Intimidation ministérielle : la réponse de l'Union Dentaire

Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_small

odont

10/10/2016 à 10:30

Communiqué de presse ; l'Union Dentaire met en garde la ministre

L'Union Dentaire résiliera la convention si Marisol Touraine mettait sa menace à exécution

http://www.union-dentaire.com/intimidation/

Jacques LE VOYER
Union Dentaire

Icon_poker_h4nm2d

jeff

10/10/2016 à 16:11

"...l’Union Dentaire résiliera la convention. Elle appellera la CNSD à se joindre à elle..."

il ne manque pas un autre syndicat ? La plateforme commune, elle n'a pas été établi à 3 ?

Avatar_small

JYM

10/10/2016 à 16:22

D'après ce que j'ai pu entendre, la revalorisation des soins de 200 millions (à peu près 4000 € par cabinet...) et le blocage des honoraires de prothèse à un niveau non défini est inscrit dans le projet de loi de financement de la S.S. (PLFSS) en discussion au parlement dans les prochains jour!
Donc on discute avec l'UNCAM mais c'est juste pour la forme: Marisol elle légifère!

Canard_fkryf7

Agachon

10/10/2016 à 16:31

JYM écrivait:
-------------
> D'après ce que j'ai pu entendre, la revalorisation des soins de 200 millions (à
> peu près 4000 € par cabinet...) et le blocage des honoraires de prothèse à un
> niveau non défini est inscrit dans le projet de loi de financement de la S.S.
> (PLFSS) en discussion au parlement dans les prochains jour!

Je ne vois pas ce que cela vient faire dans le PLFSS puisque le plafonnement des prix des prothèses ne modifie d'aucune façon le budget alloué au dentaire par la S.S.

Avatar_small

JYM

10/10/2016 à 16:39

et bien ils allouent 200 patates pour les soins conservateurs (moins que pour les 400 mecs de chez Alsthom Besançon), rien pour la prothèses donc budget= budget (N-1)+200 patates, et pour diminuer le reste à charge des électeurs, ils plafonnent le prix des prothèses.
Effet d'annonce garanti (gros effort financier de fait et mise au pas de ces enflures de dentistes qui se gavent sur la prothèse). La presse est ravie, et les électeurs qui envisagent d'aller chez le dentiste,finissent par trouver Hollande charismatique, et Pépère entrevoit de ne plus déménager en 2017.
Voilà ce que ça vient faire dans le PLFSS!

Fullsizerender_mvtcbs

BasArtDentaire

10/10/2016 à 17:08

JYM écrivait:
-------------
> 200 millions (à
> peu près 4000 € par cabinet...)

Ou 3 euros par Français...

Avatar_small

JYM

10/10/2016 à 17:21

C'est tout l'art de la com !
200 millions, ça en jette plus que 3€ par Français. A l'inverse, une voiture à 3€ par jour, c'est beaucoup plus abordable qu'une voiture à 30 000, même si c'est la même...

Je suis quand même très surpris ( et déçu!) que nos représentants ne se servent pas plus de ces arguments de relativisation pour casser les effets d'annonces!

Don_quichotte_xrbqem

Don Chicot

10/10/2016 à 17:26

BasArtDentaire écrivait:
------------------------
> JYM écrivait:
> -------------
> > 200 millions (à
> > peu près 4000 € par cabinet...)
>
> Ou 3 euros par Français...

ou 2% de l'enveloppe dentaire... http://www.eugenol.com/sujets/415014-2

La proposition de MST est juste une insulte à notre intelligence.Comment peut-on parler de "négociations" en partant sur de telles bases , on est pas au souk de Marrakech.
Par contre, le manque de réactions de la profession à cet évènement majeur s'il en est (sur Nonol entre autre) me laisse dubitatif.
Elle nous a quand même envoyé un missile ballistique là, je ne m'étais pas senti aussi insulté depuis les "cochons de dentistes" de Kouchner.

69_xtb5lc

barbabapat

10/10/2016 à 17:48

"........

1- Le calendrier
Les négociations vont s’articuler en 5 phases :
- La première séance, axée sur le bilan, a abordée les grandes orientations des uns ou des autres.
- 3 séances d’échanges de vues et de débats sur les grands thèmes
o 1ère séance (29 septembre) : Régulation, démographie, installation, conventionnement
o 2ème séance : Accès aux soins, financements, diminution du reste à charge et rééquilibrage activité dentaire

3eme séance : Qualité des pratiques, retraite, vie conventionnelle, responsabilisation des patients, renforcement des mesures de prévention.

- Puis 4 semaines pour des dialogues bilatéraux entre l’UNCAM et chaque syndicat, des séances de travail, au cours desquelles, N Revel ira chercher au ministère les financements en fonction des orientations des séances précédentes.
- Au-delà, nous aurons des séances de travail (avec parfois 2 groupes simultanés) pour affiner les orientations et les engagements à contractualiser.
- Pour finir, 2 à 3 jours « non stop » pour écrire l’avenant.

2- Intervention de Nicolas REVEL, Directeur Général

« Nous sommes tous en phase pour un accord historique » a tout d’abord annoncé N. REVEL. 10

- Les attentes de cette négociation sont de trois ordres :

o Attentes des patients = le reste à charge qui doit diminuer.
o Attentes des praticiens = soigner autrement.
o Attentes des financeurs = mettre fin à la dérive des coûts sans contrepartie.

- Il y a des moyens pour accompagner la revalorisation des soins dentaires, mais tout cela doit être calé sur plusieurs années.

- S’il y a un accord, il y aura une contrepartie en terme d’accès aux soins c’est-à-dire, maitrise ou encadrement (?) des tarifs libres.

- Il faudra rediscuter du panier de soins CMU (= revalorisation), et des tarifs ACS.

- Le sujet de la régulation des installations sur le territoire sera également abordé.

3- Intervention de l’UNOCAM (Union Nationale des Organismes Complémentaires d’Assurance Maladie) :

o Elle est consciente d’un problème : le déséquilibre soins/prothèse, mais ne veut pas se prononcer pour le moment sur un rééquilibrage.
o Elle veut des garanties sur la qualité des soins
o L’UNOCAM souhaite que ça prenne le temps nécessaire !

4- Intervention de la CNSD :

Elle n’est pas d’accord avec la situation présentée par la CNAMTS sur l’état bucco-dentaire des français, car il n’y a pas eu d’état des lieux depuis au moins 10 ans !

- Intervention de la FSDL :

La seule phrase prononcée par le président fut : « Le diagnostic est bon, mais il reste à voir pour le traitement ».
6- Intervention de l’Union Dentaire / Philippe Denoyelle :

On est tous d’accord, depuis longtemps, avec tous les gouvernements successifs, et il est donc parfait que l’UNOCAM ait le même discours.
Le rapport de la Cour des Comptes peut-il avoir une incidence sur nos discussions ? Au niveau des ministères de tutelles, la discussion ici aura-t-elle plus d’importance que ce rapport ?
Réponse de N. Revel : « je ne représente pas le ministère de la santé, donc difficile de répondre… Il y a des choses exagérément sévères, mais aussi des choses de constat… ! »

1- Le débriefing de la 1ère réunion de « négos »
Depuis des années on demande une revalorisation conséquente des soins. Il va y avoir des contreparties (il faudra voir à quelle hauteur sont les plafonnements).
Un accord peut être trouvé, avec un aboutissement fin décembre 2016, voire début janvier 2017. Le plafonnement voulu par l’Assurance Maladie Complémentaire (AMC) peut avoir un effet d’affichage… Mais pour qu’elle soit gagnante, il faudrait que le plafonnement soit très bas (CCM à 350 € par ex) : ce qui ne serait pas acceptable pour nous.
Il nous faut un ONDAM (Objectif National des Dépenses d’Assurance Maladie) ciblé pour savoir de combien on dispose !
Point positif : N. REVEL n’a pas parlé d'option conventionnelle : cela impliquerait en effet une difficulté de gestion et une dentisterie à deux vitesses.

........"

Pour l'instant avec l'espoir que les négociations ne sont pas de la poudre aux yeux, il y a une demande de discrétion qui à été faite.

X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

10/10/2016 à 18:38

il faut absolument revoir les bases de calcul de l'ASM

et il est peut être possible aussi de revoir la date de départ de nos invalidité

enfin je veux dire 90 jours faut pas déconner !!!

une bête statistique pour voir le niveau de déclarations d'arrêts de travail des dentistes doit mettre ces chiffres à jours assez facilement

69_xtb5lc

barbabapat

10/10/2016 à 18:50

cyber_quenottes écrivait:
-------------------------
> il faut absolument revoir les bases de calcul de l'ASM
>
> et il est peut être possible aussi de revoir la date de départ de nos invalidité
>
> enfin je veux dire 90 jours faut pas déconner !!!
>
> une bête statistique pour voir le niveau de déclarations d'arrêts de travail des
> dentistes doit mettre ces chiffres à jours assez facilement

Pour l'ASM, c'est considéré régulièrement par les politiques comme une niche fiscale. J'ai bien peur qu'il faille plutôt se concentrer sur les fait d'avoir des tarifs qui permettent de payer ses charges sociale et autres sur l'ensemble des actes que sur la volonté des politiques à tenir leurs engagements sur le long terme.

Pour ce qui est des délais de carences, il suffit de voir la connerie négociée par les médecins sur les congés maternité pour comprendre combien ils ne lâcheront rien et contre des contreparties énormes aux final en les limitant à un strict secteur 1.

Boneym_nf4qsi

Patatrasse

11/10/2016 à 12:01

barbabapat écrivait:
--------------------

>
> Pour l'instant avec l'espoir que les négociations ne sont pas de la poudre aux
> yeux, il y a une demande de discrétion qui à été faite.

Je crois cher ami, que ce texte n'a pas à être diffusé sur les réseaux sociaux.
C'est surement un texte interne au bureau de l'UD/UJCD et effectivement je te demanderai un peu de discrétion si tu ne veux pas que les négociations échouent.
Je viens de faire part de mon étonnement aux 2 présidents des autres syndicats afin que cela ne se reproduise plus.....sinon le socle commun ne va pas tarder à exploser en plein vol.
On ne peut pas demander d'un côté notre discrétion et publier des comptes rendus détaillés avec des commentaires du style "la seule phrase du président de la FSDL fut...."

http://www.fsdl.fr/

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

11/10/2016 à 12:41

barbabapat écrivait:
--------------------

> 3- Intervention de l’UNOCAM (Union Nationale des Organismes Complémentaires
> d’Assurance Maladie) :
>
> o Elle est consciente d’un problème : le déséquilibre soins/prothèse, mais ne
> veut pas se prononcer pour le moment sur un rééquilibrage.

Tu m'étonnes la prothèse est leur fond de commerce pour vendre des contrats foireux. De plus ca torpillerait leur réseaux de prothèse. Fini de dire si vous etes assurés chez nous vous profiterez de tarifs négociés chez nos partenaires.

> o Elle veut des garanties sur la qualité des soins

Ca ne les gene pas depuis des années de rembourser 30 % sur des soins de merde à un tarif de merde. la qualité ils n'en ont rien à foutre.

> o L’UNOCAM souhaite que ça prenne le temps nécessaire !

Forcément ils s'en foutent plein les fouilles en attendant.

69_xtb5lc

barbabapat

11/10/2016 à 12:45

Pour ce qui est de la petite phrase que tu cites, le problème n'est moins de la publier que de l’écrire au départ.

Après, oui c'est un compte rendus interne. Oui on peut regretter certaines formulations pas très "Union" mais une grande partie de ce compte rendus permet quand meme de parler des conditions de négociations comme le programme des différentes sessions de négociations.

Quant aux avis de l'Uncam et de l'Unocam, cela permet de voir les questions de posture face aux débats tels qu'ils apparaissent dans la presse.

Enfin, la réussite des négociations dépendra avant tout d'une volonté politique d'avoir un accord juste pour toutes les parties avec la question de la présidentielle qui peut rabattre toutes les cartes comme le montre l'article sur bruno lemaire.

La convention ne rentrant même pas en fonction, tout serait remis sur le tapis une nouvelle fois.

http://www.eugenol.com/sujets/415165-soins-dentaires-augmentation-des-remboursements

69_xtb5lc

barbabapat

11/10/2016 à 13:28

Enfin, la forme d'un débat permet souvent de définir le résultat.

J'adore 28 minutes sur arte car ça en devient tellement un exemple. 3 invités normalement censés représenter différents points de vue sur un sujet et des journalistes censés être neutre et recueillir ces différents points de vues pour permettre au spectateur de se faire leur avis.

Or les journalistes ne sont pas neutres et favorisent leurs poulains et les invités sont pré calibrés en fonction du résultat recherché par les journalistes. Souvent du un contre deux ou du trois contre zéro sur certains sujets.

Donc oui, la façon d'organiser un débat n'est pas neutre.

Enfin, à certains points, il est intéressant de faire parler un adversaire pour qu'il dévoile son jeux pour plus tard le contrer et de ne pas en dire trop.

Boneym_nf4qsi

Patatrasse

11/10/2016 à 13:39

barbabapat écrivait:
--------------------
> Pour ce qui est de la petite phrase que tu cites, le problème n'est moins de la
> publier que de l’écrire au départ.
>
> Après, oui c'est un compte rendus interne. Oui on peut regretter certaines
> formulations pas très "Union" mais une grande partie de ce compte rendus permet
> quand meme de parler des conditions de négociations comme le programme des
> différentes sessions de négociations.
>

C'est toujours intéressant de connaître les intentions de chacun mais ce que tu as diffusé avait vocation à rester en interne et le Président de l'UD n'était pas ravi que cela finisse sur Eugénol.
Pour que le socle commun ait une véritable efficacité, il faut respecter les consignes à savoir que tout ce qui est dit en négo ne doit pas sortir sur les réseaux sociaux afin de ne pas griller nos "cartouches".
Si chacun bossait pour sa propre paroisse, cela ne me dérangerait aucunement puisque je serai le premier à commenter comme je l'avais fait il y a 4 ans.
Mais là, la configuration a changé et nous nous sommes mis d'accord pour aborder ces négos ensemble et être le plus efficace possible.
Si cela ne marche pas, on pourra toujours se tirer dessus après :D

69_xtb5lc

barbabapat

11/10/2016 à 14:01

Pour ce qui est des cartouches sachant que les négociations sont enregistrées par la sécu et que si comme pour les commissions paritaires, elles sont retranscrites, il est alors très simple pour la personne organisant la retranscription de faire le tris entres les différentes positions sur un sujet et de dégager alors des points d'attaques plus tard au cours des négociations.

L'organisation des négociation influera toujours sur le résultat.

X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

11/10/2016 à 14:07

perso, sachant qu'il y avait eu un compte rendu de UD sur les débats, je l'ai demandé par mail à un des cadres

il ne m'a pas répondu

j'ai donc supposé que çà devait vraiment rester confidentiel ( même si je ne divulgue pas tout ce que je peux recevoir comme confidence )

je rejoins donc patatrasse, ca a pas du plaire

Avatar_small

vintagescope

11/10/2016 à 14:16

CCM à 350 euros ...

Dans 2 ans plus un prothèsiste en France ...

Les chintocs vont se frotter les mains ...

69_xtb5lc

barbabapat

11/10/2016 à 14:37

cyber_quenottes écrivait:
-------------------------
>
>
> je rejoins donc patatrasse, ca a pas du plaire

Que ca ne plaise pas, ok, mais si c'est pour demander à un moment aux confrères que l'on à écarté de se mobiliser pour faire pression car on se retrouve dans une mauvaise position dans les négociations.

Après, il ne faut pas râler sur la mauvaise implication des confrères et leur méconnaissance du sujet.

X-ray-03_ngdbtr

cyber_quenottes

11/10/2016 à 14:51

c'est pas en divulguant çà entre 150 messages sur eugénol, que çà mobilisera un seul confrère en france

la seule mobilisation possible c'est une communication de chacun des 3 syndicats envers TOUS leurs adhérents + un postage vers les non syndiqués

un truc de MASSE

tu peux mettre ce que tu veux sur eugénol, çà ne produira pas le mouvement d'une oreille

un haussement de sourcil ... peut être

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

11/10/2016 à 15:15

odont écrivait:
---------------

> Communiqué de presse ; l'Union Dentaire met en garde la ministre
> L'Union Dentaire résiliera la convention si Marisol Touraine mettait sa menace à
> exécution
>
> http://www.union-dentaire.com/intimidation/
> Jacques LE VOYER

A l’inverse, la ministre de la Santé a clairement annoncé la couleur en déclarant « Je veux plafonner le tarif des prothèses et revaloriser les soins conservateurs ». Pour Marisol TOURAINE, la revalorisation des soins conservateurs n’est que la conséquence d’une volonté, à la fois politique et financière, de réduire le coût global des prothèses.
« L’intervention de la ministre de la Santé tend à fragiliser l’Uncam et à réduire sa capacité de négociation »,

Cette remarque de l'Union Dentaire est une interprétation simpliste de la situation. D'accord, le syndicalisme a tendance à exagérer toujours afin d'obtenir un minimum, mais le bouchon va parfois trop loin.

Il n'y a pas besoin de sortir de l'ENA ou de Sciences-po pour comprendre que la sécu a pour objectif de faciliter la prise en charge des maladies graves et les accidents : les hostos, les chroniques lourds, les handicaps, mais pas les rhumes, les grippes ou les caries. Le dentaire ne représente pour la sécu qu'un "à coté" dont la conséquence en santé publique est aléatoire ou incertaine. La priorité dentaire n'existe pas, les DC sont virés, les soins sont mal payés, et la prothèse ne compte pas : la sécu ne s'occupe plus du dentaire.
En conclusion, c'est l'UNOCAM qui a pris le dentaire en charge.
Il faut en avoir conscience, et j'ai l'impression que nos syndicats se ferment les yeux.

C'est pourquoi, à mon sens, il faut s'occuper des prises en charge globales des patients, et inclure le dentaire à la gériatrie, aux maladies chroniques, aux difficultés sociales, etc, et se faire payer pour avoir des fonctions multidisciplinaires. Quand on soigne les dents d'un diabétique, on travaille en coordination avec des spécialistes... et la sécu économise des prises en charge en hosto, et donc peut rémunérer. Si on élargit nos compétences au monde médical ou médico-social, on est gagnant, et le patient est mieux pris en charge car sa maladie chronique est aggravée par l'absence du problème dentaire.

C'est l'UNOCAM qui pilote le dentaire, et pas l'UNCAM.
Touraine, par évidence, et pour calmer, veut donner un peu par l'UNCAM pour les soins dentaires. Ce n'est pas pour faire plaisir aux dentistes ou aux patients, mais pour calmer les mutuelles et assurances de l'UNOCAM très coléreuse, qui en a marre de tout faire et tout payer un max sans que la sécu ne bouge ! On calme du coté soins... ce qui permet à l'UNOCAM de finir le boulot en limitant les prothèses.
Touraine n'a guère le choix, mais cette dépense est minime. Elle s'en fout de la tarification prothétique, basse ou haute, car la sécu n'est pas concernée. Mais elle cause, elle fait de la politique et se veut rassurante pour les électeurs... et pour l'UNOCAM. Car une chose est sure : l'UNOCAM qui paye ces suppléments, veut limiter ces suppléments. Donc, faut rassurer, faire semblant, même si on en pense qu'on ne peut pas intervenir.

Touraine est une menteuse, mais le mensonge n'est pas grave. En politique, le mensonge est obligatoire.
Par contre, soit l'Union Dentaire se trompe lourdement, soit le Président est un grand naïf.
Touraine ne veut pas valoriser les soins dentaires, car les soins dentaires comme les maladies légères ne sont plus le domaine de la sécu. C'est la santé publique, dans son sens le plus sévère, qui est le domaine de la sécu.
Touraine n'a pas une volonté financière ou politique de réduire le cout des prothèses : elle s'en fout ! Cette volonté n'est pas politique, c'est la volonté des boites privées qui pilotent les "complémentaires". Quand on est dans le commerce, on veut payer le minimum pour des prestations haut de gamme.
Touraine ne fragilise pas l'UNCAM ! L'UNCAM s'en fout, elle est dans l'apparence du dentaire. Elle n'est plus dans le monde dentaire. Dans le monde dentaire, la seule chose qui l'intéresse, c'est les conséquences onéreuses et hospitalières sur les chroniques. Quant à la négociation pour ces 200 patates, c'est l'UNOCAM qui soufflera les arguments à l'UNCAM.

RépondreCiter
Score : -2
Avatar_small

zolimome

11/10/2016 à 15:18

ameli écrivait:
---------------

et c'est lassant.

69_xtb5lc

barbabapat

11/10/2016 à 15:36

Ca, c'est une organisation des négociations et une présentations très rapide et subjective des points de vues des différentes parties en présence.

Ca représente bcp mieux le travail des syndicats lors des ces négociations que les communiqués martiaux qui ne font même pas peur à nos opposants dans ces négociations.

Quant à un mailling généralisé à tous les dentistes, tu sais très bien que c'est en grande partie impossible par le fait que l'ordre garde pour lui globalement les adresses des confrères et que sa coute une fortune surtout si les syndicats sont discrédités pour que la lettre finisse en classement vertical direct.

Logo_positdental_rond_p2b2sz

posit

11/10/2016 à 15:57

synthétiser en 4 syllabes, c'est de l'art!