Avis sur le déconventionnement (sondage en ligne)

Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_small

elje

23/11/2016 à 14:15

je viens de lire le libéral dentaire , où l’on constate les actions positives de la FSDL, je m’en réjoui .
Par contre, dans l’article sur le déconventionnement, je me permets de porter un gros pour ne pas dire énorme bémol, on nous présente le cas de 3 confrères dont les exercices sont à 100 lieues du mien . Tous les 3 sont dans la couronne parisienne, deux sont des femmes qui exercent en exclusif , deux sont des anciens attachés hospitalo universitaires. L’article aurait été plus crédible si les praticiens avait exercé l’omnipratique en région, au hasard Tarascon sur ariège, Pontarlier, Narbonne, Sisteron ou Cholet

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

23/11/2016 à 14:18

C'est parce qu'il n' y en a pas ! -)))

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Avatar_small

elje

23/11/2016 à 14:49

chicot29 écrivait:
------------------
> C'est parce qu'il n' y en a pas ! -)))
>

CQFD
et pourquoi?
sommes nous si nuls, sans courage, ou si collabos de ne pas avoir pensé ou étudié cette option?

Devil_wxz6j6

devil s dare

23/11/2016 à 16:08

si je me deconventionne mon cabinet est vide precisent certain; et c est donc la fin! mais si tu restes conventionne :il sera plein ton cabinet mais avec les tarifs de merde et les plafonnements ton tiroir caisse sera vide aussi et tu te seras creuve pour rien!
tout est une question de choix!

Avatar_small

elje

23/11/2016 à 17:35

devil s dare écrivait:
----------------------
> si je me deconventionne mon cabinet est vide precisent certain; et c est donc la
> fin! mais si tu restes conventionne :il sera plein ton cabinet mais avec les
> tarifs de merde et les plafonnements ton tiroir caisse sera vide aussi et tu te
> seras creuve pour rien!
> tout est une question de choix!
ben non, je n’ai pas le choix. car mon cabinet plein j’aurai des marges de manoeuvres, que je qualifierai de sacrifices, virer une assistante , bosser avec la chine, pour la prothèse et le matos, travailler sur ma rentabilité horaire. Par contre mon cabinet vide certes ne me fatiguera pas ,mais je n’aurai aucune marge de manoeuvre et ne permettra pas de couvrir mes charges perso. Pour mon cabinet avec mon type de clientèle dans le contexte économique de ma région, le déconventionnement c’est la fermeture assurée. depuis que ce sondage est en ligne je sonde aussi mes patients et surtout parmi les plus aisés, si je me déconvetionne ils iront ailleurs, argument N°1 , ils payent suffisamment cher d’assurance maladie et si c’est pour ne pas être remboursé, non merci.
je comprend le raisonnement pour des prosthodontistes, des endodontistes ou des parodontistes exclusifs, pour l’omni-praticien de base en dehors de gros centres urbains c’est du suicide professionnel.

Fond-net-de-dent_1270-86_cyav5h

Dr_EG

23/11/2016 à 19:34

elje écrivait:
--------------

> ben non, je n’ai pas le choix. car mon cabinet plein j’aurai des marges de
> manoeuvres, que je qualifierai de sacrifices, virer une assistante , bosser avec
> la chine, pour la prothèse et le matos, travailler sur ma rentabilité horaire.
> Par contre mon cabinet vide certes ne me fatiguera pas ,mais je n’aurai aucune
> marge de manoeuvre et ne permettra pas de couvrir mes charges perso. Pour mon
> cabinet avec mon type de clientèle dans le contexte économique de ma région, le
> déconventionnement c’est la fermeture assurée. depuis que ce sondage est en
> ligne je sonde aussi mes patients et surtout parmi les plus aisés, si je me
> déconvetionne ils iront ailleurs, argument N°1 , ils payent suffisamment cher
> d’assurance maladie et si c’est pour ne pas être remboursé, non merci.
> je comprend le raisonnement pour des prosthodontistes, des endodontistes ou des
> parodontistes exclusifs, pour l’omni-praticien de base en dehors de gros centres
> urbains c’est du suicide professionnel.

Présenté comme cela au patient, tu ne peux qu'avoir une réaction négative de leur part.

Le déconventionnement ne peut fonctionner que s'il est collectif - mais c'est un peu lassant de le répéter sans arrêt.
Si TOUS (au moins 70%) les praticiens aux alentours sont eux-aussi déconventionnés : ils font comment tes patients ?

Bien sûr que ça fait peur à bon nombre d'entre nous (j'en fais partie) car on ne fait que résonner individuellement : avant de se déconventionner, il faut se réunir à tous les praticiens du secteur pour décider d'une stratégie commune.

Mais ça, ça devrait être le boulot de nos syndicats, non ?

--

En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Devil_wxz6j6

devil s dare

23/11/2016 à 19:42

c est certain que si tu demandes aux patients ,ils vont te dire qu ils ne veulent pas payer ; c est bien connu ,on se gave comme des cochons!mais quand ils n auront que deux choix :des soins de merde et des protheses exotiques chez ceux qui auront choisi de rester conventionnes ( tu n auras pas le choix sur la qualité tu le dis toi meme)ou des soins plus élabores qu il faudra payer !ils payent bien leur dernier modelé de portable plein tarif et ça ne les fait pas broncher!!! donc il choisiront .
ne prends pas ça pour une critique, je respecte ton choix que je peux comprendre ;j attends pour savoir ce que je fais de voir la nouvelle convention;j ai en tete une troisième solution : tout arrêter et quand je dis ça a mes patients ils sont très inquiets et disent qu ils préfèrent payer!

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

23/11/2016 à 20:14

elje écrivait:
--------------

> > déconventionnement c’est la fermeture assurée. depuis que ce sondage est en
> > ligne je sonde aussi mes patients et surtout parmi les plus aisés, si je me
> > déconvetionne ils iront ailleurs, argument N°1 , ils payent suffisamment cher
> > d’assurance maladie et si c’est pour ne pas être remboursé, non merci.

Ah oui ? Ou ca ailleurs si on se dé conventionne en masse ?
Il faut qu'ils s'habituent , déjà pour commencer il n'auront pas de retraite. -)))
--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Avatar_small

elje

24/11/2016 à 08:43

chicot29 écrivait:
------------------
> elje écrivait:
> --------------
>
>
>
> > > déconventionnement c’est la fermeture assurée. depuis que ce sondage est en
> > > ligne je sonde aussi mes patients et surtout parmi les plus aisés, si je me
> > > déconvetionne ils iront ailleurs, argument N°1 , ils payent suffisamment
> cher
> > > d’assurance maladie et si c’est pour ne pas être remboursé, non merci.
>
> Ah oui ? Ou ca ailleurs si on se dé conventionne en masse ?
> Il faut qu'ils s'habituent , déjà pour commencer il n'auront pas de retraite.
> -)))

et si et si et si toujours des si, mais retombe sur terre , croire au déconventionnent en masse c’est croire au père Noël.
je crois sincèrement que si toute la stratégie repose sur la menace d’un déconventionnent massif des dentistes, ils doivent de tordre les cotes au ministère. Mais redescendez sur terre!!!!
Si je me déconventionne, ma trésorerie me permet juste de tenir 15 jours, et après .....

Va vraiment falloir trouver d’autres arguments que des suppositions plus qu’ hypothétique.

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

24/11/2016 à 08:49

elje écrivait:
--------------
> ma trésorerie me permet juste de tenir 15 jours, et
> après .....

A ouais... Dans ce cas, la convention devrait être le cadet de tes soucis.

Avatar_small

elje

24/11/2016 à 08:51

Dr_EG écrivait:
---------------
> elje écrivait:
> --------------
>

. depuis que ce sondage est en
> > ligne je sonde aussi mes patients et surtout parmi les plus aisés, si je me
> > déconvetionne ils iront ailleurs, argument N°1 , ils payent suffisamment cher
> > d’assurance maladie et si c’est pour ne pas être remboursé, non merci.
> > je comprend le raisonnement pour des prosthodontistes, des endodontistes ou
> des
> > parodontistes exclusifs, pour l’omni-praticien de base en dehors de gros
> centres
> > urbains c’est du suicide professionnel.
>
> Présenté comme cela au patient, tu ne peux qu'avoir une réaction négative de
> leur part.
>
>

et tu le présentes comment, tu leur dis demain on rase gratis? tu les prends autant pour des imbéciles quand tu présentes tes devis? Tu crois encore que les patients ont des états d’âme ?
Si c’est le cas , je t’envie beaucoup, moi mes illusions je les ai perdues depuis 1996 et ce que je redoutais à l’époque arrive tranquillement.
Le problème de nos meneurs vient du nombrilisme et de l’égo centrisme de la profession.
On est immergé dans une société dont les codes ont changé qui évolue à 200 à l’heure.
même chez nous, d’ailleurs qui n’a pas dans son cabinet des merdes chinoises achetées sur Ebay car 4 fois moins chères que les produits des marques institutionnelles? allons allons, tout le monde veut moins payer l’indispensable pour pouvoir se payer le superflu, et la qualité n’est pas le premier critère de choix pour la majorité des consommateurs , tu vois, je ne dis même pas patients....

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

24/11/2016 à 08:51

elje écrivait:
--------------

> Si je me déconventionne, ma trésorerie me permet juste de tenir 15 jours, et
> après .....

Et après tu déposes un dossier de surendettement à la banque de France et tes dettes sont gelées. -)))
Ceci dit avec ou sans remboursements sécu tes patients auront toujours des problèmes dentaires. Leur gestion par le service d'urgences de l'hosto du coin ne va pas etre très performante. -))))
En outre le remboursement des assurés à un tarif d'autorité ridicule va très vite remonter aux oreilles du ministère.
On est 90 % de libéraux en dentisterie, sans nous ils ne peuvent rien faire.

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

24/11/2016 à 09:30

Un déconventionnement sécu entraîne obligatoirement un multiconventionnement avec les autres assureurs.
Les assureurs privés prennent donc la main, choisissent, et payent leurs propres décisions. C'est le cas aux Etats Unis, le patient ne décide de rien, et le praticien suit les obligations qui lui sont soumises.
Un médecin veut un scanner ou une IRM pour un patient. L'assureur dit oui ou non sans rien savoir, choisit un centre "conventionné" avec l'assureur pour l'acte prescrit, et paye quand il veut. C'est le royaume de la liberté imposée.
Mieux vaut une sécu qui n'impose que les tarifs. Ce multiconventionnement impose les tarifs, les choix des traitements et les choix des praticiens. On croit gagner une liberté, on gagne les contraintes.

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

24/11/2016 à 09:56

En attendant, tu peux critiquer comme tu veux un système de santé étranger, un patient (bien entendu en fonction de ses moyens) aura la possibilité de traiter son hepatite c selon les dernières avancées aux USA et en France non...
Idem pour l odontologie conservatrice.

Du moyen pour tout le monde... super !

Je suis d accord avec toi c est le payeur qui décide. Quand le payeur n a plus un kopeck je ai très peur de ses décisions.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

24/11/2016 à 10:08

ameli écrivait:
---------------
On croit
> gagner une liberté, on gagne les contraintes.

Plus le réseau est puissant et plus il y a de contraintes. Plus les réseaux sont éclatés et moins il y en a.
Tu peux me le refaire le fait que la sécu ne décide que les tarifs ? Tu fais quoi des cotisations ? Parce qu'en la matière il y a mieux et pour moins cher. -)
Si c'est tellement merveilleux pourquoi craint t'elle une concurrence au point de menacer de prison ceux qui la quittent ? Hein ?

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

24/11/2016 à 10:30

Pour avoir lu le programme de Fillon, j'en reste pantois. Clairement, il explique que la sécu doit être défendue ... en se concentrant sur les chroniques et maladies graves, et de faire glisser le premier recours (donc, le dentaire aussi, comme la médecine générale) vers l'assuranciel privé.
On entre dans le déconventionnement, sans le dire.

Les aléas en découlent : l'assuranciel privé est le monde commercial et concurrentiel, pas le monde sanitaire. Fait-on de la santé, ou de la vente ?
C'est le monde du multi-conventionnement, avec les assureurs qui décident de tout, et les praticiens qui sont aux ordres des payeurs. On va donc créer des supermarchés dentaires conventionnés avec les assureurs, et les boutiques de luxe... Bref, deux vitesses. On y est déjà, plus ou moins, mais là c'est le max. Si on veut survivre, il faudra obéir aux ordres des assureurs qui mettront leurs propres systèmes de soins de premier recours en place.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

24/11/2016 à 10:40

ameli écrivait:
---------------

> On entre dans le déconventionnement, sans le dire.

Eh oui tu croyais que ta sécu serait éternelle ? 70 ans c'est déjà un bel age. -)))
Le problème c'est qu'elle est toujours obligatoire et qu'on va continuer à la payer pleine balle pour des prestations encore plus merdiques. -))
Sinon l'expérience socialiste tu veux la pousser jusqu'ou ? Jusqu'au stade Vénézuellien ?
Il y a un zoo près de chez toi ? -)))))

http://www.leparisien.fr/international/la-crise-pousse-les-venezueliens-a-manger-les-animaux-du-zoo-18-08-2016-6050595.php

Tu noteras que c'est la crise et pas le socialisme qui pousse les Vénézuéliens à se servir au zoo. -)))

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

24/11/2016 à 10:46

ameli écrivait:
---------------
> Si on veut survivre, il faudra obéir aux ordres des assureurs qui mettront leurs
> propres systèmes de soins de premier recours en place.

Tandis que la les soins de carie à 19e en effet c est byzance...

En fait c'est pour bien prouver que je ne suis pas un commerçant que la secu m impose de travailler à perte ??
Pour sur, un commerçant ne sera pas assez con pour le faire...

Devil_wxz6j6

devil s dare

24/11/2016 à 11:04

il y a un problème dont personne ne parle et qui changerai la donne pour le déconventionnement: C EST LE TARIF D AUTORITE ; pourquoi personne n en parle? il ne me parait pas tres legal ce systeme(je peux me tromper, celui qui en sait plus peut il m expliquer).comment se fait il qu aucun syndicat ne s est jamais attaque a ce probleme depuis des annees? moi il me semble que c est la clef du systeme.
j aimerai avoir le sentiment de ceux qui craignent de perdre tous leur patients s ils se deconventionnent , sans le tarif d autorite ,auraient ils le meme avis?

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

24/11/2016 à 11:27

Hokusai écrivait:
-----------------
> En attendant, tu peux critiquer comme tu veux un système de santé étranger, un
> patient (bien entendu en fonction de ses moyens) aura la possibilité de traiter
> son hepatite c selon les dernières avancées aux USA et en France non...

Non ! Aux Etats Unis, le traitement n'est pas choisi ni par le médecin ni par le patient, mais par le payeur.
Ma fille (étudiante à Austin, au Texas), blessée, l'a vécu. Elle n'a rien choisi, ni les hostos, ni les toubibs, ni les traitements. Brûlée (grave), elle n'a pas eu droit ni aux soins infirmiers (payés par moi, alors qu'elle était assurée), ni aux frais de transport (ambulance, taxi)(marche impossible). Par contre, elle était gratuitement hyper-camée à la morphine ... et a du se forcer pour se "décamer" après 3 mois ! Avant chaque soin à l'hosto, l'hosto attendait le mail du oui ou non de l'assureur, toujours ! ... et certains soins n'ont jamais été faits car refus de payer. ça existe en France ? Dans l'énorme structure de soins (brûlés) de ma ville, je suis allé voir : l'hosto décide et fait si consentement du patient, et ne demande rien de rien à la sécu. J'ai fait rire les toubibs, ils ne me croyaient pas et pensaient que je délirais !
Mieux, au bout de 2 mois, l'assureur annonce qu'il refuse la poursuite des soins (prétendument inutiles) mais lui paye un retour vers Paris (argument : sécu française riche, et on en a marre de vous). Super ! Par écrit, contresigné par un pote avocat, j'ai annoncé un dépot de plainte et une demande de dommages et intérêts si interruption des soins. Ils ont poursuivi les soins...

Je pourrais poursuivre, car je connais ! Un pote étudiant (ingénieur informatique maintenant), blessé au genou s'est vu prescrire un scan car suspicion de rupture ligamentaire (ligament croisé ?). Il est assuré. L'assurance dit non, c'est inutile, on ne paye pas puisqu'on ne sait pas si une opération est nécessaire (!?). Si il fait ce scan, il paye tout, sans aucun remboursement(700$ !)(pour un scan ?)(il doit rouler en Porsche, ce radiologue !). L'assurance ne rembourse jamais les 5000$ premieres dépenses pour maladies. Elle commence à rembourser (très partiellement) une fois cette somme dépassée. Les premières dépenses sont à la charge du patient. Inutile de préciser que les angines et autres bobos, ne sont jamais soignés, même chez les assurés. Les conséquences sanitaires sont évidentes (stats de mobidité de l'OMS à l'appui).

Quand le payeur n a plus
> un kopeck je ai très peur de ses décisions.

Le payeur a toujours le pognon. Mais il ne veut pas le dépenser, il préfère le faire fructifier. Dans le commerce, l'objectif n'est pas de dépenser le pognon, mais de rentrer le pognon. Les Kopeck, tranquilles, s'accouplent et se reproduisent.

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

24/11/2016 à 12:36

ameli écrivait:
---------------
> Hokusai écrivait:
> -----------------
> Non ! Aux Etats Unis, le traitement n'est pas choisi ni par le médecin ni par le
> patient, mais par le payeur.

Mais le patient contractuellement choisit son assureur... Donc il choisit (en fonction de ses moyens mais il choisit).

Hok-1b_hgd3rj

Hokusai

24/11/2016 à 12:39

ameli écrivait:
---------------
... et certains soins n'ont
> jamais été faits car refus de payer. ça existe en France ?

Oui je t ai même propose le traitement de l hepatite c comme exemple.

Et en aparte, tu te rends compte que tu es obligé de taper sur le pire système de santé des pays de l ocde pour essayer de défendre maladroitement le notre ??? Ce serait pas un peu le hôpital qui se fout de la charité ??

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

24/11/2016 à 13:37

Tous les réseaux de soins ont ceci en commun qu'ils essaient de payer un minimum.

Si tu veux te faire soigner correctement tu paies. Point. Merde c'est pas difficile à comprendre !

http://www.lcp.fr/emissions/etat-de-sante/139421-les-depassements-dhonoraires-il-faut-reagir

A 15mn 29 s.

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1

Devil_wxz6j6

devil s dare

24/11/2016 à 13:54

avant de parler de deconventionnement massif il faut s attaquer au tarif d autorité; est il légal???quelqu un connait il ce probleme???

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

24/11/2016 à 13:57

je sais pas pour vous mais quand le patient a un fort reste à charge j'ai tendance à plus m'appliquer. -)))
Avec le tiers payant intégral surtout avec un assureur qui décide de mes tarifs et qui en plus controle que dalle en qualité, je n'en aurais plus rien à foutre. -)
Ce système de réseau détruit complètement la relation patient-praticien.
Le patient qui vient chez toi uniquement parce que tu es partenaire qu'elle réussite professionnelle ! On part sur de bonnes bases ! -)))

--
En cas d'échec des négociations conventionnelles, seriez-vous prêt à suivre la promotion d'un déconventionnement massif de la profession par les syndicats représentatifs ? OUI - NON
Participez, anonymement, sur https://goo.gl/forms/nAO0htnsVmxotjYm1