Loisir : lectures d'intellos

Forum associé : Eugénologie

Silver_surfer_site_zzzeup

Algi

16/10/2019 à 21:34

Ouais OK mais bon.... Son putain de voile elle le porte tous les jours comme elle porte aussi des pompes ou une culotte....
Comme des milliers de femmes et comme la plupart des femmes qui vivent dans la même cité qu'elle...

Sans doute pour faire comme les autres et pas forcément pour être l'étendard d'une idéologie....

Peut être aussi pour pas qu'on lui casse les couilles et rester tranquille....

Le vrai geste politique serait que, musulmane, elle ne le portat point la où elle vit....

Et sinon on entend parler de cette lamentable histoire à longueur de jt alors qu'à mon avis y'a bien plus grave dans l'actualité....

--

https://open.spotify.com/user/8iz7teu84dfphmgspeh2979o8/playlist/59Tfpt7zoHfkI27430lfNg?si=MAiYEkb2S6mMV6qNX2aFwg

On a toujours le choix mais entre quoi et quoi?
Vas-y boulégue et l'avenir te le dira!

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

16/10/2019 à 21:38

Algi écrivait:
----
> Ouais OK mais bon.... Son putain de voile elle le porte tous les jours comme
> elle porte aussi des pompes ou une culotte....
> Comme des milliers de femmes et comme la plupart des femmes qui vivent dans la
> même cité qu'elle...
>
> Sans doute pour faire comme les autres et pas forcément pour être l'étendard
> d'une idéologie....
>
> Peut être aussi pour pas qu'on lui casse les couilles et rester tranquille....
>
> Le vrai geste politique serait que, musulmane, elle ne le portat point la où
> elle vit....
+1
> Et sinon on entend parler de cette lamentable histoire à longueur de jt alors
> qu'à mon avis y'a bien plus grave dans l'actualité....
>
Tu veux parler de Patrick Bruel?

Avatar_small

Guady

16/10/2019 à 21:54

Algi écrivait:
----

> Et sinon on entend parler de cette lamentable histoire à longueur de jt alors
> qu'à mon avis y'a bien plus grave dans l'actualité....
>

L'islamisme est un totalitarisme, si ce n'est pas dangereux... Les musulmans qui n'adhèrent pas à cette idéologie font l'objet de menaces de mort, juste au cas où

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

16/10/2019 à 22:27

On relève pas encore des cadavres à tout les coins de rues le matin Guady.
Le souci, c'est de différencier l'Islam religieux, de l'islam politique, ce que l'on appelle l'islamisme. Le voile, franchement dans les pays anglo-saxons cela fait partie du décor, comme le turban des Sicks... c'est pas bien grave.
En revanche être ferme sur la mixité (hommes/femmes, garçons/filles), sur le respect de toutes les croyances (juifs...) et de ceux qui ne croient pas, le respect des homosexuels, des différentes couleurs de peaux (surtout les jeunes métisses aux yeux claires:-).
Et l'application de la loi sur tout le territoire... bin à la fin le voile ce serait peanuts.

Avatar_small

Guady

16/10/2019 à 22:35

vulpi écrivait:
-----
> On relève pas encore des cadavres à tout les coins de rues le matin Guady.

Je n'ai jamais dit ça Vulpi mais c'est comme tout, au début c'est imperceptible puis ça galope. Le nazisme a commencé comme ça et là, on voit bien que ça devient très préoccupant si on sort du déni.
Si tu lis les livres de Fethi Benslama tu te rendrais compte de ce qui se passe. Dans son pays d'origine, la Tunisie, cela avait commencé de la même manière, idem en Algérie. L'islamisation forcée du Maghreb, de la Perse (Iran), d'une partie de l'Afrique noire c'est bien réel

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

16/10/2019 à 23:14

Il est certain qu'avec un président qui n'est obsédé que par l'économie...

Avatar_small

amelion1

17/10/2019 à 14:47

Pour continuer avec les lectures intéressantes et rester dans le sujet, quelques bouquins "spécialisés" péchés dans ma biblio au rayon "religions".

Le génie de l'islamisme, 780 pages, ed Lafon (j'ai celle de 1992), de Roger Caratini.
Franchement, c'est un pavé remarquable, qui permet de sortir complètement des idées reçues allègrement diffusées aujourd'hui.
Contrairement au titre, mal expliqué ou mal conçu, il ne parle pas de l'islamisme au sens actuel de ce mot mais au sens de civilisation islamique.
On découvre tout et on nous explique tout, y compris les multiples dérives et doctrines ou multiples variantes de cette religion et ses conséquences. L'islam n'existe pas, les islams existent.
Quand on a lu ce pavé, très bien écrit, on comprend mieux ce qui se passe... je lui mets une excellente note !

Histoire de l'Islam et des musulmans en France du Moyen Age à nos jours, ed Albin Michel (j'ai celle de 2006), un pavé de 1220 pages. par Arkoun et Le Goff.
Alors là, c'est un vrai gros pavé, un bouquin d'histoire avec une énorme bibliographie. Si on veut tout savoir, il faut le lire car c'est vraiment documentaire.
L'aspect négatif est justement cette documentation qui me parait lourde, très informative et peu explicative. Il n'est pas amusant à lire, je le considère davantage comme un livre scientifique ! ça ne rigole pas, c'est l'information sèche et neutre, et pas un bouquin de pub !

Les aventures de l'incomparable Molla Nasroddine de Didier Leroy (ed Souffle), 190 pages.
Ce personnage, Nasroddine, est archi-connu dans la mythologie soufie (une de ces variantes d'islam), au point que Goethe le lisait. C'est un extraordinaire sage et clown provocateur en même temps.
De tout, il fait un sketch. A lire, c'est un régal, très drôle... avec toujours en arrière-fond, une philosophie.
Le soufisme est à ma connaissance très détaché de l'extrémisme religieux, et est dans une vision très personnalisée de l'islam et pas dans les dogmes. Le soufisme est peu répandu en France, mais j'en connais. En général, pour eux, la religion est du domaine privé et personnel, et doit le rester.
Au contraire des bouquins cités plus haut, c'est très relaxant et très joueur : quelle pensée philosophique et religieuse peut on tirer d'un sketch ?
Ce livre raconte donc des historiettes drôles de quelques lignes, traduites du persan.
Pour l'exemple :
Une jeune fille était venue demander un conseil au mollâ dans l'intention de porter plainte contre un jeune homme qui l'avait embrassée de force. Le mollâ réfléchit longuement.
A tout bien considérer, lui dit-il, je pencherais plutôt pour la loi du talion : embrasse-le de force à ton tour.
Autre exemple :
Un jour, le mollâ Nasroddine voulut monter à cheval. il en fut incapable.
Hélas, où est le temps de ma jeunesse ?
Il donna ensuite un rapide coup d'oeil circulaire : il n'y avait personne.
Soit dit entre nous, ajouta-t-il à voix basse, quand j'étais jeune, je n'y arrivais pas non plus.

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

17/10/2019 à 15:01

Puisque tu parlais de soufisme, très rependu au Sénégal, j'aime bien cet homme.
https://paris-international.blogs.la-croix.com/le-combat-du-soufisme-contre-lislam-litteraliste/2014/04/26/

RépondreCiter
Score : -1
Avatar_small

Guady

17/10/2019 à 16:30

C'est de la même veine que le taoïsme, très éloigné des dogmes religieux et de la querelle entre théistes et athées.
"Dieu existe
Vous avez raison !
Non Dieu n'existe pas
Vous avez raison !
Mais nous ne pouvons pas avoir raison tous les deux...
Vous avez raison !"

Les spiritualités taoïstes, soufie, zen... c'est tout de même plus léger et joyeux que les fatwas de l'slamisme. D'ailleurs les islamistes n'aiment pas qu'on leur dise qu'il n'y a pas d'artistes, de philosophes, d'élites de leur bord. Ils disent qu'ils ont évolué mais le dogmatisme scientifique les arrange.
De Zineb El-Rhazoui, menacée de mort :
"Dans le fascisme islamique, c'est carrément une volonté de faire disparaître le corps de la femme de l'espace public en le couvrant d'une espèce de sac-poubelle noir."

Avatar_small

amelion1

18/10/2019 à 12:22

vulpi écrivait:
-----
> Puisque tu parlais de soufisme, très rependu au Sénégal,

C'est exact.
Tant qu'on aborde ce sujet, ... une histoire vraie.
Ma gamine, étudiante, avait été contactée (il y a 3 ans) pour piloter une étude sur l'islamisme radical susceptible de recruter des terroristes potentiels en Afrique Noire, donc Senégal aussi. Cette étude dans ces pays a été payée (faiblement) conjointement par sciences-po et le ministère des affaires étrangères des USA.
Conclusions : le soufisme, paisible et peu envahissant, est très majoritaire dans les villes de la côte, surtout dans les milieux urbains et universitaires. Par contre le sunnisme radical recrute des candidats dans les milieux "campagnards", appauvris, et très prolifiques. On recrute par les aides-aumônes données aux très jeunes pauvres délaissés, sous la condition d'aller se former dans des mosquées archi-dirigées par des extrémistes.
Conclusion annexe, qui démontre que la connerie est partout. Ma gamine, à la demande et sous la direction de l'ambassade américaine, a fait un film "d'interviews" pour expliquer le sujet. Ce film a été diffusé dans toutes les ambassades pour informer les employés des risques de donner des visas à des gosses africains... faut faire gaffe.
Conclusion conne : ma gamine a été interdite de visa américain pendant 2 ans, à cause d'un risque pour fréquentations de milieux extrémistes, et visas précédents accordés par des pays présentant des risques terroristes. L'ambassade (dans laquelle le film a été fait) s'est excusée, mais l'interdiction est restée, car c'était une décision de l'état. Ce n'est pas grave, car elle avait passé deux ans au Texas juste avant, pour ses études. Sa prochaine demande de visa sera épluchée à la loupe !

C'est l'Otan (centre surveillance de Bruxelles) qui pilote toute cette surveillance de ce milieu radical. Ces employés-espions (?) très spécialisés sont presque tous Français, car les Américains n'y connaissent rien !
... Et l'Otan informe ses états-membres des bizarreries de comportement des citoyens.
D'où, très probablement, ce refus de visa... et mes interrogations sur l'attentat-bombe de Bruxelles (2016) qui a eu lieu juste à coté du centre de surveillance pourtant très discret.

Avatar_small

Guady

25/10/2019 à 14:32

"Le voile est sexiste et obscurantiste" : l'appel de 101 musulman(e)s de France.
"le voile est loin d'être un pilier de l'islam."
"Voiler les femmes, c'est stigmatiser leur présence dans l'espace public."
"DES musulmans veulent figer l'islam dans le paradigme du VIIe siècle, celui du désert arabique, en y greffant le port d'un voile, par ailleurs inexistant dans le Coran.
Alors de grâce, soutenez les Françaises et les Français de confession ou de culture musulmane qui se battent contre cette terrible vague néoconservatrice, venue des pays du Golfe arabo-persique, il y a 30 ans."
https://www.marianne.net/debattons/tribunes/le-voile-est-sexiste-et-obscurantiste-l-appel-de-101-musulmanes-de-france

Avatar_adhoc_euv2pm

adhoc

25/10/2019 à 16:31

>Le territoire Allemand n'a pas été envahi par les Alliés, n'a pas subi de destructions, ses infrastructures n'ont pas été affectées, contrairement au Nord et à l'Est de la France (régions d'importance stratégique industrielle) qui ont été pulvérisés par le conflit.<

J'ai du retard, je suis en train de lire vos posts...
Aspius, tu oublies la Sarre occupée par les troupes francaises des 1918, et la Ruhr dans les années 20 par l'Entente (réparations).

Avatar_small

zolimome

25/10/2019 à 18:27

amelion1 écrivait:

... une histoire vraie.

hum.....

Avatar_small

amelion1

30/10/2019 à 11:48

zolimome écrivait:
--------
> amelion1 écrivait:
>
> ... une histoire vraie.
> hum.....

Oui, je suis un excellent menteur. J'ai eu les félicitations du jury pour ma troisième thèse. Pour la première aussi mais je ne l'avais pas signée. La deuxième, l'orateur était franchement nul, j'ai eu l'impression qu'il n'avait pas lu mon excellent travail et il s'est fait éreinter par le jury ; il a eu son doctorat au rabais. C'est chiant d'écrire des beaux textes vachement bien traduits et empruntés à une université teutonne, et ne pas être récompensé. Je suis un falsificateur de top niveau, et j'avais des candidats.
Faire ce beau métier est un sacerdoce. Donner un merveilleux diplôme à un type qui ne sait pas promettre à sa victime qu'il n'aura jamais mal et que c'est gratuit est de l'escroquerie. On a le devoir d'être compétent, c'est une vocation mais aussi le fruit d'une excellente formation.

1 fichier attaché :

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

30/10/2019 à 12:08

… Ca dépend finalement que du point de vue.

Avatar_small

amelion1

30/10/2019 à 12:28

adhoc écrivait:
-----
> Aspius, tu oublies la Sarre occupée par les troupes francaises des 1918, et la
> Ruhr dans les années 20 par l'Entente (réparations).

Je connais très bien ce "Land". Il est vrai que les frontières ont souvent changé, et beaucoup de Français n'ont pas conscience que la nationalité est variable, que l'Europe a heureusement mis à mal ce concept ancien, et que le traité de Schengen est une merveille durable.
Ce Land est partiellement francophone ! N'oublions pas que le maréchal Ney est né à Sarrelouis, ville fortifiée par Vauban, et parlait le français comme le francique. Si tu vas te promener en Sarre, tu seras surpris par le nombre de noms français sur les boîtes aux lettres ! Le leader de la gauche allemande s'appelle Lafontaine et est sarrois.
Ma meilleure amie en première année en fac était sarroise, parlait très bien français. Son père, après la dernière guerre, a eu la Légion d'Honneur... parce qu'il participait (caché car officier de la Wehrmacht) à la résistance ! Tu rentrais chez eux, et tu voyais dans l'entrée la Déclaration des Droits de l'Homme (en Français).
C'est de l'histoire locale, et elle est étonnante. Mon père est né dans une bourgade, et est né Prussien (comme on le dit chez nous). Ma mère, dans le même bourg, est née française. La langue, à cette époque était le francique (l'ex langue des Francs, de Clovis et de Charlemagne...), et je la parle. Mon grand père (né Allemand et devenu Français en 1918) ne parlait que ça, mais était têtu et Français, je lui appris le français avec des dictées et des rédactions tous les jours en sortant de l'école, et il allait aux cours du soir pour s'améliorer jusqu'à 75 ans !

69_xtb5lc

barbabapat

30/10/2019 à 13:31

amelion1 écrivait:
--------
> Mon grand
> père (né Allemand et devenu Français en 1918) ne parlait que ça, mais était têtu
> et Français, je lui appris le français avec des dictées et des rédactions tous
> les jours en sortant de l'école, et il allait aux cours du soir pour s'améliorer
> jusqu'à 75 ans !

C'est amusant comment tu comprend ce qu’être français était avant et comment tu ne comprend pas pourquoi cela ne fonctionne plus aujourd'hui.

Ce qui est peut être le plus intéressant dans l'histoire d'hier avec Bayonne, c'est le fait qu'il était ancien légionnaire. Et de penser alors ce que la politique aujourd'hui de non assimilation assumée peut être pour une personne qui à travers la légion étrangère à fait de l'assimilation tout au long de sa carrière militaire.

Nos parent et nos grands parents sont devenus français. On en trouve la trace dans les nombreux récits dans l'ensemble des régions française qui parlent de la destruction des cultures et langages régionaux.

Et oui Macron, ne veux pas d'unité de la France qui pourrait se faire contre lui au final qui a besoin de passer le premier tour. Ce qui lui fait jouer les uns contre les autres selon le moment pour entretenir la désunion chez les français.

Avatar_small

amelion1

30/10/2019 à 23:58

barbabapat écrivait:
----------
> C'est amusant comment tu comprend ce qu’être français était avant et comment tu
> ne comprend pas pourquoi cela ne fonctionne plus aujourd'hui.

Je trouve que ça fonctionne bien ! ... mais que l'individualisme grandit, comme la stupidité.
Dans les temps anciens, on était accroché aux nations. Aujourd'hui beaucoup moins, parce que les guerres européennes sont finies, parce qu'on se déplace beaucoup, souvent, facilement. On franchit les frontières sans les voir, pour faire les courses, pour se balader, pour les vacances, pour ses loisirs comme pour le travail. On reste Français de coeur, mais pas par raison. Le nationalisme politique est réservé aux incultes et aux gens qui ont perdu la raison et rêvent du passé héroïque.
L'homme est devenu mobile, international ! Le nationalisme a besoin de désigner des ennemis. Hier, c'était les juifs, les bohémiens et les intellectuels. Aujourd'hui, ça revient à la mode et ça cible la presse, les musulmans et les "migrants" qui ont toujours existé.

Pour tous ces "étrangers" qui sont venus chez nous, il y a toujours eu des problèmes. S'habituer à vivre dans une autre culture, avec une autre langue, présente des difficultés d'adaptation, mais aussi des rejets des Français qui parfois ont du mal à accepter des différences ! ça passe avec le temps tout simplement parce qu'une habitude ne se crée pas par décret. On a toujours eu des étrangers, les Francs étaient des étrangers, Charlemagne aussi.

La destruction des cultures (et langues) régionales ou locales ont effectivement existé sous De Gaulle, après la guerre, car il fallait souder le pays, l'unifier. J'ai même été collé au collège, plusieurs fois, parce que j'osais parler le patois. Mais ça n'existe plus. Aujourd'hui, ce serait plutôt l'inverse : il y a des festivals publics de théâtre ou de chanson en patois, des fêtes comme le carnaval dans lesquelles on ne parle pas français.. Je ne parle pas de l'Alsace ou de la Corse, si tu vas à la banque ou à la mairie et que tu parles français, on te regarde de travers et on ose te demander d'où tu viens. J'ai du mal avec l'alsaco, autant le francique, ça va, mais l'alémanique, j'ai du mal.

Quant à Macron, je crois que tu le passes à toutes les sauces. Là, tu fais le devin ! Il a un don : s'il bosse, on l'engueule, s'il ne bosse pas, on l'engueule. Tout ce que je lui demande, c'est d'être républicain. Il l'est. Donc je me fiche du reste.
L'attaque de Bayonne est l'acte d'un stupide anti-républicain, qui est la suite des délires de certains politiciens qui ne connaissent pas la définition de la laÏcité.
Quant au voile, il m'indiffère. Chacun fait ses choix, je m'en tamponne. Aux excités anti-voiles, je leur suggère de relire (mais ça m'étonnerait qu'ils l'aient lue une fois) la déclaration des droits de l'homme de 1789 (art 10 et 11 aussi !). Si on n'est pas foutus de comprendre ça, faut retourner à l'école.

Avatar_small

Guady

31/10/2019 à 01:44

amelion1 écrivait:
--------

> l'individualisme grandit, comme la stupidité....
> Quant au voile, il m'indiffère. Chacun fait ses choix, je m'en tamponne. Aux excités anti-voiles, je leur suggère de relire (mais ça m'étonnerait qu'ils l'aient lue une fois) la déclaration des droits de l'homme de 1789

Les étrangers sont la bienvenue dans la mesure où ils viennent enrichir notre culture et s'adapter. Si c'est pour imposer leur loi, on n'a pas besoin de ça en Europe qui a déjà assez de problèmes à gérer.
Ce n'est pas le voile en soi qui dérange, c'est la politique de domination et de déstabilisation qu'il y a derrière ce voile. Et ce sont des musulmans spécialistes du sujet qui le disent et ils sont très courageux. Dans certains pays ils risquent leur vie pour moins que ça. Et même en France.
L'appel des 101 musulman(e)s de France le dit clairement, comme déjà dit plus haut :
DES musulmans veulent figer l'islam dans le paradigme du VIIe siècle, celui du désert arabique, en y greffant le port d'un voile, par ailleurs inexistant dans le Coran.
https://www.marianne.net/debattons/tribunes/le-voile-est-sexiste-et-obscurantiste-l-appel-de-101-musulmanes-de-france

De même pour Zineb El Rhazoui, musulmane qui reçoit tous les jours des menaces et des insultes, qui se fait traiter de sale pute parce qu'elle refuse de se soumettre à cette oppression de la femme :
"le voile n'a rien à faire dans nos écoles et dans nos services


etc etc.
Pour toi c'est facile de dire que ça ne te dérange pas, forcément, vu que tu ne subis pas l'oppression et les menaces de mort que ces femmes subissent. Tu ne te mets pas à leur place et c'est terriblement égoïste et individualiste de penser ainsi, et non pas l'inverse.
Quant à la Déclaration des Droits de l'Homme, il faudrait la réécrire de A à Z, adaptée à notre monde d'aujourd'hui

Avatar_small

baneug

31/10/2019 à 07:08

amelion1 écrivait:
--------
>
> La destruction des cultures (et langues) régionales ou locales ont effectivement
> existé sous De Gaulle, après la guerre, car il fallait souder le pays,
> l'unifier. J'ai même été collé au collège, plusieurs fois, parce que j'osais
> parler le patois. Mais ça n'existe plus. Aujourd'hui, ce serait plutôt l'inverse
> : il y a des festivals publics de théâtre ou de chanson en patois, des fêtes
> comme le carnaval dans lesquelles on ne parle pas français.. Je ne parle pas de
> l'Alsace ou de la Corse, si tu vas à la banque ou à la mairie et que tu parles
> français, on te regarde de travers et on ose te demander d'où tu viens. J'ai du
> mal avec l'alsaco, autant le francique, ça va, mais l'alémanique, j'ai du mal.
>
Pas seulement sous de Gaulle mais sous la troisième , la quatrième et poursuivi sous la 5eme république à travers l’école obligatoire qui s'est faite contre les régionalismes et sur la transformation de personne des régions en français de la même façon que les étrangers qui se sont installés à ces périodes.

> Quant à Macron, je crois que tu le passes à toutes les sauces. Là, tu fais le
> devin ! Il a un don : s'il bosse, on l'engueule, s'il ne bosse pas, on
> l'engueule. Tout ce que je lui demande, c'est d'être républicain. Il l'est. Donc
> je me fiche du reste.

Il a été élus par 20% de la population au premier tour des présidentielles et n'a jamais progressé. Il ne pourra passer le premier tour la prochaine fois qu'en augmentant les antagonismes dans la population et en faisant du clientélisme. Il n' y aura pas d'union nationale derrière macron.

> L'attaque de Bayonne est l'acte d'un stupide anti-républicain, qui est la suite
> des délires de certains politiciens qui ne connaissent pas la définition de la
> laÏcité.

Surtout que le motif et la vengeance contre l’incendie de notre dame et impeccabilité de certains musulmans français que se sont réjouit dans un contexte où macron arrivant sur les lieux de l’incendie parle d'acte accidentel alors que les pompiers n'ont même pas encore fini d’éteindre le sinistre.

> Quant au voile, il m'indiffère. Chacun fait ses choix, je m'en tamponne. Aux
> excités anti-voiles, je leur suggère de relire (mais ça m'étonnerait qu'ils
> l'aient lue une fois) la déclaration des droits de l'homme de 1789 (art 10 et 11
> aussi !). Si on n'est pas foutus de comprendre ça, faut retourner à l'école.

Le voile n'est pas un symbole religieux. C'est un symbole raciste (de racisme systémique envers les dhimmis dans les sociétés musulmane) et politique qui prône la sécession par rapport à la république pour lui substituer des lois qui ne sont pas issus du processus démocratique.
C'est pas pour dieu, que c'est personnes portent le voile mais pour les voisins avec tout en ensemble de processus de ciblages des non musulmans dans les quartiers qui ont participé à leur ghettoïsation.

Avatar_adhoc_euv2pm

adhoc

31/10/2019 à 09:47

Etre républicain, ca ne veut plus rien dire, amelion. C'est toi meme qui dis que les nationalismes politiques sont d'une autre époque. Qu'on se dise republicain ou monarchiste constitutionnel est tout a fait, meme pire, dans la filiere du nationalisme. On est fier de SA république. On est fier de SON roi, on est fier de SES parlements, pffff!
Un esprit plus moderne parlera tout betement de démocrate. On est heureux d'etre démocrate (ou pas!!!!)

69_xtb5lc

barbabapat

03/11/2019 à 09:54

https://amp.lepoint.fr/2344867

"..........

Emmanuel Macron plaide pour une immigration économique légale, canalisée, et livre le fond de sa pensée sans filtre : « Il y a des emplois que vous ne ferez plus occuper à des Français, comme le métier de plongeur. Je suis lucide : c'était déjà impossible il y a 40 ans  ! Je préfère avoir de la migration légale, enregistrée, sous quotas, pendant x années plutôt que du travail détaché dissimulé. Je préfère avoir des gens qui viennent de Guinée ou de Côte d'Ivoire légaux, qui sont là et qui font ce travail, que des filières bulgares ou ukrainiennes

......... "

Le travail détaché, c'est pour éviter de payer trop de charges sociales, pas parce que personne ne veut faire les boulots en question.

Enfin, c'est une vision assez raciste du monde avec des africains justes bon à faire la plonge.

Avatar_small

Guady

03/11/2019 à 18:14

Théorie du genre : on a tout inventé de A à Z

Les militants menacent de sanctions quiconque laisserait entendre que le sexe pourrait être une réalité biologique (ce qu'il est pourtant). Pour de nombreux militants, un tel propos équivaut à un discours de haine.

Le méa culpa de cette imposture
Aujourd'hui, j'aimerais faire mon mea culpa. Mais je ne me contenterai pas d'être désolé pour le rôle que j'ai pu jouer dans ce mouvement. Je veux détailler les raisons qui me faisaient faire fausse route à l'époque, et celles qui expliquent les errements des socio-constructionnistes radicaux contemporains. J'ai avancé les mêmes arguments qu'eux et que je sais qu'ils sont faux.

... j'avais tort. Ou, pour être un peu plus précis : j'avais partiellement raison. Et pour le reste, j'ai globalement tout inventé de A à Z. Je n'étais pas le seul. C'est ce que faisait (et que fait encore) tout le monde. C'est ainsi que fonctionne le champ des études de genre.

Mon raisonnement bancal et d'autres travaux universitaires exploitant une même pensée défectueuse sont aujourd'hui repris par des militants et des gouvernements pour imposer un nouveau code de conduite moral.

Nous bataillions à cette époque tous pour la suprématie de nos ego... Les erreurs de mon propre raisonnement n'ont jamais été dénoncées – et n'ont en réalité qu'été confirmées par mes pairs.
https://www.lepoint.fr/debats/theorie-du-genre-confessions-d-un-homme-dangereux-03-11-2019-2344979_2.php

Au final cette théorie du Genre a fait de terribles dégâts sociétaux, à commencer à l'encontre des homosexuels qui assument leur homosexualité et n'emmerdent personne.
Il en va de même pour ce qu'on essaye de faire passer pour de l'islamophobie qui n'en est pas. Le racisme a toujours existé, mais c'est un autre sujet, qui concerne absolument toutes les civilisations (pour ne pas dire races).
La victimisation est un fléau qui cherche à imposer dogmes et idéologies divers et variés

Avatar_small

zolimome

03/11/2019 à 18:54

> zolimome écrivait:

... une histoire vraie.
hum.....

> > amelion1 écrivait:
> >
>
> Oui, je suis un excellent menteur.

l'essentiel n'est il pas de bien vivre sa mythomanie ?
gênant pour ceux qui alimentent, mais 11 pages faut le faire...respect.
11 pages faut le faire...

Avatar_small

amelion1

06/11/2019 à 19:47

adhoc écrivait:
-----
> Etre républicain, ca ne veut plus rien dire, amelion.
> Un esprit plus moderne parlera tout betement de démocrate. On est heureux d'etre
> démocrate (ou pas!!!!)

Tu as malheureusement raison... et tort. Tout dépend de la signification personnelle du mot. J'en suis resté au res publica, autrement dit à l'objectif de la démocratie dans laquelle nous vivons, et à ses valeurs incontournables que l'on retrouve justement dans cette déclaration des droits de l'homme et dans notre devise.

Par exemple, je considère que ceux qui s'opposent au port du voile sont peut être démocrates, mais ils s'opposent à la république car ils renient les droits de l'homme. La liberté est la liberté de penser, d'avoir des pensées religieuses (ou ne pas en avoir), et de s'habiller.
La démocratie est un risque car elle n'a pas d'objectifs humains, mais a des objectifs politiques.
Bien entendu, je suis un idéaliste. Tant pis, j'assume. Je préfère viser les Lumières et éviter les ténèbres.

Autre exemple récent : les référendums. Ils ne sont pas républicains, mais sont démocratiques. C'est mon avis ! Ils nient toute influence à nos élus qui sont les représentants du peuple, députés et sénateurs, qui sont payés par le peuple, qui disposent de la délégation du peuple. Dans un référendum, le peuple choisit sa voie et renie ceux qu'il a élu, mais il n'a pas les compétences pour choisir, il n'étudie aucun dossier, il ne mesure pas les conséquences de son choix. Il écoute les causeurs, menteurs et autres sophistes. Il ne choisit pas sa voie, mais choisit la voie qu'on lui de choisir. C'est démocratique, mais le référendum a le droit de choisir l'indéfendable et ce qui est contraire à toutes les valeurs humaines.
C'est la faiblesse de toutes les démocraties : je n'oublie pas que Hitler et Mussolini ne sont pas arrivés au pouvoir par la force, mais avec la bénédiction du peuple. Ma confiance dans les choix "populaires" a des limites. C'est pourquoi je préfère des représentants élus et parfaitement identifiés, qu'on peut donc virer à la prochaine élection si on découvre ses stupidités, et pas ses votes populaires, et pas ces élections proportionnelles dans lesquelles on ne choisit pas une personne mais un parti qui ne dévoile jamais ses objectifs réels.