Bridge sur implant antirotationnel

Forum associé : Implantologie

Avatar_small

Anabel

24/03/2016 à 16:53

Bonjour,

Novice en prothèse sur implant, mon prothésiste me propose de faire un bridge rotationnel sur implants.
Les implants sont des zimmer TSV 3.7 x 10 et le bridge intéresse 32-41 et 42 en extension ( cas d'extraction implantation immédiate des 4 incisives comblée par 3 incisives au vu de l'espace).
Très peu de contact antérieur, il y a une béance entre les incisives du haut et du bas.

A mon sens, il serait préférable de faire de l'antirotationnel car je crains que même si les contacts seront légers cela induise des forces latérales parasites sur mes implants qui supportent déjà une extension..

Malgré la discussion il persiste à me conseiller de faire des rotationnels...

Auriez-vous des avis/ références là-dessus ?

Merci d'avance pour vos réponses

Dolan-donald-duck-weird_wqjham

G-P

24/03/2016 à 17:50

Si tu parles des piliers, c'est absurde de faire du rotationnel quand ton implant possède un hex interne. Ou alors j'ai rien compris.

Avatar_small

blaki

24/03/2016 à 17:53

aucun intérêt, fait du conventionnel 2 inlay core anti rotationnels une armature et un bridge ceramo céramique
amitiés

Avatar_small

Anabel

24/03/2016 à 18:00

Merci pour vos réponses. C'était bien mon idée, les Zimmer ayant un hexagone interne et de bloquer tout ça avec de l'antirotationnel. Seulement le prothésiste insiste en arguant une insertion difficile (les implants sont pourtant bien parallèles) et une moins bonne gestion des forces occlusales.

Dolan-donald-duck-weird_wqjham

G-P

24/03/2016 à 18:24

Change de prothésiste

87_ujotte

Spatouille

24/03/2016 à 20:38

pour résumé, vous allez remplacer 42-32 par un bridge sur implant de trois éléments 32-41 (42).

Si vous le voulez transvissé ce bridge, effectivement, il n'est pas possible de faire de l'antirotationnel, même si les implants sont très parallèles ...

Si vous voulez de l'anti rotationnel, il faut partir sur un schémas pilier (de série ou CFAO) vissés, puis un bridge scellé (ou vissé avec taraudage secondaire mais cher) ...

Je vois pas où est la difficulté ou alors je n'ai rien compris moi non plus ...

Avatar_small

Anabel

24/03/2016 à 20:47

Je remplace 31-41-32-42 par un bridge 32-31 (41 extension).
Je suis partie sur un bridge transvissé dans ce cas en effet. (j'en fais dès que je peux)

En fait je demandais juste confirmation car mon prothésiste insiste fortement pour faire du rotationnel alors que je souhaite faire de l'antirotationnel... Du coup n'étant pas experte je cherche à avoir des avis plus expérimentés pour comprendre son raisonnement vu que jusqu'ici ça s'est bien passé avec lui et que je ne comprends pas pourquoi il faudrait faire du rotationnel sur des implants à hexagone interne dans ce cas

87_ujotte

Spatouille

24/03/2016 à 21:27

donc c'est bien ça, votre prothésiste à raison, il est impossible de faire un bridge transvissé en ayant une connectique engagée anti-rotationnelle !

le pourcentage de réussite est infime, il faudrait que non seulement les implants soient parfaitement parallèles entre eux mais que l'orientation de leur hexagone concordent, sinon il y aura toujours un des angles d'une connectique pour empêcher l'insertion ...
s'aurait été un implant connectique interne avec cône morse, le pourcentage de possibilité aurait été un peu plus grand ...

si vous voulez du démontable, il faut faire deux piliers vissés + un bridge transvissé par sa face linguale dans l'un des deux piliers lui même taraudé pour recevoir cette petite vis secondaire ...

Si je ne suis pas clair, laissez moi un email en mp et je vous enverrai des photos illustrant ce schéma.

Avatar_small

Danse in dente

24/03/2016 à 22:41

+1 avec Spatouille,
Piliers rotationnels revitalize droits pour bridge transvissé car impossible en direct implant: connection interne de 1 degré donc aucune chance de pouvoir y inserer deux piliers antirotationnels transvissés simultanement: j'ai essayé... Perdu d'avance...
J'utilise systematiquement ces piliers quand je veux solidariser des couronnes adjacentes c'est a dire tres souvent!!
Je ne l'ai jamais fait en antérieur, attention a la hauteur du pilier, 0,75 mm minimum et les axes doivent le permettent biensur!

Morgan_ztbb1b

BONNET jc

25/03/2016 à 09:50

Mon prothésiste vient de me confirmer qu'il faut faire du rotationnel pour un bridge transvissé sur implants, car autrement, cela ne rentra pas.

Avatar_small

bf

25/03/2016 à 10:34

rotationnel transvissé sur piliers Multi unit

3 avantages:
passivité complète de l'armature donc précision du travail
facilité d'insertion grace aux MU
démontage aisé du fait du trans vissé

le direct implant scellé est un nid à pbs

Avatar_small

Rebellious135

26/03/2016 à 12:26

bf écrivait:
------------
> rotationnel transvissé sur piliers Multi unit
>
> 3 avantages:
> passivité complète de l'armature donc précision du travail
> facilité d'insertion grace aux MU
> démontage aisé du fait du trans vissé
>
> le direct implant scellé est un nid à pbs

Je n'ai rien compris. Les piliers multi units sont séparés du bridge (on visse le bridge par dessus). A moins de les fixer sur les implants et prendre l'empreinte avec des tranferts sur MU, ca serait quasi impossible de positionner correctement les piliers rotationnels en bouche une fois devissés du modèle (je parle des piliers angulés, pour MU droit la question ne se pose pas). Et encore en cas de devissage dans le temps ce ne serait jamais evident de les reserrer dans la bonne position.

L'autre solution du transvissé c'est direct implant, le pilier est incrusté dans le bridge (surcoulé/usiné..) donc aucun intérêt d'anti rotationnel car 2 piliers solidarisés ne peuvent pas tourner...! Contrairement à une couronne unitaire en direct implant: s'il n'y a pas de pilier anti rotationnel avec les forces de mastication la couronne peut tourner et devisser le pilier à répétition..

Donc en résumé pour bridge transvissé:
-Soit MU anti rotationnel (valable pour MU angulé, pour droit on s'en fiche)
-Soit pilier rotationnel en direct implant (surcoulé/usiné/collé..) car piliers solidaires à l'armature du bridge.