Forum associé : Exercice professionnel

Image_saznoz

Hodina

08/08/2017 à 12:34

Bonjour,
Une question simple!
peut on prendre des depassements pour exigeance particuliere du patients pour lesvRDV d'urgence?
Merci

--
😁😁😁
Le Blog dentaire.
Cliquez ici--> www.arcad-dentaire.fr
Dernier article---------------L'acquisition des compétences
(-Vivre le sourire Hollywoodien-)

Minamoto_utlhoo

barbabapat

08/08/2017 à 12:44

Potentiellement il faut l'annoncer des la prise de rendez-vous, sachant que si c'est un acte ça ne passera pas au systematisme.

Tu as un médecin ardennais qui s' est retrouvé au tas pour avoir systématiquement pris des tarifs de nuit pour les patients après 20.

Un recèlement est à tarif libre mais devant être indiqué.

Avatar_small

bosk7tos

08/08/2017 à 13:48

Hodina écrivait:
----------------
> Bonjour,
> Une question simple!
> peut on prendre des depassements pour exigeance particuliere du patients pour
> lesvRDV d'urgence?
> Merci
>
>
> --
> 😁😁😁
> Le Blog dentaire.
> Cliquez ici--> www.arcad-dentaire.fr
> Dernier article---------------L'acquisition des compétences
> (-Vivre le sourire Hollywoodien-)

Tu parles du patient qui part demain en vacances, et s'inquiète pour sa sensibilité dentaire juste avant de prendre la route ???

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

08/08/2017 à 17:22

Tu n'exerces pas au bord de la mer, je pense. Les urgences représentent 90% de mon activité en Août. Ah, j'oubliais...c'est tes patients.
Ah, oui, j'oubliais...toutes les urgences repartent avec un commentaire sur ce que j'ai fait avec la radio pour le confrère traitant. Sans dépassement, bien sûr.

Batman_animated_series_nqhpnl

Aspius

08/08/2017 à 18:09

C'est ça de laisser "mûrir".

Minamoto_utlhoo

barbabapat

08/08/2017 à 18:30

Aspius écrivait:
----------------
> C'est ça de laisser "mûrir".

Patiente qui consulte pour douleurs à la mastication sur la 38 qui présente une grosse reconstitution juxtapulpaire.

Globalement la patiente à gagnée 3 ans dans l'affaire qui auraient pu être utilisés à se faire un peut d’épargne pour payer la couronne.

Après le soucis, c'est que la prat qui à fait le précédent soin est absent pour gérer le bébé. Et que le seul acte potentiellement codable pour la sécu est l'extraction de la dent.

Mais bon, ils non ont mis 150 million d'euros dans le cul d’économies avec le report de arbitrage.

Ps, c'etait une nécrose et pas une pulpite encore simple à traiter en urgence.

R1_vooqne
Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

08/08/2017 à 18:34

Aspius écrivait:
----------------
> C'est ça de laisser "mûrir".

C est con... si toute l activité était rentable on ne verrait pas cette situation.
Et si les patients étaient responsabilises, on en verrait encore moins... je me demande bien ce qui peut être responsable de cette situation... franco-francaise.

Quoi ?? Il est anormal qu un individu évite de travailler a perte ?? Ah, non ça parait logique... peut être le début d une réponse ?

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

08/08/2017 à 18:44

Et si on faisait laver les dents aux enfants à la cantine? L'état ne se responsabilise pas lui-même.

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

08/08/2017 à 18:53

BONNET jc écrivait:
-------------------
> Et si on faisait laver les dents aux enfants à la cantine? L'état ne se
> responsabilise pas lui-même.

Quand tu vois ce qui est fait dans les autres pays en maternelle (au japon par exemple) tu te dis qu'il y a tellement de chemin a faire, de travail a accomplir que c'est impossible.

Avatar_small

burnax

08/08/2017 à 18:56

BONNET jc écrivait:
-------------------
> Tu n'exerces pas au bord de la mer, je pense. Les urgences représentent 90% de
> mon activité en Août. Ah, j'oubliais...c'est tes patients.
> Ah, oui, j'oubliais...toutes les urgences repartent avec un commentaire sur ce
> que j'ai fait avec la radio pour le confrère traitant. Sans dépassement, bien
> sûr.

Je suis également dans ton cas sur la côte, mais je limite les urgences, car c'est malheureux à dire, pour 23 euros, gérer une pupilte d'une 6 du bas, prévenir, expliquer le NR qd une couronne se déscelle (...), sans oublier les fois où tu te fais engueuler qd tu refuses..

En fin de journée, le bilan moral et financier est bas.

Image_saznoz

Hodina

08/08/2017 à 19:11

Ca doit pas etre mes ptients, car ke n'ai jamais eu de courriers😀😀😀

--
😁😁😁
Le Blog dentaire.
Cliquez ici--> www.arcad-dentaire.fr
Dernier article---------------L'acquisition des compétences
(-Vivre le sourire Hollywoodien-)

Image_saznoz

Hodina

08/08/2017 à 19:16

Malgré tout, je pense a creer un code
Code de regroupement URG
Code CCAM: URGVAC045:45€
Pour les patients qui veulent un Rendez vous en urgence pour le lendemain
Et URGVAC090 pour ceux qui veulent un rendez vous le jour meme
Et pourquoi pas un code RUEIHC100: à 100€
Pour qui est il ce code???

--
😁😁😁
Le Blog dentaire.
Cliquez ici--> www.arcad-dentaire.fr
Dernier article---------------L'acquisition des compétences
(-Vivre le sourire Hollywoodien-)

Minamoto_utlhoo

barbabapat

08/08/2017 à 19:22

Hokusai écrivait:
-----------------
> BONNET jc écrivait:
> -------------------
> > Et si on faisait laver les dents aux enfants à la cantine? L'état ne se
> > responsabilise pas lui-même.
>
> Quand tu vois ce qui est fait dans les autres pays en maternelle (au japon par
> exemple) tu te dis qu'il y a tellement de chemin a faire, de travail a accomplir
> que c'est impossible.

http://madame.lefigaro.fr/societe/agnes-buzyn-je-nai-pas-choisi-la-medecine-je-suis-tombee-dedans-280717-133464

".......

Quels sont vos principaux chantiers ?
D’abord la prévention. Cela fait des années que la France est une mauvaise élève dans ce domaine. Les Français écoutent peu les messages de prévention. C’est une des grandes causes d’inégalités sociales dans le domaine de la santé. Les milieux les plus aisés sont plus sensibles aux messages de prévention que les milieux les plus défavorisés. Je vais donc avec mes équipes intensifier et renforcer l’accompagnement des plus démunis. C’est une des façons de rétablir l’égalité des chances face à la santé.

......

Batman_animated_series_nqhpnl

Aspius

08/08/2017 à 20:54

Rien de nouveau.

Des cadeaux aux ultra riches.
Juste assez de cacahuètes pour les pauvres histoire de leur faire fermer leur gueule et acheter la paix sociale.
Et l'austérité pour les autres.

Avatar_small

Guillaume T

09/08/2017 à 02:17

Je pense que ça ne peut pas passer.
L’urgence étant une pathologie au sens médical du terme, et survenant en général, de façon inopinée il te sera très difficile d’argumenter sur le champ de « l’exigence particulière ».
Pour ce qui est des horaires c’est plus discutable. Si les heures d’ouvertures du cabinet figurent sur ta plaque, il devient alors possible de considérer qu’un patient qui demande à être reçu à 20h, alors que le cabinet ferme à 19 h, émet une exigence particulière. Mais cela suppose que ça soit le patient qui le demande et non pas toi qui le lui propose.
Si tu systématises un dépassement d’honoraire sur la prise en charge de l’urgence et surtout si tu réalises un geste côté et opposable, tu te feras planter. Il est très difficile d’argumenter une attitude systématique de cette nature … remarque, tu peux toujours essayer et aller jusqu’au stade de la jurisprudence mais il faut être motivé ! En tous cas, ça pose un vrai problème de fond :
Les faits :
1 /Le rendement horaire d’une activité libérale est en baisse constante depuis plusieurs décennies et nous passons de 40 % de BNC « moyen » dans les années 80/90 à près de 25-28 % actuellement
2/ le « prix de marché » de l’acte prothétique à honoraire libre est tiré à la baisse par les organismes mutualiste qui se comportent en grossistes discounters fonctionnant en tiers payant grâce à des praticiens sous payés généralement recrutés à l’étranger.
3/ le revenu médian de la classe moyenne stagne ou diminue avec un revenu disponible qui est en chute libre, grevé par les prix de l’immobilier et les « besoins » en consommation ; l’avance de frais devient problématique ou impossible. Des actes sont reportés.
Les conséquences :
1/ les praticiens sont contraints de gérer leur temps de travail au plus strict et de regrouper les actes prothétiques en séances planifiées quasi taylorisées. Que faire d’une urgence inopinée ?
2/ le mode de valorisation du travail incite à sélectionner les actes rentables au détriment de ceux qui ne le sont pas : l’urgence , la chir, la restauratrice. … Ainsi les actes opposables à haute valeur médicale pour le patient sont déficitaires pour le dentiste qui va tenter de s’en sortir en regroupant ces gestes par secteur sur une séance longue… Que faire d’une urgence ?
3/ des amis médecins m’ont interrogé sur la multiplication d’appels de patients éconduits par leur dentistes qui leurs demandent de réclamer de façon arbitraire une ordonnance d’antibio et d’anti inflammatoire en attendant un RV plus ou moins lointain. Je n’émets pas de commentaire sur ce point et me limite à évoquer ici l’abyssal déficit d’image qui en découle auprès de la population et des professionnels de santé. La presse s’occupe d’en faire l’écho.
Les réactions :
1/ Des centres Locoste animés d’intentions « humanistes et philanthropiques » en ont fait un produit d’appel pour augmenter leur volume de CC ( client crédule), exploitant ainsi la détresse des patients en souffrance pour les « fidéliser » . On connaît la suite.
2 / Il a été proposé de créer des cab non conventionnés spécialisés en urgence. C’est pas con … je n’y a avais pas pensé. … genre … Vous avez mal ? bah ça va être cher… Très très mal, Aah ba fallait y penser avant parce que la douloureuse, elle va cogner sévère ! Oh ?!... Très très très mal ? … Hé, là faut payer d’avance.
Vous vous y voyez vous? pas moi…
3/ j’ai vu certains sites où de gros cab très bien équipés garantissent une prise en charge des urgences dans les 24h. Je suppose qu’un fauteuil est consacré à l’urg avec un collab. S’il est convenablement rémunéré avec une base forfaitaire c’est jouable. Ces cabinets restent minoritaires et ne se trouvent que dans les très grandes villes. Ce n’est pas transposable aux petites unités rurales ou semi rurales.
En l’état actuel du mode valorisation du travail, c’est la quadrature du cercle… Des idées ? Oui, je sais, un brossage supervisé en milieu scolaire et un système à la scandinave semble pertinent mais nous en sommes très très loin et nous continuons de nous en éloigner de plus en plus !
Il y a indéniablement une place pour des urgentistes, mais sous quelle forme ? ça pourrait me tenter d’ici trois ans environ, mais pour l’instant je reste dans ma brousse, c’est plus prudent !

Minamoto_utlhoo

barbabapat

09/08/2017 à 08:45

https://www.egora.fr/actus-pro/conditions-d-exercice/30495-des-generalistes-francais-payes-a-prix-d-or-a-londres?nopaging=1

".......

A compter de ce vendredi 11 août, une vingtaine de médecins généralistes installés en France assureront ponctuellement des gardes dans la capitale anglaise, à destination des nombreux frenchies expatriés qui peinent à se soigner sur place. Un projet "militant", pensé "par des médecins pour des médecins", qui vise à "valoriser" l'exercice médical dans tous les sens du terme. Pour ces french doctors, les conditions de rémunération et d'exercice seront, en effet, particulièrement attractives.

C'est la 6e plus grosse patientèle française, et sans doute l'une de celles qui possède le plus fort pouvoir d'achat. Plus de 350 000 Français résident à Londres. Par habitude ou par manque de confiance, ils sont nombreux à préférer faire la navette pour consulter leur médecin en France, plutôt que de se rendre chez le généraliste qui leur a été attribué en fonction de leur quartier par le service de santé public, le National Health Service (NHS). Mais en cas de soins non programmés en dehors des heures d'ouverture des cabinets, ils n'ont pas d'autres choix que de se rendre aux urgences saturées de l'hôpital le plus proche. Impossible de faire venir un médecin à domicile à 2 heures du matin. Une lacune que deux médecins français, qui souhaitent pour l'instant garder l'anonymat, comptent bien combler avec "Private GP chez vous", une structure type SOS médecins inédite à Londres*.

Généralistes nomades

A compter du 11 août, une vingtaine de généralistes français assureront des gardes dans la capitale, les nuits en semaine (de 20h à 8h) et les week-ends dans un premier temps, en activité libérale. Le centre de régulation des appels sera installé à Harley Street, connue depuis le 19e siècle pour être "la rue des médecins"**. "Ce ne sont que médecins installés en France, qui vont...

compléter leur activité avec ça, ils ne vont pas aller vivre à Londres. Par exemple, un généraliste va travailler la semaine dans son cabinet, prendre l'Eurostar le vendredi soir pour assurer deux gardes le week-end, avant de repartir le dimanche soir, développe l'un des deux associés de Private GP chez vous, ophtalmologue parisien qui opère à Londres depuis une dizaine d'années et qui dirigera le centre aux côtés d'un médecin généraliste. Ce sera une bouffée d'oxygène pour les libéraux français. Ça leur permettra de sortir la tête de l'eau."

De 120 à 150 euros par consultation urgente

Pour ces généralistes nomades, la rémunération sera en effet très attractive : de 120 à 150 euros par consultation urgente, net de toute charges de fonctionnement, promettent les initiateurs du projet, qui vantent également la "qualité d'exercice": "les médecins seront véhiculés par un chauffeur dans Londres, on leur fournit tout le matériel à la prise de garde, ainsi que le logiciel. Les urgences vitales seront renvoyées vers les hôpitaux", précise le spécialiste. Tout est pensé pour "valoriser" le travail de médecins libéraux qui exercent dans des conditions "indignes" en France, estime-t-il.

Les Français de Londres vont-ils accepter de payer plus du double du tarif d'une consultation SOS en France ? "Ici, si vous allez voir un médecin du privé, vous allez payer entre 80 et 90 pounds [de 90 à 100 euros] dans un quartier plutôt populaire et jusqu'à 150, 180, voire 200 pounds [170 à 227 €] dans Harley Street, quartier médical 'haut de gamme'. Et tout le monde trouve ça normal de payer pour sa santé. Les assurances, que...

les gens paient cher, les remboursent", rétorque l'opthalmologue, assurant que les expatriés à qui il a parlé de son projet "piaffent d'impatience". "Le système de santé anglais, vers lequel se dirige de plus en plus la France, est catastrophique. Il y a vraiment une médecine à deux vitesses, avec un fossé qui se creuse de plus en plus entre la médecine publique, au sein de laquelle les médecins -rémunérés au forfait- font de l'abattage, et la médecine privée, souligne le co-directeur du centre français. La culture médicale anglaise est assez différente, ajoute-t-il. Les médecins anglais ont moins l'habitude de palper, d'examiner les patients, de faire de la clinique. Ils sont assez puritains. Les patients nous le disent : on leur demande où ils ont mal, s'ils ont de la fièvre, le médecin clique sur son ordinateur et livre son diagnostic."

Test d'anglais

Private GP cible également une patientèle étrangère à fort pouvoir d'achat cherchant à bénéficier de "l'excellence de la médecine française". C'est l'une des raisons pour lesquelles les généralistes recrutés doivent avoir un niveau d'anglais suffisant pour faire la conversation ou rédiger une lettre. Ce n'est pas la seule : pour obtenir l'autorisation d'exercer au Royaume-Uni, la license to practice, les médecins français doivent passer un test d'anglais. Autre condition : s'inscrire à l'Ordre. "Avec l'Union européenne, la reconnaissance du diplôme est automatique, précise le co-directeur du centre. Les médecins qui auront obtenu leur licence to practice avant le Brexit pourront continuer à exercer."

Pas de droit d'entrée à payer pour l'instant compte tenu du risque de faible activité au démarrage du service, "comme toute nouvelle installation". Mais à l'avenir, Private GP compte demander aux médecins...

français de payer quelques 5000 euros afin de financer les formations nécessaires (prévention de la maltraitance des enfants, etc.) à la certification du centre, que les deux associés de la société prennent en charge dans un premier temps.

Frais de voyages à la charge des médecins

En revanche, les frais de voyage et d'assurance sont à la charge des médecins. "Ils seront en activité libérale et pourront les déduire, sachant qu'ils devront déclarer ce qu'ils gagnent en Angleterre. A savoir aussi que les assurances couvrent souvent 60 jours d'exercice à l'étranger." Quant aux patients, qui seront débités avant la consultation, dès leur appel, ils devront remettre la facture à leur assurance pour obtenir un remboursement… ou pas. "Ce n'est pas notre problème. Nous, tout ce qu'on veut, c'est faire une médecine de qualité et à 25 euros la consultation, ça n'est pas possible, insiste l'ophtalmologue. La médecine a un coût."


*GP: general practitionner
**En septembre, les locaux accueilleront également une "clinique d'excellence" ouverte 7 jours/7 où exerceront plusieurs spécialistes français (généralistes, dermatologues, pédiatres, ophtalmologues, gynécologues, orthopédites, etc.)

......."

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

09/08/2017 à 14:52

Ce qui est inadmissible, c'est les confrères qui partent en vacances sans laisser les coordonnées d'un confrère sur leur répondeur. Cela revient à dire "je pars, je m'en fous"

Batman_animated_series_nqhpnl

Aspius

09/08/2017 à 15:04

BONNET jc écrivait:
-------------------
> Ce qui est inadmissible, c'est les confrères qui partent en vacances sans
> laisser les coordonnées d'un confrère sur leur répondeur. Cela revient à dire
> "je pars, je m'en fous"

Je sais pas comment ça marche par chez toi, mais dans mon département la plateforme téléphonique du 15 dispose du listing des gardes des CD fournie par le CDO.

Avatar_small

tity

09/08/2017 à 15:35

Aspius écrivait:
----------------

> Je sais pas comment ça marche par chez toi, mais dans mon département la
> plateforme téléphonique du 15 dispose du listing des gardes des CD fournie par
> le CDO.

Chez nous aussi , mais ça marche que pour les gardes "normales" ( dimanche et fériés )
Pour les vacances , on s'arrange entre confrères

Minamoto_utlhoo

barbabapat

09/08/2017 à 15:41

BONNET jc écrivait:
-------------------
> Ce qui est inadmissible, c'est les confrères qui partent en vacances sans
> laisser les coordonnées d'un confrère sur leur répondeur.

Les pages jaunes ca existe pour trouver les téléphones des autres praticiens du secteur.

Après, on ne doit pas se concerter pour les tarifs dixit la concurrences, pourquoi des boites devant se faire concurrence devraient alors s'organiser.

Enfin, c'est bien de râler sur la non implication des confrères dans la prise en charge des urgences, mais la sécu à décidé que cela n'existait pas en dentaire comme le montre l'absence de code CCAM sur ce sujet.

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

09/08/2017 à 18:35

barbabapat écrivait:
--------------------
> BONNET jc écrivait:
> -------------------
> > Ce qui est inadmissible, c'est les confrères qui partent en vacances sans
> > laisser les coordonnées d'un confrère sur leur répondeur.
>
> Les pages jaunes ca existe pour trouver les téléphones des autres praticiens du
> secteur.
>
> Après, on ne doit pas se concerter pour les tarifs dixit la concurrences,
> pourquoi des boites devant se faire concurrence devraient alors s'organiser.
>
> Enfin, c'est bien de râler sur la non implication des confrères dans la prise en
> charge des urgences, mais la sécu à décidé que cela n'existait pas en dentaire
> comme le montre l'absence de code CCAM sur ce sujet.
>

Exactement le pire discours à entendre. Tu exerces une profession médicale ou marchand de tapis. Il me semble que le conseil de l'ordre oblige à renvoyer vers un confrère en cas d'absence.
Edit:Code de déontologie : Le chirurgien-Dentiste prend toutes dispositions pour que soient assurées sur tous ces sites d'exercice la réponse aux urgences, la qualité, la sécurité et la continuité des soins.
Annuaire jaune?

Minamoto_utlhoo

barbabapat

09/08/2017 à 18:43

BONNET jc écrivait:
-------------------
>
>
> Exactement le pire discours à entendre. Tu exerces une profession médicale ou
> marchand de tapis. Il me semble que le conseil de l'ordre oblige à renvoyer vers
> un confrère en cas d'absence.

Une profession médicale pour laquelle il n'existe aucun acte urgent selon la sécurité sociale.

Pourquoi veux tu renvoyer les patients vers quelqu'un alors qu'il n'y a pas d'actes qui correspondent à une urgence pour les prises en charge.

Les seules urgences autorisée par la sécu, c'est la permanence de soins et rien d'autre.

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

09/08/2017 à 18:44

Voir ma réponse que j'ai rajouté sur notre code de déontologie.

Minamoto_utlhoo

barbabapat

09/08/2017 à 18:51

Tu donnes le 15 comme numéros pour permettre d’accéder à la permanence de soins et oui cela permet de couvrir le texte du code de déontologie que tu cites puisque la secu ne reconnait pas de prise en charge d'urgences en dehors de cette seule permanence de soins.

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

09/08/2017 à 18:54

Tu as une drôle d'idée de notre profession qui se veut être considérée comme médicale. En tout cas ce n'est pas mon idée.