Replique d'implant dans un modèle analogue obtenu par impression

Forum associé : Implantologie

Avatar_small

holeinone

19/03/2016 à 01:13

Admettons que j'investisse dans une caméra pour faire TOUTES mes empreintes.
Si je fais une empreinte avec une caméra endo buccale 3D de scan body implantaire, est-ce que le prothésiste peut incorporer dans un modèle analogue obtenu par une imprimante 3D des répliques d'implants ?
Ainsi il peut ensuite réaliser classiquement le travail sur un maître modèle dans lequel se trouve des répliques d'implants.
Cela me paraît logique comme façon de réaliser le modèle analogue de travail pour le prothésiste, mais en fait, techniquement, ce n'est pas si simple que cela !
Donc est ce que vous avez déjà fait ce genre de chose ? Est ce que ça existe ?
Et, question subsidiaire, combien ca coute pour réaliser un maître modèle haut et bas par impression et aussi un maître modèle incorporant des répliques d'implants ?
Merci par avance à ceux capables de me dire si cela est faisable, et à quel cout.

Avatar_small

OOscar

19/03/2016 à 06:04

Je me trompe peut-être mais je pense qu'il n y a aucun intérêt à incorporer un analogue :

Imprimer le modèle sert à gérer les points de contacts et occlusion avec les antagonistes si tu dois faire une ceram stratifiée.

Par contre l'armature est créée directement en 3D sur l'ordi à partir du scan body donc le modèle peut très bien être imprimé après la réalisation de l'armature donc pas besoin d'analogue.

Et si tu fais une couronne full zircone, pas besoin d'imprimer le modèle en théorie.

J'ai pas (encore) de camera mais c'est ce que j'ai compris ...

Avatar_small

holeinone

19/03/2016 à 10:13

Bien sur que le modèle analogue, c'est pour realiser la ceram stratifiée. Le pilier se faisant par CFAO.
Mais dans le cas où tu veux faire une transvissée stratifiée sur 11 par exemple, il faut bien que le prothésiste puisse monter la partie céramique stratifiée !
D'où la question : est ce faisable ?
La zircone devant en unitaire, je suis pas fan.
Autant avec une empreinte silicone, aucun souci. Mais avec un enregistrement numérique, est ce qu'on pourra le faire ?

209209668_k5ggqf

fredo667

19/03/2016 à 13:50

moi je pense que non, tu dois forcement passer par de la prothèse usinée: fm usiné et cr usinée ou tranvissée usinée, sinon tu dois prendre une surempreinte sur fm+chappe.

D'autre part oublie de faire l'intégralité de tes empreintes en numérique, hormis si tu n'a aucune préparation infragingivale: tu ne liras jamais tes limites si tu es 2 mm sous la gencive, et ca peut arriver lors de dépose de gros Ag par exemple, dans les secteurs interproximaux.

Donc ne jettes pas tout

Avatar_small

holeinone

19/03/2016 à 14:51

Si tu temporises avec une provisoire qui guide la cicatrisation gingivale, c'est faisable d'enregistrer des limites sous gingivales même à 2mm (j'y arrive déjà avec mon Cerec)
Quand je vois la vitesse d'acquisition de la nouvelle trios 3, je suis totalement impressionné !
Alors à ce stade de technologie, je trouve que balancer à la poubelle tous nos portes empreintes et materiaux d'enregistrement est envisageable. D'autant plus que le numerique supprime des sources d'erreurs.
Mais la question présente est justement, dans le cas où je ferais une empreinte numérique en vue d'une reconstruction sur implants, est ce que le proto est capable d'exploiter l'image pour me faire des couronnes stratifiées (la zircone ne m'intéressant pas au niveau antérieur)
Je n'ai jamais vu de modèle analogue intégrant des répliques d'implants, aussi je pose la question si quelqu'un en a déjà vu ? Est-ce faisable ?

Titane_np2ts4

Ta6V

22/03/2016 à 10:31

Actuellement, tu peux tout à fait prendre ton empreinte avec caméra buccale, concevoir ou l’envoyer ton scan à un labo, qui lui pourra concevoir ton pilier CFAO, barre, bridge transvissé et aussi ton modèle stéréo avec un fût pour pouvoir mettre ton/tes analogue(s) d’implant.

3shape en est capable avec des modules optionnels.

C'était bien ça ta question?

Avatar_small

holeinone

22/03/2016 à 10:41

Exactement !
Depuis ma question, j'ai trouvé la réponse, c'est celle que tu me donnes.
Certains logiciels sont capables de créer une cavité dans le modèle analogue imprimé, cavité dans laquelle on "clipse" une réplique d'implant.
Straumann le fait par exemple avec le système Itero.

Titane_np2ts4

Ta6V

22/03/2016 à 11:22

Tant mieux alors ! :)

Pour ce qui est du prix… Je ne saurai te dire. Je suis en R&D Cad-cam, donc on n'a pas (trop) le soucis du prix.
Mais même avec les dernières « imprimantes » 3D, en procédé DLP, la fabrication d’un modèle reste long… et ces machines sont encore chères.

Je vais me renseigner, mais certainement plus cher que du plâtre coulé + matériaux de prise d’empreinte & co.

Avatar_small

holeinone

22/03/2016 à 11:33

C'est entre 7 euros pour une demi arcade et 15 pour un complet en impression de modele analogue imprimé en 3D.
L'imprimante : vers 4000 5000 les premiers prix mais peu de production, et 20000 50000 pour un truc vraiment performant avec une grosse production.
Le prix de la resine n'est pas donné non plus.
Donc bien plus cher qu'un modele en platre : environ 3 euro.
Mais l'empreinte avec camera endo buccale necessite un modele analogue imprimé. Pas de possibilité de le faire en platre !

Avatar_small

holeinone

22/03/2016 à 12:42

Ta6V écrivait:
--------------
> Tant mieux alors ! :)
>Je ne saurai te dire. Je suis en R&D Cad-cam,

Je t'ai envoyé un message en MP, tu l'as reçu ?