DENTISTE CONSULTANT MUTUELLES

Forum associé : Exercice professionnel

Generique-fraisage_r2rxmm

lardonbis

14/11/2017 à 09:40

d'accord avec cyber.
peu de radio sont finalement justifiées et/ou obligatoires dans le guide des bonnes pratiques.
fait une lettre au patient pour que le dentiste conseil prescrive l'examen dans le cas ou il n'est pas justifié et que le cliché n'existe pas ( et si il n'est pas coté il n'existe pas finalement :D ).
A mon avis il ne demandera rien du tout .

X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

14/11/2017 à 09:49

je pense aussi que les complémentaires savent qu'elles sont "hors des clous"

elles font un peu de passage en force mais elles n'iront pas plus loin

au pire si le patient faisait une action quelconque = mon billet qu'elles annulent tout et font une "transaction"

comme faisait la MGEN dans le passé
il n'y a eu que peu de procès car elle abandonnait l'affaire très vite

--
==================
la csnd a voulu le "fromage" de la CCAM
la SECU a ajouté une tapette autour

Fourre_tout_05_12_08_017_apc4pu

Pier

14/11/2017 à 10:04

Doublon

Fourre_tout_05_12_08_017_apc4pu

Pier

14/11/2017 à 10:09

> Tout à fait d'accord cyber_quenottes mais tout dépend du cas. Il ne nous a pas
> été précisé ce qui a été préconisé comme travaux prothétiques envisagés. S'il
> s'agit d'une couronne ou d'un bridge avec un intermédiaire une rétro alvéolaire
> est suffisante, s'il s'agit d'un bridge complet il vaut mieux une panoramique et
> si on rentre dans la catégorie implants alors là on voit arriver les scanner
> cône beam etc.
> Après évidemment si une demande de scanner est faite pour une dent là il y a
> problème.
> Mais le fond du sujet c'est pas dois je prendre une radio mais plutôt dois je la
> transmettre à la mutuelle?Et comme ce n'est pas ce qui est demandé mais
> simplement de transmettre le dossier du patient au patient qui en fait ce qu'il
> veut et notamment le transmet à sa mutuelle car c'est une condition pour avoir
> le remboursement, alors il n'y a aucune raison de se mettre en contradiction
> avec la loi Kouchner.
Et je rajoute que si des travaux de quelque nature que ce soit sont commencés santé une radio préalable pour fixer l'état des lieux à l'origine en cas de contestation la position est difficilement tenable.

Avatar_small

zolimome

14/11/2017 à 11:24

il nous serait donc interdit de renseigner nos patients sur nos tarifs sans faire de radio pré op ?
même éventuellement sans intention de faire de soins ensuite, juste pour qu'il puisse juger de la qualité de son éventuelle prise en charge ?

pier est un bon ami des assurances ?

Minamoto_utlhoo

barbabapat

14/11/2017 à 11:45

La question n'est pas là comme avec les réseaux de soins.

Soit on continue de dire aux patients d'aller prendre des contrats avec eux et après on se démerde pour les arranger et compenser leur signature merdique.

Soit à un moment, il faut demander aux patients de ne pas signer de contrats chez eux.

Enfin, le contrôle sur ce genre d’éléments (impressions de radios ou scan de radios) est au moins tout aussi discutable que la réalisation d'un devis sans chercher à objectiver totalement la situation clinique du patient.

Avatar_small

zolimome

14/11/2017 à 13:08

barbabapat écrivait:
----------
> La question n'est pas là

i discutable la réalisation d'un devis sans
> chercher à objectiver totalement la situation clinique du patient.

espérons que ce genre d'argumentation s'adresse bien aux assurances ...pas sûr...est c'est bien triste.

Minamoto_utlhoo

barbabapat

14/11/2017 à 13:46

zolimome écrivait:
--------
>
>
> espérons que ce genre d'argumentation s'adresse bien aux assurances ...pas
> sûr...est c'est bien triste.

Le problème est que comme pour les réseaux de soins, si on continue à aider les patients à signer avec des assureurs qui promeuvent ce genre de choses, à un moment ou un autre les arrangements avec la vérité ne passeront plus.
Tu ne pourra pas tout le temps sortir le patient de la merde dont il est responsable en choisissant une mutuelle de merde pour son tarif. Et si les patients vont tous vers ce type de mutuelles de merde car elles sont moins cher et que l'on les aides. A un moment il n'y aura plus que cela sur le marché.

Avatar_small

àpleinesdents

14/11/2017 à 13:49

Le problème étant la loi scélérate qui ôte toute possibilité de choix de leur complémentaire à tous les Français salariés !

Avatar_small

zolimome

14/11/2017 à 13:53

nous sommes d'accord mais vos discours sont trompeurs

de même que nous ne devions jamais nous interposer entre le patient et sa complémentaire, nous ne devrons jamais contractualiser avec les complémentaires

dans le premier cas nous avons commis des fautes graves qui nous ont mené ou nous sommes

dans le deuxième cas nous sommes à deux doigts de commettre l'irréparable.

Avatar_small

àpleinesdents

14/11/2017 à 14:00

Nous ? Pas moi, en tout cas, qui suis un antisyndicaliste convaincu, le succès (mitigé cependant suivant les départements) des CCdeli semblant sur ce point aller dans mon sens, l'occasion de dire haut et fort à ceux qui ont fait toute leur carrière dans le syndicalisme (mais, simple question, si déjà tendancieuse, comment trouvent-ils le temps?) que le peuple, la base, n'a pas besoin de représentants qui semblent in fine ne devoir représenter que leurs gueules, pour s'exprimer et faire avancer les choses, à notre avantage bien sûr. La loi impose le syndicalisme ? La loi se change, demandez à Ferrand et aux lobbies de la MGEN si ce n'est pas vrai ?

Fourre_tout_05_12_08_017_apc4pu

Pier

14/11/2017 à 14:14

Zolimome il semblerait que tu n'aies pas très bien compris le sens de mon propos.
A: un patient vient nous consulter.
B : Nous faisons un examen clinique que nous complétons par des radios suivant le principe ALARA.
C: Nous établissons un diagnostic après analyse de tous les éléments en notre possession et proposons un plan de traitement .
D : Le plan de traitement accepté nous établissons un devis.
A partir de là la balle est dans le camp du patient. Soit il accepte directement soit il l'envoie à la mutuelle pour connaître le montant du remboursement proposé par celle ci.
La mutuelle lui demande des renseignements complémentaires soit il les a et il les donne soit il ne les a pas et il nous les demande.
ce n'est pas un problème entre nous et la mutuelle mais entre la mutuelle et son adhérent et je te précise que je ne suis pas l'ami des mutuelles mais simplement l'ami du bon sens.

Fond-net-de-dent_1270-86_cyav5h

Dr_EG

14/11/2017 à 15:14

Oui, et je répète que la mutuelle DETOURNE un droit entre le patient et son soignant (loi Kouchner) pour se faire fournir des données médicales auxquelles elle n'aurait pas accès sans cette loi : la question est de savoir si dans le contrat il est précisé que la mutuelle pourra demander qu'on lui fournisse ces documents ...

--
Suite à l'échec des négociations conventionnelles et la mise en place d'un règlement arbitral, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Calculez votre impact financier du règlement arbitral sur : https://docs.google.com/spreadsheets/d/1TI0-w878rn7kdnDafB5qWfq-4RWbKjeESZWv9TC0t80/edit?usp=sharing

Avatar_small

zolimome

14/11/2017 à 15:25

merci pier mais j'ai compris ton propos qui n'était tout de même pas hors de portée.

entre ami et ( pardonne ) "idiot utile il ne reste guère de choix.

le gros problème de notre profession restera cette incroyable légèreté teintée de naïveté

je ne crois pas utile de continuer dans une conversation qui va visiblement tourner en rond.

Fourre_tout_05_12_08_017_apc4pu

Pier

14/11/2017 à 15:42

en toute amitié, je suis d'accord avec toi

Avatar_small

zolimome

14/11/2017 à 15:43

embrassons nous :):):)

Fourre_tout_05_12_08_017_apc4pu

Pier

14/11/2017 à 16:58

A si tous les post se terminaient comme cela plutôt que dans l'invective et le dénigrement.
:-)))

Avatar_small

àpleinesdents

14/11/2017 à 18:07

Donc Sonia (soeur Sonia !) mon assistante (fidèle (plus au patient qu'à son chef !) autant que chiante) pense que tout ça pourrait à moyen terme conduire les complémentaires à résilier les contrats de patients potentiellement trop coûteux ! Elle est quelque peu paranoïaque, mais je la garde, c'est une brave fille. Qu'en pensez-vous (pas qu'elle brave, mais des projets mutualistes) ?

Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

14/11/2017 à 18:15
Minamoto_utlhoo

barbabapat

14/11/2017 à 18:50

àpleinesdents écrivait:
-------------
> Donc Sonia (soeur Sonia !) mon assistante (fidèle (plus au patient qu'à son chef
> !) autant que chiante) pense que tout ça pourrait à moyen terme conduire les
> complémentaires à résilier les contrats de patients potentiellement trop
> coûteux ! Elle est quelque peu paranoïaque, mais je la garde, c'est une brave
> fille. Qu'en pensez-vous (pas qu'elle brave, mais des projets mutualistes) ?

Ils ne créent pas de fric, c'est une pyramide de ponzi comme avec la secu.

Or, avec le vieillissement de la population tu augmente la population potentiellement à risque et tu diminue la population qui paye. Avec en plus grâce à l’amélioration de l’hygiène des patients une génération qui arrive qui n'as quasiment pas besoin de soins et peut faire des économies en sabrant les budgets inutiles comme la complémentaire santé.

Tu as une augmentation de la population à risque nécessitant des dépenses et une diminution de la population solvable et à risque avec globalement 20% des sommes engrangées qui servent à payer les gestionnaires de la pyramide de ponzi.