

Carie Grant

25/11/2018 à 17:56

…. mais y a pas de trous dans le gruyère, donc, y a + de gruyère !

139c7628-6428-404a-8915-8430ce1e98a9_ehe71u

junior®

25/11/2018 à 18:31

Carident tu nous a recopié Wikipedia ou quoi ?:)))

Exactement si vous regardez bien elle est dans la colonne IVa de la classification périodique des éléments. C’est un métal de transition.

Et je vais même rajouter qu’il n’y a pas que la dureté qui est à observer pour ce matériau. (Hokusai nous en a parlé dans le groupe de vente de la medit .) En fait c’est sa ténacité qui est assez caractéristique pour ce matériau . La ténacité c’est la capacité d’un matériau à s'opposer à la propagation des fissures. Or il faut l’avouer ce matériau présente cette caractéristique.

Le souci principal sur la photo de 6nus dans le post de la medit : c’est qu’il y a de la surocclusion. Et donc voyez vous maintenant que c’est scellé, et bien il faut la fraiser. En dehors du fait que ça va faire des étincelles et un feu d’artifice comme au 14 juillet quand il va la fraiser , ça va créer des micro rayures. Perso je me suis déjà amusé à polir de la Zircone avec des fraises dédiées, et ensuite j’ai observé à la loupe derrière : et bien y a toujours des micro rayures. Autrement dit quand le patient va mastiquer ça va agir comme du papier abrasif sur les dents naturelles antagonistes. D’ailleurs Est-ce que lui accepterait qu’on lui mette des couronnes full Zircone sur toutes ses dents postérieures ? Pas certain :)

Non seulement sans retouche il va niquer les dents antagonistes, voir même comme le souligne justement Moritooth il peut avoir des fractures de racines dessous. Mais Si il retouche il va encore plus niquer les antagonistes.
C’est moche en plus . La preuve on ne met pas du full zircone en antérieur. Ça prouve bien que ça ne fait donc pas des dents qui ressemblent aux dents naturelles.

Carident t’as sans doute une très bonne technique pour les virer avec ton wamkey. Rien que pour faire un petit trou pour le wamkey tu niques au minimum une fraise . Mais bon je me suis déjà fait avoir à découper ces merdes, on pulvérise plusieurs fraises . Ça te bouffe ton temps et ton argent par la même occasion

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

25/11/2018 à 19:09

Perso je me suis mis a la full zircone pour apprendre...
Le pbm pour ma part, ce sont les retouches.
Ils faut deja retoucher sous spray pour ne pas chauffer la zircone.... sinon c'est le "coup de feu" avec risque d’abîmer la structure cristallographique de la zircone et créer des fissures.
Apres le polissage... qui est (malgré l'achat d'un kit spécifique) plus difficile que la céramique feldspathique (qui rend le réglage de la ccm ultra rapide).
Et la c'est le drame, une zircone pas bien polie, c'est une véritable rappe qui va limer les antagonistes et les surfaces de contact.

Apres avec le scanner intra buccal, on nous promet tres peu de retouche... et pour moi le point noir de la full zircone ce sont les retouches.

Batman_animated_series_nqhpnl

Aspius

25/11/2018 à 19:14

Le problème de Junior, c'est qu'il dit tellement de conneries d'ordinaire, que lorsqu'il est dans le vrai cela n'interesse personne.

Perso la zircone je la limite aux armatures de bridges postérieurs et de plus de 3 éléments.
Pour tous le reste ou presque, emax, et basta.

C'est plus joli, plus facile à retoucher, moins iatrogène sur les antagonistes.

Le comble étant que c'est plafonné à un tarif plus bas que l'emax dans le cadre du RAC0...

139c7628-6428-404a-8915-8430ce1e98a9_ehe71u

junior®

25/11/2018 à 19:27

Aspius écrivait:
------
> Le problème de Junior, c'est qu'il dit tellement de conneries d'ordinaire, que
> lorsqu'il est dans le vrai cela n'interesse personne.

:) c’est vrai que je suis rarement ici dans l’optique d’expliquer les choses. Je suis plutôt ici pour la déconnade .

Avatar_small

moritooth

25/11/2018 à 19:38

A propos de bridge ou de CR multiples en zircone, et quand ces zircone sont en antagonisme, amusez-vous à demander au patient de claquer un peu, ça fait un drôle de bruit, pas trop naturel, un peu comme une paire de complets qui s'entrechoquent, mais en plus aigu.

Essayez si vous avez un cas, c'est assez marrant. En plus si la réhabilitation zircone est que d'un côté, on entend nettement le bruit venir que d'un côté. Souvent les patients en prennent conscience quand on leur a fait découvrir le truc. Et après ils n'arrêtent pas de tapoter...

Avatar_small

carident

25/11/2018 à 20:00

http://eaed.org/wp-content/uploads/2016/08/ejed_2016_02_s0270.pdf

Au niveau esthétique, les choses évoluent... Voir fig 6, page 274 : Full zircone UTML

UT = ultra-translucent
ST = super-translucent
MT multilayered
Dernière génération de full zircone (Cubic zirconia hautement translucide mais avec des caractéristiques mécaniques moindres) => UTML et STML

Avatar_small

carident

25/11/2018 à 20:18

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29310875

Abstract
STATEMENT OF PROBLEM:

Three mol% yttria-stabilized tetragonal zirconia polycrystal (3Y-TZP) possesses excellent mechanical properties but is relatively opaque. Five mol% yttria-stabilized zirconia polycrystal (5Y-ZP) offers improved translucency, but many of its clinical properties have not been compared with those of 3Y-TZP and lithium disilicate.
PURPOSE:

The purpose of this in vitro study was to compare the flexural strength, translucency parameter, bond strength, and enamel and material wear of 5Y-ZP (Katana UTML) with 3Y-TZP (Katana HT) and lithium disilicate (e.max CAD).
MATERIAL AND METHODS:

Flexural strength bars were sectioned (n=10, 25×4×2 mm), sintered or crystallized, polished, and fractured at 1 mm/min. Translucency specimens (1 mm thick) were fabricated (n=10). Their L*a*b* values were measured against a black-and-white background with a spectrophotometer, and ΔE00 was calculated. Zirconia bond strength specimens were airborne-particle abraded with 50 μm alumina followed by the application of a 10-methacryloxydecyl dihydrogen phosphate-containing primer (Clearfil Ceramic Primer). Lithium disilicate bond strength specimens were etched with 5% hydrofluoric acid followed by application of a silane-containing primer (Clearfil Ceramic Primer). A Tygon tube filled with resin cement (Panavia SA) was fixed to the surface of the ceramics and light-polymerized. After 1 day or 150 days of water storage, the resin cement was debonded in a macroshear test (n=10). The cusps of extracted human molars were isolated and mounted into the University of Alabama at Birmingham wear-testing device. Wear testing was performed with a 20-N load for 300000 cycles in 33% glycerin. The volumetric wear of polished zirconia, lithium disilicate, and enamel were measured along with the wear of the opposing enamel cusps using a noncontact profilometer (n=8). The data were compared by ANOVA and Tukey-Kramer analysis (α=.05).
RESULTS:

No statistical difference was seen between the bond strengths (P=.155) or the opposing enamel wear (P=.533) of different ceramics. A statistically significant difference was seen between the flexural strength (P<.001) of the materials. The flexural strength values (MPa) were 1194 ±111 (Katana HT), 688 ±159 (Katana UTML), and 450 ±53 (e.max LT). The translucency parameter values were 6.96 ±0.53 (Katana HT), 8.30 ±0.24 (Katana UTML), 9.28 ±0.36 (e.max LT), and 12.64 ±0.48 (e.max HT). Bond strength values (MPa) at 1 and 150 days were 34.22 ±5.14 and 28.37 ±6.03 (Katana HT), 35.04 ±5.69 and 25.03 ±6.44 (Katana UTML), and 35.50 ±3.45 and 22.32 ±3.45 (e.max LT). Material and enamel wear (mm3) were 0 and 0.24 ±0.19 (Katana HT), 0 and 0.23 ±0.09 (Katana UTML), 0.28 ±0.13 and 0.31 ±0.10 (e.max CAD), and 0.09 ±0.03 and 0.31 ±0.14 (enamel).
CONCLUSIONS:

5Y-TZP has a flexural strength and translucency parameter between those of 3Y-TZP and lithium disilicate. Both the short-term and long-term bond strength of 5Y-ZP and 3Y-TZP was shown to be similar to lithium disilicate. 5Y-ZP demonstrated no measurable material wear and opposing enamel wear similar to that of all the other materials tested.

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

25/11/2018 à 20:55

Carident , ça ça n a rien de nouveau , je l utilise depuis le debut .
ç est zirkonzahn qui a inventé ce truc , mais ce n était pas pour faire du full .
en tout cas ç est pas du pas cher , je crois que je paye 430e ( ou 340 ? non non 430 ) l élément pour un bridge implantaire . on est loin loin du Rac0

Avatar_small

moritooth

25/11/2018 à 22:03

Pour en revenir à mon histoire de bruit avec les zircones, en fait j'avais jamais rien remarqué. Jusqu'au jour où mon ostéopathe me pose la question : "pourquoi chez certaines personnes les couronnes "blanches" font du "bruit" quand on les manipule ?" et de me préciser "pourtant des couronnes "dernier cri" alors qu'on a pas ça avec les anciennes ?" . Sur le moment, je lui ai répondu que j'avais jamais entendu parler de ce phénomène. Après j'ai essayé de faire attention au cabinet, et j'ai mis plusieurs mois pour faire le rapprochement avec les zircones. Bon ça saute pas non plus aux oreilles dans une fonction physiologique normale. Mais c'est original...

139c7628-6428-404a-8915-8430ce1e98a9_ehe71u

junior®

26/11/2018 à 06:23

Justement comment ça se passe au niveau occlusal si y a des zircones que d’un coté à la mandibule et au maxillaire ? À droite y a que de la Zircone secteur 1 et 4 et que des dents naturelles secteur 3 et 2 par exemple
-> les Zircones ne s’usent pas ou très peu d’un coté
-> de l’autre coté les dents s’usent. Cette usure est compensée par une égression progressive. On se retrouve donc avec des hauteurs coronaires conservées du coté des Zircones et des hauteurs coronaires réduites de l’autre coté. C’est la question que je me pose. Ou alors on aura une usure non compensée et le patient se retrouvera avec la gueule de travers ?

De la même manière comment ça va se passer sur les patients sur lesquels t’as des gens comme 6nus qui ont refait quasi tout le maxillaire en Zircone ?
Les dents antagonistes vont s’user .... va t on voir a) une usure - compensation - conservation de DVO ou b) une usure non compensée suffisamment avec perte de DVO ?

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

26/11/2018 à 07:40

junior® écrivait:
-------

" Ou alors on aura une usure non compensée et le patient se retrouvera avec la gueule de travers ?"

oui ç est ça . il ne peut pas avoir d égression compensatrice dans ce genre de pb unilateral .pcq il n y aura pas de mvt bilatéral de bruxisme , mais un serrement unilateral permanent .

en fait lorsqu' il y a une sous occ unilatérale , tu cherches le contact sur ta résilience articulaire . ce qui t empêche le mvt droite gauche

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

26/11/2018 à 07:48

et encore en admettant que le coté en zircon soit pil poil bien centré en latéral , ce qui est impossible à la sortie du labo .
moi j'te dis , ça être un massacre , une boucherie :-)))
mais ceux qui ont signé ce délire , ils n'en mesurent pas l ampleur .
beati pauperes spiritu .

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

26/11/2018 à 08:00

junior® écrivait:
-------
" ont refait quasi tout le maxillaire en Zircone ?
Les dents antagonistes vont s’user .... va t on voir a) une usure - compensation - conservation de DVO ou b) une usure non compensée suffisamment avec perte de DVO ? "

là je ne sais pas , tout dépendra de ce qu il y a en bas .

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

26/11/2018 à 08:14

edit sur ton cas unilateral zircon :

non seulement tu n auras pas d égression compensatrice du coté dents naturelles , mais tu risques meme d avoir égression coté zircon :-)))

tu vois ,genre les molaires du haut avec les racines palatines dénudées ?
ou les atteintes de furcation sans raisons endo particulières :-)

Generique-fraisage_r2rxmm

lardonbis

26/11/2018 à 08:33

Je sais pas ce qu'il leur fait au zircones mon prothésiste mais le bleu laisse quasi rien dessus, ou c'est illisible. Ça marque souvent aussi fort que sur des métal baveuses.

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

26/11/2018 à 08:45

et oui ça glisse à mort .
pour appâter les 1ers clients , Zicon… , te faisait cadeau du double de tes clefs en zircon . pas une marque dessus , rien .

Avatar_small

carident

26/11/2018 à 09:18

enlaye écrivait:
------
> Carident , ça ça n a rien de nouveau , je l utilise depuis le debut .
> ç est zirkonzahn qui a inventé ce truc , mais ce n était pas pour faire du full

J'ai pas dit que c'était nouveau nouveau... L'article que j'ai posté date de 2016.
Mais, c'est pas vieux non plus :-)

Je me suis jamais intéressé au full zircon, car j'aime la céramique stratifiée et non coloré juste en surface.

Cela dit, peut-être que la zircone super-ultra-mega-hautement translucide multicouche permettra au finale d'avoir une couronne très esthétique et biocompatible aussi en occlusion.

Après au niveau des cotations... Une full Zircone multicouhe (multilayered ) est-elle une couronne céramique monolithique ou pas? Dans quel panier on les met? :-)