collaboratrice et pas assez de patients!

Dolan-donald-duck-weird_wqjham_bw43ju

GéPé

16/02/2017 à 12:07

Je sais moi aussi enfoncer des portes ouvertes : Dans une zone à forte densité de dentistes, certains mettent la clé sous la porte, et d'autres sont archi-pleins. Quand les gens ont le choix du praticien, on voit apparaître des différences. Même chose entre un titulaire et une collaboratrice, les gens réclament le titulaire. Difficile de les blâmer.

Avatar_small

doagui

16/02/2017 à 12:57

GéPé écrivait:
--------------
> Je sais moi aussi enfoncer des portes ouvertes

Merci pour ta condescendance qui fait bien avancer la discussion. Ce qui est évident pour un praticien installé depuis un moment ne l'est sans doute pas pour quelqu'un qui débute, elle vient pour des réponses, je les lui donne.

Avatar_small

PtnbZ

16/02/2017 à 13:33

Ton collaborateur se fout de toi, ou tu ne gères pas bien ton planning/tes relations clients.

Bart22_odlbpb

ʎqqoq

16/02/2017 à 15:21

GéPé écrivait:
--------------
> Wahou 10K/mois c'est clairement un problème. Tu devrais faire mini le double sur
> 3 jours sans forcer.

Faut que tu viennes me coacher ^^

John_rhx6wb

Faivre-rampant

16/02/2017 à 15:28

idem. Une formation ?

Bart22_odlbpb

ʎqqoq

16/02/2017 à 15:42

25k€ sur trois jours sans forcer, ça serait cool...

Tout ça pour dire à la jeune consœur qu'on n'a pas tous les mêmes références niveau CA. Les chiffres annoncés me semblent optimistes.

Avatar_small

Gabzou

16/02/2017 à 16:47

On est d'accord qu'il te reste grosso modo 30% de ton CA (60% après la rétro et 30% après les charges), donc 10k par mois, çà te fait 3000 euros de bénéf pour 3 jours par semaine, soit 3 fois le smic horaire en bossant à mi-temps, en tant que collaboratrice.
Çà te parait vraiment être le summum de la dèche?

Je suis à 6/8k de CA par mois avec 2.5 jours par semaine, agenda plein; et je me sens bien, je ne force pas les gens à faire de la prothèse, je travaille comme je veux, et je suis tranquille. C'est un choix que je ne peux faire que parce que je suis collaborateur et que je n'ai pas de charges fixes. Je ne serais probablement jamais riche, çà c'est sur.
Je vois défiler les sur-traitements (Devis paro à 6000 euros pour une gingivite avec analyse bactério négative et 3 poches à 3mm...) de pas mal de praticiens qui ont des CA supérieurs à 10 fois le mien et ce n'est pas ce que je veux faire.

A toi de voir, mais si ton objectif est d'augmenter ton CA, comme cela a été dit avant moi, il va falloir revoir ta pratique, et ce n'est pas vraiment quelque chose que MOI je souhaite faire (Couronner tous les gros soins que tu vois passer, insister sur l'importance du remplacement de toutes les dents manquantes, faire des devis paro à la moindre gingivite, etc...).
Il y a autant de méthodes de travail que de praticiens, et toutes ne tournent pas autour du revenu.

Si la question est vraiment celle du nombre de patients, c'est probablement quasi totalement une question de démographie, plus une question de bouche à oreille de tes patients.
Comme toi je suis collaborateur depuis 3 ans, et au bout d'un an j'avais déjà de nombreux patients qui venaient me voir "conseillés par un ami/famille/etc...". Si ce n'est pas le cas, il faut surement insister sur l'aspect relationnel. Sinon, c'est surement surtout la démographie.

Le meilleur conseil que j'ai vu dans la discussion est probablement de contacter les autres dentistes pour qu'ils te renvoient leurs urgences. Même si eux ne restent pas avec toi, ils te conseilleront à leurs proches si tu as su bien les prendre en charge.

Avatar_small

doagui

16/02/2017 à 16:54

Toujours cette opposition "bon praticien qui galère plus ou moins parce que trop honnête" VS "enfoiré de capitaliste qui mutile pour plus de pognon".

C'est pas l'un ou l'autre vous savez, y'a tout un éventail de possibilités entre les deux, fort heureusement... On peut aussi avoir un minimum de succès tout en restant respectable...

Avatar_small

Gabzou

16/02/2017 à 17:08

Gabzou écrivait:
----------------

> Il y a autant de méthodes de travail que de praticiens, et toutes ne tournent
> pas autour du revenu.
>

Relis moi, j'oppose les extrêmes, mais je rappelle qu'il existe de tout, et je ne juge personne. Personnellement je n'ai pas la sensation de galérer, et je pense qu'on peut gagner largement plus que moi tout en ayant un exercice "normal" déontologique.

J'ai juste constaté que la demande initiale portait sur le nombre de patients, et que directement on lui a demandé son CA et donné des conseils pour l'augmenter, sans se poser la question de savoir si c'était bien çà qu'elle cherchait.

Bart22_odlbpb

ʎqqoq

16/02/2017 à 17:30

Gabzou écrivait:
----------------

> J'ai juste constaté que la demande initiale portait sur le nombre de patients,
> et que directement on lui a demandé son CA et donné des conseils pour
> l'augmenter, sans se poser la question de savoir si c'était bien çà qu'elle
> cherchait.

La question serait alors: Expliquez-moi comment blinder mon agenda, mais sans gagner un kopeck de plus. Ça m’intéresse pas. Ce que je veux c'est bosser du matin au soir sans débander... ^^

Untitled-1__1__yoyjne

casa

16/02/2017 à 18:02

Gabzou , merci pour ta participation , je me demandais si ça existait encore .... Il me semblait que gagner 3000€ par mois en bossant 3 j par semaine soit 24h/s c'était honteux , visiblement pour certains oui ....

Avatar_small

alex33

16/02/2017 à 18:20

casa écrivait:
--------------
> Gabzou , merci pour ta participation , je me demandais si ça existait encore
> .... Il me semblait que gagner 3000€ par mois en bossant 3 j par semaine soit
> 24h/s c'était honteux , visiblement pour certains oui ....
A la différence d'un salarié, nous n'avons aucune assurance chômage, maladie, arrêt de travail etc... Idem pour la CARCDSF qui va se casser joyeusement la gueule. Tout le monde aura 1000 euros de retraite et ne vous plaigniez pas il y a toujours plus malheureux que vous. C'est donc pendant notre activité que nous devons capitaliser pour nos retraite. 3000 euros par mois, avec l'achat du lieu d'habitation , les études des enfants,la voiture, l'ISR ect... Ca doit pas être la grosse sérénité en fin de mois. A replacer avec la difficulté de notre métier et la longueur des études.
Et imaginez un petit pépin de santé, genre cancer, grossesse pathologique ou un burn out..? Les patientèles vaudront pinut's.
On en reparlera à ce moment la de vos 3000 euros par mois.
Quoiqu'il y aura peut être le revenu universel...

Untitled-1__1__yoyjne

casa

16/02/2017 à 18:46

Parce que les autres professions libérales ou pas n'ont pas les mêmes soucis ? Ils n'ont pas d'enfant , pas de maison , ne sont jamais malade ,sont à l'abris du chomage ,ont des retraites mirobolantes ... ramener à un temps plein cela fait bien du 4000 € par mois , c'est pas mirobolant certes mais ce n'est pas honteux non plus pour quelqu'un qui débute et est "encore" en formation je dirais parce que en sortant de la fac ... je rappelle que le salaire moyen en france est autour de 3000 € brut cf http://www.journaldunet.com/economie/magazine/1166094-salaire-moyen/

Dolan-donald-duck-weird_wqjham_bw43ju

GéPé

16/02/2017 à 19:26

Tu peux pas comparer un revenu de profession libérale avec un salaire. Pas du tout les mêmes avantages (congés payés, chômage, couverture maladie/accidents/vieillesse).
Et surtout même si cela est acceptable en collab, c'est clairement pas possible si elle veut s'installer.
Et non je fais pas de coaching, mais 6-8k/mois de CA faut se poser des questions quand même. On est la pour soigner les gens au mieux, suffit simplement de proposer des soins. Un gros composite/plombage dégueu, on propose un onlay. Des dents un peu jaunes ? blanchiment. Tout ça additionné à la fin du mois ca commence à aller mieux, et ça permet de continuer de faire des soins à perte sans râler.

Untitled-1__1__yoyjne

casa

16/02/2017 à 19:29

Au fait à propos de chiffres , j'ai lu que dans les négociations on demandait 2.5 milliards d'€ ? divisé par 44 000 dentistes cela fait dans les 56 000 € par tête de pipe ? je suis nulle en math ?

ma source :http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/01/06/20002-20170106ARTFIG00365-les-dentistes-claquent-la-porte-des-negociations.php

je ne comprends pas , on demande une hausse de 2.5 Milliards ????

Dolan-donald-duck-weird_wqjham_bw43ju

GéPé

16/02/2017 à 21:39

Et donc ? Tu préfères une augmentation de 5% des soins en échange d'un plafonnement de la prothèse ?

Vendue

Untitled-1__1__yoyjne

casa

16/02/2017 à 22:15

Acheté !!! Non mais tu ne réponds pas à la question : demande t-on une augmentation de 2,5 milliards ? c'est une véritable question ..parce qu' on trouve facilement les propositions de l'Uncam mais pas les demandes précises des syndicats ... mais je débarque donc j'ai peut-être raté des épisodes !56 000 par praticien je peux comprendre que ça coince .... bref des fois je me demande si on est pas dans la position de la CGT qui veut négocier avec son patron un doublement de son salaire !!! (je sens que je vais me faire lyncher là !! )

Dolan-donald-duck-weird_wqjham_bw43ju

GéPé

17/02/2017 à 12:22

C'est une revalorisation des soins, donc avec peu de bénéfice au final. Et ce n'est qu'une compensation de 30 années sans augmentation ou presque, rien d'anormal. Juste un alignement avec les tarifs des pays développés.
2,5 milliards sur 30 ans c'est 75 millions par an, autant dire peanuts. Si les augmentations avaient été progressives on n'en serait pas la.
Et on ne "demande" rien, on veut juste être libre d'appliquer des tarifs qui ont un sens. Que ce soit remboursé par la sécu ou pas je m'en tape personnellement.

Generique-fraisage_r2rxmm

lardonbis

17/02/2017 à 12:37

> Gabzou écrivait:
> ----------------

> exercice
> "normal" déontologique.
>

sinon en parlant de déontologie:
-une sté récente et au normes----> 20K€
-des moyen de diagnostic récent ( cone beam) ----> 50K€
-des thérapeutique économes en tissus ---->HN
-de la formation continue ----> 8K€
- etc etc

tu fais ça comment quand tu tu à une activité "normale et déontologique" qui te laisse 3K€ à la fin du mois ??

Faire un petit chiffre ça va un moment, si ça dure tu finira que tu le veuille ou non à pratiquer une dentisterie dépassée et mutilante dans des condition qui finiront par être à la limite de la légalité.

Ou alors tu trouves quelqu'un pour payer pour toi :)

la réponse à vos questions est sans doute sur www.arcad-dentaire.fr !

Selection00002_ab0gxr

lemondestvaste

17/02/2017 à 13:38

Je partage totalement l'avis ton avis lardonbis !! Et j'aimerais mettre en garde les futur collègues contre les chiffres d'affaire "mini" ...

J'ai racheté en 2012 un cab à un collègue, il faisait 120 k€ de CA, prenait son temps et avait une patientèle à son image. Il m'avait rassuré, il vivait très bien avec cela ( +- 3000 € à la fin du mois et avais fait sa vie tranquille), je n'ai écouté ni les conseils que j'ai pu lire ici, ni ceux de mon "mentor" ... 5 ans après, cabinet en faillite, praticien régulièrement déprimé, je me suis barré et je repars de zéro dans un autre région !

J'ai beaucoup lu sur l'échec et ça m'a fait du bien ... aux Etats Unis il est loué (il se dit qu'un chef d'entreprise doit avoir échouer 4 fois je crois pour être un bon chef d'entreprise ... j'vais lu cela quelque part) et c'est assez bien accepté, en France avec notre culture judeo chrétienne c'est un truc honteux ... C'est dommage ! Échouer m'a appris plein de trucs !

Mon mini CA (150 / 160) m'a empêché (ou du moins limité) d'investir, de renouveler mon matos, de faire des formations, d'être crédible vis à vis de mon banquier, de commencer à préparer ma retraite ...

Alors oui pendant 5 ans j'ai vécu correctement, mais dans le stress d'avoir le moindre matos qui lâche, la moindre reparation à faire, j'ai pas mal augmenter le nombre d'heures de présence au cabinet pour compenser le peu de rentabilité horaire, j'ai pourrie un peu la vie de famille car revenait sans cesse le fait que j'étais toujours border line coté thune ...

RépondreCiter
Score : -1
Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

17/02/2017 à 17:47

lemondestvaste écrivait:
------------------------
> J'ai racheté en 2012 un cab à un collègue, il faisait 120 k€ de CA, prenait son
> temps et avait une patientèle à son image. Il m'avait rassuré, il vivait très
> bien avec cela ( +- 3000 € à la fin du mois et avais fait sa vie tranquille), je
> n'ai écouté ni les conseils que j'ai pu lire ici, ni ceux de mon "mentor" ... 5
> ans après, cabinet en faillite, praticien régulièrement déprimé, je me suis
> barré et je repars de zéro dans un autre région !

Les raisons de cet échec ? Pas assez de patient, pas assez d'acceptation de devis, pas bonne organisation ?
Comme tu es parti, j'imagine que les raisons étaient extrinsèques.

E.maxx-brushless-_ozlovr

e.maxx

18/02/2017 à 14:45

Celreig écrivait:
-----------------

>
> J'exerce dans la campagne lyonnaise.
> Je prend une quinzaine de patients/jour. Ca se remplit 2 jours à l'avance on va
> dire, dans les periodes creuses, j'attends que le téléphone sonne et je saute
> sur les urgences!
> Beaucoup de compo, de cr unitaire métal, en ce moment peu d'amovible.
> Quand à mon titulaire, clairement il bosse plus que moi, il est débordé, et il
> essaye de me refiler des patients. Son CA, je ne sais pas.
>

lyon c'est pas une petite ville.. et en général dans les campagnes de ces grandes villes( rayon de 50km), il y a du taff... 3j/semaine pour 10000 de CA y a un probleme quand meme.

Selection00002_ab0gxr

lemondestvaste

18/02/2017 à 19:16

Hokusai écrivait:
-----------------

> Les raisons de cet échec ? Pas assez de patient, pas assez d'acceptation de
> devis, pas bonne organisation ?
> Comme tu es parti, j'imagine que les raisons étaient extrinsèques.

Un mélange des trois ...

Mais le manque de patients était net par rapport à ma nouvelle situation.