Lã Cour des comptes..nous met le compte !!!!

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

26/04/2016 à 13:19

--------------------
> BasArtDentaire écrivait:
> ------------------------
>
>
> >
> >
> > On constate que l'info se dissémine toujours de la même façon un journaleux
> sort
> > un pseudo projet de rapport en sortant des morceaux de texte et en faisant son
> > interprétation (pardon celle de la manchette du journal). Puis les autres
> médias
> > affiliés reprennent l'info en la réécrivant plus ou moins sans référer aux
> > document d'origine.
> >
> > des nuls en puissances
> > Et admirons les liens putassiers pour avoir des clics et plus de pub vendue

Non l'AFP sort un gloubiboulga d'information et le journaleux francais subventionné reprend, fautes d'orthographe incluses. -)))
http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/06/25/2128903_lecon-de-francais-n-40-je-m-en-fout-la-faute-de-l-afp-reprise-par-le-point.html

Toriko_2_lzp5cb

Giantcoco

26/04/2016 à 13:26

marrant cette connerie de la cour des comptes

tout a l'heure dans la salle d'attente 2 patients discutent du faible remboursement. Je me joins a eux et leur rappelle la date anniversaire du remboursement de la prothèse.

et eux de conclure " c'est vraiment des salauds, ils nous prennent vraiment pour des cons, et en plus c'est vous(moi) qu'ils accusent de faire payer alors que vous, vous bossez"

encore quelques un comme ça et la révolution est en marche, les gens voient bien qui s'en fout plein les poches sans rien foutre et en étant en plus un poids mort pour les autres.

69_xtb5lc

barbabapat

26/04/2016 à 13:37

Ils sont aussi capable de rajouter des conneries.

http://www.huffingtonpost.fr/2016/04/26/tarifs-soins-dentaires-dentistes-depassements-cour-des-comptes_n_9776082.html

SANTÉ - La Cour des comptes juge dans un projet de rapport relayé mardi 26 avril par Le Figaro que le secteur des soins bucco-dentaires est victime d'une gestion "accablante" qui met en exergue "la faillite des politiques publiques face aux professionnels".

Le document, un "relevé d'observations provisoire" qui devra être commenté par les organismes qui y sont cités avant sa publication en septembre, dénonce plus globalement une situation qui mène un cinquième de la population française à ne pas consulter de dentiste.

Même si plusieurs hausses de tarifs ont été accordés aux professionnels du secteur par l'Assurance-maladie ces dernières années, les dépassements d'honoraires se sont en effet envolés, rapporte le quotidien. Ils représenteraient maintenant plus de la moitié des revenus des dentistes.

Ne laisser la Sécu rembourser que les soins de base ?

La Sécu elle-même reconnait que les soins de base, dits "conservateurs", sont rémunérés trop faiblement mais la Cour des comptes tient aussi les dentistes pour responsables: "les engagements pris par la profession n'ont jamais été à la hauteur des efforts consentis par l'Assurance-maladie".

Quelles solutions dans le "jeu de dupes", d'après la Cour des comptes, que sont les multiples conventions qui se signent depuis des années? Faire en sorte que la Sécu rembourse mieux les soins de base qui sont liés à l'entretien et à la prévention et laisser les mutuelles prendre en charge, seules, les soins plus lourds comme les prothèses dentaires.

D'après la Cour, cela permettrait de tirer plus facilement le prix de ces soins vers le bas, à condition que davantage de transparence soit instaurée sur le prix d'achat des prothèses par les chirurgiens-dentistes et un plafonnement des tarifs demandés aux patients.

Mosquitogif_zt3c7k

mosquito

26/04/2016 à 14:42

barbabapat écrivait:
--------------------

> http://www.20minutes.fr/economie/549723-20090522-economie-les-journalistes-meritent-le-smic

superbe lien, je me demande si il se souvient l'avoir écrit.

69_xtb5lc

barbabapat

26/04/2016 à 15:24

http://www.egora.fr/node/210177/talk#comment-129834

Dans un rapport provisoire, révélé par Le Figaro, les magistrats de la Cour des comptes estiment que la Sécu devrait laisser le remboursement des prothèses dentaires aux mutuelles, et se concentrer sur le remboursement des soins conservateurs. Elle déplore que les conventions avec les chirurgiens-dentistes, ne soient qu'un "marché de dupes", car les engagements de modération des dépassements d'honoraires n'ont jamais été tenus.

Dans un projet de rapport sur "les soins bucco-dentaires", la Cour des comptes dresse un constat qu'elle qualifie elle-même d'"accablant". Le secteur est un exemple de "faillite des politiques publiques face aux professionnels", attaque-t-elle dans ce "relevé d'observations provisoire", envoyé aux organismes qu'elle a auditionnés pour qu'ils fassent part de leurs remarques.

Ce "désengagement" des pouvoirs publics, le "manque de transparence du secteur", ainsi que "l'indigence des contrôles de la profession" expliquent l'état de santé bucco-dentaire "médiocre" de la population française, selon les magistrats financiers. À cause de la progression des dépassements d'honoraires ces dernières années, un cinquième des patients renoncent à consulter leur dentiste. La Cour appelle donc à "réformer profondément l'organisation des soins bucco-dentaires".

La réponse du ministère doit parvenir à la Cour d'ici octobre prochain, alors que les discussions pour une nouvelle convention réunira les représentants de chirurgiens-dentistes et l'assurance maladie. Mais les magistrats de la rue Cambon doutent de l'utilité de cette nouvelle convention, les précédentes s'étant révélées un "jeu de dupes. Les engagements pris par la profession n'ont jamais été à la hauteur des efforts consentis par l'assurance maladie. Ils n'ont d'ailleurs jamais été respectés", relève les rapporteurs. A savoir que l'envolée des dépassements d'honoraires, malgré trois volants de hausse des honoraires pour un montant total de 160 millions d'euros par an depuis 2006, n'a pas été contenue. Ces dépassements représentent aujourd'hui, plus de la moitié des honoraires, l'assurance maladie se contentant de rembourser 33 % des 10,6 milliards d'euros des dépenses bucco-dentaires, et les mutuelles 39 %. Le reste demeure à la charge des patients.

La Cour estime que l'assurance maladie – qui reconnaît le faible niveau de rémunération des soins conservateurs – devrait concentrer ses efforts sur ce secteur, laissant le remboursement des prothèses aux organismes de protection complémentaire. Pas certain que les mutuelles acceptent ce lourd transfert de charges, remarque Le Figaro. Néanmoins, la Cour préconise de les laisser peser plus lourdement sur les prix. Elle suggère d'imposer aux dentistes de communiquer le prix d'achat des prothèses et dispositifs couteux, et de plafonner le remboursement des soins prothétiques dans le cadre de contrats responsables, pour faire baisser les tarifs. Les magistrats de la rue Cambon voudraient un plus large développement des réseaux de soins, du type Santéclair et Carte blanche.

Avatar_small

tity

26/04/2016 à 15:51

Bof , de toutes façons , tout le monde se tape bien des rapports de la Cour des Comptes . Non ??

Ces rapports font le buzz pendant 2 - 3 jours et puis sont aussi vite oubliés

RépondreCiter
Score : -1
Avatar_small

Zombring 57

26/04/2016 à 15:54

barbabapat écrivait:
--------------------
> http://www.egora.fr/node/210177/talk#comment-129834
>
Les magistrats de la rue Cambon
> voudraient un plus large développement des réseaux de soins, du type Santéclair et Carte blanche.

Voilàààààààààààààà la vraie raison de ce "rapport", dentiste bashing et promotion des réseaux de prothèse low cost. Rien de neuf, juste avant la prochaine convention. Si santétruc et cartenase sont cités dans le rapport, on a les rédacteurs du rapport.

Que gagnent les magistrats qui sortent ça?
future promotion?
grosse enveloppe en cash?
l'assurance de ne jamais être soigné dans le réseau santétruc?

repris ici à la fin de l'article en bien démago:
http://www.mutualite.fr/actualites/dentistes-le-rapport-a-charge-de-la-cour-des-comptes/

Vais enlever l'affichette des soins NPC pour la remplacer par autre chose...

69_xtb5lc

barbabapat

26/04/2016 à 16:03

tity écrivait:
--------------
> Bof , de toutes façons , tout le monde se tape bien des rapports de la Cour des
> Comptes . Non ??
>
> Ces rapports font le buzz pendant 2 - 3 jours et puis sont aussi vite oubliés

Non les conneries écrites dedans restent et servent d'argument plus tard.

Après si les conjonctions astronomiques existent du fait de la gravité universelle; les conjonctions médiatiques posent des question quand ce rapport sort la veille du jugement de la Nièvre.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

26/04/2016 à 16:43

Zombring 57 écrivait:
---------------------

> repris ici à la fin de l'article en bien démago:
> http://www.mutualite.fr/actualites/dentistes-le-rapport-a-charge-de-la-cour-des-comptes/
>
> Vais enlever l'affichette des soins NPC pour la remplacer par autre chose...

"Autre préconisation : développer les réseaux de soins. Ces derniers proposent des tarifs de 10% à 15% moins cher. Mais ils font l'objet d'attaques régulières de la part de l'Ordre des chirurgiens-dentistes et des syndicats professionnels. Ces attaques persistent, malgré les avis favorables de l'Autorité de la concurrence sur ces réseaux."

10 % moins cher ? Soit quoi 50- 60 euros à peine la cotisation mensuelle d'une complémentaire santé qui remboursera la moitié d'une ceram. -)
Un réseau de soins c'est uniquement fait pour fidéliser l'assuré à sa complémentaire santé dont il est fort difficile de déterminer si son rapport cotisations/prestations est X% inférieur aux autres. -)
Messieurs les assureurs, chantres de la transparence pour les autres, établissez des contrats à prestations identiques que l'on puisse vous comparer.

Avatar_small

Tofann

26/04/2016 à 17:04
69_xtb5lc

barbabapat

26/04/2016 à 17:25

Tofann écrivait:
----------------
> https://www.ccomptes.fr/Nos-activites/Cour-des-comptes/Nos-valeurs

On reparle ces temps ci de l’indépendance du SMSR et du SMCB vis à vis de greenpeace et du CEA et d'un nuage qui n'est pas passé sur la France il y a 30 ans.

Les réseaux de soins existent depuis plus de 20 ans et n'ont en rien améliorés la situation des français durant cette période.

Les tarifs de soins ne suivent pas l'inflation malgré l’évolution des méthodes et des couts de structures et on nous reproche de ne pas répercuter à la baisse des réévaluations qui sont inférieures à l'inflation.

Enfin, les conneries existaient déjà sur le précédent rapport et ont après été réutilisés par les politiques à diverses reprises comme argument de preuve alors que ces éléments étaient faux.

Don_quichotte_xrbqem

Don Chicot

26/04/2016 à 17:47

extrait: "les engagements pris par la profession n'ont jamais été à la hauteur des efforts consentis par l'assurance maladie. Ils n'ont par ailleurs pas été respectés. Malgré 3 hausses de tarifs accordées depuis 2006 qui lui ont coûté 160 millions d'euros par an ...."
PUTAIN! 160 millions par an!!
ça fait quand même ...2,5 euros par français et par an!
ça en dit long sur le niveau des "hausses de tarifs"
Heureusement (pour eux) que les français sont nuls en maths (malgré les milliards dépensés pour l'éducation nationale...)
T'as raison encore une fois Chicot29: CE PAYS EST FOUTU!

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

26/04/2016 à 18:07

Tralalala.....

Le Figaro

Montant de l'aide : 18 263 664
Aide par exemplaire : 0,1771

http://droit-finances.commentcamarche.net/faq/33224-presse-subventionnee-les-20-journaux-les-plus-aides-par-l-etat#le-figaro

Et en échange on écrit quelques articles orientés et on a le droit à la primeur du rapport de la cour des comptes, hein ? -)
Putain 18 millions d'euros et on paie quand meme meme si on ne lit pas ce torchon ! -)

Avatar_small

zolimome

26/04/2016 à 18:33

sont ce les "journalistes" ou la cour des comptes qu'il faut incriminer ?

https://www.ccomptes.fr/Actualites/A-la-une/Soins-bucco-dentaires-la-Cour-deplore-la-revelation-d-observations-provisoires

visiblement la seconde recule alors que les autres se seraient trop avancés....

la balle est dans le camps des futurs auditionnés que seront nos représentants, espérons les à la hauteur, car peu d'aussi belles occasion de faire tomber les masques leur seront offertes !

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

26/04/2016 à 18:46

Ils sont combien au figaro ?

"Effectifs : environ 300 journalistes"

http://panorama.alliance-journalistes.net/bdf/fr/media/media-2.html

Donc 18 263 664 euros d'aides divisé par 300 ca nous fait 60 878,88 euros de subvention étatique par journaliste.
Ils ne pourraient pas se contenter de percevoir cette somme et rester peinard chez eux sans écrire des conneries pour nous faire chier ? ? -)

Mosquitogif_zt3c7k

mosquito

26/04/2016 à 18:50

Tofann écrivait:
----------------
> https://www.ccomptes.fr/Nos-activites/Cour-des-comptes/Nos-valeurs
------------
La contradiction

Le caractère contradictoire de la procédure est un principe général posé en matière juridictionnelle par la Convention européenne des droits de l’homme. La loi en fait une règle applicable à toutes les procédures de la Cour. Les contrôlés ont le droit d’exprimer leurs points de vue sur les observations de la Cour. Des délais sont prévus dans la procédure de contrôle pour prendre en compte ces points de vue et les réponses des contrôlés sont toujours publiées avec les rapports.

qui a fait la contradiction dans le cas présent?

69_xtb5lc

barbabapat

26/04/2016 à 19:23

mosquito écrivait:
------------------
>.
>
>
> qui a fait la contradiction dans le cas présent?

http://www.cnsd.fr/services-a-outils/espace-presse/communiques/1611-cour-des-comptes-application-tronquee-du-principe-contradictoire

"Au mois de juillet 2015, la CNSD était longuement auditionnée par la Cour des Comptes en vue d'établir un diagnostic et proposer des pistes à l'amélioration de l'accès aux soins bucco-dentaires.

Aujourd'hui, il apparait que seuls quelques organismes ont reçu un rapport provisoire dans le cadre de la procédure contradictoire, avant publication du rapport définitif au mois de septembre 2016.

La CNSD quant à elle, n'a rien reçu, et la Cour des Comptes lui refuse tout droit de relecture, alors que des fuites dans la presse annoncent un rapport mettant en cause les chirurgiens-dentistes et l'Assurance maladie obligatoire accusée de n'avoir pas su réguler les tarifs dentaires par la voie conventionnelle.

.........."

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

26/04/2016 à 20:26

Zombring 57 écrivait:
---------------------

" Les magistrats de la rue Cambon voudraient un plus large développement des réseaux de soins, du type Santéclair et Carte blanche.
Voilàààààààààààààà la vraie raison de ce "rapport", dentiste bashing et promotion des réseaux de prothèse low cost. Rien de neuf, juste avant la prochaine convention. "

++++++et encore +1
juste avant la prochaine convention....et juste avant les prochaines élection , ça sent le sponsor :-)))))

Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

26/04/2016 à 20:49

Entendu à midi sur France Info le président de l'Ordre qui commentait le rapport.

Probablement très sympa et bien intentionné mais on leur refile quand même 16 M d'€ par an, au bas mot.

Qu'ils embauchent un vrai communiquant, professionnel, lorsqu'ils doivent parler sur un média national, à une heure de grande écoute, parce que là, franchement...

Avatar_small

Gégé12

26/04/2016 à 21:54

RTL ce midi ... M6 ce soir ...

Même un chirurgien nous a descendu ce midi ...

Qu'est qu'on a fait !!! ce n'est pas possible !!!

On est traité comme des voleurs qui avons triplé nos bénéf ...

Et personne n'est là pour nous défendre ???

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

26/04/2016 à 22:50

Gégé12 écrivait:
----------------
> RTL ce midi ... M6 ce soir ...
>
> Même un chirurgien nous a descendu ce midi ...

Il est content des tarifs sécu en chir ce con ?

69_xtb5lc

barbabapat

27/04/2016 à 01:04

mosquito écrivait:
------------------
> barbabapat écrivait:
> --------------------
>
> >
> http://www.20minutes.fr/economie/549723-20090522-economie-les-journalistes-meritent-le-smic
>
> superbe lien, je me demande si il se souvient l'avoir écrit.

http://www.arretsurimages.net/breves/2016-04-26/Medias-vous-faites-de-la-merde-Topolsky-The-Verge-id19835

""""""""

Votre problème c'est que vous faites de la merde". Dans un billet publié sur la plateforme de blogs Medium, le journaliste américain Joshua Topolsky - fondateur du site d'actualité technologique et des médias The Verge - revient sur la crise que traverse l'industrie médiatique face au défi du numérique. Dans son viseur, le modèle économique de nombreux médias qui repose, selon lui, sur l'innovation de "format" (applications vidéos, contenus Snapchat, Instant Articles, newsletter...) plutôt que sur le contenu.

nouveau media

Topolosky est un acteur important du web journalisme aux Etats-Unis. Son site The Verge, edité par Vox Media - société qualifiée par le New York Times "d'entreprise de technologie qui produit des médias, en opposition aux entreprises médias qui utilisent la technologie" - avait notamment décidé en 2014 de passer en version 100% web arguant que "les applis c'est super, mais The Verge est un site web, et nous voulons que nos lecteurs aient la meilleure expérience avec nos contenus, là où ils sont conçus pour être vus. Et c'est sur le web".

Pour lui le passage à "l'ère digitale" a destabilisé un marché jusque là "ordonné", où "l'éventail de ce que nous lisions, regardions et écoutions" était contrôlé par des grands groupes. L'auteur ajoute que les industriels de la presse ont cédé le contrôle de la distribution de l'information à des acteurs "qui se fichent ou ne comprennent rien aux médias" (Facebook, Google, Twitter). Ces-derniers ont imposé l'idée que la solution à cette crise était de "produire le plus possible" et non pas "le meilleur possible".

"Bordel, ils iront même jusqu'à payer pour en avoir"

"L'industrie des médias pense désormais largement que son seul modèle économique fonctionnel consiste à toucher le plus de personnes possible et de leur vendre le plus de publicité possible" ajoute-t-il avant de s'adresser directement à ces médias : "Votre problème c'est que vous faites de la merde. Beaucoup de merde. Et tout le monde se fiche de vous ou de votre merde. [...] Ils ne veulent pas de votre merde bon marché. Ils veulent de la bonne merde. Et ils iront la chercher autre part. Bordel, ils iront même jusqu'à payer pour en avoir". Et de conclure en conseillant aux médias de produire un contenu de qualité pour un lectorat restreint : "Si vous voulez faire quelque chose de vraiment bien, vous ne pouvez le faire pour tout le monde. Vous devez le faire pour quelqu'un. Un certains nombre de personnes, mais pas tout le monde".

"""""""""""""

http://www.arretsurimages.net/breves/2016-04-26/Rachat-de-Libe-par-SFR-non-changement-Joffrin-id19834

Avatar_small

xyzt

27/04/2016 à 01:35

Bizarre Bizarre je n'ai pas vu de réaction sur le site de la FSDL!!!!

--
Peter

69_xtb5lc

barbabapat

27/04/2016 à 10:56

xyzt écrivait:
--------------
> Bizarre Bizarre je n'ai pas vu de réaction sur le site de la FSDL!!!!
>
> --
> Peter

http://www.ladepeche.fr/article/2016/04/27/2333502-dentistes-le-rapport-qui-arrache.html

La seule reprise du journaliste se limite à

"........

Le contrôle de la profession

Le pré-rapport pointe « l'indigence des contrôles de la profession », laissant entendre que bon nombre de chirurgiens-dentistes passent au travers des contrôles de la Sécurité sociale. Les dentistes, de leur côté, dénoncent «l'analyse d'activité» exercée par la sécurité sociale : «recommandés, convocations de vos patients, justifications de vos actes, des kilomètres de pages à remplir, toute votre activité passée à la moulinette, des nuits entières à vous demander ce que vous avez bien pu faire de mal. Tous ceux qui l'ont vécu vous le diront : l'analyse d'activité est une procédure lourde et traumatisante pour un confrère honnête,» explique le FSDL.

..........."

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

27/04/2016 à 11:16

"Dépassements d'honoraires

Les dépassements d'honoraires seraient selon la Cour, une des raisons qui décourageraient les patients d'aller chez le dentiste. En novembre 2015, le magazine «Que Choisir» pointait ainsi les dépassements fréquents appliqués par certains dentistes, notamment pour des détartrages à 28,92 € selon le tarif «Sécu», et facturés quelques dizaines d'euros de plus comme «surfaçage radiculaire». Une pratique «limite», et en tout cas, le praticien est tenu d'en avertir le patient. Certains départements sont plus touchés que d'autres par ces dérives. L'Île-de-France est la région la plus concernée. Ainsi à Paris, près d'un professionnel sur deux facture un dépassement de 27 € en moyenne. "

il faudrait commencer par distinguer un patient d'un client :
pour celui qui prend un rdv pour un bon nettoyage auto- médiqué avant la photo de mariage , il est normal que la collectivité ne finance pas cet embellissement .
l'acte ne doit pas etre remboursé du tout afin que l'on ne nous accuse plus de prendre un dépassement mais juste un tarif de coiffeur !