extraction sur foyer infectieux

Forum associé : Chirurgie buccale

Blocperso-talon_jer3sl

mrquentin

12/01/2016 à 13:02

Hello

Malgré tout ce qu'on a appris à la fac, je voulais avoir votre avis/votre connaissance.
Normalement, une dent avec un gros abcès apical avec une très grosse douleur associée, ou un gros abcès d'origine paro et des suppurations, la théorie voudrait qu'on mette des antibios avant d'extraire. Pourquoi?
De ce que j'ai retenu, c'est toujours un problème de prise d'anesthésie, qui fonctionnerait mal. Personnellement, la tronculaire fait que je n'ai jamais aucun soucis .
Mais y a t'il une autre raison que ca? Est ce que les suites post opératoires sont vraiment beaucoup plus importantes (est ce qu'elle le sont?)
De meme, alors qu'on mettrait des antibios pour "refroidir" l'abcès avant l'extraction, si on se passe de la phase antibio et qu'on extrait de suite, voyez vous une raison pour en mettre après (je ne parle pas du cas des cellulites). Le but, c'est de ne pas redonner un rdv quand on pourrait faire l'extraction dans la séance...
Je vous remercie de vos avis éclairés

69_xtb5lc

barbabapat

12/01/2016 à 13:23

Pour l’anesthésie, c'est plutôt les anesthésies locales qui ne fonctionnent pas en raison de l'acidification du milieux. Mais encore il faut que ton infection s’évacue seule, car sinon, juste la pression sur la dent transmise à l'infection pour l'extraction peut être douloureuse.

Après déplacer et refroidir, ca permet au patient de faire le deuil de sa dent, de pouvoir programmer correctement l'acte en fonction de sa difficultés ou des conditions les plus favorable par rapport aux traitements pris par ton patient.

La dessus, c'est du cas par cas et vouloir traiter ce genre de problème en urgence peut au final provoquer de gros retard ou de petites surprises quand les patients oublient qu'ils sont sous anticoagulant.

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

12/01/2016 à 13:35

barbabapat écrivait:
--------------------
> Pour l’anesthésie, c'est plutôt les anesthésies locales qui ne fonctionnent pas
> en raison de l'acidification du milieux. Mais encore il faut que ton infection
> s’évacue seule, car sinon, juste la pression sur la dent transmise à l'infection
> pour l'extraction peut être douloureuse.
>
D'autant plus que tu as des nocicepteurs pour la douleur, et de barocepteurs pour la pression, ces derniers sont déja plus lents et plus difficiles à anesthésier en "terrain froid", c'est pour cela que lors de soins sur patients anxieux il ne faut pas appuyer comme un bourrin en début d'anesthésie, laisser le temps que cela prenne.

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

12/01/2016 à 13:41

pour les extraction sur foyer, c'est possible au cas par cas, mais AL moins profonde, saignement plus abondant, forcément bactériémie, et comme évoqué précédemment toutes les pochettes surprises dues à la non programmation .
Je n'en suis pas certain, mais cela doit augmenter le risque d'ostéite à la mandibule.

Generique-fraisage_r2rxmm

lardonbis

12/01/2016 à 14:36

Prendre également en compte ce que veut le patient. Certain ne comprennent même pas qu'ils puisse repartir avec la dent en bouche puisqu'ils ont passés l'aprem à essayer de l'extraire eux même.

69_xtb5lc

barbabapat

12/01/2016 à 14:47

lardonbis écrivait:
-------------------
> Prendre également en compte ce que veut le patient. Certain ne comprennent même
> pas qu'ils puisse repartir avec la dent en bouche puisqu'ils ont passés l'aprem
> à essayer de l'extraire eux même.

Si c'est un vendredi soir sur un patient sous anti-coagulant ou un peu trop porté sur la bouteille, c'est quand même mieux de faire notre travail en n'extrayant pas si la situation n'est pas favorable.

Après elle bouge depuis plusieurs mois vraisemblablement.

Capture_d__cran_2015-05-13___10.37.46_uaxk55

BA

12/01/2016 à 14:56

Pour répondre à vulpi, aucune différence quant à l'apparition d' ostéite
pour limiter l' acidité du milieu sceptique, anesthésique basique (Predesic)
et puis sur une suppuration ++, si tu voyais comme le patient est soulagé quand on lui a enlevé la dent et le pus etc qui vont avec!....
Apres, c'est sur qu'il vaut mieux s'assurer du Pb de saignement avant de foncer....

Generique-fraisage_r2rxmm

lardonbis

12/01/2016 à 15:31

A propos d'acidité du milieu, quelqu’un se souvient du nom du truc américain pour tamponner l'articaine? Ça ressemble à deux seringue face à face je crois et on fait passer de l'une à l'autre avant d'injecter .

Avatar_small

paradoxe

12/01/2016 à 16:24

vulpi écrivait:
---------------
> pour les extraction sur foyer, c'est possible au cas par cas, mais AL moins
> profonde, saignement plus abondant, forcément bactériémie, et comme évoqué
> précédemment toutes les pochettes surprises dues à la non programmation .
+1
Virer une dent mobile sur abcès paro.. pas de problêmes.
Sur abcès apical ou déporté, avec kyste organisé, avec alvéolectomie et os compact.. je fais pas.
Sans oublier le risque non négligeable que cela se termine sous perfusion amoxycilline en milieu hospitalier (déjà vu)

Blocperso-talon_jer3sl

mrquentin

12/01/2016 à 16:57

ma question était plutot sur le probleme infectieux en effet; pour ce qui est du saignement, ca s'arrete toujours si le kyste est bien éliminé; si ca saigne encore beaucoup, c'est qu'un bout y est resté.
Pour le fonctionnement de l'anesthésie, pour moi c'est pipeau si on prends le soins d'anésthésier large. Et je fais entre 30 et 50 extractions sur foyers infectieux par jour, donc j'aurais l'occasion de me rendre compte si ca marchait pas....
Pour paradoxe, une bactériémie comme ca suite à une extraction et le patient aux urgences sous perf, ca t'es déjà arrivé à toi? combien de fois?

Avatar_small

paradoxe

12/01/2016 à 18:00

mrquentin écrivait:
-------------------
> Pour paradoxe, une bactériémie comme ca suite à une extraction et le patient aux
> urgences sous perf, ca t'es déjà arrivé à toi? combien de fois?

C'est arrivé à un copain.
Extraction pas simple.
Le soir, forte température, très forte asthénie -> appel du médecin -> hospitalisation du patient.
Impossible de savoir si c'est du à l'extraction ou pas.
Il y a en a aussi qui font un avc après un détartrage, alors qu'il n'y a aucun rapport.
Mais bon, ça fait des histoires dont on se passerait bien.

Avec tant d'extractions par jour, ce n'est pas un problême pour toi.
(ça rentre dans les stats)

Avatar_small

fgui

12/01/2016 à 19:23

Et quand ça part vraiment en couille un foyer infectieux dentaire que fait on à l hôpital?
AG et on traite le problème infectieux le plus rapidement possible;
donc le plus rapidement possible c est très bien.

69_xtb5lc

barbabapat

12/01/2016 à 19:30

fgui écrivait:
--------------
> Et quand ça part vraiment en couille un foyer infectieux dentaire que fait on à
> l hôpital?
> AG et on traite le problème infectieux le plus rapidement possible;
> donc le plus rapidement possible c est très bien.

Oui mais tu peux alors te permettre de garder le patient en observation ou gagner plus si il fini aux urgences du même hôpital.

Enfin, les allergies à la pénicilline quand tu va mettre le patient en réanimation, ca ne pose plus de problèmes. Tu le fait à l’hôpital, tu ne le fait pas dans un petit cabinet de campagne à 30 minutes du premier hôpital.

Le problème c'est pas les extractions ou l’anesthésie, le problèmes, c'est la gestion des complications post opératoires possibles.

Avatar_small

moritooth

12/01/2016 à 20:18

Extraire une dent infectée "à chaud" entraine obligatoirement une bacteriemie, et c'est l'état de santé général du patient qui doit nous guider pour savoir si c'est jouable ou pas (questionnaire médicale++).

Quand à la septicemie foudroyante, c'est effectivement très rare, mais ça existe. C'est un risque mortel, qui réclame une prise en charge hospitalière urgente.

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

12/01/2016 à 22:35

barbabapat écrivait:
--------------------
Tu le fait à l’hôpital, tu ne le fait
> pas dans un petit cabinet de campagne à 30 minutes du premier hôpital.
>
> Le problème c'est pas les extractions ou l’anesthésie, le problèmes, c'est la
> gestion des complications post opératoires possibles.

A ce sujet il est intéressant de savoir le temps estimé des secours en cas de GROS problème. J'ai vu avec le SAMU, pour moi c'est 20 minutes minimum, un peu moins pour les pompiers en théorie (parce qu'en pratique, j'ai testé c'est plus long) .
Cela permet entre autre de calibrer le volume d'O2 à posséder.