Avenir de la chirurgie dentaire : avenir serein d’après le conseil de l’Ordre

139c7628-6428-404a-8915-8430ce1e98a9_ehe71u

junior®

01/09/2018 à 15:49

Ce qui m’épate c’est qu’il arrive à vous tenir en haleine sur 6 pages . Si il vous avait dit qu’il avait 6 dentistes dans sa famille ça serait aussi passé comme une lettre à la poste :))) c’est beau quand même.

Images_ja1k0l

seespan

01/09/2018 à 16:01

Ben disont que si tu lance un sujet pour savoir si le boulot de dentiste vaut le coup, oui tu vas avoir des réponses. Si ensuite tu relances sur les formations étrangères, entre le niveau de merde et le faite que ça va faire exploser la profession, oui tu vas encore avoir des réponses.
Et à la fin on s'aperçoit que c'est un étudiant expa probablement en Espagne donc oui tu vas encore avoir des réponses.

Ca va aussi devenir de plus en plus fréquent. Quand je te dis que TOUT les étudiants/ dentistes issue de ferme à diplôme que j'ai rencontré ou avec qui j'ai échangé était persuadé d'être mieux formé que dans les facs classique et qu'un avenir radieux les attendais ça n'est pas de la blague.
Le but de ses écoles c'est aussi de bien les rassurer vue qu'il faut qu'il paye chaque années et si possible ramène d'autre recrue.
Avec internet normal qu'il essaye d'échanger sur les forums. Et là soucie tu fais quoi ? Tu écoute ce que te dise ceux installer en France, ou tu reste dans ta bulle en Espagne et écoute ce que te dise tes parents ?
Ce qui me bluffe le plus c'est qu'aucun ne fasse la démarche de se renseigner sur l'évolution des conditions de travail en Espagne sur les dix dernières années ou sur le parcours professionnel des ancienne promo.
Ces écoles existe depuis plusieurs années, c'est pas bien compliqué de prendre un annuaire et de contacter les anciens étudiants pour voir ou ils sont.

--
หมอจัดฟัน

Avatar_small

colibri

01/09/2018 à 16:08

drhealth écrivait:
--------
> Ce que vous n’avez pas compris c’est que mes trois cousins ont leurs parents qui
> sont dentiste et on va peut-être former un cabinet en commun d’autant plus que
> vous me parlez du plafonnement de la prothèse mais il est possible de faire un
> des conventionnement sur une prothèse qui est haut de gamme
>
>
> Il y aura toujours des patients capables de payer pour la qualité

Si tu connaissais la réponse (et en plus avec certitude ) pourquoi poser la question ?

le nombre de patients capables de payer s'amenuise , on s'achemine vers 20% de CMU ou autres ACS
dans ma région on voit bien l'augmentation, on est inondé de coups de fils de patients cmu ,

donc le gâteau des patients qui pourront payer pour la qualité se réduit ,

d'autre part ta motivation 1ière devrait être l'intérêt que tu as pour le métier et non l'argent ,

que tu sois médecin ou dentiste si c'est l'aspect financier qui t'a motivé pour choisir l'un ou l'autre , tes patients seront bien à plaindre ..

Dolan-donald-duck-weird_wqjham_bw43ju

GéPé

01/09/2018 à 17:20

drhealth écrivait:
--------

> Il y aura toujours des patients capables de payer pour la qualité

Sans doute mais si ils sont pas trop cons ils iront pas chez un naze formé en espagne ;)

Dolan-donald-duck-weird_wqjham_bw43ju

GéPé

01/09/2018 à 17:29

colibri écrivait:
-------

> que tu sois médecin ou dentiste si c'est l'aspect financier qui t'a motivé pour
> choisir l'un ou l'autre , tes patients seront bien à plaindre ..
>

L'argent peut être une motivation. Peut être pas la seule mais si le dentiste veut gagner plein d'argent il a intérêt à être plutot bon praticien et bon communicant.
Au final des patients bien soignés et un dentiste qui gagne bien sa vie je vois pas le problème.

Et on va pas se mentir, si demain nos revenus étaient plafonnés à 1500€ par mois, 99% des dentistes arrêtent de bosser. Y'en a pas beaucoup qui bossent parce qu'ils aiment soigner les gens ;)

Avatar_small

jeunedentiste001

01/09/2018 à 17:59

drhealth écrivait:
--------
> Au final dentiste ca vaut encore le coup oui ou non ?
>
> Malgré les diplomes étrangers/réformes c’est encore tenable ? C’est ca que je
> veux savoir

oui ca vaut clairement le coup actuellement
Avec l'evolution de la robotique, de l'intelligence artificielle, bcp de metier vont disparaitre dans les 30 prochaines années (avocat, caissière, juriste, hotelier, cuisinier, professeur, aide soignante, taxi, developeur, informaticien, medecin generaliste, etc)
Je pense que les dentistes seront les derniers a etre touché par ça

Avatar_small

hurluberlu

01/09/2018 à 18:34

> Avec l'evolution de la robotique, de l'intelligence artificielle, bcp de metier
> vont disparaitre dans les 30 prochaines années (avocat, caissière, juriste,
> hotelier, cuisinier, professeur, aide soignante, taxi, developeur,
> informaticien, medecin generaliste, etc)

ok, plus aucun developeur informaticien. donc plus de robotique et AI non plus ?

le jour ou un robot arrive a faire aide soignante, je pense qu'ils n'auront aucun probleme pour faire dentiste...

Avatar_small

hurluberlu

01/09/2018 à 18:37

Avatar_small

colibri

01/09/2018 à 18:41

GéPé écrivait:
----
Y'en a pas beaucoup qui bossent
> parce qu'ils aiment soigner les gens ;)

Ben si moi , j'aime soigner les gens et j'aime mon métier et c'est ma motivation 1ière ,
et je ne suis pas un cas isolé .
je suis ptêtre la dernière des pommes mais au début je voulais même faire de l'humanitaire ,

j'étais étonné que les gens me payent quand j'ai commencé à bosser , tant que j'arrivais à vivre en payant mon loyer je ne comptais pas trop ,
ca a changé après avec la venue des enfants , maintenant je gagne très bien ma vie , mais ce qui me motive pour aller au boulot c'est toujours le contact avec les gens , le service que je leur rend , j'ai l'impression de servir à quelque chose , le coté financier passe après .Je prend parfois plus de plaisir à faire des soins à perte que des soins rémunérateurs.
Le plaisir que j'ai à travailler passe avant le coté financier , si je ne prenais pas de plaisir je n'irais pas j ,
c'est pourquoi quand j'entends les jeunes parler uniquement du coté financier surtout pour une profession médicale je trouve choquant .Nous ne sommes pas robots et nous ne soignons pas des robots .

139c7628-6428-404a-8915-8430ce1e98a9_ehe71u

junior®

01/09/2018 à 18:49

C’est comme mes anciens petits camarades qui voulaient faire de l’ortho avant même la 4eme année et donc avant avoir touché le moindre patient. C’est par passion c’est bien connu :)
Les mêmes ne voulaient pas faire de la pédodontie. C’est bizarre je ne comprends pas . Car c’est soit disant pour être en contact des jeunes patients qu’ils voulaient faire ortho.
Un métier passionnant juste pour être au contact des plus jeunes en somme :) ........

Avatar_small

merkiqui

01/09/2018 à 18:59

Merci pour ces moments de franche rigolade.
J’imagine les français qui font leur rentrée dans leur fac espagnole, et qui font déjà des plans sur leur future Porsche.
Les messages vont être encore plus rigolos dans 4 à 5 ans.
Je reste abonné!

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

01/09/2018 à 22:17

junior® écrivait:
-------
" C’est comme mes anciens petits camarades qui voulaient faire de l’ortho avant même la 4eme année et donc avant avoir touché ......."

Me regale :-)))

Avatar_small

drhealth

01/09/2018 à 22:27

En tout cas sympas vos messages ca fait sourire!

Non moi je viens d’une faculté FRANCAISE.

En tout cas ce topic sera à réouvrir pour dans 4-5 ans

Images_ja1k0l

seespan

02/09/2018 à 03:07

drhealth écrivait:
--------
> En tout cas sympas vos messages ca fait sourire!
>
> Non moi je viens d’une faculté FRANCAISE.
>
> En tout cas ce topic sera à réouvrir pour dans 4-5 ans

Tu veux dire PESOA france ? Pas que je doute que tu viennes d'une fac classique, mais je vois très mal un étudiant ayant passé la P1 prendre avec le sourire le faite que des branquignole parte se forme comme des quiches à l'étranger juste après le bac fasse une formation de quatre ans et déboule la bouche en coeur avec exactement les même droit que lui.

Sur, on en reparle dans 4 5 ans.
Je me souvient encore des discussions il y a trois ans avec un confrère orthodontiste en Espagne. Il avait un très beau cabinet et une excellent réputation.
Il m'avait contacté car il devait vendre son cab et quitter l'Espagne.
En l'Espace de deux ans , deux cab avait ouvert dans la même rue que lui ( les deux faisant de l'ortho of course ) et une centre low cost à 100 mètre.
Le truc hilarant c'est que 10 ans auparavant l'on manqué de dentiste.

Le truc encore plus hilarant c'est que si tu lis nonol tu vas t'apercevoir qu'il y a deux ans PERSONNE ne connaissant les formations Espagnol.

Me ne t'inquiéte pas tout vas bien, il y a un manque de dentiste à l'instant t, et ça va continué à l'infinie.

--
หมอจัดฟัน

Ba2be871-3220-4edb-a5bc-d126045cb763_jy2fsv

cyber ratiches

02/09/2018 à 11:10

Il y a toujours les optimistes qui disent : on s’affole toujours pour rien, on s’adaptera toujours.
Pour moi si cette politique macronaise ne s'infléchit pas , je vous prédis une catastrophe sanitaire dans quelques années.
Seul l’exercice de l’excellence et à prix non bradé ( par définition) permettra encore à une minorité d’exercer en accord avec une déontologie respectée.
Les assurances complémentaires et les politiques diront dans quelques années : »responsables mais pas coupables » comme Fabius en son temps.
Les Syndicats CNSD et UD ont cédé à ce simulacre de négociation et portent une lourde responsabilité. Les canadiens nous montrent, en ce moment, l’exemple d’une saine résistance .

--
•La chose la plus importante dans la communication est d'entendre ce qui n'a pas été dit. (Peter F. Drucker)

Avatar_small

guest100

03/09/2018 à 08:09

cyber ratiches écrivait:
--------------
>
> Il y a toujours les optimistes qui disent : on s’affole toujours pour rien, on
> s’adaptera toujours.
> Pour moi si cette politique macronaise ne s'infléchit pas , je vous prédis une
> catastrophe sanitaire dans quelques années.
> Seul l’exercice de l’excellence et à prix non bradé ( par définition) permettra
> encore à une minorité d’exercer en accord avec une déontologie respectée.
> Les assurances complémentaires et les politiques diront dans quelques années
> : »responsables mais pas coupables » comme Fabius en son temps.
> Les Syndicats CNSD et UD ont cédé à ce simulacre de négociation et portent une
> lourde responsabilité. Les canadiens nous montrent, en ce moment, l’exemple
> d’une saine résistance .
>
> --
> •La chose la plus importante dans la communication est d'entendre ce qui n'a pas
> été dit. (Peter F. Drucker)
C'est pas faux.

69_xtb5lc

barbabapat

05/09/2018 à 12:20

Ca va être marrant dans une époque de réduction des besoins liés à l’amélioration de la préventions. On a des tarifs de soins qui ne sont pas équilibrés avec les coûts de structure, qui vont continuer à se dégrader par la baisse des besoins. On baisse les coûts de prothèse de manière totalement arbitraire sans prendre en compte les équilibres économiques des cabinets.

Et là en plus on rajoute encore plus de praticiens.
https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/info-franceinfo-etudes-de-medecine-le-gouvernement-veut-en-finir-avec-le-numerus-clausus-et-le-concours-en-fin-de-premiere-annee_2925553.html

Ils vont être heureux à l'ordre, il va falloir refaire tout le travail précédents sans savoir comment les nouvelles modalité de formations vont impacter le nombre de praticiens puisque l'on a pas encore les modalités de sélection.
Par contre pour les nouveaux étudiants, ca risque de faire deux ans de cours théoriques inutiles sauf à pouvoir se reconvertir ailleurs avant de pouvoir commencer à apprendre à traiter un patient.

Images_ja1k0l

seespan

05/09/2018 à 14:13

Ca va changer un gros quedalle.
Le gouvernement ne veut pas augmenter le nombre de médecin pour des questions de cout.
Il avait déjà augmenter le numerus il y a quelque années mais n'avait pas augmenter le budget des facs de médecine, les rendant dans l’incapacité de produire plus de médecin.

L'autre vrais soucie c'est le faite que n'importe qui à la sortie du bac peut rentrer dans n'importe quel fac ( enfin ça à changé apparemment ). Soit tu donnes au fac de médecine les moyens de former autant de médecins qu'il y a de candidat avec les capacités intellectuelle pour faire les études et dans ce cas tu vas avoir un soucie de santé publique car avoir trop ou pas assez de médecins ça n'est bon pour personne ( raison pour laquelle le numerus à était établit au passage) , soit tu limite le nombre de place et fait donc une selection quelque part.

Le truc c'est qu'en médecine la sélection se fait en premiéres années et à un coté mytique. Mais regarde tout les professions reglementé et même non reglementé et tu verras la même logique.

- prof : y a un nombre limité de place chaque années. C'est ignoble c'est dégueulasse
- flic : y a un nombre limite de place chaque années, C'est ignoble c'est dégueulasse
- Docteur en physique/chimie/bio/mat et tout le reste. Il y a un nombre de place limité chaque années en fonction des besoins.
- Ingénieurs, idou
- les militaires idou
ect
ect

Bref le numérus en médecine et dans beaucoup d'autre domaine existe, à une logique et est fixé par le gouvernement.

--
หมอจัดฟัน

Avatar_small

zolimome

05/09/2018 à 14:56

ne doit on pas se demander si la libre circulation des diplômes ne met pas toutes ces réformes en contre jour
combien de praticiens formés hors sol ?

69_xtb5lc

barbabapat

05/09/2018 à 15:22

Tu auras toujours un concours.

Par contre le faire passer en fin de seconde années, ca revient globalement à faire redoubler tous les étudiants car tu ne pourras commencer les formations spécifiques à chaque matières en seconde années, que les tp coûtent cher aux facs et un certain nombre de tp de seconde année seront reportés sur les années suivantes.

Enfin, le but de la formation des deux premières années ne sera pas la médecine, le dentaire ou autre mais du scientifique pouvant être utilisé ailleurs juste pour que les étudiants aient une licence.
pour ce qui est de la qualité de formation en cas de formation étendues, c'est un autre sujet avec des étudiants qui pourraient avoir moins à apprendre des stages.

edit,

"...........

Franceinfo affirme que le gouvernement a l'intention de réformer drastiquement l'accès aux études médicales, et de supprimer le numerus clausus. En 2017, sur près de 60 000 candidats, seulement 8 200 ont été reçus en deuxième année de médecine.

"C'est la fin d'une institution vieille de plus de 45 ans pour les médecins", écrit Franceinfo, qui révèle l'information. Le gouvernement compte mettre fin au numerus clausus ainsi qu'au concours de fin de première année. Le media insiste sur le fait que le concours actuel "fait la part belle au bachotage" : en 2017, sur les près de 60 000 candidats, seulement 8 200 ont été reçus en deuxième année de médecine, essentiellement des redoublants, soit à peine 15% des participants.

En février 2018, le Premier ministre avait regretté qu'après deux échecs, les étudiants "souvent méritants", se retrouvent sans rien. Et que seuls les plus aisés avaient les moyens d'aller se former en Europe. La réforme du "numerus clausus" se fera "avec un esprit...

ouvert et sans idées préconçues", avait-il alors affirmé. Edouard Philippe avait laissé ouvertes plusieurs options : une suppression pure et simple du numerus clausus, une augmentation du quota d'étudiants admis en 2ème année ou une modulation selon les universités.

Pour Franceinfo, qui ajoute qu'une "déferlante" de médecins n'est pas envisageable, car les universités n'auront pas les moyens matériels de les former, deux options seraient sur la table : "Soit le gouvernement ouvre complètement les vannes, ce qu'on appelle le 'numerus apertus', et alors libre à chaque université de former autant de médecins qu'elle le souhaite. La seconde option est de garder une forme de sélection, à l'issue de la licence, en fin de troisième année, avec, peut-être, un concours."

Une source précise au site d'informations que les recalés de troisième année n'auraient alors pas "perdu leur temps", car ils bénéficieraient de passerelles pour se diriger vers d'autres débouchés dans les métiers de la santé.

Les effets de cette réforme sur le système médical global ne se verraient pas avant dix ans, rappelle en conclusion Franceinfo.

Avant même toute décision, une expérimentation a été lancée dans plusieurs universités françaises. Les étudiants de cinq facultés d'Ile-de-France (Paris-Descartes, Paris-Diderot, Sorbonne-Université, Paris-Est Créteil) et de Brest (Université de Bretagne occidentale) n'auront en effet plus...

la possibilité de redoubler leur première année, dès cette année. Jusqu'à maintenant, 80% des étudiants en médecine redoublaient leur première année.

La CSMF a réagi à cette information, estimant qu'il faut arrêter "de prendre le problème à l'envers (…) ouvrir les vannes des médecins formés n'aura un impact que dans dix à douze ans – trop tard – et ne résoudra en rien les problèmes actuels d'accès aux soins".

En outre, les vannes qui ont été ouvertes depuis la période de basses eaux (3 500 en 1993, 8 500 en 2018), permettront à de très nombreux médecins d'arriver sur le marché dans moins de dix ans. Période où "les bouleversements technologiques vont avoir rapidement une incidence importante sur le métier médical et sur les besoins en nombre de médecins". Ce dont convient Agnès Buzyn.

La CSMF considère qu'une réforme est nécessaire, "tout en conservant un mode de sélection en adéquation avec les besoins futurs". La centrale, qui appelle à une grande concertation, préconise d'aller encore plus loin, et d'inclure dans la réforme l'ensemble des cycles, premier et deuxième "pour assouplir les parcours des étudiants et ouvrir des possibilités de carrières différentes'".

[Avec FranceInfo et le nouvelobs.com]

https://www.egora.fr/actus-pro/etudes-de-medecine/41033-vers-une-suppression-du-numerus-clausus-et-le-concours-de?nopaging=1
............"

Avatar_small

drhealth

06/09/2018 à 18:58

Traduction : on décale la P1 en D1

On économise déjà bcp et on touche pas au NC !

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

06/09/2018 à 19:02

drhealth écrivait:
--------
> Traduction : on décale la P1 en D1

Traduction: on accepte tous les prat avec diplômes européens... mais on limitera le conventionnement secu...

Avatar_small

drhealth

06/09/2018 à 19:03

En parallele

Images_ja1k0l

seespan

07/09/2018 à 02:54

Oui on se dirige vers un système à la NHS.
D'un coté les dentiste sécu qui doivent bosser comme des goret pour dégager un bénéfice et de l'autre les déconventionnés travaillant correctement.
La différence avec la système Anglais c'est que nous n'avons pas de système de contrôle qualité pour assuré la qualité d'un exercice déconventionnée.

Bref comme d'hab, un système qui sera super bénéfique pour les assurances mais un désastre pour les soignant et les patients.

--
หมอจัดฟัน

Avatar_small

yield

28/02/2020 à 21:35

lardonbis écrivait:
---------
... comment dire... on est en France, les
> règles changent tout les 3/5 ans. Rien que pour le RAC0 en 2019 on sait toujours
> pas qui va payer.

Maintenant on a une idée...