Je souhaite me reconvertir

Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_small

Bertrand De Salies

25/05/2018 à 17:56

Bonjour chères consoeurs et chers confrères

Ceci est mon premier message. J'ai déjà derrière moi une longue carrière chaotique. Diplômé en 1995, j'ai galéré dans des cabinets divers jusqu'en 2000-2002 ou j'ai travaillé dans un cabinet en Normandie, en collaboration avec un confrère expérimenté avec qui j'ai appris beaucoup. Après ces deux années de rève, j'ai souhaité me rapprocher de ma région d'origine et je suis entré en collaboration dans un cabinet près de Poitiers, dans lequel j'ai fini par prendre des parts.

Après 10 années, totalement usé par l'exercice et l'insidieux harcèlement moral de mon associé, je suis tombé malade, burn-out/dépression nerveuse carabinée avec tentative d'autolyse et internement pendant 1 mois en HP.

J'ai évidemment quitté ce cabinet, après une procédure ordinale pour empêcher mon associé de totalement me ruiner.

Puis, criblé de dettes, je suis parti dans un autre cabinet, plus près de ma famille. Cabinet donné par un confrère à la retraite depuis quelques mois.

Pour tenter d'apurer ces dettes, j'ai fait de la cavalerie pendant 5 ans : je payais les dettes les plus urgentes en en faisant d'autres. Puis j'ai été rattrapé par la maladie, avec une défaillance rénale terminale m'astreignant à 3 séances de dialyse hebdomadaires, ce qui a fortement impacté mon activité et déstabilisé cet équilibre financier pathologique.

Ce qui devait arriver arriva: plus de possibilité de payer de dettes et donc, mis en redressement judiciaire sur demande de l'URSSAF

Ce redressement arrivera inévitablement à une liquidation, avec impossibilité de travailler en libéral pendant la durée de la procédure

De ce métier, je retire plus de 20 ans de souffrances et j'estime que c'est largement suffisant dans la vie d'un seul homme.

C'est pourquoi, quand la liquidation sera prononcée, je quitterai définitivement ce métier.

La questions qui se pose est : quoi faire ensuite. J'ai pas 50 ans, et je pense pouvoir être encore utile d'une façon ou d'une autre.

Je m'intéresse à plein de choses et j'ai acquis des compétences, notamment en informatique et électronique, mais étant des hobbies, non sanctionnées par des diplômes

C'est pourquoi, chères consœurs et chers confrères, je me confie à vous. J'attends vos conseils

Avatar_small

Alios

25/05/2018 à 23:12

Je ressens une profonde tristesse en toi à la lecture de ton "post". Malheureusement la vie ne nous fait pas que des cadeaux, certains CONfrères non plus... Il y a autant de pourris dans notre profession que dans toutes les couches de la société mais il n'y a pas que des pourris loin s'en faut.

Es-tu sur de vouloir te reconvertir ? Peux-tu te faire assister afin de ne pas perdre ton droit à exercer ? Tant que tu n'as pas eu de pratiques pénalement répréhensibles, tout espoir est permis.

Tu exerces un métier qui peut t'apporter tant de satisfactions malgré toutes les contraintes qu'il implique.

Une délocalisation (pourquoi pas à l'étranger, te permettrait sans doute un nouveau départ et tes expériences malheureuses peuvent te servir à ne pas te faire arnaquer de nouveau.

Aie confiance en toi !

Tu n'est pas fini et tu peux rebondir.
J'ai passé de nombreuses épreuves également, je m'en suis sorti. Trop bon, trop con...

Courage, la roue tourne...

139c7628-6428-404a-8915-8430ce1e98a9_ehe71u

junior®

25/05/2018 à 23:59

Un beau métier merdique, t’es pas le seul à faire ce constat . Bon courage en tout cas

http://archive.bu.univ-nantes.fr/pollux/fichiers/download/59b76cfc-97bf-4da6-a507-ff382ba1b850

139c7628-6428-404a-8915-8430ce1e98a9_ehe71u

junior®

26/05/2018 à 08:27

Chirurgien dentiste à l’armée , t’es payé à ne rien faire . Pas de risque en plus. Faut juste être présent et examiner.

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

26/05/2018 à 08:38

Dans un an ce sera open bar, c'est pas le moment... faut-être pragmatique et faire où on te dis de faire.

139c7628-6428-404a-8915-8430ce1e98a9_ehe71u

junior®

26/05/2018 à 08:52

Y a aussi expertiseur. Faut demander à lachmar. Je pense que ça doit être un métier où si t’as déjà une mauvaise image de la dentisterie, là ça doit être encore pire quand tu vois le manque de scrupule des dentistes et la bassesse humaine . Est-ce que c’est un métier à part entière ? Je pense que c’est plutôt un métier en complément et qui s’additionne à une pratique en ville ou à l’hosto

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

26/05/2018 à 09:24

junior® écrivait:
-------
> Chirurgien dentiste à l’armée , t’es payé à ne rien faire . Pas de risque en
> plus. Faut juste être présent et examiner.

Cette manie que tu as de dénigrer systématiquement cette Grande institution qu'est l'Armée et plus particulièrement le SSA, ne me plait pas du tout. Il va falloir changer de logiciel mon petit.
CD des armées est un boulot harassant, tu trimes comme une bête et en plus l'armée dans sa grande bonté à décider de ne plus renouveler les postes, alors comme filière d'avenir tu repasseras.

"A nos femmes, à nos chevaux et à ceux qui les montent!
Et par Saint Georges, vive la Cavalerie!"

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

26/05/2018 à 09:27

junior® écrivait:
-------
> Chirurgien dentiste à l’armée , t’es payé à ne rien faire . Pas de risque en
> plus. Faut juste être présent et examiner.

Oh que oui... après un semestre dans le service dentaire d'un hôpital militaire je ne peux que plussoyer. Ah... et aussi, vous payez les couronnes des jeunes recrues qui passent en accident de service... la france quoi...

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

26/05/2018 à 09:40

Ramassis d'anarchistes, vais te faire fermer tout ça!

139c7628-6428-404a-8915-8430ce1e98a9_ehe71u

junior®

26/05/2018 à 10:48

On va envoyer Vulpi à l’armée vu qu’il est d’après sa femme toujours au garde à vous . :)

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

26/05/2018 à 10:50

Perso comme reconversion, je ferais prof en français dans une fac a faux diplômes en espagne.
Ou gestionnaire d'un centre a roumain.
Mais quitte a me reconvertir, autant ne plus se casser le dos.

139c7628-6428-404a-8915-8430ce1e98a9_ehe71u

junior®

26/05/2018 à 11:09

Faut dire que les gendarmes et les militaires à l’armée sont des petits joueurs et là le Vulpi va partir au 1/4 de tour :))) Aux chiottes les militaires :))))
Ce que je voulais dire c’est qu’ils n’ont pas de risques de se prendre une plainte ou il n’y a pas de risques de mal dormir pour telle ou telle chose, puisqu’ils examinent. Après faut aimer. Ça doit être encore plus chiant que le métier de dentiste dans le privé je pense.

7ab2b70c-e4bf-4a5d-b86c-4824dd2b83ea_bwirrx
Avatar_small

ugodent

26/05/2018 à 11:24

Il te suffit de trouver un cabinet cool sans concurrence dans une petite ville tranquille avec une clientèle pléthorique et en quelques mois la situation s inverse! Tu te remets à flot, tu rembourses tes dettes et tu retrouves le plaisir de travailler. A 50 ans on inverse une situation sans problème dans notre profession.
Courage et on peut en discuter en MP

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

26/05/2018 à 11:29

junior® écrivait:
-------
> Faut dire que les gendarmes et les militaires à l’armée sont des petits joueurs
> et là le Vulpi va partir au 1/4 de tour :))) Aux chiottes les militaires :))))

Non... mais les militaires francais c'est des bons...

https://www.ouest-france.fr/le-militaire-tire-balles-reelles-dans-la-foule-124654

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

26/05/2018 à 11:48

junior® écrivait:
-------
> Faut dire que les gendarmes et les militaires à l’armée sont des petits joueurs
> et là le Vulpi va partir au 1/4 de tour :))) Aux chiottes les militaires :))))
Hérétique et le passé glorieux. Tu me fais mal tu sais!

Avatar_small

lachmar

26/05/2018 à 11:48

ton intervention m'attriste . mais rassure toi , tu n'es pas seul dans ton cas

en lisant ton message il apparait que ce n'est pas la profession qui te deplait, mais la manière de l'exercer

j'avais un pote dans ton cas qui a choisi de fermer son cabinet et de bosser dans une structure mutualiste

je pense donc qu'une solution pour toi est un exercice salarié dans une structure sociale (cabinet mutualiste)

il y a pénurie de dentistes dans ces structures et tu trouveras certainement une structure qui puisse te convenir

aucune reconversion ne te permettrait le niveau de revenu que permet l'exercie de la dentisterie même en salariat

Devil_wxz6j6

devil s dare

26/05/2018 à 11:56

le piege n est il pas de vouloir vivre de ses passions?

Roudoudou_rkcdkx

Roudoudou84

26/05/2018 à 13:34

Plutôt d'accord avec Lachmar...
Essaie donc de retrouver les raisons qui t'ont fait choisir ce métier. Une reconversion n'est pas forcément la solution: je pense que c'est compliqué et qu'il faut vraiment tenir le cap.
Et on est sans cesse en train de pleurnicher par rapport aux nombreuses contraintes de notre métier, mais ce métier on l'aime, non? Tu sais ce qu'on dit, l'herbe est toujours plus verte dans le pré d'à côté: on a tendance à idéaliser les autres professions, mais elles ont toutes leurs inconvénients. Ce qui nous plait en hobbies, on ne serait peut-être finalement pas si épanouis que ça si on en faisait notre métier.

Bref, plutôt qu'une reconversion, pourquoi pas une réorientation de ton exercice vers un peu plus de social ou d'humanitaire? Quand on a perdu la foi, je pense que c'est un bon moyen de se sentir utile à nouveau, et par là-même de retrouver un peu d'estime de soi. C'est un cercle vertueux qui pourrait te faire bcp de bien...

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

26/05/2018 à 14:57

Roudoudou84 écrivait:
-----------
> Et on est sans cesse en train de pleurnicher par rapport aux nombreuses
> contraintes de notre métier, mais ce métier on l'aime, non? Tu sais ce qu'on
> dit, l'herbe est toujours plus verte dans le pré d'à côté: on a tendance à
> idéaliser les autres professions, mais elles ont toutes leurs inconvénients.

Pas vraiment persuadé que bertrand pleurniche... pas vraiment malin...
Les autres professions ont leurs inconvénients... comme inspecteur des impôts... quand t as fini ta journée a 17h... tu te demandes si tu vas aller au cinema a la pêche ou faire une partie de tennis... dur dur la vie...

Avatar_small

Cquenotte

26/05/2018 à 19:45

Roudoudou84 écrivait:
-----------

>
> pourquoi pas une réorientation de ton exercice
> vers un peu plus de social ou d'humanitaire? Quand on a perdu la foi, je pense
> que c'est un bon moyen de se sentir utile à nouveau, et par là-même de retrouver
> un peu d'estime de soi. C'est un cercle vertueux qui pourrait te faire bcp de
> bien...

faire de l'humanitaire ... se sentir utile ... cercle vertueux ....

Heu ... on a pas du lire la même chose ?? Il me semble qu'il a dit qu'il était cribler de dettes !!! Alors l'humanitaire pour faire rentrer des ronds ? Bof hein !!! Et donc il a bien plus besoin d'argent que de se sentir utile et crois moi que quand financièrement il aura un peu sorti la tête de l'eau he ben de l'estime de soi il va vite en retrouver !!! Et lui parler de cercle vertueux alors que ce boulot l'a littéralement broyé ... !??
Enfin bon ... moi je dis ça je dis rien ...

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

26/05/2018 à 21:52

"Ce qui devait arriver arriva: plus de possibilité de payer de dettes et donc, mis en redressement judiciaire sur demande de l'URSSAF" Pas de place pour les faibles dans ce système. Merci l'URSSAF responsable de la failmlitte de milliers d'entreprises.
--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Avatar_small

Bertrand De Salies

27/05/2018 à 10:28

Merci à vous tous pour vos réponses. Je tiens à préciser plusieurs choses :

Pour commencer, les dettes, et c'est l'avantage de la liquidation, seront effacées moyennant la vente du matériel professionnel et d'un bien immobilier.

Ensuite, je compte me faire reconnaître comme travailleur handicapé. Je rappelle que je suis en dialyse. Et ce statut peut me permettre de m'ouvrir la porte, qui à des formations, qui à des places "réservées".

J'ai tout donné à ce métier pendant plus de 20 ans, métier qui ne m'a donné en retour qu'un îlot de satisfaction dans un océan de souffrances. Je n'en peux plus, je veux passer à autre chose. Certes, je n'attendrai jamais dans une autre profession surtout commencée sur le tard, les revenus théoriques d'un CD. Mais, j'en suis actuellement à des lieues ! Je n'ai déclaré comme revenu pro en 2017 que 21 K€ annuel.

Je préfère encore un salaire modeste qu'un revenu important dans une profession qui finira par me tuer. La dentisterie est mon épouse toxique, je la quitte.

Avatar_small

mr smith

27/05/2018 à 10:40

Si tu es à jour de tes cotisations CARCD tu devrais pouvoir toucher une pension d'invalidité et la rente d'incapacité . De plus n'as tu pas contracté une assurance perso en cas d'incapacité de travail ?

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

27/05/2018 à 10:42

Bertrand De Salies écrivait:
------------------
> Je préfère encore un salaire modeste qu'un revenu important dans une profession
> qui finira par me tuer.

Alors la je suis totalement d accord avec toi... la qualite de vie c est pas le bnc.

69_xtb5lc

barbabapat

27/05/2018 à 10:53

Roudoudou84 écrivait:
-----------

> Bref, plutôt qu'une reconversion, pourquoi pas une réorientation de ton exercice
> vers un peu plus de social ou d'humanitaire? Quand on a perdu la foi, je pense
> que c'est un bon moyen de se sentir utile à nouveau, et par là-même de retrouver
> un peu d'estime de soi. C'est un cercle vertueux qui pourrait te faire bcp de
> bien...

En quoi un libéral aurait il a rougir d'un humanitaire, puisqu'il fait à longueur de journée du social sur ses fonds propres là où l'humanitaire ne signifie pas du tout non enrichissement financier. Mais c'est sur que c'est souvent plutôt les dirigeants des structures humanitaires qui ont de confortables revenus en faisant travailler "socialement" des bénévoles.