cela fait désordre

Forum associé : Eugénologie

Avatar_small

Arsénieux

26/08/2021 à 18:13

De la vient L'expression "vivre à la colle"

Capture_d_e%cc%81cran_2018-05-16_a%cc%80_21.30.54_vxatyz

Daryl

26/08/2021 à 20:06


Retour d'un voyage dans l'année 2035 :

Ce matin, mon fils de 8 ans m’a fait une crise et a menacé d’appeler le 119 car je refuse qu’il aille à l’école en jupe et avec du vernis aux ongles.
Ma fille Julie de 15 ans, qui se sent « non binaire », m’a traité de « boomer » car j’ai refusé de l’appeler « iel » en parlant d’elle et parce que je refuse de changer son prénom à l’état civil. Elle veut s’appeler « Jul » pour ne pas qu’on puisse supposer de son genre. Et aussi parce que Jul est son chanteur à succès préféré.
Je pars au boulot à vélo car depuis la loi Hidalgo de 2026, la voiture (même électrique) est interdite dans toutes les grandes agglomérations de France. Je parcours donc 35 km tous les jours à vélo. Avec la chaleur de ce mois de juillet, j’arrive au boulot trempé et décoiffé. Mais ce n’est pas grave, c’est le cas de tout le monde, ici : personne ne se regarde et personne ne se juge car c’est maintenant passible d’une amende et, éventuellement, d’une peine de prison selon la gravité de la remarque.
Mon patron me fait savoir qu’il m’a mis un blâme car j’ai osé écrire un mail sans écriture inclusive hier et qu’une cliente s’en était plainte. La prochaine fois, c’est la porte, il faut que je fasse attention à ce que j’écris et à comment je l’écris. Et aussi à ce que je dis…
Ma nouvelle collègue, qui partage mon bureau, n’est pas là aujourd’hui car c’est sa semaine de « congé menstruel ». C’est un congé mis en place depuis 2023 afin de « permettre aux personnes possédant un vagin » (sans distinction de genre, pour éviter d’éventuelles stigmatisations) de rester à la maison pour le motif de règles douloureuses, une semaine par mois.
Par son absence, je peux donc exceptionnellement fermer la porte de mon bureau. En effet, après le mouvement #MeToo, la France a imposé l’interdiction de « portes closes » lorsque des employés de genres différents travaillent ensemble. Certaines entreprises créent même des « espaces safe », c’est-à-dire des bureaux sans aucun homme hétérosexuel pour éviter tout risque d’agression sexuelle.
À midi, pour la pause déjeuner, je n’apporte plus de viande dans mes plats car j’en avais marre de me faire régulièrement traiter de « carniste », « spéciste » ou carrément d’arriéré par mes autres collègues, pour la majorité, devenus végans.
Par ailleurs, lorsque je fais les courses au supermarché et que j’ose m’acheter un rare morceau de poulet à 45 euros le kilo, je me fais systématiquement dévisager par les autres clients emplis de dégoût.
Le soir, tout en grignotant mon bol d’insectes accompagnés de pousses de soja (bien plus éco-responsable que mon bifteck d’antan), je peux enfin me distraire devant un film Netflix.
C’est l’histoire de Napoléon, joué ici par Omar Sy, et Joséphine, sa femme, jouée par une actrice mexicaine dont le nom m’échappe. La parité dans ce film est parfaitement respectée et on apprend, par ailleurs, que Napoléon était bisexuel, afro-américain et musulman. Le film a obtenu 12 Oscars, battant ainsi le précédent record de 11 statuettes remportées par Titanic, un film désuet qui racontait l’histoire grotesque d’un couple blanc hétérosexuel privilégié qui voyageait dans un paquebot de luxe au début du XXe siècle.
Le film terminé, je décide de me glisser dans mon lit pour continuer ma lecture du moment : La Gloire de parent n° 1.
Pour les plus anciens comme moi, ce livre s’appelait autrefois La Gloire de mon père et faisait partie de la série « Souvenirs d’enfance », de Marcel Pagnol.
Je vais, d’ailleurs, bientôt attaquer Le Château de parent n° 2, qui est la suite du premier. J’ai hâte"
Texte : Al Poisson / Damien Dam Chaltin

Avatar_small

mla3

26/08/2021 à 21:01

scotchant ce fait divers ! (burnax)

Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

26/08/2021 à 22:09

Daryl écrivait:
-----
>
> Retour d'un voyage dans l'année 2035 :
>

Ça pourrait être drôle si c'était vraiment de la fiction, mais...

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/enquete-racisme-sexisme-les-relecteurs-woke-debarquent-en-france_2156492.html

Avatar_small

DELAF

27/08/2021 à 08:50

Résistance !!!

Avatar_small

mla3

27/08/2021 à 13:04

...

Lavage_h3uc6v
Avatar_small

burnax

14/09/2021 à 19:02

https://www.premiere.fr/Cinema/Le-code-vert-de-Matrix-vient-d-un-livre-de-cuisine-japonaise

Le mythe binaire complotiste , le message caché volent en éclat ....

Silver_surfer_site_zzzeup

Algi

15/09/2021 à 19:59
Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

16/09/2021 à 11:55
Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

18/09/2021 à 19:15

Mince, PP tu as reçu le même ?

Ils sont sans limite... :-))

DIRECTION GÉNÉRALE

DE LA GENDARMERIE NATIONALE (DGGN)

----------------

SOUS-DIRECTION

DE LA POLICE JUDICIAIRE (SDPJ)

_Dossier N°:OP/ATTN-09/21_

À VOTRE ATTENTION

Les enquêteurs spécialisés en technologies numériques dénommés enquêteurs NTECH de la Sous-direction de la police judiciaire (SDPJ) portent à votre connaissance qu’après une opération informatique de la Cyber-infiltration en matière de pédopornographie, pédophilie, cyber-pornographie, exhibitionniste, trafic sexuel depuis 2009).

Il en ressort que vous faites l'objet d’une enquête judiciaire en cours de traitement notamment pour les actes sus-indiqués

Au regard de la loi n° 2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l'enfance, de la loi n° 2016-297 du 14 mars 2016 relative à la protection de l'enfant.

Vous vous êtes rendu coupable de propositions, de partage, de diffusion, d’échanges de supports à caractères pornographiques, d'atteinte sexuelle sans violence sur mineur, en ayant recours à Internet (Site de rencontre, échange email, Réseaux sociaux) avec des mineurs. Des photos dénudées que vous envoyez aux mineurs et vice-versa ont été interceptées par notre cyber Gendarme et constituent les preuves de vos infractions.

Veuillez dès réception dudit courriel contacter incessamment Monsieur Colonel FABRICE BOUILLIE, Chef du Service Central de Renseignement Criminel afin de régler au plus vite cette situation relevant d’une éventuelle ignorance de votre part.

RESPONSABLE EN CHARGE BRIGADE DE LA GENDARMERIE NATIONALE

Monsieur. FABRICE BOUILLIE

Chef du Service Central de Renseignement Criminel

Email: [email protected]

Passé le délai de 24 heures, nous entamerons une procédure formelle à savoir un mandat d'arrêt. Vos coordonnées ainsi que votre portrait photo seront transmis à tous les organismes de protection de l'enfant ainsi qu'aux Médias de masse pour une large diffusion de vos actes.

Cordialement,

Chef de brigade

M. Bernard THIBAUD

Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

18/09/2021 à 19:20
Images_uqnzgv

bill écrivait:
----
> Mince, PP tu as reçu le même ?

Voui,
qui m'a dénoncé ?

Avatar_small

badaboum

18/09/2021 à 23:16

👏🏻👏🏻👏🏻Daryl écrivait:
-----
>
> Retour d'un voyage dans l'année 2035 :
>
> Ce matin, mon fils de 8 ans m’a fait une crise et a menacé d’appeler le 119 car
> je refuse qu’il aille à l’école en jupe et avec du vernis aux ongles.
> Ma fille Julie de 15 ans, qui se sent « non binaire », m’a traité de « boomer »
> car j’ai refusé de l’appeler « iel » en parlant d’elle et parce que je refuse de
> changer son prénom à l’état civil. Elle veut s’appeler « Jul » pour ne pas qu’on
> puisse supposer de son genre. Et aussi parce que Jul est son chanteur à succès
> préféré.
> Je pars au boulot à vélo car depuis la loi Hidalgo de 2026, la voiture (même
> électrique) est interdite dans toutes les grandes agglomérations de France. Je
> parcours donc 35 km tous les jours à vélo. Avec la chaleur de ce mois de
> juillet, j’arrive au boulot trempé et décoiffé. Mais ce n’est pas grave, c’est
> le cas de tout le monde, ici : personne ne se regarde et personne ne se juge car
> c’est maintenant passible d’une amende et, éventuellement, d’une peine de prison
> selon la gravité de la remarque.
> Mon patron me fait savoir qu’il m’a mis un blâme car j’ai osé écrire un mail
> sans écriture inclusive hier et qu’une cliente s’en était plainte. La prochaine
> fois, c’est la porte, il faut que je fasse attention à ce que j’écris et à
> comment je l’écris. Et aussi à ce que je dis…
> Ma nouvelle collègue, qui partage mon bureau, n’est pas là aujourd’hui car c’est
> sa semaine de « congé menstruel ». C’est un congé mis en place depuis 2023 afin
> de « permettre aux personnes possédant un vagin » (sans distinction de genre,
> pour éviter d’éventuelles stigmatisations) de rester à la maison pour le motif
> de règles douloureuses, une semaine par mois.
> Par son absence, je peux donc exceptionnellement fermer la porte de mon bureau.
> En effet, après le mouvement #MeToo, la France a imposé l’interdiction de «
> portes closes » lorsque des employés de genres différents travaillent ensemble.
> Certaines entreprises créent même des « espaces safe », c’est-à-dire des bureaux
> sans aucun homme hétérosexuel pour éviter tout risque d’agression sexuelle.
> À midi, pour la pause déjeuner, je n’apporte plus de viande dans mes plats car
> j’en avais marre de me faire régulièrement traiter de « carniste », « spéciste »
> ou carrément d’arriéré par mes autres collègues, pour la majorité, devenus
> végans.
> Par ailleurs, lorsque je fais les courses au supermarché et que j’ose m’acheter
> un rare morceau de poulet à 45 euros le kilo, je me fais systématiquement
> dévisager par les autres clients emplis de dégoût.
> Le soir, tout en grignotant mon bol d’insectes accompagnés de pousses de soja
> (bien plus éco-responsable que mon bifteck d’antan), je peux enfin me distraire
> devant un film Netflix.
> C’est l’histoire de Napoléon, joué ici par Omar Sy, et Joséphine, sa femme,
> jouée par une actrice mexicaine dont le nom m’échappe. La parité dans ce film
> est parfaitement respectée et on apprend, par ailleurs, que Napoléon était
> bisexuel, afro-américain et musulman. Le film a obtenu 12 Oscars, battant ainsi
> le précédent record de 11 statuettes remportées par Titanic, un film désuet qui
> racontait l’histoire grotesque d’un couple blanc hétérosexuel privilégié qui
> voyageait dans un paquebot de luxe au début du XXe siècle.
> Le film terminé, je décide de me glisser dans mon lit pour continuer ma lecture
> du moment : La Gloire de parent n° 1.
> Pour les plus anciens comme moi, ce livre s’appelait autrefois La Gloire de mon
> père et faisait partie de la série « Souvenirs d’enfance », de Marcel Pagnol.
> Je vais, d’ailleurs, bientôt attaquer Le Château de parent n° 2, qui est la
> suite du premier. J’ai hâte"
> Texte : Al Poisson / Damien Dam Chaltin

Avatar_small

Gabzou

18/09/2021 à 23:26

Joli le mail :
" Des photos dénudées que vous envoyez aux mineurs et vice-versa ont été interceptées par notre cyber Gendarme et constituent les preuves de vos infractions."
" situation relevant d’une éventuelle ignorance de votre part."

Désolé m'sieur l'agent, on envoie des photos de ma b*** sur internet à l'insu de mon plein gré!

Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

19/09/2021 à 00:03

ℙ𝕖𝕣𝕧𝕖𝕣𝕤 ℙé𝕡è𝕣𝕖 écrivait:
--------------
> Voui,
> qui m'a dénoncé ?

Tu as aussi celui disant que ton pc a été piraté et que tu as été filmé en train de t'astiquer devant un site porno, que ça va te couter 1000€ sinon tu te retrouves sur internet ?
Ouf, je n'ai pas de webcam... :-))

Silver_surfer_site_zzzeup

Algi

19/09/2021 à 00:42

Moi aussi il m'arrive de mastiquer devant mon ordi...

C.est répréhensible?

--

On a toujours le choix mais entre quoi et quoi?
Vas-y boulégue et l'avenir te le dira!

Avatar_small

Gabzou

19/09/2021 à 01:48

bill écrivait:
----
> ℙ핖핣핧핖핣핤 ℙé핡è핣핖 écrivait:
> --------------
> > Voui,
> > qui m'a dénoncé ?
>
> Tu as aussi celui disant que ton pc a été piraté et que tu as été filmé en train
> de t'astiquer devant un site porno, que ça va te couter 1000€ sinon tu te
> retrouves sur internet ?
> Ouf, je n'ai pas de webcam... :-))
>
>

Ah je l'ai eu celui là. Il était plutôt bien fait, il affichait vraiment ma propre adresse mail comme expéditeur!
Assez marrant, je me souviens d'un truc du genre "Je sais sur quoi tu t'astiques, c'est pas joli joli".

Images_uqnzgv
Avatar_small

mla3

21/09/2021 à 19:32

une urgence vitale ?

69_xtb5lc

barbabapat

21/09/2021 à 20:32

ℙ𝕖𝕣𝕧𝕖𝕣𝕤 ℙé𝕡è𝕣𝕖 écrivait:
--------------
> Lui n'a pas d'ordi, du coup s'astique au stade.
>
> Sont cons ces ch'tis.
>
> https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Un-supporter-lillois-poursuivi-pour-exhibition-sexuelle-apres-les-incidents-de-lens-lille/1286972

"........

Ce dernier va donc être poursuivi en justice pour le délit d'exhibition sexuelle qui, dès lors qu'elle est « imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible aux regards du public », est passible d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende.

.........."

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/un-homme-interpelle-apres-le-viol-d-une-femme-de-84-ans-a-la-rochelle-1631871492

"........
En 2016, la Cour d'assises des mineurs l'a condamné à six ans de prison ainsi qu'à un suivi socio-judiciaire pendant six ans pour "des faits de viols, agression sexuelle et violation de domicile", précise le parquet. Des infractions commises alors trois ans plus tôt.

Libéré en janvier 2019 après avoir purgé sa peine, il était depuis suivi, "mais se montrait réticent à une prise en charge par des professionnels ou structures spécialisées."
..............."

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

21/09/2021 à 20:44

Et lui, il risque quoi?

Barthez_f2chjy
Images_uqnzgv
69_xtb5lc

barbabapat

22/09/2021 à 07:14

https://www.complex.com/life/parents-ordered-to-pay-over-45-thousand-dollars-for-destroying-sons-adult-collection

"...........
A Michigan couple has been ordered to pay more than $45,000 after destroying their son’s extensive porn collection.

According to MLlive.com, 43-year-old David Werking sued his parents—Beth and Paul Werking—in 2019 after they admitted to throwing out his “trove of pornography and an array of sex toys.” The plaintiff reportedly moved in with his parents following his divorce in 2016, and moved out about 10 months later.

Shortly after leaving his parents’ home, David sent for his belongings; however, when the delivery arrived, he noticed that some of his items were missing—specifically two boxes of sex toys and a dozen boxes of pornographic material. The lawsuit states David reached out to his dad about the missing property, and was told that the items were long gone.

................."