Sondage parodontal

Forum associé : Parodontologie

Avatar_small

holeinone

18/05/2018 à 19:22

Bonjour à tous.
Un responsable développement d'une société impliquée dans le dentaire me demandait récemment à partir de quand le sondage des poches paro déclenchait la mise en place d'un traitement parodontal.

Heu ! A vrai dire, je ne fais pas de sondage paro....
Je décide (bêtement ?) de proposer un traitement paro (et encore, quand le cas me parait simple sinon direction le spécialiste paro !) en fonction du tartre visible et de la perte osseuse visualisée sur l'ensemble des radios.

Et vous ?
Est ce que la sonde paro est un outil indispensable ?
Quand décidez vous de proposer un traitement paro ?

Est ce que l'enregistrement des profondeurs des poches parodontales vous semble une information très utile ?
Pour suivre le degré de guérison de l'inflammation ?

Et pour finir, est-ce qu'un moyen électronique d'enregistrement des profondeurs des poches (plus simple et plus rapide que la sonde) vous paraitrait intéressant ?

Merci par avance pour vos réponses.

Bagheera_tudzjy

bagheerra

18/05/2018 à 20:58

Oui, la sonde paro est indispensable ! Elle fait partie du plateau d'examen !
Tu peux avoir du tartre sans parodontite et une parodontite sans tartre, tu peux constater une perte osseuse qui n'est qu'une séquelle sans pathologie active, ou bien d'une autre étiologie que parodontite...
Replonge dans tes cours de microbiologie : l'idée est de supprimer les niches (donc les poches profondes) dans lesquelles certaines bactéries s'installent et deviennent la cause d'une inflammation/résorption pathologique.
Enregistrement des profondeurs de poches : oui c'est utile pour le diagnostic et le suivi, mais c'est peu réalisé en omnipratique et même en exercice exclusif.
Le saignement au sondage est en revanche un point crucial (idem en implanto).
Méthode électronique : ce serait intéressant si c'est simple, et ce n'est pas gagné.

Avatar_small

holeinone

18/05/2018 à 22:14

Merci Bagheera

Donc tu penses également que la sonde est peu utilisée (même en exclusif)
Pourquoi ?
Ce n'est pas elle qui permettra de décider la nécessité d'un trt paro ?
Mais toi, tu la juges indispensable.

Qui d'autres l'utilisent ?
Est ce tres peu utilisé ?
Pourquoi ? Douloureux ? Peu pratique ? Chronophage ?

(Personnellement, en fait ce n'est pas elle qui me fait proposer un trt paro.
Mais lors de mon trt paro, j'utilise une sonde similaire (sonde laser paro du Diagnodent) pour détecter la présence de tartre profond sous gingival, et je passe alors mon soniflex jusqu'à élimination totale de ce tartre (en plus de la transillumination) et assainissement des poches pour éliminer les bactéries anaérobies, et cela me permet de visualiser approximativement la profondeur et le niveau de saignement).

Avatar_small

tity

19/05/2018 à 08:04

La sonde par fait partie de tous mes plateaux standarts
Si tu appuies pas comme un bourrin , c'est pas douloureux
Jusqu'à 3 mm de profondeur , pas trop de soucis si pas de saignement . Sinon c'est traitement

Bagheera_tudzjy

bagheerra

19/05/2018 à 08:29

holeinone écrivait:
---------
> Merci Bagheera
>
> Donc tu penses également que la sonde est peu utilisée (même en exclusif)
> Pourquoi ?

Si bien sûr la sonde est d'un usage systématique chez les exclusifs lors d'un examen clinique. Ce qui ne l'est pas, c'est le charting.

Dolan-donald-duck-weird_wqjham_bw43ju

GéPé

19/05/2018 à 10:24

Sondage paro dès que j'ai un doute et charting complet lors d'un bilan paro et à chaque séance de maintenance. Je trouve que c'est totalement indispensable, tant pour suivre l'évolution d'un cas que pour expliquer au patient.

Image_r6habu

Thomas Crown

19/05/2018 à 11:18

Un responsable développement ? De qui et de quoi ?
C’est marrant tous ces gars qui viennent piocher des infos dans ta poche pour aller faire des topos à ... qui ? On se le demande hein.
Did lui d’aller faire un ces paro et des formations type Monnet Corti

Image_r6habu

Thomas Crown

19/05/2018 à 11:39

A sinon les critères de décision d’un ttt paro sont multiples, cliniques et environnementales. À confronter avec le cas spécifique ( le patient quoi, el mec qui est là c’est pas une fiche ).

Avatar_small

holeinone

19/05/2018 à 14:30

Thomas Crown écrivait:
------------
>
> Did lui d’aller faire un ces paro et des formations type Monnet Corti

Et faire également les études de dentaire pour mieux comprendre le ces paro ??
Sérieusement, il n'y a rien d'anormal à ce que le monde de l'industrie dentaire cherche à savoir à travers les dentistes ce qui peut être intéressant en dentaire ?
Nous on est cliniciens, eux ingénieurs-développeurs....

Là ils s'intéressent à développer un outil simple et rapide afin de visualiser les poches paro, je viens donc poser une question ici pour que vous mes confrères me permettiez de répondre aux mieux à leurs questions et apporter votre avis sur le sondage parodontal.

Image_r6habu

Thomas Crown

19/05/2018 à 18:24

Un type qui ouvre des centres dentaires poserait la même question, je trouverai ça normal tu vois .Sinon t’as Le microscope pour voir ce qui passe dans la poche .

Avatar_small

makalu

21/05/2018 à 14:45

Pour moi , sondage paro indispensable.
Si j'ai un doute sur la santé paro du patient , je fais un sondage rapide sans rien noter . Si poches de + de 3mm et saignement je passe au bilan paro total avec charting complet et prélèvements micro biologiques pour établir mon diagnostic et un plan de traitement.
Voili voilou

Batman_animated_series_nqhpnl

Aspius

21/05/2018 à 15:50

En sortant de la Fac, j'ai eu l'envie de me former sérieusement en paro, et j'y ai mis les moyens : 3 ans de master.
Et 3 ans de master plus tard, je ne pouvais arriver qu'à une seule conclusion : beaucoup de parlotte et de branlette intellectuelle, dont la finalité est davantage commerciale (justifier des honoraires NPC) que médicale.
Un prélèvement microbio? Mais pour quoi faire? De toute façon on prescrit à peu près toujours la même chose, et les indications des ATB sont dictées par le diag paro (réfractaire, agressive, GUN/PUN)
Le charting complet avait pour intérêt essentiel de sélectionner les sites ou sont localisés les pertes d'attache, et limiter à ces sites le passage des curettes, très agressives pour l'attache épithéliale (ne pas instrumenter des sites "sains" et briser pour rien l'attache épithéliale). A l'ère des inserts US infragingivaux et du laser, cette précaution n'est plus nécessaire.
Avec un bilan long cône, un CPITN et une sonde de Nabers, tu fais le taff.
Le charting complet en première intention c'est monstrueusement chronophage, et pas toujours très pertinent. C'est par contre indispensable avant de déballer une lame.

Avatar_small

holeinone

21/05/2018 à 21:17

Merci beaucoup à Makalu et Aspsius pour leurs réponses constructives.

139c7628-6428-404a-8915-8430ce1e98a9_ehe71u

junior®

21/05/2018 à 21:25

Aspius écrivait:
------
> En sortant de la Fac, j'ai eu l'envie de me former sérieusement en paro, et j'y
> ai mis les moyens : 3 ans de master.
> Et 3 ans de master plus tard, je ne pouvais arriver qu'à une seule conclusion :
> beaucoup de parlotte et de branlette intellectuelle, dont la finalité est
> davantage commerciale (justifier des honoraires NPC) que médicale.
> Un prélèvement microbio? Mais pour quoi faire? De toute façon on prescrit à peu
> près toujours la même chose, et les indications des ATB sont dictées par le diag
> paro (réfractaire, agressive, GUN/PUN)

+1 une petite pensée pour les patients qui se font embobiner et qui se font faire des tests paro

E.maxx-brushless-_ozlovr

e.maxx

23/05/2018 à 21:01

Aspius écrivait:
------
> En sortant de la Fac, j'ai eu l'envie de me former sérieusement en paro, et j'y
> ai mis les moyens : 3 ans de master.

tu as fait quel master de paro? en France?