Dans l’Orne, elle ne soigne pas une patiente un jour de garde, une dentiste de Flers jugée

Forum associé : Exercice professionnel

139c7628-6428-404a-8915-8430ce1e98a9_ehe71u

junior®

30/04/2018 à 08:24

enlaye écrivait:
------
> les centres mutualistes ne faisaient pas de service de garde .
> Qu en est il aujourdhui , au niveau de leurs obligations ?

De toute façon ils n’assurent pas leur propre urgence en semaine. Ça ne les intéresse pas . Ils sont là pour poser de la prothèse. Et à partir du moment où ils ont posé les prothèses, ils n’assurent pas le suivi derrière : Pêches sous couronnes posées récemment par exemple. Ils en ont rien à battre. Et le patient retourne voir un dentiste ensuite
Je les soupçonne même de dire à certains : allez faire les endos ailleurs et revenez pour la prothèse.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

30/04/2018 à 08:28

Plutôt une formation payante d'empathie avec Agnès Buzyn pour traiter les urgences gratuitement ?

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Capture_d_e%cc%81cran_2018-04-30_08.27.25_gnqnn6
X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

30/04/2018 à 08:39

QUI parie avec moi que le supplément dimanche sera incompatible avec le codde CCAM de la consultation d'urgence

au motif simple et illisible que le modificateur U sera incompatible avec le modificateur J

et qu'on s'en apercevra comme d'habitude 3 mois après avoir accepté

voir ma signature

barbabapat écrivait:
----------
> Treponem écrivait:
> --------
> > Ha j'oubliais, le traitement de la pulpite en urgence, c'est toujours honoré
> a
> > zero boule hein ? (au delà de toute considération bassement matérielle).
>
> Peut-être une prise en charge à venir pour la secu.
> Et qui ne serait limité qu'à la prise en charge de l'urgence douloureuse
> dentaire. C'est beau les urgences mais ca n'existe déjà pas pour la secu.

--
==================
la csnd a voulu le "fromage" de la CCAM
la SECU a ajouté une tapette autour

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

30/04/2018 à 08:55

Quand j etais minot , j comprennais rien aux "urgences douleurs " .
Au moins 1 fois par semaine , j en avais 1 le soir et ç etait souvent les memes qui revenaient .mais qu est cequ elle a ?
Et vas y que je demontais les plombs que je remontais les plombs , que je desobturais et que je reobturais .
Jusqu au jour ou il y en a une qui m a expliqué qu elle voulais se faire prendre ,en urgence , mais que ç etait pas une raison pour lui casser les dents :-))))

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

30/04/2018 à 08:55

Bop... en urgence tu cotes evacuation d abces paro+radio+forfait dimanche... une ordo amox paracetamol et la liste des dentistes de la region.

L important c est que le patient passe sur le fauteuil et qu il recoive une ordo... il est content et retournera chez le dentiste quand la douleur sera de nouveau insupportable.

Au lieu de vouloir former les medecins a l empathie faudrait deja former les internes qui reviennent de cluj avec moins de savoir qu une infirmiere.

Tant que le patient passe sur le fauteuil il est pris en charge... meme si tu fais rien.

Generique-fraisage_r2rxmm

lardonbis

30/04/2018 à 09:01

chicot29 écrivait:
--------
> Plutôt une formation payante d'empathie avec Agnès Buzyn pour traiter les
> urgences gratuitement ?
>

elle a vraiment dit ça ?
les médecin c'est rien que des psychopathes ? y'a des cours ?

bien sur que non y'a pas de formation vu que c'est un trait aussi courant que de savoir marcher ou de se curer le nez.
par contre y'a des formation pour faire croire au "client" que tu vas poser la larmette.
C'est bien..... les MG vont se retrouver en formation avec les vendeur Citroën et les courtiers en assurances :D

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

30/04/2018 à 09:05

Les medecins doivent en avoir raz le bol de se sentir insulter comme ca de la part de leur propre ministre

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

30/04/2018 à 09:07

enlaye écrivait:
------
> je vois pas pourquoi , une personne qui ne supporte pas une douleur dentaire
> est une urgence en soit .

On va lui repprocher l absence de prise en charge... elle aurait place la patiente 5min sur le fauteuil pour anesthesie bzim bzim et ordo doliprane elle etait clean.

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

30/04/2018 à 09:25

Hokusai écrivait:
-------
" On va lui repprocher l absence de prise en charge... elle aurait place la patiente 5min sur le fauteuil pour anesthesie bzim bzim et ordo doliprane elle etait clean."

à ma derniere garde , j'ai eu 2 minots qui pleuraient , suite a un truc d'ortho .
j'aurais du faire bzim bzim ?

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

30/04/2018 à 09:58

enlaye écrivait:
------
> Hokusai écrivait:
> -------
> " On va lui repprocher l absence de prise en charge... elle aurait place la
> patiente 5min sur le fauteuil pour anesthesie bzim bzim et ordo doliprane elle
> etait clean."
>
> à ma derniere garde , j'ai eu 2 minots qui pleuraient , suite a un truc d'ortho
> .
> j'aurais du faire bzim bzim ?

Toujours faire bzim bzim...
J ai eu un jeune en traitement ortho avec une ligature qui avait saute en postérieur et le fil qui lui rentrait dans la joue... bin j ai religature ca m a pris 5min bon dimanche merci docteur.

Bn40_xknlry

Gai-Luron

30/04/2018 à 10:09

Les centres mutualistes assurent les gardes.
Par contre, dans le mien (enfin, l'ancien mien), pas de tiers payant.

Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

30/04/2018 à 10:11

Un bon vieux pulpéryl des familles, la douleur est calmée, tu as fait ta BA du dimanche et tu es tranquille...

Bn40_xknlry

Gai-Luron

30/04/2018 à 10:13

junior® écrivait:
-------
> enlaye écrivait:
> ------
> > les centres mutualistes ne faisaient pas de service de garde .
> > Qu en est il aujourdhui , au niveau de leurs obligations ?
>
> De toute façon ils n’assurent pas leur propre urgence en semaine. Ça ne les
> intéresse pas . Ils sont là pour poser de la prothèse. Et à partir du moment où
> ils ont posé les prothèses, ils n’assurent pas le suivi derrière : Pêches sous
> couronnes posées récemment par exemple. Ils en ont rien à battre. Et le patient
> retourne voir un dentiste ensuite
> Je les soupçonne même de dire à certains : allez faire les endos ailleurs et
> revenez pour la prothèse.

Junior, je m'excuse, mais tu dis comme d'habitude n'importe quoi.
Ne mélange pas les low cost avec les mutualistes.
Je dirais même qu'on prend en urgence les patients de certains libéraux qu'ils ne veulent pas prendre.
Régulièrement.
Quant au suivi, il est fait.
Dire qu'on n'en a rien à battre est absolument faux.

Bn40_xknlry

Gai-Luron

30/04/2018 à 10:13

bill écrivait:
----
> Un bon vieux pulpéryl des familles, la douleur est calmée, tu as fait ta BA du
> dimanche et tu es tranquille...

le pulpéryl n'existe plus.

Egon_schielee.autoportrait_xx83du

atrax

30/04/2018 à 11:07

Désolé gai luron. Mais je travaille encore en centre mutualiste. Et il m’arrive toutes les semaines de prendre les patients des confrères des autres centres. Ce n’est peut être pas pareil dans toute les régions. Mais j’ai la même image de mes confrères souvent proche retraite en centre mutualiste.

Avatar_small

doagui

30/04/2018 à 11:23

Gai-Luron écrivait:
---------

> Ne mélange pas les low cost avec les mutualistes.

C'est tout à fait vrai, je dirais même qu'il est de plus en plus difficile aujourd'hui de savoir à quel type de centre chacun appartient tant il y a de diversité.

J'ai fait des entretiens dans de nombreux centres (dans certains cas par pure curiosité malsaine, y'en a où tu sais que tu ne bosseras jamais mais tu es curieux de voir comment c'est dedans et quel discours on va te faire) et j'ai bossé dans deux, j'en ai retenu qu'il y a toutes les nuances de gris, comme diraient Hollywood et les ménagères esseulées.

Bien sûr il y a des centres low costs qui veulent que tu fasses du chiffre à grand coup de fraise et de davier, mais il y aussi des centres situés dans les beaux quartiers, avec du matériel qui n'a rien à envier aux cabinets aux alentours, des praticiens triés pour leur sérieux et où chacun peut commander quasiment tout ce qu'il souhaite (bon dans les limites du raisonnable hein, mais en gros les mêmes limites que tu te donnerais en libéral, ni plus ni moins). Tu trouves au final quasiment autant de type de centre que de type de cabinets, du pire au meilleur, et on est très loin d'un système à l'anglaise avec "cabinet privé de qualité VS centres lowcosts".

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

30/04/2018 à 11:34

Gai-Luron écrivait:
---------
> junior® écrivait:
> -------
> > enlaye écrivait:
> > ------
> > > les centres mutualistes ne faisaient pas de service de garde .
> > > Qu en est il aujourdhui , au niveau de leurs obligations ?
> >
> > De toute façon ils n’assurent pas leur propre urgence en semaine. Ça ne les
> > intéresse pas . Ils sont là pour poser de la prothèse. Et à partir du moment
> où
> > ils ont posé les prothèses, ils n’assurent pas le suivi derrière : Pêches sous
> > couronnes posées récemment par exemple. Ils en ont rien à battre. Et le
> patient
> > retourne voir un dentiste ensuite
> > Je les soupçonne même de dire à certains : allez faire les endos ailleurs et
> > revenez pour la prothèse.
>
>
> Junior, je m'excuse, mais tu dis comme d'habitude n'importe quoi.
> Ne mélange pas les low cost avec les mutualistes.
> Je dirais même qu'on prend en urgence les patients de certains libéraux qu'ils
> ne veulent pas prendre.
> Régulièrement.
> Quant au suivi, il est fait.
> Dire qu'on n'en a rien à battre est absolument faux.

C'a c'est sur vous n'etes absolument pas low costs. Juste vous pratiquez le tiers payant en plus d'un cabinet libéral , c'est pour ça que beaucoup e patients vont se faire soigner à la moutouelle pas pour leur praticien en général. -)

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

30/04/2018 à 11:37

doagui écrivait:
------
> Gai-Luron écrivait:
> ---------
>
> > Ne mélange pas les low cost avec les mutualistes.
>
> C'est tout à fait vrai, je dirais même qu'il est de plus en plus difficile
> aujourd'hui de savoir à quel type de centre chacun appartient tant il y a de
> diversité.
>
> J'ai fait des entretiens dans de nombreux centres (dans certains cas par pure
> curiosité malsaine, y'en a où tu sais que tu ne bosseras jamais mais tu es
> curieux de voir comment c'est dedans et quel discours on va te faire) et j'ai
> bossé dans deux, j'en ai retenu qu'il y a toutes les nuances de gris, comme
> diraient Hollywood et les ménagères esseulées.
>
> Bien sûr il y a des centres low costs qui veulent que tu fasses du chiffre à
> grand coup de fraise et de davier, mais il y aussi des centres situés dans les
> beaux quartiers, avec du matériel qui n'a rien à envier aux cabinets aux
> alentours, des praticiens triés pour leur sérieux et où chacun peut commander
> quasiment tout ce qu'il souhaite (bon dans les limites du raisonnable hein, mais
> en gros les mêmes limites que tu te donnerais en libéral, ni plus ni moins). Tu
> trouves au final quasiment autant de type de centre que de type de cabinets, du
> pire au meilleur, et on est très loin d'un système à l'anglaise avec "cabinet
> privé de qualité VS centres lowcosts".

Vous me mettrez une trios SVP. Ah ? mais on a dit raisonable ! Indu euh non refus ! -)

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Avatar_small

zolimome

30/04/2018 à 11:45

ne nous éloignons pas du sujet

aucun prat n'est à l'abri, même les gros bras et grandes g..... d'ici, qui moralisent, donnent des leçons et se mettent en exemple à suivre et admirer, peuvent se retrouver dans cette situation, quelque que fut leur attitude ou leurs "précautions"

la profession commence à avoir une mentalité nauséabonde.

Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

30/04/2018 à 11:57

Gai-Luron écrivait:
---------
> le pulpéryl n'existe plus.

Le nécro non plus...
En tout cas, les confrères qui, en urgence, sur une pulpite de 37 font anesthésie et pulpo, je trouve qu'ils méritent la légion d'honneur... :-))

Quant à l'ordre, dans un cas comme celui-ci, il ferait mieux d'entendre le contexte (7 rv manqués!!!) et se soutenir ceux et celles qui veulent encore exercer dans ces coins avec la situation que l'on connait...

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

30/04/2018 à 12:06

Si tu n'ouvres pas la chambre autant pisser dans un violon.

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

30/04/2018 à 12:07

zolimome écrivait:
--------
> ne nous éloignons pas du sujet
>
> aucun prat n'est à l'abri, même les gros bras et grandes g..... d'ici, qui
> moralisent, donnent des leçons et se mettent en exemple à suivre et admirer,
> peuvent se retrouver dans cette situation, quelque que fut leur attitude ou
> leurs "précautions"
>
> la profession commence à avoir une mentalité nauséabonde.

Forcément la façon dont on est traité commence à déteindre. Si jamais tu as un patient qui décède tu ne reparts pas le lendemain comme en 40. Je pense que si l'ARS te ferme tu n'en as rien à secouer et encore moins des commentaires sur le sujet.
--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

30/04/2018 à 12:38

zolimome écrivait:
--------
> ne nous éloignons pas du sujet
>
> aucun prat n'est à l'abri, même les gros bras et grandes g..... d'ici, qui
> moralisent, donnent des leçons et se mettent en exemple à suivre et admirer,
> peuvent se retrouver dans cette situation, quelque que fut leur attitude ou
> leurs "précautions"

Du style recevoir un patient pendant une astreinte ?? En effet ca semble irrealisable et reserve a l elite de la profession...

Dolan-donald-duck-weird_wqjham_bw43ju

GéPé

30/04/2018 à 12:40

Franchement avec une ordo de lamaline ou tramadol ca se gère une pulpite.
J'ai pris un patient hors cabinet pour faire une pulpo, le type il a eu encore mal après il a rappelé pour se plaindre. Mdr. Dernière fois.

Pulpite c'est : ordonnance + devis éventuellement.

Batman_animated_series_nqhpnl

Aspius

30/04/2018 à 12:52

zolimome écrivait:
--------
> ne nous éloignons pas du sujet

C'est toi qui t'éloignes du sujet, en ne faisant pas la part des choses entre les rendez-vous manqués (rupture du contrat de soin) et refus de réaliser des actes techniques pendant une garde (obligation de moyens, impératif déontologique de participer aux dispositifs d'urgences).
Tu mélanges par ailleurs la mission de veille législative et déontologique du CDO avec la notion de confraternité.

> aucun prat n'est à l'abri, même les gros bras et grandes g..... d'ici, qui
> moralisent, donnent des leçons et se mettent en exemple à suivre et admirer,
> peuvent se retrouver dans cette situation, quelque que fut leur attitude ou
> leurs "précautions"

La consoeur a été selon toute vraisemblance maladroite dans la gestion de l'urgence chez cette patiente. Que cela soit intentionnel ou le fruit d'une méconaissance des règles déontologiques peu importe, il y a selon les éléments exposés ici eu manquement. Le CDO est pleinement légitime dans le rôle que lui confère l'Etat par délégation juridique pour rappeler ou sanctionner.

Tu peux avoir l'opinion que tu veux sur la chose, mais c'est le cadre légal.

> la profession commence à avoir une mentalité nauséabonde.

Précises ta pensée, de quelle mentalité parles-tu?