surocclusion

Avatar_small

minathee

24/10/2015 à 13:14

Bonjour!

J'ai un problème assez récurrent et frustrant lors d'obturations posterieurs de grande étendue. Je prends le temps de façonner en composite les cuspides, sillons etc, mais lorsque j'enlève la digue pour checker l'occlusion j'ai parfois quelques surprises ou je suis assez fort en surocclusion, je doit fraiser et je perds l'esthétique initial. Vous avez des astuces pour éviter ca? Pour que votre compo soit quasi à la bonne occlusion? (des repères que vous verifiez chaque fois?).
Après c'est p-e moi le problème :p

mercii

Avatar_small

carident

24/10/2015 à 13:28

Obturations postérieures de grandes étendues = onlay composite ou céramique :-)

Avatar_small

minathee

24/10/2015 à 13:40

j'exerce en Belgique et malheureusement il n'y a aucune intervention de l'assurance soin de santé pour tout ce qui est prothèse fixe, donc tout le monde ne peut pas se permettre un onlay (en contre-partie il y a des honoraires/remboursements assez intéressant pour tout ce qui est endodontie et dentisterie restauratrice directe par rapport à la France)

Avatar_small

carident

24/10/2015 à 14:12

Dans ce cas, tout dépend de la situation initiale...

Lorsqu'il y a un gros trou dans la dent depuis plusieurs semaines (ou mois), ou qu'il y a déjà un gros soin qui recouvre la dent et que celui-ci a été "sculpté" au pouce, ou s'est abrasé petit à petit (à cause des caractéristiques mécaniques insuffisantes du matériau de restauration précédent), et que la dent antagoniste en a déjà profité pour s'égresser, il est souvent très difficile de redonner à la dent une morphologie occlusale convenable sans faire de coronoplastie soustractive au niveau de la dent antagoniste...

Après, en partant dès le départ d'une morphologie plus ou moins correcte, il est possible d'utiliser une clé en silicone translucide (ou pas) pour se donner des repères ou s'en servir en tant que moule...

Fullsizerender_mvtcbs

BasArtDentaire

24/10/2015 à 23:19

minathee écrivait:
------------------
> j'exerce en Belgique et malheureusement il n'y a aucune intervention de
> l'assurance soin de santé pour tout ce qui est prothèse fixe, donc tout le monde
> ne peut pas se permettre un onlay

En France non plus, la prise en charge par l'assurance maladie des onlay n'a rien de frugale... digne d'un amalgame au pouce d'il y a 30 ans.
On parle beaucoup des onlays mais on en fait peu...

Concernant la problématique des reconstitution occlusales importantes.
Il est intéressant d'inclure un maximum de dents sur la digue, pour une meilleure visualisation.
Bien entendu repérer au maximum les rapports avant la mise en place du champ, et si besoin coronoplastie de l'antagoniste.