Y a pas de justice!

Forum associé : Eugénologie

Avatar_small

PAL

06/07/2016 à 14:29

En baguenaudant ce midi dans le quartier, j’ai dicavé une de ces bombes ! U-ne-gre-luche, mes aïeux ! Avec un regard de braise à vous carboniser un croque-monsieur à distance ! J’étais à ses basques, alors j’ai humé à plein pif son sillage parfumé à la goyave, et mes mirettes exorbitées ont pu empiffrer ma boîte à fantasmes : de haut en bas, une longue crinière ondoyante, puis une échine galbée en caisson de Stradivarius. Oh tcheu croupe suggestive qu’elle me chaloupait devant le blaire ! Aïe aïe aïe ! En matant ça, je vous garantis qu’on a tendance à penser à autre chose qu’au dogme de l’infaillibilité pontificale !
Deux heures après, j’étais encore dans la lune - façon de causer, hein ! - à rêvasser sur cette nymphe aux proportions affolantes, lorsqu’on carillonne à la lourde du cabinoche. J’appuie sur le bouton, un filet de bave aux commissures, m’imaginant déjà la belle inconnue venant prendre rencard pour un petit polissage tout partout.
Ouap, par St Thol ! Que nenni !
Le mammifère bipède qui encombre tout le chambranle n’a aucune chance de faire sur moi un quelconque effet pine-up. On dirait le sergent Garcia en roupane à fleurs ! C’est d’ailleurs de cet abominable accoutrement que nous déduisons qu’il s’agit-là d’un spécimen femelle, car aucun autre élément ne l’indique. Son tiffouilleur lui a menuisé une tignasse grisâtre façon casque, et son oculiste des lorgnons cul-de-bouteille qui lui lentillent d’énormes yeux de bœuf. Cette tronche de mérou-loche repose sur une silhouette de barrique de deux cent litres. Comme elle a les panards écartés de quatre vingt centimètres à cause de ses cuissots de mammouth, elle n’avance qu’en oscillant comme un culbuto, et à bout de souffle. C’est bien le genre à clamser avant l’heure d’une embellie pulmonaire !

Bon, moi, à la vue de ce mochops, je m’arrache vite fait, laissant à l’assistante le soin de lui demander quel mauvais zef l’amène.
Quelques minutes après, je suis mis au parfum. Dame nature devait vraiment être de mauvais poil le jour de sa conception : en plus d’être moche à faire avorter une truie du Vietnam et de gnouquer la vidange, Bertha n’a rien sous le cresson ! La mémère s’est gouré d’adresse, en sautant une ligne sur le bottin après avoir pris rencard bigophonique chez un confrangin. Avouez que j’ai pas le bol !

Je suis fait comme un rat : l’autre chicotiste est à pétaouchenoque, la grosse prétend trop morfler pour attendre, j’ai dix minutes devant moi. Ffff, bon, ben faites entrer !

Vu l’allure sportive de la nouvelle, je soigne l’interrogatoire.
« Madame, avez-vous des problèmes de santé ? »
« Oh oui ! »
« Eh ben…. lesquels ? »
« J’ fais du diabète… »
Elle le fait ! C’est malin !
« …et pi d’ la tension. Et pi j’avais des boutons sur la joue, là, et le pharmacien y m’avait dit que c’était du sporiasis… »
« Du sporiasis ? »
« Oui, du sporiasis, mais comme ça passait pas avec la pommade, j’ai montré à mon chirurgien, et bé c’était pas du sporiasis ! C’était un carminome ! »
« Un carminome !? Dites-donc, vous lui devez une fière bretelle, à vot’ chirurgien ! »
« Oh oui ! »
« Et votre problème aux dents, quoi qu’est-ce ? »
« J’en ai cassé une en croquant dans un quignon, j’ai attendu, pi maintenant j’ai très mal. »
« Bon allez-y, on va zieu… on va regarder. »
C’est vite dit ! La barbaque du pachyderme déborde tellement du fauteuil que je peux même pas lui approcher la déchiqueteuse, si tant est que j’en aurais eu envie. Debout, à distance, derrière ma visière en pepsiglas et les bras tendus à fond, j’entre-aperçois le désastre : tout est dégueu, et 48 est pétée sous la viande.
« Oh là-là, c’est pas reluisant, tout ça ! Y a au moins dix chailles à balancer au haricot ! »
« Pourtant j’ me les lave trois fois par jour. Et j’ fais des bains d’ douche ! »
Peut-être, mais là, faudrait passer au canard vécé !
Quoi qu’il en soit, ouf, le cas n’est pas de ma compétence.
« Ecoutez M’dame, les choses étant ce qu’elles sont, je vais vous adresser à un stomatologue. »
« D’accord ! C’est mieux que j’ vais en clinique, passque si mettons que je f’rais une hémar…rogie – enfiinn…queee je dis, hein - eh ben… j’ les aurais sous la main. »
« Tout à fait, absolument ! »
« Mais, dites, y aurait pas un produit pour me gorgar… me gargor… riser ? Exoltril ou ché pas quoi ? »
« Si si, l’assistante va vous donner ça. Au revoir, M’dame. »

J’ouvre grand toutes les fenêtres, et je maugrée.

Parce que quand même, j’aimerais bien qu’on m’explique pourquoi la grosse Bertha débarque chez Pal, et le super canon de ce midi chez un autre ! Merde, à la fin !!

Devil_wxz6j6

devil s dare

06/07/2016 à 15:14

bravo pour le récit;un peu de rigolade dans le bordel ambiant ça ne fait pas de mal!

Silver_surfer_site_zzzeup

Algi

12/07/2016 à 13:33

Méfi les mecs car le super canon à ta merci allongé sur le fauteuil c'est sac à embrouille assuré si jamais elle voit qu'elle te laisse pas de marbre.... surtout si ta régulière est du genre possessivo-jalouse ou si tu es simplement sensible à ces signaux subliminaux.

Enfin bref y'en a encore pour quelques petits mois et on verra bientot plus toutes ces formes éhontément exposées pour cause de canicule.

Faut bien se rendre compte que tailler une 15 tout en matant de longues jambes c'est prendre un risque inconsidéré de dérapage fatal....

En même temps y'en a qui abusent genre celle d'hier qui non contente de porter une petite robe légére exposant ses forts jolies jambes mais en plus laissant largement entrapercevoir la courbe de ses seins (elle ne portait rien dessous en tout cas en haut, ça c'est sûr. Pour le reste je n'ai qu'imaginé le pire).

La même, taquine sans doute ou alors ingénue, quand elle vient s'installer sur le fauteuil en skaï elle me regarde avec comme des étincelles dans les yeux et me dit qu'elle est toute moite de partout à cause de la chaleur.....

Ô putain que viens-je de dire.... dans ingénue y'a "nue" et quand je dis "tailler une 15 tout en matant ses jambes" ben je pense à tout autre chose.... comme dirait Humphrey (le fils de M.et Mme Binsussé).

Pffooouuuuuu vivement l'hiver que je puisse fantasmer sur les bas nylon et les cuissardes cachées sous les lourdes jupes longues;0))
--
L’extrémisme est le culte sans la culture ;
le fondamentalisme est la croyance sans la connaissance ;
l’intégrisme est la religiosité sans la spiritualité.

On a toujours le choix mais entre quoi et quoi?
Vas-y boulégue et l'avenir te le dira!

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

12/07/2016 à 13:58

Algi,demain le guru annonce un petit coup de baston, ça va te rafraîchir ,tu m as l'air un peu chaud :-):-):-):-)

Silver_surfer_site_zzzeup

Algi

12/07/2016 à 14:05

Ouais demain peut être un peu de houle...

Ça me rappelle les bouquins de sas où de longue il parle des vagues de houle du bassin de Jessica....

Je sors.

--
L’extrémisme est le culte sans la culture ;
le fondamentalisme est la croyance sans la connaissance ;
l’intégrisme est la religiosité sans la spiritualité.

On a toujours le choix mais entre quoi et quoi?
Vas-y boulégue et l'avenir te le dira!