Burn out, vous avez dit Burn Out ?

Avatar_small

bartolomite

19/04/2016 à 16:24

Burn Out, vous avez dit Burn Out ?

Le burn out est devenu depuis quelques années un sujet d’étude et de publication particulièrement prisé allant des meilleures revues scientifiques aux magazines féminins au point qu’il devient légitime de s’interroger sur l’ampleur du phénomène et sa médiatisation.
Décrit au départ chez des soignants, puis des personnels de la sécurité et de la justice, des enseignants, des travailleurs sociaux il ne semble plus épargner personne.
La littérature scientifique lui associe plus de 130 manifestations physiques et psychiques sans aucun consensus clair puisqu’on ne dénombre pas moins de 50 définitions différentes.
Le questionnaire de Maslach est actuellement l’outil de plus fréquemment utilisé en recherche et autodiagnostic. Vous pouvez directement vous évaluer grâce à ce lien :
http://www.masef.com/scores/burnoutsyndromeechellembi.htm

Vous êtes concerné ?
Vous voulez comprendre et surtout trouver des solutions simples et efficaces ?
Cette conférence est faite pour vous !

12 mai 2016
19 heures à 21 heures
Résidence Villemanzy
21 montée St Sébastien
69001 Lyon

Dr Thiery HUEBER
Chirurgien Dentiste, DEA de neurosciences
Chargé de cours en Psychologie Médicale à la faculté dentaire de Lyon

Avec l’aimable participation du
Dr Didier VIEILLY
Pharmacien
Président d’ADOP (association de soutien psychologique aux pharmaciens)

Inscription obligatoire auprès d’Alissia ou d’Emilie au 04 72 36 87 69
PAF : une boisson non alcoolisée ou du salé ou du sucré

Avatar_small

bartolomite

19/04/2016 à 16:25

Tous les personnels de soin sont invités à cette conférence GRATUITE comme toutes mes conférences.
IL y aura notamment des assistantes et des prothésistes.

Le témoignage des assistantes est pour moi particulièrement important car elles s'expriment peu alors qu'elles ont beaucoup de chose à dire sur le sujet

Avatar_small

Maya13000

19/04/2016 à 22:30

Ah c'est bien si on nous laisse nous exprimer !

Avatar_small

bartolomite

20/04/2016 à 11:49

Bonjour

J'ai été intéressé par vos différents post, notamment celui intitulé questionnements entente praticien/assistante .

Vous posez de vraies questions même si les réponses apportées par certaines de vos collègues sont fleuries ;-)

Oui une bonne entente est indispensable.
Mes assistantes seront d'ailleurs présentes à la conf car elles sont associées à ma réflexion.

Les tensions dans un cabinet reflètent souvent un burn out caché mais il est parfois difficile d'aborder le sujet. Pour preuve, le nombvre de praticiens qui acceptent de témoigner de leurs difficultés alors que les stat et le nombre de suicides chez les confrères et les étudiants (Nice et Paris l'année dernière) confortent l'idée d'un profond malaise.

Pour autant les assistantes ne doivent pas servir de punching ball....

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

20/04/2016 à 12:49

Je note que la tension monte quand je fais des soins à des tarifs opposables de merde, phénomène exacerbé en pédo.

Comment surmontes tu ce problème avec tes assistantes ? -)

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

20/04/2016 à 12:54

Je précise soins opposables hors endo ( j'adore l'endo) . Comme dans ce cas ou j'étais parfaitement détendu. -)

Capture_d_e_cran_2016-04-20_10.52.19_inqoif
Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

20/04/2016 à 14:00

Faire ca en 30 mn sans assistante au fauteuil alors qu'on a prévu une heure ca détend. -)

Assistante sollicitée uniquement au stade de l'empreinte.

Il ne me viendrait jamais à l'idée de sur dimensionner un rendez vous pour un soin opposable à un tarif de merde.

Capture_d_e_cran_2016-04-20_11.56.43_k1z1ae
Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

20/04/2016 à 15:05

Je viens de terminer par 2 composites sur un patient handicapé. Niveau de stress maximal et rémunération minimale pour cause de foutage de gueule conventionnel.
Il y a bien un ou deux autres soins à faire mais je botte en touche pour me préserver.
Meme pas pris de photos c'est dire. -)

Avatar_small

bartolomite

21/04/2016 à 10:54

Hum hum

Je travaille avec 2 assistantes au fauteuil temps plein la plupart du temps pour les gestes difficiles, notamment pour les enfants handicapés ou en échec de soin.
Comme j'utilise le meopa et l'hypnose c'est souvent chaud.

Oui les soins chez les enfants sont parfois mal "payés" par la SS.
C'est le cas pour d'autres catégories de patients.

J'ai fait un choix d'alterner des soins "rentables" avec des soins qui le sont moins.
J'ai aussi fait le choix d'une rentabilité moyenne au profit d'un exercice cool et d'un personnel qualifié et en nombre suffisant.

Les soins sans assistante sont très difficiles et stressants. La rentabilité est très discutable car on passe plus de temps, on s'énerve et on travaille souvent moins bien.

Une assistante fait gagner de l'argent presque toujours mais surtout du confort.
C'est le meilleur allié avec le prothésiste ;-)

Je m'énerve parfois aussi avec tout cela ! Quand cela m'arrive j'essaie d'en discuter avec mes assistantes et comprendre. Le plus souvent la raison est EXTERNE au soin. Une fois cela compris on vit les choses autrement. Le groupe d'analyse de la pratique permet ce recul.

Dans tous les cas il faut un bouc émissaire à notre colère et à nos frustrations... La SS; le patient, l'assistante, les proches

Mais au fond d'où vient vraiment cette colère reste l'enjeu le plus important.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

21/04/2016 à 11:33

bartolomite écrivait:
---------------------

> frustrations... La SS; le patient, l'assistante, les proches
>
> Mais au fond d'où vient vraiment cette colère reste l'enjeu le plus important.

Moi je sais d'ou vient cette colère. L'indigence des soins opposables. Elle est d'autant plus difficile à maitriser qu'on fait son boulot consciencieusement. je pense qu'il faudrait s'injecter une bonne dose de je m'en foutisme pour mieux supporter cette situation.

Ceci dit ta configuration est idéale pour limiter le stress, 2 assistantes et 2 fauteuils aussi je suppose. Mais ca c'est dans un pays normal.

Moi aussi j'alterne comme toi soins opposables et prothèse. Je fais ca dans la meme séance c'est plus productif : Endo- taille empreinte provisoire. -)

Avatar_small

bartolomite

21/04/2016 à 12:01

> Moi je sais d'ou vient cette colère. L'indigence des soins opposables. Elle est
> d'autant plus difficile à maitriser qu'on fait son boulot consciencieusement. je
> pense qu'il faudrait s'injecter une bonne dose de je m'en foutisme pour mieux
> supporter cette situation.

Le burn Out touche bien évidemment des personnes consciencieuse et motivée, très impliquées dans leur travail ;-)
Des alsaciens comme moi mdr
Une certaine dose de détachement est parfois utile...
>
> Ceci dit ta configuration est idéale pour limiter le stress, 2 assistantes et 2
> fauteuils aussi je suppose. Mais ca c'est dans un pays normal.

Surtout pas 2 fauteuils !
Un seul fauteuil et un vrai temps de pause entre chaque patient
Le temps de répondre par exemple.
Quand je commence à sentir la tension monter je ralentis et je respire.
Un petit exercice de respiration fait du bien.
IL faut casser la montée du stress le plus tôt possible.

>
> Moi aussi j'alterne comme toi soins opposables et prothèse. Je fais ca dans la
> meme séance c'est plus productif : Endo- taille empreinte provisoire. -)

Excellent !
>

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

21/04/2016 à 12:09

bartolomite écrivait:
---------------------

> Surtout pas 2 fauteuils !
> Un seul fauteuil et un vrai temps de pause entre chaque patient
> Le temps de répondre par exemple.
> Quand je commence à sentir la tension monter je ralentis et je respire.
> Un petit exercice de respiration fait du bien.
> IL faut casser la montée du stress le plus tôt possible.
>

2 fauteuils c'est pas pour usiner 2 fois plus. Ca sert a en avoir toujours un de pret. Pour gérer une urgence par exemple ( ouvrir une chambre ca prend 2 minutes mais l'anesthésie peut mettre 10 mn à prendre en cas de pulpite aigue) , surtout quand tu travailles en rendez vous longs ou il est plus difficile de les caser.
Mon deuxième fauteuil contribue à faire baisser mon stress.
Je préfère 2 fauteuils et une assistante à 1 fauteuil et 2 assistantes, en plus ca coute nettement moins cher et ca fait un mariage en moins, des indemnités en moins à gérer aux prudhommes en cas de divorce. -)

Avatar_small

bartolomite

21/04/2016 à 13:26

> 2 fauteuils c'est pas pour usiner 2 fois plus. Ca sert a en avoir toujours un de
> pret. Pour gérer une urgence par exemple ( ouvrir une chambre ca prend 2 minutes
> mais l'anesthésie peut mettre 10 mn à prendre en cas de pulpite aigue) , surtout
> quand tu travailles en rendez vous longs ou il est plus difficile de les caser.
> Mon deuxième fauteuil contribue à faire baisser mon stress.
> Je préfère 2 fauteuils et une assistante à 1 fauteuil et 2 assistantes, en plus
> ca coute nettement moins cher et ca fait un mariage en moins, des indemnités en
> moins à gérer aux prudhommes en cas de divorce. -)

C'est une option qui se défend !

Mais je pense que 2 assistantes c'est le bon choix.
Quand une est malade ou absente il en reste une et le cabinet peut tourner efficacement.

Le personnel est plus important que le matériel...

Je pense également qu'entretenir des rapports sexuels avec son assistante constitue une erreur grave de management.

Les assistantes ne sont ni nos mères ni nos femmes.
Elles sont souvent proches de nous mais ne pas gérer la bonne distance témoigne d'un réel problème relationnel qui n'a rien à voir avec l'exercice de notre profession.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

21/04/2016 à 22:29

bartolomite écrivait:
---------------------


> Mais je pense que 2 assistantes c'est le bon choix.
> Quand une est malade ou absente il en reste une et le cabinet peut tourner
> efficacement.
>
> Le personnel est plus important que le matériel...

D'accord on fait un test : ton fauteuil en panne et mon assistante absente. Le challenge c'est de soigner la pulpite de Mme Michu toi avec tes 2 assistantes et moi avec mes 2 fauteuils. -)
Vous préférez quel fauteuil Mme Michu le vert ou le orange ? -)

> Je pense également qu'entretenir des rapports sexuels avec son assistante
> constitue une erreur grave de management.
>

C'est certain moins de problèmes de ce coté là avec du matériel. -)

Avatar_small

trublion

21/04/2016 à 22:49

Coucou , mais vous etes vraiment des mecs ? ça avance vraiment pas avec vous ! ça ouiouine .On en est toujours au meme stade ...Euh , ça bouge quand ? The truc avec des C...

Avatar_small

bartolomite

22/04/2016 à 10:39

trublion écrivait:
------------------
> Coucou , mais vous etes vraiment des mecs ? ça avance vraiment pas avec vous !
> ça ouiouine .On en est toujours au meme stade ...Euh , ça bouge quand ? The
> truc avec des C...

Je pensais que mon discours était clair à ce sujet
mais visiblement pas pou tout le monde....

Les généralisations mènent à la caricature le plus souvent ;-)

Pourquoi ne pas exposer votre opinion sur le sujet du post plutôt que sur les à cotés qui, à mon avis, ne sont que des provocations inutiles.

Les assistantes sont souvent victimes du burn out des praticiens d'après nombre de témoignages que je reçois en conf ou en groupe.
Dites nous donc trublion ce que vous pensez de la question.
Je pense que ce sera plus intéressant pour les lecteurs et vos collègues

69_xtb5lc

barbabapat

22/04/2016 à 10:53

bartolomite écrivait:
---------------------
>
>
La blague sur le mariage ne signifie en rien d'avoir ou non des relations sexuelles avec son assistante.

C'est plus un rappel aux quelques cours de gestions en facs qui utilisent le mariage comme exemple d’évolution des différents contrats que l'on est amené à signer quelque soit le sexe de la personne avec qui on signe un contrat.

car oui il faut intégrer la rupture dés le stade de la signature du contrat.

Tu en as un exemple ici;
http://www.eugenol.com/sujets/413591-depart-scm-sci-et-proposition-indecente?page=4#post_868882

Avatar_small

bartolomite

22/04/2016 à 11:02

barbabapat écrivait:
--------------------
> bartolomite écrivait:
> ---------------------
> >
> >
> La blague sur le mariage ne signifie en rien d'avoir ou non des relations
> sexuelles avec son assistante.
>
> C'est plus un rappel aux quelques cours de gestions en facs qui utilisent le
> mariage comme exemple d’évolution des différents contrats que l'on est amené à
> signer quelque soit le sexe de la personne avec qui on signe un contrat.
>
> car oui il faut intégrer la rupture dés le stade de la signature du contrat.
>
> Tu en as un exemple ici;
> http://www.eugenol.com/sujets/413591-depart-scm-sci-et-proposition-indecente?page=4#post_868882
>

Le post est en effet intéressant ;-)

je n'ai pas eu ce type de formation universitaire pour ma part
Peut être que je ne suis pas non plus parano au point de penser à la rupture dès que je contracte
Par contre j'apprends à mes étudiants à ne pas se laisser aller à des rapports de séduction avec leur personnel car c'st toujours désastreux à long terme. Nos avis se rejoignent en fait in fine !

Dernier point : travailler 8 heures et plus par jour avec une personne du sexe opposé (dans mon cas) avec une telle proximité implique une sacrée bonne entente et effectivement des tentations plus ou moins inconscientes parfois des 2 cotés ;-)
L'ignorer serait idiot.
On passe parfois plus de temps avec son assistante qu'avec sa propre femme.
J'ai le cas d'un confrère marié qui a rompu son contrat avec son assistante car la relation devenait un peu trop chaude.
Le nombre de confrère en couple avec leurs assistantes est important.

Encore une fois je pense que parler les choses et les mettre à jour évite souvent des situations ingérables. Les groupes sont souvent surprenant à ce titre

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

22/04/2016 à 11:04

Le CDI est un mariage avec prestation compensatoire et procédure longue et douloureuse en cas de divorce, mais bartolomite ne le sait pas encore. -)

Avatar_small

bartolomite

22/04/2016 à 11:08

Qu'en savez vous ?

Pour parler d'un sujet il faut l'avoir connu

Les conférenciers qui parle sans connaitre sont légion
Comme les évangélistes qui n'ont pas vu le christ

Je parle de ce que je connais
Pas grand chose sans doute
mais c'est mon expérience personnelle
et pas celle des livres.

En groupe d'analyse de la pratique on ne peut pas tricher...

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

22/04/2016 à 11:19

Oui oui tout va bien je vais bien. -)
Je dirais plutôt relation entre parent et enfant plutôt, le lien est plus fort.-)

"Censure de la Cour de cassation. L'obligation qu'a le travailleur de prendre soin de sa sécurité et de sa santé n'affecte pas le principe de responsabilité de l'employeur.
Autrement dit, l'employeur qui manque à son obligation de sécurité ne peut pas voir sa responsabilité atténuée au motif que son salarié a accepté le risque."

http://www.cegefi-conseils.fr/resources/63909/le-comportement-du-salarie-n-attenue-pas-l-obligation-de-securite-de-l-employeur

Tu as une obligation de sécurité, en cas de problème tu l'as dans le cul quelque soit les conneries que peut faire ton salarié.

Non franchement à choisir je préfère investir dans du matériel plutôt que dans un salarié. -)

69_xtb5lc

barbabapat

22/04/2016 à 11:29

bartolomite écrivait:
---------------------

> Peut être que je ne suis pas non plus parano au point de penser à la rupture dès
> que je contracte

C'est pourtant la question centrale de la loi el kohmi avec le plafonnement des prud'homme.


>
> Dernier point : travailler 8 heures et plus par jour avec une personne du sexe
> opposé (dans mon cas) avec une telle proximité implique une sacrée bonne entente
> et effectivement des tentations plus ou moins inconscientes parfois des 2 cotés

Travailler 8 heure par jours avec quelqu'un nécessite de pouvoir faire des poses et s'isoler chacun avant même de parler d’évolution sexuelle de la relation.

Après, on peut tout sexualiser, c'est le principe de la psychanalyse.

Avatar_small

bartolomite

22/04/2016 à 12:19

Vous avez raison tous les deux !

Oui la loi est devenue très contraignante pour les employeurs que nous sommes.

Oui les psychanalystes voient de la sexualité partout ( Reich plus que les autres en opposition avec Freud au passage)

Mais les groupe d'analyse de la pratique n'ont rien à voir avec la psychanalyse.
Ils sont plutôt apparentés aux groupe Balint sans le coté psy.

Freud lui même aurait dit :"Le mot cigare peut ne vouloir dire que .... cigare" !

La lecture du livre noir de la psychanalyse et du livre d'Onfray "Le crépuscule d'une idole" va faire votre bonheur ;-)

Avatar_small

super la dentisterie

22/04/2016 à 14:54

BONJOUR, EN CE QUI ME CONCERNE J'ADORE MON EQUIPE DE TRAVAIL MES ASSOCIES ET MON ASSISTANTE et pourtant je me sens toujours à la limite de tout plaquer. Cela fait 20 ans que je travaille et je pense être consciencieuse dans mon
travail. Je fais des formations réulièrement. Je crois que je suis de plus en plus stressée car les patients me mettent beaucoup la pression : "j'espère que vous ferez aussi bien que la dernière fois" "je viens de la part de;;;on m'a dit que vous étiez très bien....." et du coup j'ai peur de décevoir. La chirurgie m'angoisse particulièrement car on n'est jamais sure qu'elle va se dérouler sans problème. J'ai décidé de déléguer cette partie de mon travail de plus en plus surtout quand on voit ce qu'on nous paye pour une extr avec alvéo et sutures....Franchement, si je pouvais changer de métier, je n'hésiterais pas.......

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

22/04/2016 à 15:34

C'est bien ca le problème. On est exploités par la sécu quand on fait des soins opposables à un tarif de merde et de l'autre on passe pour des voleurs sur la prothèse.

Ca franchement c'est la source principale de burn out. Surtout si on est consciencieux.

Je pense que la meilleure attitude à adopter dans un tel système c'est de se branler de ce qu'on fait comme de l'an 40.