Fin d'année 2017 et augmentation des tarifs du "Non opposable".

Forum associé : Exercice professionnel

Ba2be871-3220-4edb-a5bc-d126045cb763_jy2fsv

cyber ratiches

24/11/2017 à 17:46

Généralement la fin d'année est propice pour réévaluer ses tarifs.
Pour cela on tient compte de l'augmentation des frais de laboratoire pour au minimum corriger l'incidence de cette augmentation et de plus il faut compenser de plus en plus la sous évaluation honteuse des barèmes imposés pour les travaux opposables.
A cela s'ajoute encore l'augmentation du pourcentage des charges du Cabinet induit par les obligations diverses et variées qui nous dégringolent dessus depuis des années ainsi que le recours de plus en plus indispensable aux nouvelles technologies coûteuses en investissements ( cône beam, c f a o...)
Mais comment effectuer maintenant cette démarche qui risque d'être remise en cause par le peu d'emprise que semblent avoir les syndicats sur le sinistre règlement arbitral que notre ministre ne semble pas décidée à abandonné.
Pour cette année la logique serait plus de limiter les investissements ( triste année pour L'A D F et les fournisseurs ) et réduire ses charges pour maintenir son bénéfice sans toucher aux tarifs du "Non opposable"
Parallèlement à cela il faut que la profession se mobilise pour lutter contre les décideurs politiques qui n'ont que des visions électoralistes et sans ambition pour notre système se santé ; le low-cost est une catastrophe sanitaire en perspective qui a déjà commencé à faire des ravages sur la santé des citoyens-patients.

https://res-2.cloudinary.com/abcdent/image/upload/v1485719758/oyjmrdsd2omc5ck0xalk.pdf
--
•La chose la plus importante dans la communication est d'entendre ce qui n'a pas été dit. (Peter F. Drucker)

X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

24/11/2017 à 18:28

ca doit faire 10 ans que mon "non opposable" a pas bougé

alors les discours comme çà se limitent aux zones d'activité intense ( pour les patients ) amha

Minamoto_utlhoo

barbabapat

24/11/2017 à 18:39

cyber_quenottes écrivait:
---------------
> ca doit faire 10 ans que mon "non opposable" a pas bougé
>
>
> alors les discours comme çà se limitent aux zones d'activité intense ( pour les
> patients ) amha

En partie bête, car à un moment tu te retrouve coincé lorsque tu dois faire évoluer les tarifs. Les mutuelles elles sont vicieuse. Le patient qui arrive maintenant avec son devis après un mois de traitement avec une date limite de réalisation au 31 décembre car le contrat est renouvelée au 1er.

En plus avec un devis fait avant de lancer les reprises de traitement endo.

Ba2be871-3220-4edb-a5bc-d126045cb763_jy2fsv

cyber ratiches

24/11/2017 à 20:18

cyber_quenottes écrivait:
---------------
> ca doit faire 10 ans que mon "non opposable" a pas bougé
>
>
> 10 ans sans bouger tes tarifs , cela signifie que tu as perdu plus de 12% rien qu'avec l'inflation.
Une c.c.m. a 480€ en 2007 doit être à 540€ en 2017.
Ta gestion n'est pas logique d'un point de vue comptable.

--
•La chose la plus importante dans la communication est d'entendre ce qui n'a pas été dit. (Peter F. Drucker)

Ba2be871-3220-4edb-a5bc-d126045cb763_jy2fsv

cyber ratiches

24/11/2017 à 20:19

cyber_quenottes écrivait:
---------------
> ca doit faire 10 ans que mon "non opposable" a pas bougé
>
>
> 10 ans sans bouger tes tarifs , cela signifie que tu as perdu plus de 12% rien qu'avec l'inflation.
Une c.c.m. a 480€ en 2007 doit être à 540€ en 2017.
Ta gestion n'est pas logique d'un point de vue comptable.

--
•La chose la plus importante dans la communication est d'entendre ce qui n'a pas été dit. (Peter F. Drucker)

Ba2be871-3220-4edb-a5bc-d126045cb763_jy2fsv

cyber ratiches

07/12/2017 à 00:02

Cyber_quenottes écrit :
"
ca doit faire 10 ans que mon "non opposable" a pas bougé "

-- en tout cas les assureurs complémentaires n'hésitent pas à annoncer 2 à 4 % d'augmentation sur leurs contrats pour 2018.
A ce rythme on sera de 20 à 40 % d'augmentation dans 10 ans pour les assurances complémentaires.
On croit rêver quand on voit ou veulent nous amener les Politiques avec le R A.
Nos tarifs à la baisse seraient les variables d'ajustement...

•La chose la plus importante dans la communication est d'entendre ce qui n'a pas été dit. (Peter F. Drucker)