Les bonnes affaires

Forum associé : Eugénologie

Avatar_small

Rick

25/07/2017 à 20:47

Boursier - mardi 25 juillet 2017.

SFR se fait épingler sur une nouvelle option payante.

Imposée par défaut, sa dernière offre "Privilège" va coûter entre trois et cinq euros par mois aux clients, qui ont bien du mal à la résilier

Ce sont les clients de SFR qui ont découvert le piège, avant de le révéler sur les réseaux sociaux et de contacter des associations de défense des consommateurs. L'opérateur télécoms se fait épingler pour sa dernière option baptisée "Privilège", qui permet d'accéder à plusieurs chaînes de télé dont Altice Studio, qui sera disponible à partir du 22 août.
Problème : elle est payante (entre 3 et 5 euros par mois selon les cas) et cette somme est prélevée automatiquement, à moins d'avoir pu trouver le moyen de l'annuler. L'UFC Que Choisir rappelle que la démarche de l'opérateur n'est pas illégale. "Dans ce cas précis, SFR propose également à ses clients de résilier l'option et de conserver leur ancien tarif. Toutefois, le processus de désactivation est tellement compliqué qu'il pourrait être considéré comme déloyal", note l'association.

— AnneOfMlk (@AnneOfMlk) 17 juillet 2017
L'UFC renvoie donc à son forum pour se dégager de cette option, et conseille de se rendre dans l'espace client en ligne. Il faut ensuite se diriger sur son offre client, puis sur "voir le détail" et "ajouter option". "L'Option privilège" apparaît alors. Vous devriez ensuite pouvoir la résilier", explique l'association, estimant que "SFR aurait voulu tout faire pour qu'un minimum de clients résilient cette offre qu'il ne s'y serait pas pris autrement".
L'UFC rappelle que SFR a déjà imposé d'autres services, comme l'option TV en janvier 2015 ou les options SFR Presse, SFR Play, SFR Sport et SFR News en juillet 2016. "Mais à l'époque, les augmentations de tarif liées à ces services ne faisaient aucun doute", se souvient l'association. "De son côté, Free avait lui aussi cherché à imposer son bouquet de chaînes Panorama auprès de ses clients, mais dans ce cas, le processus de résiliation de l'option était plus accessible".
_____________________________________________________________________________________________