Le libéral aujourd'hui

Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_small

Drassancouët

01/05/2017 à 16:08

Bien le bonjour,
Ayant des choix complexes devant moi, j'aimerai vos impressions, et vos sentiments sur la pratique libérale d'aujourd'hui et de demain.
Quelles sont pour vous les plus grandes difficultés dans l'exercice libéral d'un CD ?
Pensez vous que demain ce sera plus compliqué ?
Si vous aviez le choix, vous referiez ou vous tenteriez le salariat (pas de débat mutuelle/centre etc, je parle en général par rapport au bénéfice implication/bénéfice en qualité de vie) ?
Est ce vraiment chronophage et stressant ? A t on des aides possibles (comptable, RH externalisée) etc ?

Ces questions vous paraitront peut être naives, mais en ces temps d'incertitude je préfère avoir une vision claire de la situation
Merci a ceux qui répondront!

Rape_p0as4f

rapelapente

01/05/2017 à 18:44

Exercer en libéral ou en salarié est une question d'ADN.
Je ne pourrai pas exercer en tant que salarié.
Je comprend que cela convienne à certains mais personnellement j'ai besoin de décider moi même tout ce qui me concerne.

Pour avoir connu la dégradation passée de notre exercice, et subodorer la future, je dirai que je resterai quand même libéral.
J'ai toujours réussi à m'adapter aux contraintes que l'on nous a ajouté progressivement.
Je m'adapterai à celles à venir.
Bon il est certain que je suis en fin de carrière, avec zéro emprunt, et un certain patrimoine, mais l'évolution actuelle de mon exercice me permet toujours d'avoir le goût de mon boulot et des revenus plus que confortables.
Et quasiment depuis le début (1979) je n'ai travaillé que 4 jours par semaine. C'est même encore beaucoup mieux maintenant, mais j'ai désormais un exercice complètement atypique.
La démographie professionnelle étant ce qu'elle est je pense vraiment que dans le futur les besoins de la population et la demande qui monte en gamme assurera à ceux qui prendront la peine de se former, d'investir, et de prendre des risques un statut toujours enviable.
Les imbécillités de MST ne pourront perdurer, malgré la disparition du personnel politique qui devait nous "protéger".
Même en Angleterre ou le système d'état a fait ses ravages, le secteur privé est florissant.
Il n'y a pas de raison pour qu'il n'en soit pas de même chez nous.
Allez petit fonce!

Rape_p0as4f

rapelapente

01/05/2017 à 18:51

Ah! oui aussi, je n'ai JAMAIS fait une déclaration d'impôts moi même, les comptables sont là pour ça.
Et au moins un membre de mon personnel a toujours été formé pour gérer le quotidien, commandes, gestion des factures etc.
Dans mes cabinets (j'en ai eu 4 dans trois localités différentes et n'en ai acheté aucun) je n'ai toujours fait que mon boulot, cad soigner, et former le personnel bien sûr.
j'étais et suis toujours le premier à partir du cabinet, souvent avant le dernier patient qui reste au secrétariat.
La qualité de vie est primordiale pour moi, et crois moi j'en profite !

Je sais qu'un tel optimisme peut paraître étonnant dans cette période plus que trouble.
Mais bon mon histoire personnelle avait très mal commencé, et peut-être que les horreurs que j'ai vécu dans mon enfance m'ont donné une certaine force pour affronter avec sérénité les difficulté de notre exercice, finalement pas si terribles.
Sur le plan santé je suis un roc aussi, ça aide, pourvu que ça dure :-))

L'adaptation est la clé.
C'est ce que les politocards et fonctionnaires de tous poils ne comprendront jamais.
Un indépendant s'adapte.
Toujours.
C'est sa survie qui est en cause, alors il s'adapte.
Et eux il restent dans leur médiocrité envieuse.

Fear-and-loathing-in-las-vegas_toax7t

Donchico

02/05/2017 à 16:53

Idem, l'exercice libéral apporte une qualité de vie non négligeable.
Je travaille pour moi et pas pour une hiérarchie qui n'a qu'un intérêt c'est de vivre et gagner du blé sur mon dos.

Oui, c'est un peu difficile au départ mais vu l'aisance financière qui en découle, pour moi y a pas d'autre façon de travailler.

Quand je parle d'aisance, ça ne veut pas dire que je courre après le pognon, ça veut dire que comme c'est moi que je paye et pas quelqu'un d'autre, je n'ai pas besoin de placer des prothèses à tout va pour finir les fin de mois.

Je prend entre 9 et 10 semaines de vacances par an, je travaille en règle général 4j par semaine.

Le secret c'est de choisir un coin où il n'y a pas de concurrence pour s'installer.
L'immobilier n'est pas cher, la vie est moins chère et tes revenus te permettent d'aller voir ailleurs s'il y a du soleil et des jolies vagues ou montagnes selon les choix de chacun.

Pour l'administratif, comme raplapente, comptable pour l'urssaf, carcd, fiches de payes ....
Et une assistante au top pour l'administratif.
Et comme lui, j'arrive le dernier et je repars dès que je peux. J'ai une vie de famille qui passe avant le cab.
Et pour que mon assistante soit heureuse, quand je ne travaille pas , elle non plus. Elle a comme ça plus de vacances que prévu par son contrat.

Donc pour moi, y'a pas photo.

Avatar_small

Drassancouët

02/05/2017 à 22:03

Merci de vos témoignages!
Mais il y a quand même une différence entre les 20-30 dernières années et le futur de la profession vous croyez pas ? vu ce qui nous tombe sur le coin de la figure, votre enthousiasme fait du bien à lire!

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

02/05/2017 à 22:21

Oui trop cool. Tu vois quand tu as 1 million d'euros en banque tu t'en branles de la prothèse. Et meme du règlement arbitral. -)

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

02/05/2017 à 22:37

Moi je groupe la prothèse en fin de mois. J'adore jouer à me faire peur. -)

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Rape_p0as4f

rapelapente

02/05/2017 à 23:36

Drassancouët écrivait:
----------------------
> Merci de vos témoignages!
> Mais il y a quand même une différence entre les 20-30 dernières années et le
> futur de la profession vous croyez pas ? vu ce qui nous tombe sur le coin de la
> figure, votre enthousiasme fait du bien à lire!

Une sacree différence en effet. Quand j'ai créé en 79 le midi et les grandes villes étaient sur médicalisés.
Ça n'est plus le cas aujourd'hui !
Vous pouvez créer à peu près n'importe où.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

03/05/2017 à 06:23

Tu vois par exemple pour la rupture de contrat de travail pour abandon de poste tu es obligé de convoquer ton assistante PENDANT les heures de travail. -)
Toi tu es obligé de venir mais pas elle. -)
Bien respecter la procédure pour éviter les abus. -)
C'est énorme. Et après on se demande pourquoi ca chôme dur. -)

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Q42955962076_4064_lcuc3e

dentino

03/05/2017 à 13:14

Disons pour faire court que l'exercice libéral est celui qui te donnera le plus de chance de t'épanouir professionnellement et également le plus rémunérateur.
En revanche, il faut être en excellente santé physique et mentale et tout faire pour le rester, car c'est deux métiers en un, chirurgien-dentiste et chef d'entreprise, et on cumule le stress des deux.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

03/05/2017 à 13:32

+1. Le revenu peut etre en + et en - aussi chose impossible en salariat.

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Avatar_small

sophies2015

03/05/2017 à 22:54

Ah ok. ..!!☺

Avatar_small

sophies2015

07/05/2017 à 21:59

Vu de l extérieur je pense que certains se plaisent mieux dans des zones où l immobilier n'est pas trop cher. Les clients peuvent être aimables si on sait bien leur parler ou être empathiques...Dans les grandes villes ou l immobilier est hors de prix ça peut être difficile. Ils n achètent pas tout de suite...Instaurer un bon climat est important. ..Être respectueux de l'assistante...savoir lui parler honnetement ...sinon elle partira de toute façon....☺