anticiper la retraite et/ ou la possibilité d'arreter plus tôt

Forum associé : Gestion patrimoniale

Birch-logo-malibus_jvmuec

jayetche

23/03/2016 à 21:54

carident écrivait:
------------------
> Il n'y a pas de recette miracle ; la stratégie intelligente consiste à
> diversifier... Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier!
>
> C'est impossible de ne pas faire d'erreur d'investissement, d'autant plus que
> dans ce pays la stabilité fiscale est une notion toute relative.
>
> D'ailleurs, la défiscalisation c'est plus ou moins terminé, avec tous les coups
> de rabot successifs qu'il y a eut, et les plafonds qui limitent largement le
> potentiel...
>
> La bourse, c'est peut-être pas le meilleur moment pour commencer, dans la mesure
> où les indices us sont à des niveaux historiquement élevés. Mieux vaut entrer en
> bourse après une très grosse chute (50% minimum) comparable à celle de 2008.
> D'ailleurs, on est pas à l'abri d'avoir une crise boursière d'envergure dans les
> 2 prochaines années. Il va falloir surveiller la clôture du trimestre dans
> quelques jours pour en savoir plus...
>
> Perso, je travaille depuis 2006 (donc depuis 10 ans) et je me suis fixé pour
> objectif d'arrêter d'exercer au bout de 20 ans (c'est à dire dans 10 ans), mais
> en conservant plus ou moins les mêmes revenus.

Comment comptes tu t'y prendre? quelles mesures as tu mis en place? quel montant d'epargne par rapport à ton benef?

Avatar_small

carident

23/03/2016 à 22:12

Plus tu investis tôt, plus tu peux te permettre de prendre des risques... Et donc, plus la palette des possibilités qui s'offre à toi est large.

Pour ma part, comme Chicot j'ai fait de la défisc. (LMNP Bouvard-Censi avec 25% de récupération du prix d'achat 2007-2008, et Girardin immobilier) à un niveau important (environ 36k€/an), et qui n'est plus possible à ma connaissance ; assurance vie ; et bourse (à court terme, intraday ou swing trading) ; mur du cabinet qui est à 10 min de la défense.

Pas de madelin, ou autre investissement à fond perdu.

Niveau d'endettement très important pour encore 2 ans, et ensuite je serais beaucoup plus serein... Je réfléchi encore à ce que je vais mettre en place pour la suite, mais l'option expatriation n'est pas inenvisageable...

Avatar_small

carident

23/03/2016 à 22:34
Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

23/03/2016 à 23:15

Et l'immobilier va se casser la gueule partout. Comme ca pas de jaloux. -)))

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

23/03/2016 à 23:29

Et tiens pour le LMNP. -)))

http://www.lga-sp.com/2015/03/16/un-rapport-envisage-la-revision-du-regime-fiscal-de-la-location-meublee-non-professionnelle-lmnp/

"Scénario 4 : éviter la coexistence de deux régimes distincts dont le plus favorable contribue, par transformation de logements existants, à réduire l’offre locative de longue durée. suppression du régime LMNP ­ Le rapport relève l’éventuelle résistance du secteur des résidences services et du meublé de tourisme. En effet, si cette réforme était envisagée, il est probable que des exceptions soient prévues notamment en faveur des résidences services (source d’emploi) et notamment médicalisées (Ehpad). ­ Le rapport n’aborde pas l’entrée en vigueur envisagée de ces dispositions. Concerneraient­-elles tous les revenus à compter de 2016 ou existerait-­il des tempéraments ou régimes transitoires pour les investissements antérieurs? Il fut ainsi prévu : un régime transitoire concernant la définition de LMP pour les investissements réalisés avant 2009, et il fut même prévu le maintien des anciennes règles pour les investissements BIC (notamment hôteliers) réalisés avant 1996 qui ont conservé la possibilité d’imputer les éventuels déficits sur le revenu global sans qu’il y ait une activité réalisée à titre personnelle directe et continue."

"éviter la coexistence de deux régimes distincts dont le plus favorable contribue, par transformation de logements existants, à réduire l’offre locative de longue durée. "

C'est bete de ne pas pouvoir louer à des tarifs plafonnés que le locataire a tout loisir de ne pas payer. -)))

"En effet, si cette réforme était envisagée, il est probable que des exceptions soient prévues notamment en faveur des résidences services (source d’emploi) et notamment médicalisées (Ehpad)."

Donc pour bénéficier de ce régime il faudra passer par des sociétés de service dont les faillites défraient régulièrement l'actualité. Vous avez dit capitalisme de connivence ?

Quand est ce que l'état va il s'occuper de ses fonctions régaliennes au lieu de venir foutre la merde partout ? hein ?

Avatar_small

carident

23/03/2016 à 23:39

chicot29 écrivait:
------------------
> Et tiens pour le LMNP. -)))
>
> http://www.lga-sp.com/2015/03/16/un-rapport-envisage-la-revision-du-regime-fiscal-de-la-location-meublee-non-professionnelle-lmnp/
>
> "Scénario 4 : éviter la coexistence de deux régimes distincts dont le plus
> favorable contribue, par transformation de logements existants, à réduire
> l’offre locative de longue durée. suppression du régime LMNP ­ Le rapport relève
> l’éventuelle résistance du secteur des résidences services et du meublé de
> tourisme. En effet, si cette réforme était envisagée, il est probable que des
> exceptions soient prévues notamment en faveur des résidences services (source
> d’emploi) et notamment médicalisées (Ehpad). ­ Le rapport n’aborde pas l’entrée
> en vigueur envisagée de ces dispositions. Concerneraient­-elles tous les revenus
> à compter de 2016 ou existerait-­il des tempéraments ou régimes transitoires
> pour les investissements antérieurs? Il fut ainsi prévu : un régime transitoire
> concernant la définition de LMP pour les investissements réalisés avant 2009, et
> il fut même prévu le maintien des anciennes règles pour les investissements BIC
> (notamment hôteliers) réalisés avant 1996 qui ont conservé la possibilité
> d’imputer les éventuels déficits sur le revenu global sans qu’il y ait une
> activité réalisée à titre personnelle directe et continue."
>
> "éviter la coexistence de deux régimes distincts dont le plus favorable
> contribue, par transformation de logements existants, à réduire l’offre locative
> de longue durée. "
>
> C'est bete de ne pas pouvoir louer à des tarifs plafonnés que le locataire a
> tout loisir de ne pas payer. -)))
>
> "En effet, si cette réforme était envisagée, il est probable que des exceptions
> soient prévues notamment en faveur des résidences services (source d’emploi) et
> notamment médicalisées (Ehpad)."
>
> Donc pour bénéficier de ce régime il faudra passer par des sociétés de service
> dont les faillites défraient régulièrement l'actualité. Vous avez dit
> capitalisme de connivence ?
>
> Quand est ce que l'état va il s'occuper de ses fonctions régaliennes au lieu de
> venir foutre la merde partout ? hein ?
>

Perso, mes LMNP sont dans des ehpad. Je ne gère rien, et le risque est très limité... J'ai choisi les 2 plus gros gestionnaires d'Ehpad (Orpéa, et GDP Vendôme) en France, pour éviter les faillites. Et la TVA est à 5% en plus...

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

24/03/2016 à 01:44

Et ca vaut combien lors d'une revente éventuelle ?

Image_6_t0dfvh

jumpingjackflash

24/03/2016 à 09:54

l'homme fait des projets et Dieu rit

Avatar_small

carident

24/03/2016 à 10:23

chicot29 écrivait:
------------------
> Et ca vaut combien lors d'une revente éventuelle ?

Ce sont des placements qui rapportent environ 5% net (non imposé grâce à l'amortissement), sans avoir à s'en occupé... Pourquoi ne se revendraient-ils pas facilement, ne serait qu'au prix d'achat? (sachant que les loyers sont régulièrement revalorisés, le prix de vente devrait l'être également, sinon la rentabilité serait plus importante encore, et donc plus attractive...)

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

24/03/2016 à 15:32

C'est à la fin de la foire qu'on compte les bouses carident. -))))

https://www.google.fr/search?q=ehpad+scandale&oq=ephad+scandale&aqs=chrome.1.69i57j0l2.6181j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8

http://blog.seniorenforme.com/le-vrai-cout-des-maisons-de-retraite-le-scandale/

"Un sondage paru aujourd’hui fait peur : seulement 39% des personnes âgées sont capables de payer leur maison de retraite et 25% sont obligées de vendre leur patrimoine ! La France compte 16,5 millions de retraités et la pension moyenne est de 1288€. Or le coût moyen d’une place en maison de retraite se monte à 1857€ chaque mois "

Drpopol_gvroh3

drpopol

24/03/2016 à 15:56

Donc au final, si on veut résumer, faut faire de l'immo locatif ancien classique sans intermédiaire et /ou de la bourse via PEA, AV, le tout sans intermédiaires.
Pas le mieux, mais le moins pire.

Quelqu'un a déjà pensé ou fait de l'investissement immo ailleurs qu'en France?

Avatar_small

moritooth

24/03/2016 à 17:09

D'une manière général, bien comprendre ce que l'on fait, pour éviter de faire une confiance aveugle à des intermédiaires( gestionnaires, banquiers,...). Et dans la mesures du possible se passer des intermédiaires.

Pour l'immobilier locatif, quelqu'il soit, toujours voir le bien, et investir près de chez soit si possible, car il faut connaître la valeur du quartier, ce qui est compliqué quand on n'est pas du coin. Et SURTOUT avant d'acheter se poser la question : Est-ce je voudrais vivre dedans? ou est-ce que j'aurais voulu vivre dedans étant plus jeune ou étudiant ? Si la réponse est non, ne pas acheter, car comment penser qu'on peut fidéliser un locataire dans un truc ou nous même n'aurions pas voulu mettre les pieds!

Enfin, je pense qu'il faut choisir son bien immobilier tout seul, faire soit-même son montage financier ( ça prend un peu de temps, mais c'est ensuite d'une grande tranquilité d'esprit), et ensuite confier la gestion locative à une petite régie de quartier, qui aura tout intérêt a bien selectionner les locataires ( et surtout eviter les grands groupe (Foncia...). Le choix et le montage c'est pas désagréable, la gestion quotidienne c'est autre chose.

Avatar_small

carident

24/03/2016 à 17:20

chicot29 écrivait:
------------------
> C'est à la fin de la foire qu'on compte les bouses carident. -))))
>
>
> https://www.google.fr/search?q=ehpad+scandale&oq=ephad+scandale&aqs=chrome.1.69i57j0l2.6181j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8
>
> http://blog.seniorenforme.com/le-vrai-cout-des-maisons-de-retraite-le-scandale/
>
>
> "Un sondage paru aujourd’hui fait peur : seulement 39% des personnes âgées sont
> capables de payer leur maison de retraite et 25% sont obligées de vendre leur
> patrimoine ! La France compte 16,5 millions de retraités et la pension moyenne
> est de 1288€. Or le coût moyen d’une place en maison de retraite se monte à
> 1857€ chaque mois "

Oui, je sais que ça coûte cher... Je sais aussi que c'est pas moi qui fixe les prix : c'est la loi de l'offre et de la demande!

Et figures toi, que même à ces prix élevé il y a des listes d'attentes pour trouver une chambre disponible.

Personnellement, je loue mes chambres (qui sont dans 4 maisons de retraites différentes) aux gestionnaires de ces maisons de retraite ; et eux, ils en font ce qu'ils veulent... Du coup, il n'y ni vacance locative, ni basse saison, ni tracas, je ne gère rien...

Tout ce que je sais c'est que la plus cher me rapporte plus de 3000€ / trimestre et la moins cher un peu plus de 1600€ / trimestre. La rentabilité est de 4 à 5% (sans compter la réduction fiscale), sans compter que tu amortis le bien, et que par conséquent cette rentabilité est quasi net d'impôt et de charges (puisque le renouvellement du mobilier est déjà déduit du loyer que l'on me verse).

Tu en connais beaucoup des investissements quasi sans risque qui rapporte plus de 4% net d’impôt aujourd'hui? Moi pas...

Alors, sachant que :
- les banques prêtent pour ce type d’investissement (alors que c'est pas le cas pour mettre l'argent dans une assurance vie par exemple),
- notre pays est vieillissant,
- qu'il n'y a quasi rien à gérer,
- la rentabilité est largement supérieure aux fonds en euros, aux différents livrets fiscalisés ou défiscalisés,
- la rentabilité est même supérieure à celles des scpi qui elles alourdissent tes revenus et donc ton imposition,

je ne vois pas comment je n'arriverais pas à vendre ces investissements immobiliers meublés qui s'apparentent plus à des placements financiers...

Dolan-donald-duck-weird_wqjham

G-P

24/03/2016 à 20:14

N'importe quel PEA fait bien mieux niveau rentabilité, et si tu le gère toi même presque le double. Et ton truc sera beaucoup plus difficile à revendre que des actions, à n'en pas douter. Tu es très sujet à des changements d'imposition / changement légaux qui ne manqueront pas de se produire.

Avatar_small

Debroc

24/03/2016 à 23:22

moritooth écrivait:
-------------------
> D'une manière général, bien comprendre ce que l'on fait, pour éviter de faire
> une confiance aveugle à des intermédiaires( gestionnaires, banquiers,...). Et
> dans la mesures du possible se passer des intermédiaires.
>
> Pour l'immobilier locatif, quelqu'il soit, toujours voir le bien, et investir
> près de chez soit si possible, car il faut connaître la valeur du quartier, ce
> qui est compliqué quand on n'est pas du coin. Et SURTOUT avant d'acheter se
> poser la question : Est-ce je voudrais vivre dedans? ou est-ce que j'aurais
> voulu vivre dedans étant plus jeune ou étudiant ? Si la réponse est non, ne pas
> acheter, car comment penser qu'on peut fidéliser un locataire dans un truc ou
> nous même n'aurions pas voulu mettre les pieds!
>
> Enfin, je pense qu'il faut choisir son bien immobilier tout seul, faire
> soit-même son montage financier ( ça prend un peu de temps, mais c'est ensuite
> d'une grande tranquilité d'esprit), et ensuite confier la gestion locative à une
> petite régie de quartier, qui aura tout intérêt a bien selectionner les
> locataires ( et surtout eviter les grands groupe (Foncia...). Le choix et le
> montage c'est pas désagréable, la gestion quotidienne c'est autre chose.

100% vrai sur toute la ligne..
...du tout seul..du pas trop cher..du pas loin..du pas mal...du petite agence...
Apres c est quand même des soucis en permanence .. Des papiers.. Des boîtes d archives..ca n arrête pas... On peut y perdre son humour... De plus..Ca ne rapporte rien pendant la durée du crédit et tant qu on travaille... L'intérêt unique est de gagner 5 a 7 ans de travail...

Avatar_small

Debroc

24/03/2016 à 23:30

carident écrivait:
------------------
> Il n'y a pas de recette miracle ; la stratégie intelligente consiste à
> diversifier... Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier!
>
> C'est impossible de ne pas faire d'erreur d'investissement, d'autant plus que
> dans ce pays la stabilité fiscale est une notion toute relative.
>
> D'ailleurs, la défiscalisation c'est plus ou moins terminé, avec tous les coups
> de rabot successifs qu'il y a eut, et les plafonds qui limitent largement le
> potentiel...
>
> La bourse, c'est peut-être pas le meilleur moment pour commencer, dans la mesure
> où les indices us sont à des niveaux historiquement élevés. Mieux vaut entrer en
> bourse après une très grosse chute (50% minimum) comparable à celle de 2008.
> D'ailleurs, on est pas à l'abri d'avoir une crise boursière d'envergure dans les
> 2 prochaines années. Il va falloir surveiller la clôture du trimestre dans
> quelques jours pour en savoir plus...
>
> Perso, je travaille depuis 2006 (donc depuis 10 ans) et je me suis fixé pour
> objectif d'arrêter d'exercer au bout de 20 ans (c'est à dire dans 10 ans), mais
> en conservant plus ou moins les mêmes revenus.
J aimerais que tu y parviennes.. Mais je reste dubitatif... Tu veux vivre avec combien dans 10 ans",,?
4000e..par mois..?..il te faudra donc 11000 e de revenus immobilier ( impots csg taxes...)donc une vingtaine de studios a 500 e .. Bon courage..tu veux arrêter a 46 ans?

Avatar_small

carident

25/03/2016 à 10:48

Debroc écrivait:
----------------
> carident écrivait:
> ------------------
> > Il n'y a pas de recette miracle ; la stratégie intelligente consiste à
> > diversifier... Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier!
> >
> > C'est impossible de ne pas faire d'erreur d'investissement, d'autant plus que
> > dans ce pays la stabilité fiscale est une notion toute relative.
> >
> > D'ailleurs, la défiscalisation c'est plus ou moins terminé, avec tous les
> coups
> > de rabot successifs qu'il y a eut, et les plafonds qui limitent largement le
> > potentiel...
> >
> > La bourse, c'est peut-être pas le meilleur moment pour commencer, dans la
> mesure
> > où les indices us sont à des niveaux historiquement élevés. Mieux vaut entrer
> en
> > bourse après une très grosse chute (50% minimum) comparable à celle de 2008.
> > D'ailleurs, on est pas à l'abri d'avoir une crise boursière d'envergure dans
> les
> > 2 prochaines années. Il va falloir surveiller la clôture du trimestre dans
> > quelques jours pour en savoir plus...
> >
> > Perso, je travaille depuis 2006 (donc depuis 10 ans) et je me suis fixé pour
> > objectif d'arrêter d'exercer au bout de 20 ans (c'est à dire dans 10 ans),
> mais
> > en conservant plus ou moins les mêmes revenus.
> J aimerais que tu y parviennes.. Mais je reste dubitatif... Tu veux vivre avec
> combien dans 10 ans",,?
> 4000e..par mois..?..il te faudra donc 11000 e de revenus immobilier ( impots
> csg taxes...)donc une vingtaine de studios a 500 e .. Bon courage..tu veux
> arrêter a 46 ans?

Imaginons que j'arrive à accumuler 2 millions d'euros en part de SCPI (pierre-papier).

La rentabilité des SCPI est de l'ordre de 5% (sans compter la plus-value).
5% de 2 millions d'euros, cela donne 100.000€ brut (soumis à 15,5 de prélèvement sociaux). Cela correspond à 84.500 de revenus locatifs net, qui vont être soumis à l'impôt sur le revenu en fonction du nombre de parts du quotient familial...

La question est : comment accumuler les 2 millions d'euros, en 20 ans?
Il "suffit" d'acheter pour 100.000€ de parts de SCPI chaque année... :-)
Pour que l'opération soit "blanche", tu investis 55% (soit 55000€ d'effort d'épargne annuel) de tes propres deniers et tu empruntes 45% pour que les revenus locatifs puissent payer les mensualités de l'emprunt...

Personnellement, j'ai choisi une seconde voie...
http://www.devenir-rentier.fr/t6877

Birch-logo-malibus_jvmuec

jayetche

25/03/2016 à 11:12

Un grand merci Carident, j'ai de la lecture pour ce week end et matiere à reflexion. mon seul regret est de ne pas avoir pris conscience de tout cela plus tot comme tu l'as fait en sortant de la fac. Je suis impressionné par ta maturité à l'epoque de ta sortie de la fac, personnellement j'avais tellement de travail a faire pour m'ameliorer dans ma pratique et à construire une structure efficace que cet aspect était passé en second plan. Sans compter que la capacité d'épargne etait reduite par l'achat de la residence principale et des frais de la vie quotidienne.Tu avais été conseillé par des proches?
Par contre une question me turlupine toujours je ne comprends pas pourquoi les investissements en retraite madelin ne sont pas interessants?
la reduction du resultat par le biais de l'épargne me paraissait interessante. Est ce parce que cet argent est bloqué trop longtemps? et que penses tu des PEE PErco mon expert comptable me dit de concentrer mes efforts la dessus et ce un mauvais calcul?

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

25/03/2016 à 12:05

jayetche écrivait:
------------------

> Par contre une question me turlupine toujours je ne comprends pas pourquoi les
> investissements en retraite madelin ne sont pas interessantes?
> la reduction du resultat par le biais de l'épargne me paraissait interessante.
> Est ce parce que cet argent est bloqué trop longtemps?

Le capital n'est pas bloqué il est perdu ! -)))

"Pour être déductible, le contrat retraite Madelin doit répondre à certaines conditions. Le versement des cotisations sur un contrat de retraite Madelin doit présenter un caractère régulier dans son montant et sa périodicité. Le contrat Madelin doit exclure le paiement d’un capital au terme (la sortie doit se faire obligatoirement sous forme de rente). Le contrat ne soit pas autoriser le rachat avant la retraite (sauf rachat social). Le contrat Madelin ne doit pas prévoir de capital en cas de décès mais le versement d’une rente viagère."

Du pur Madoff ! En mieux car tu es spolié légalement du capital. Tu t'engages à faire des versements réguliers dans leur montant et leur périodicité.
Bref tu te fais arnaquer jusqu'à ta retraite. C'est un tunnel aucun échappatoire possible. -))

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

25/03/2016 à 12:19

Pas de rachat possible en Madelin à l'exception bien sur des administrateurs qui s'occupent de les gérer. -)))

"Rachat Madelin au titre l’expiration des droits de l’assuré aux allocations chômage prévues par le code du travail en cas de licenciement, ou le fait pour un assuré qui a exercé des fonctions d’administrateur, de membre du directoire ou de membre de conseil de surveillance, et n’a pas liquidé sa pension dans un régime obligatoire d’assurance vieillesse, de ne pas être titulaire d’un contrat de travail ou d’un mandat social depuis deux ans au moins à compter du non-renouvellement de son mandat social ou de sa révocation."

Ou pour les autres seulement si ils sont vraiment dans la merde ! -)))

Rachat Madelin après la cessation d’activité non salariée de l’assuré à la suite d’un jugement de liquidation judiciaire en application des dispositions du livre VI du code de commerce ou toute situation justifiant ce rachat selon le président du tribunal de commerce auprès duquel est instituée une procédure de conciliation telle que visée à l’article L. 611-4 du code de commerce, qui en effectue la demande avec l’accord de l’assuré.

Rachat Madelin pour invalidité de l’assuré correspondant au classement dans les deuxième ou troisième catégories prévues à l’article L. 341-4 du code de la sécurité sociale.

Rachat Madelin pour décès du conjoint ou du partenaire lié par un pacte civil de solidarité

Rachat Madelin dans le cas d’une situation de surendettement de l’assuré définie à l’article L. 330-1 du code de la consommation, sur demande adressée à l’assureur, soit par le président de la commission de surendettement des particuliers, soit par le juge lorsque le déblocage des droits individuels résultant de ces contrats paraît nécessaire à l’apurement du passif de l’intéressé.

Birch-logo-malibus_jvmuec

jayetche

25/03/2016 à 12:37

ok j'ai capté
je viens de voir qu'il etait pratiquement impossible d'arreter les versements mensuels oO
c'est incroyable ce truc!
je vais les passer au minimum pour arrêter l'hemorragie.

Canard_jaune_zybnsj

Mmmm

25/03/2016 à 13:22

chicot29 écrivait:
------------------
> jayetche écrivait:
> ------------------
>
>
> > mais concernant lesretraites madelin peux tu m'expliquer en quoi c'est un
> > mauvais investissement? avec une tranche à 41% d'imposition cela me permet de
> > reduire mon resultat tout en epargnant. Si je veux placer la meme somme sur
> une
> > assurance vie ou un PEA j'aurais certe une meilleure rentabilité mais avec un
> > taux d'imposition plus elevé.
>
> Au moins Madelin c'est clair. c'est du Madoff. Adios le capital ! Reste à savoir
> si ils vont toujours trouver des pigeons pour investir dedans le jour ou tu
> prendras ta retraite. -)
>
>
Quelqu'un peut expliquer à la neuneu financière que je suis pourquoi il faut pas Madelin ( je crois que j'en ai...) Heu...et avec des mots simples à comprendre en plus...ce serait top!!

Merci

Avatar_small

carident

25/03/2016 à 14:15

Mmmm écrivait:
--------------
> chicot29 écrivait:
> ------------------
> > jayetche écrivait:
> > ------------------
> >
> >
> > > mais concernant lesretraites madelin peux tu m'expliquer en quoi c'est un
> > > mauvais investissement? avec une tranche à 41% d'imposition cela me permet
> de
> > > reduire mon resultat tout en epargnant. Si je veux placer la meme somme sur
> > une
> > > assurance vie ou un PEA j'aurais certe une meilleure rentabilité mais avec
> un
> > > taux d'imposition plus elevé.
> >
> > Au moins Madelin c'est clair. c'est du Madoff. Adios le capital ! Reste à
> savoir
> > si ils vont toujours trouver des pigeons pour investir dedans le jour ou tu
> > prendras ta retraite. -)
> >
> >
> Quelqu'un peut expliquer à la neuneu financière que je suis pourquoi il faut pas
> Madelin ( je crois que j'en ai...) Heu...et avec des mots simples à comprendre
> en plus...ce serait top!!
>
> Merci

Si t'aime bien cotiser à la CARCDSF, pour une retraite hypothétique minable, voir même inexistante si la CARCDSF fait faillite avant que tu n'arrives à la retraite, alors t'as bien fait de souscrire un contrat retraite madelin...

C'est pareil! Tu cotises à une CARCDSF bis (qui elle n'est pas obligatoire!)... Sans savoir ce que tu auras comme pension, sans même savoir si tu auras une pension (c'est déjà arrivé qu'il n'y ait plus rien)... Bref, à fuir comme la peste.

http://www.la-retraite-en-clair.fr/cid3197482/retraites-complementaires-faillite-programmee.html

Maintenant, les contrats Madelins concernent aussi les prévoyances et les mutuelles pour les TNS ; et là c'est pas la même chose!

http://www.loimadelin.com/les-contrats-madelin/

Avatar_small

carident

25/03/2016 à 16:01

jayetche écrivait:
------------------
> Un grand merci Carident, j'ai de la lecture pour ce week end et matiere à
> reflexion.

J'ai omis sciemment de préciser une chose très importante dans l'exemple que j'ai donné supra avec la pierre-papier, qui rend quasi infaisable cette stratégie...

Les revenus des SCPI viennent année après année alourdir la note sur l'avis d'imposition, de telle sorte que la capacité d'investissement fini par se tarir...

Il faut donc privilégier des placements, qui faute de réduire l'impôt sur le revenu, ne l'alourdissent pas pour le moins...

D'où l'intérêt de la location meublée et de la possibilité d'amortir les biens et de créer un déficit qui permet de ne pas alourdir la fiscalité!

Avant la plus grande facilité d'être LMP plutôt que LMNP permettait même de réduire l'imposition...

http://www.pap.fr/argent/impots/location-meublee-quelle-fiscalite/a1787/le-loueur-en-meuble-professionnel-lmp

"Imputation des déficits

En tant que LMP, vous pouvez déduire l'éventuel déficit sur votre revenu global de l'année et ce sans limitation de montant, sous réserve que le déficit ne provienne pas des amortissements, non déductibles fiscalement. Vous profitez toutefois du système des amortissements (faculté de déduire une partie du prix du bien des recettes locatives), à conditions qu'ils ne soient employés que pour réduire ou ramener le bénéfice à zéro. L'excédent de déficit est ensuite reporté sur vos revenus des six années suivantes. Cela peut donc vous permettre de réduire significativement votre facture fiscale."

> mon seul regret est de ne pas avoir pris conscience de tout cela plus
> tot comme tu l'as fait en sortant de la fac. Je suis impressionné par ta
> maturité à l'epoque de ta sortie de la fac,

Ayant emprunté une autre voie avant la fac d'odontologie, et ayant un peu atermoyé ma thèse, je n'ai commencé à vraiment travailler qu'à 30 ans. J'avais du coup "un peu de temps" à rattrapé...

De plus, lorsque j'ai vu ma première feuille d'imposition et le montant de mes cotisations URSSAF et CARCDSF, j'ai pris conscience que j'allais travailler 7 à 8 jours sur 10 pour les autres...
Alors, bien que je sois plutôt altruiste dans la vie, je ne suis pas une vache à traire non plus!

> personnellement j'avais tellement de
> travail a faire pour m'ameliorer dans ma pratique et à construire une structure
> efficace que cet aspect était passé en second plan. Sans compter que la capacité
> d'épargne etait reduite par l'achat de la residence principale et des frais de
> la vie quotidienne.Tu avais été conseillé par des proches?

Donc, j'ai rapidement consulté une dizaine de conseillés en gestion de patrimoine, et j'ai lu tout ce que j'ai pu trouver sur les différents placements qui existaient avant de commencer à me constituer un patrimoine, avec comme objectif de pouvoir arrêter l'exercice de la dentisterie le plus tôt possible. Non pas que je n'aime pas ce que je fais, mais je pense qu'il est impossible de conserver un rythme soutenu, tout en faisant de la qualité, au delà d'un certain âge (ça n'est qu'un avis personnel). Le but est donc de pouvoir me recycler plus tard, dans autre chose de plus paisible, sans être bloqué par l'aspect financier...

> Par contre une question me turlupine toujours je ne comprends pas pourquoi les
> investissements en retraite madelin ne sont pas interessants?
> la reduction du resultat par le biais de l'épargne me paraissait interessante.
> Est ce parce que cet argent est bloqué trop longtemps? et que penses tu des PEE
> PErco mon expert comptable me dit de concentrer mes efforts la dessus et ce un
> mauvais calcul?

Un PEE pourquoi pas, Perco bof bof...

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

25/03/2016 à 18:19

carident écrivait:

> Avant la plus grande facilité d'être LMP plutôt que LMNP permettait même de
> réduire l'imposition...
>

Imposition qui ne doit pas etre très élevée. Vu que les recettes du LMP doivent etre inférieures à la moitié celles du revenu global.-)))

"Les recettes annuelles (loyers et charges) de l'activité de loueur en meublé doivent être supérieures à 23.000 €. En cas de commencement d'activité en cours d'année, on applique à ce seuil un prorata temporis pour tenir compte du nombre de jours où l'activité de loueur en meublé a été exercée.
Les recettes annuelles du LMP doivent représenter au moins la moitié des ressources du foyer fiscal soumis à l'impôt sur le revenu. "

question comment tu peux acheter un bien dont les loyers sont équivalents à la moitié de ton revenu global ? hein ?
En fait tu es en LMNP lors de ta vie pro et quand tu n'as plus de revenus pro tu passes en LMP. -)

http://www.pap.fr/argent/impots/location-meublee-quelle-fiscalite/a1787/le-loueur-en-meuble-professionnel-lmp

je vais peut etre passer prématurément en LMP l'année ayant fort mal commencé au cabinet et les loyers de mes LMNP estimés avec les réservations, pour 2016 étant de 80 000 euros chiffre que tu ne risques pas d'atteindre si un gestionnaire s'en occupe car tout ce qui va dépasser 46 000 euros ( il y en a 2) c'est pour sa gueule. . -)))
Par exemple et pour comparer un de mes LMNP de prix équivalent au LMP (470 000 euros) que j'avais avant et géré par un pro :

LMNP : Loyers 45 000 charges 10 000 résultat 35 000 pas de déficit.
LMP géré par un pro : Loyer 23000 charges 5000 Résultat 18 000 déficit.

Y a pas photo ! Et je ne suis pas scotché à un gestionnaire avec un bail commercial.
Alors bien sur vu que je ne suis pas en déficit ca ne me fait pas payer moins d'impôts ( et de toutes faons ca n'est pas imputable au revenu global en LMNP) , mais bizarrement je préfère ! . -)

Tout ca pour dire qu'il ne faut pas se laisser aveugler par l'économie d'impots générée. c'est un piège à cons. -)))