Ameli, que nous conseilles tu pour améliorer notre système? (râleur s'abstenir)

Forum associé : Exercice professionnel

Jack-2_ogbxk8

trepo

18/11/2015 à 14:20

Il est bon Ameli, après nous avoir enflé avec la SS, il va nous enfler avec les assureurs ... excellent.
Ça va la veste ne craque pas de tous côtés ? :)

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

18/11/2015 à 14:29

ameli écrivait:
---------------

> Tu le dis... alors vérifie ce que tu dis. Regarde ailleurs, en France et à
> l'étranger.
> Pourquoi sommes nous de faibles employeurs d'AD ?
> Et compare avec nos voisins. Et explique moi pourquoi nos confrères ont des
> AD... alors qu'ils ont des charges similaires.

Ils ne bossent pas sous un régime de soins communiste. Preuve que le système Francais ne fait pas recette et qu'on peut très bien vivre et embaucher sans.
Des honoraires de soins conservateurs supérieurs ? genre 3-4 fois fois le tarif Francais ? Ils ne sont pas tributaires que de la prothèse pour vivre ca aide pour plus de visibilité à long terme.
Charges similaires ? tu plaisantes j'espère. -))))
Ils ont tous un code du travail de 3000 pages ? -))))

Avatar_small

|||||||||||||||

18/11/2015 à 14:37

Ameli, tu ne serais pas déjà missionné par un de ces gros investisseurs pour venir écrire sur eugenol??

Dis nous qui sont ces investisseurs et quels sont les projets de réglementation ou arrête de te la raconter.

Santéclair, les réseaux, les mutuelles, les assurances, les centres low cost, (la sécu), quelle est leur vision? Ce n'est pas un max de pognon à court terme? Ils ont une vision de santé public, de prévention, de long terme?
Tu as raison, je n'en sais pas autant que toi, mais je préfère me baser sur des éléments concrets et connus et pas sur une boule de cristal, des belles paroles ou un gros chèque pour me forger une opinion.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

18/11/2015 à 14:37

ameli écrivait:
---------------

> Pour moi, c'est clair : ils sont organisés en "coordination-partage", et nous
> sommes des indépendants solitaires. Notre vision du monde dentaire est
> retardataire ! quand on est seul, quand on veut rester seul, on n'y arrive pas
> parce qu'on gère mal les charges. On se fait laminer par ceux qui sont
> plusieurs.

Ahhh ! on gère mal les charges ? Tous les entrepreneurs en France qui se plantent la gueule c'est parce qu'ils gèrent mal leurs charges ? Ou parce que celles ci sont trop élevées et qu'ils sont en plus mariés jusqu'à la mort avec leurs salariés ?
Tu n'embauches pas d'assistante car si tu enregistres une baisse de CA tu n'as aucun moyen de lacher du lest.
Une salariée c'est l'équivalent du cout d'un cabinet complet : 2500- 3000 euros par mois et à vie.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

18/11/2015 à 14:41

ameli écrivait:
---------------

> Alors qu'ils montrent leur connaissance de ce domaine ! Le progrès est en
> marche, oui, et les retardataires seront derrière.
> Si on veut rester au rythme des autres marcheurs, il faut savoir comment ces
> autres fonctionnent, et au minimum faire comme eux. Si on reste dans le passé,
> on sera derrière.

Tu es en train de nous dire qu'il faut laisser tomber les soins conservateurs pour etre compétitifs en prothèse ? Car les réseaux en dentaire ce sont des réseaux de prothèse.

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

18/11/2015 à 16:28

guimauve écrivait:
------------------
> Je serais aussi très intéressée de pouvoir lire le projet de réglementation des
> futurs centres de soins dentaires.
> Merci Ameli de le faire passer.

Je peux le faire mais ne veux pas le faire, par correction.
Le document est "secret", et m'a été envoyé par une source discrète.
C'est un document écrit par la sécu et en négociation avec les "dirigeants" actuels des centres dentaires (mutuelles, sécu et autres). Ce qui est bizarre, c'est que ce brouillon inconnu sert de base aux évolutions de la problématique des centres de soins. C'est donc qu'on le préssent.
Les discussions actuelles sont chaudes, car il faut faire passer les réorganisations que ce texte oblige à faire. Qu'il y ait du bien dans ce texte est mon avis, il serait très bien ! ... mais je comprends les hésitations car est on capable d'appliquer si le personnel va pousser à la non-signature car ça complique le tout sans augmenter le salaire de l'AD ?
En gros, on "oblige" certains fonctionnements "coordonnés", et on a des options sur certains engagements de santé publique. Le respect de ces obligations et le respect des engagements optionnels ouvrent la porte à des financements qui sortent complètement des "actes" dentaires. Il y a les "obligations" et les "options".

> Cet exemple est simplement pour illustrer que je ne crois pas à la démarche de
> santé publique de ces organismes financiers privés.

Ton raisonnement est logique... car il tient compte de l'état actuel de ce monde. Ton erreur est que tu ne sais pas (car personne ne le dit) que ce monde bouge en cachette.
Alors je te dis un fait sur lequel tu réfléchis : pourquoi les fonds de pensions américains veulent ils faire de la santé publique en Europe, y compris les soins en EHPAD et les préventions et autres dépistages ? A mon avis, ils ne sont pas stupides, ils fouillent et cherchent. Ils ont vu que ces solutions qui paraissent utopiques sont inévitables et seront financées sur le court terme pour éviter un creusement de la sécu par des parades inefficaces et couteuses. Donc, ils se préparent, commencent par un pays, puis un autre, puis un autre...

RépondreCiter
Score : -2
Plaquessiv2_vovj6l

ameli

18/11/2015 à 16:45

chicot29 écrivait:
------------------
> Tu n'embauches pas d'assistante car si tu enregistres une baisse de CA tu n'as
> aucun moyen de lacher du lest.

Ah bon ?
Pourquoi les dentistes allemands qui ne gagnent pas davantage ont tous des AD ? ... parce qu'ils ne travaillent jamais seuls, ils sont dans des groupes de dentistes et partagent les AD. Les AD passent de l'un à l'autre en fonction du boulot à faire, le dentiste n'est pas propriétaire de son AD mais le groupe de dentistes paye l'AD pour bosser avec tous.
Eux n'ont pas de mal, et nous, on est trop cons pour faire la même chose : on ne veut rien partager, ni le parking, ni les locaux ni le matériel ni le personnel. On a du mal à suivre la modernité et sa normalité, c'est normal.
Chez eux, un dentiste, ça n'existe pas. Le dentiste est un membre du réseau des dentistes du local.

Avatar_small

zazamouk

18/11/2015 à 17:08

ameli écrivait:
---------------
> Le Choixpeau magique écrivait:
> ------------------------------
> > Ceux que veulent les "gros investisseurs", on l'a bien compris, gagner un
> > maximum de pognon en prenant le minimum de risque,
>
> Tu as tort, et tu penses à dire ce qui parait être une évidence pour tout le
> monde dentaire. Mais tu réduis ton champ de vision, et tu ne connais pas ces
> "gros investisseurs", et tu ne les as jamais rencontré et tu n'as jamais discuté
> avec eux.
> Je me suis aussi posé cette question ! pourquoi me demander à moi de bosser pour
> eux, pour faire des audits et des conseils, alors que je passe plutôt pour un
> anti-fric ou un idéologue rêveur ? Je rappelle que je n'ai jamais posé la
> moindre candidature. Alors pourquoi moi, par 5 offreurs différents ? ... parce
> que j'ai (parait il !) la réputation d'être un chieur, un fouteur de merde qui
> fouille partout et aime le conflit. Ils demandent un nettoyeur-prévisionniste
> rigoriste : perfection d'abord et éternelle ; ils veulent que ça marche et être
> irréprochables.
> Ils ne veulent pas gagner un max de pognon ! ... ils se foutent du montant de
> l'investissement, et pourquoi ?
> Parce qu'il gagneront l'argent dépensé et prendront une marge si l'argent est
> bien dépensé. C'est leur fonctionnement qui prime, pas la recette immédiate mais
> la recette à moyen terme. Donc, il faut que ça "marche", tout est vérifié, les
> normes sont vérifiées, la qualité est vérifiée... et le succès viendra avec la
> réputation. Donc, l'argent dépensé sera amorti et le bénéfice sera superbe à
> moyen terme. Ils ont le temps.

Donc tes "gros investisseurs" vont se mettre à faire de la prévention, nous remunerer en fonction du temps que l'on passe sur un soin (entre 150 et 200€ de l'heure!).
Et ils ne feront pas des usines à ceram qui rapportent un max sans prendre trop de risque (sauf pour les dentistes qu bossent à la chaine!)

Nos gros assureurs/banques/mutuels ne le font pas et des capitaux étranger le ferait??
Ont ils vu nos tarifs débiles?
Ont ils prévu de te faire un gros chèque pour nous vendre au mutuel??

ameli écrivait:
---------------
> chicot29 écrivait:
> ------------------
> > Tu n'embauches pas d'assistante car si tu enregistres une baisse de CA tu n'as
> > aucun moyen de lacher du lest.
>
> Ah bon ?
> Pourquoi les dentistes allemands qui ne gagnent pas davantage ont tous des AD ?
> ... parce qu'ils ne travaillent jamais seuls, ils sont dans des groupes de
> dentistes et partagent les AD. Les AD passent de l'un à l'autre en fonction du
> boulot à faire, le dentiste n'est pas propriétaire de son AD mais le groupe de
> dentistes paye l'AD pour bosser avec tous.
> Eux n'ont pas de mal, et nous, on est trop cons pour faire la même chose : on ne
> veut rien partager, ni le parking, ni les locaux ni le matériel ni le personnel.
> On a du mal à suivre la modernité et sa normalité, c'est normal.
> Chez eux, un dentiste, ça n'existe pas. Le dentiste est un membre du réseau des
> dentistes du local.

Encore une bonne blague, sympa!!
Reviens faire un tour dans un cabinet qui essaye de suivre les dernières données acquises avec les tarifs sécu.
C'est bien beau de vouloir 10 assistantes pour 3 dentistes comme en Allemagne, mais il va falloir faire beaucoup de 28.92 pour les payer correctement, payer nos charges, notre matos et sortir un p'tit benefice...

Au plus tu parles, tentes d'expliquer au plus je me rends compte que nos dirigeants de la santé sont très très loiiiiinnn de notre réalité quotidienne...

bref... je retourne bosser, j'ai une petite de 4 ans un peu anxieuses qui attends pour que je lui enlève sa joli 85 sous gingival...(pour moins de 20€ je te rappel!)

Choixpeau_y0ozxh

Le Choixpeau magique

18/11/2015 à 18:08

La différence de personnel entre la France et les autres pays ne s'explique pas QUE parce que les dentistes français sont bêtes et les autres très intelligents.
Il y a aussi le cadre réglementaire général du marché du travail en France qui est une extraordinaire machine à produire du chômage, c'est d'ailleurs dramatique.
Il y a également les niveaux des honoraires, avec des honoraires de prothèses qui ne peuvent plus vraiment augmenter et tout le reste qui se fait à perte, ça commence à se sentir.
Il y a enfin et surtout l'absence des hygiénistes, voulu par la CNSD et l'UJCD, et là je te rejoins c'est vraiment juste dû au manque d'intelligence des confrères (car ne nous faisons pas d'illusions, les syndicats sont représentatifs du dentiste moyen).

La mise en commun du personnel (et ceux qui l'ont déjà fait savent que ça n'a pas que des avantages) n'expliquent en rien les différences de ratio France/Allemagne, trois employés par praticien ça fait six pour deux, neuf pour trois, etc...

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

18/11/2015 à 18:23

ameli écrivait:
---------------
> chicot29 écrivait:
> ------------------
> > Tu n'embauches pas d'assistante car si tu enregistres une baisse de CA tu n'as
> > aucun moyen de lacher du lest.
>
> Ah bon ?
> Pourquoi les dentistes allemands qui ne gagnent pas davantage ont tous des AD ?
> ... parce qu'ils ne travaillent jamais seuls, ils sont dans des groupes de
> dentistes et partagent les AD. Les AD passent de l'un à l'autre en fonction du
> boulot à faire, le dentiste n'est pas propriétaire de son AD mais le groupe de
> dentistes paye l'AD pour bosser avec tous.

Ca se voit que tu n'as jamais travaillé à 4 mains. C'est déjà difficile de s'accorder, si en plus l'assistante passe d'un praticien à l'autre......

> Eux n'ont pas de mal, et nous, on est trop cons pour faire la même chose : on ne
> veut rien partager, ni le parking, ni les locaux ni le matériel ni le personnel.
> On a du mal à suivre la modernité et sa normalité, c'est normal.

Partager une assistante , entre 2 ? J'ai une assistante et 2 fauteuils. C'est sur il me manque une assistante commerciale comme dans les centres low cost pour bourrer le mou aux patients et leur proposer des crédits pour justifier son salaire.
Ah ? on me dit dans l'oreillette que c'est interdit par le code de déontologie pour un dentiste libéral. -))))

> Chez eux, un dentiste, ça n'existe pas. Le dentiste est un membre du réseau des
> dentistes du local.

Ah ? Donc finalement le patient s'en fout de se faire soigner par Pierre Paul ou Jacques ? Il n'y a aucune relation de confiance qui se noue avec son praticien ?
Avec une mentalité pareille, ca ne m'étonne pas que tu ne soignes plus personne.

Blue_eye_thumb_l2dgub

bill

18/11/2015 à 18:42

ameli écrivait:
---------------
.
>
> Ah bon ?
> Pourquoi les dentistes allemands qui ne gagnent pas davantage ont tous des AD ?

Ils ne gagnent pas davantage que le CD français qui travaille seul une fois qu'ils ont payé leurs multiples AD, hygiénistes, secrétaires, etc. c'est ce que tu veux dire ?

Index_phnysm

pgc

18/11/2015 à 19:02

ameli écrivait:
---------------
>... Le respect de ces obligations et le
> respect des engagements optionnels ouvrent la porte à des financements ...

Ah ça y est j'ai compris.
Ca fait un moment que je suis ce post sans comprendre.
Mais là ça fait tilt:
Ils vont se torcher avec les obligations, comme d'habitude.
Mais ils vont prendre le fric.

>... Alors je te dis un fait sur lequel tu réfléchis : pourquoi les fonds de pensions
> américains veulent ils faire de la santé publique en Europe, y compris les soins
> en EHPAD ...

Parce qu'ils ont senti l'odeur du fric, de l'argent public.
Un mois en EHPAD c'est 3000 €?
Ca les intéresse.

> Donc, ils se préparent, commencent par un pays, puis un autre, puis un autre...

Oui, c'est comme ça qu'ils procèdent en général quand il y a des sous à prendre.

--
Ne met pas tes doigts dans la Convention! Tu risques de te faire pincer très fort.

Avatar_small

|||||||||||||||

18/11/2015 à 19:09

ameli écrivait:
---------------

> Pourquoi les dentistes allemands qui ne gagnent pas davantage ont tous des AD ?
> ... parce qu'ils ne travaillent jamais seuls, ils sont dans des groupes de
> dentistes et partagent les AD. Les AD passent de l'un à l'autre en fonction du
> boulot à faire, le dentiste n'est pas propriétaire de son AD mais le groupe de
> dentistes paye l'AD pour bosser avec tous.
> Eux n'ont pas de mal, et nous, on est trop cons pour faire la même chose : on ne
> veut rien partager, ni le parking, ni les locaux ni le matériel ni le personnel.
> On a du mal à suivre la modernité et sa normalité, c'est normal.
> Chez eux, un dentiste, ça n'existe pas. Le dentiste est un membre du réseau des
> dentistes du local.

Les AD allemandes passent de l'un à l'autre ?? J'aimerais bien voir ça! Et dans les autres pays ça se passe comment?

En France, c'est une certitude, on se les partage les assistantes : 1 assistante pour 3 dentistes! Tu crois qu'elle ne passe pas d'un cabinet à l'autre.
Améli je t'assure que j'adorerais avoir trois assistantes qui se partagent le même praticien, moi-même, tout en ayant le même revenu que mes confrères allemands.

Un confrère suisse m'a confié il y a de ça 2 ans que les seuls problèmes de personnel qu'il avait rencontré, c'était avec des AD françaises et qu'il était pour lui désormais hors de question d'embaucher une AD française.

Avatar_small

|||||||||||||||

18/11/2015 à 19:18

ameli écrivait:
---------------
> guimauve écrivait:
> ------------------
> > Je serais aussi très intéressée de pouvoir lire le projet de réglementation
> des
> > futurs centres de soins dentaires.
> > Merci Ameli de le faire passer.
>
> Je peux le faire mais ne veux pas le faire, par correction.
> Le document est "secret", et m'a été envoyé par une source discrète.
> C'est un document écrit par la sécu et en négociation avec les "dirigeants"
> actuels des centres dentaires (mutuelles, sécu et autres). Ce qui est bizarre,
> c'est que ce brouillon inconnu sert de base aux évolutions de la problématique
> des centres de soins. C'est donc qu'on le préssent.
> Les discussions actuelles sont chaudes, car il faut faire passer les
> réorganisations que ce texte oblige à faire. Qu'il y ait du bien dans ce texte
> est mon avis, il serait très bien ! ... mais je comprends les hésitations car
> est on capable d'appliquer si le personnel va pousser à la non-signature car ça
> complique le tout sans augmenter le salaire de l'AD ?
> En gros, on "oblige" certains fonctionnements "coordonnés", et on a des options
> sur certains engagements de santé publique. Le respect de ces obligations et le
> respect des engagements optionnels ouvrent la porte à des financements qui
> sortent complètement des "actes" dentaires. Il y a les "obligations" et les
> "options".
>
> > Cet exemple est simplement pour illustrer que je ne crois pas à la démarche de
> > santé publique de ces organismes financiers privés.
>
> Ton raisonnement est logique... car il tient compte de l'état actuel de ce
> monde. Ton erreur est que tu ne sais pas (car personne ne le dit) que ce monde
> bouge en cachette.
> Alors je te dis un fait sur lequel tu réfléchis : pourquoi les fonds de pensions
> américains veulent ils faire de la santé publique en Europe, y compris les soins
> en EHPAD et les préventions et autres dépistages ? A mon avis, ils ne sont pas
> stupides, ils fouillent et cherchent. Ils ont vu que ces solutions qui
> paraissent utopiques sont inévitables et seront financées sur le court terme
> pour éviter un creusement de la sécu par des parades inefficaces et couteuses.
> Donc, ils se préparent, commencent par un pays, puis un autre, puis un autre...

Si je comprends bien, tout se passe dans notre dos? Quels sont les représentants de la profession qui sont au courant de tout ça?
De toute façon, nous sommes trop cons pour comprendre et accepter quoi que ce soit?
La sécu a déjà intégré la disparition de la médecine et de la dentisterie libérale, donc seuls les dirigeants des centres sont impliqués?

Tu peux nous donner des exemples concrets sur les obligations et les options?

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

19/11/2015 à 08:50

pgc écrivait:
-------------
> ameli écrivait:
> ---------------
> >... Le respect de ces obligations et le
> > respect des engagements optionnels ouvrent la porte à des financements ...
>
> Ah ça y est j'ai compris.
> Ca fait un moment que je suis ce post sans comprendre.
> Mais là ça fait tilt:
> Ils vont se torcher avec les obligations, comme d'habitude.
> Mais ils vont prendre le fric.
>
>
>
> >... Alors je te dis un fait sur lequel tu réfléchis : pourquoi les fonds de
> pensions
> > américains veulent ils faire de la santé publique en Europe, y compris les
> soins
> > en EHPAD ...
>
> Parce qu'ils ont senti l'odeur du fric, de l'argent public.
> Un mois en EHPAD c'est 3000 €?
> Ca les intéresse.
>
> > Donc, ils se préparent, commencent par un pays, puis un autre, puis un
> autre...
>
> Oui, c'est comme ça qu'ils procèdent en général quand il y a des sous à prendre.
>
>
> --
> Ne met pas tes doigts dans la Convention! Tu risques de te faire pincer très
> fort.

A noter que ca fait pas chier améli de voir que les retraités américains qui indirectement vont s'occuper des retraités français. Je doute qu'il faille y voir là une quelconque solidarité. Tu sais c'est toujours le payeur qui décide. -))))

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

23/11/2015 à 12:06

zazamouk écrivait:
------------------
> Encore une bonne blague, sympa!!

Tu as le droit de penser à cette blague...
Pourquoi certains investisseurs étrangers veulent ils s'implanter ici, et y mettre un gros paquet d'argent, en faisant tout, de la santé publique à la prothèse et aux implants. Pourquoi veulent ils tous voir grand, très grand.
Pourquoi m'a-t-on affirmé clairement et distinctement que les dentistes français sont absolument inorganisés et solitaires, et qu'ils ne veulent pas voir qu'une nouvelle organisation passe obligatoirement par le partage et la coordination.

> mais il va falloir faire beaucoup de 28.92 pour les payer correctement, payer
> nos charges, notre matos et sortir un p'tit benefice...

Rien ne t'empêche de poursuivre ta magnifique méthode certifiée. Sans doute pourras tu mieux combattre ces nouveaux venus.
Si tu ne remets pas en cause ton fonctionnement dont tu es satisfait, tu continueras ta méthode gagnante et qui fait ton bonheur.

nos
> dirigeants de la santé sont très très loiiiiinnn de notre réalité quotidienne...

Ils la connaisent par coeur... et ils voient que cette réalité n'est plus moderne. Ils voient aussi qu'on veut la continuer.
Mais comme nous sommes un pays libre, d'autres peuvent venir et veulent venir. Ils viennent, avec d'autres méthodes.
ça, tes dirigeants le voient aussi.

> bref... je retourne bosser, j'ai une petite de 4 ans un peu anxieuses qui
> attends pour que je lui enlève sa joli 85 sous gingival...(pour moins de 20€ je
> te rappel!)

C'est ce que je dis : tu ne veux rien changer. Donc, ça ne change pas.
Ce n'est pas "l'acte" de 20€ qui doit changer, c'est la prise en charge qui doit changer ; et une prise en charge n'est pas obligatoirement liée à un acte. Si tu changes la prise charge globale du patient (et de sa famille) la sécu s'intéressera à toi ; encore faut il que ton (tes) syndicat(s) en aient conscience. Enlever une dent de lait est un épiphénomène qui n'intéresse pas la sécu, donc la sécu ne veut pas que ça lui coute cher.
Nous sommes une profession médicale. Nous l'oublions. Les investisseurs, eux, ne l'oublient pas. Eux gagneront de l'argent, sinon ils ne mettraient pas tant d'argent sur la table !
Ce n'est pas les travaux "sociaux-déficitaires" qui les interesse, c'est le bénéfice final. Mais eux ont compris que le bénéfice ne viendra que si les "sociaux" sont bien faits, sinon la sécu ne donnera pas un fifrelin de plus. La sécu donnera, car si elle ne donne pas, elle paierait des soins hospitaliers bien plus onéreux quelques années plus tard. La sécu n'est pas folle, les investisseurs non plus. Ces derniers considèrent les dentistes français comme des amateurs et des blagueurs.

RépondreCiter
Score : -2
69_xtb5lc

barbabapat

23/11/2015 à 12:17

http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2015/11/19/reseaux-de-soins-dentaires-malakoff-mederic-passe-loffensive_781736

"...........

Pour Gérard Morel, vice-président de la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD), le secteur est pénalisé par l’absence d’accord avec les financeurs (surtout les complémentaires santé) en matière de remboursement des soins dentaires (prothèses, implants).
Vers le 0 % reste à charge

Réduire au maximum voire supprimer le reste à charge et réguler les prix : c’est précisément l’objectif affiché par les promoteurs de réseaux édifiés par les complémentaires santé.

Malakoff Médéric vient ainsi de lancer un réseau de soins dentaires, actif depuis le 10 novembre, a annoncé ce jeudi son directeur santé Laurent Borella. Accessible aux adhérents de Malakoff Médéric mais aussi d’Harmonie Mutuelle (soit 6 millions de personnes), ce réseau baptisé Kalivia existe déjà depuis plusieurs années pour l’optique et l’audioprothèse.

Fort de 2 000 chirurgiens-dentistes répartis sur tout le territoire, le réseau Kalivia prend en compte quatre spécialités : la prothétique, l’implantologie, l’orthodontie et la parodontie. Objectif : améliorer et solvabiliser la prise en charge, apporter des garanties sur les prothèses, mais aussi assurer en temps réel des devis et factures électroniques. Laurent Borella (Malakoff Médéric) se donne l’objectif de « 0% de reste à charge sur une grande partie du réseau ».

.........."

Pour ce qui est des Epahd, je te rappelle que les tarifs ne sont en rien limité pas plus que le tarif des services aux résidents qui en font un investissement oui très rentables au vu des besoins aujourd'hui et futurs pour une qualité de service pas toujours au top pour ceux qui connaissent la réalité du fonctionnement de ces établissements lucratifs.

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

23/11/2015 à 12:20

chicot29 écrivait:
------------------
> A noter que ca fait pas chier améli de voir que les retraités américains qui
> indirectement vont s'occuper des retraités français.

Si, ça m'embête. Il est triste de voir ça.
Ces organismes ne sont pas présents sur ce domaine pour rendre service ! ... mais pour le bénéfice. Un autre financier que j'ai rencontré dit la même chose : fric.
On est d'accord, ce ne sont pas des philanthropes. Mais c'est tout de même étonnant, eux veulent faire (et réussiront) du bénéfice en changeant la conception du métier, et nous ne voulons même pas l'envisager ; nous n'y pensons même pas. C'est sacré : on entre dans l'intouchable, on n'a pas le droit de changer une méthode perdante.
Qui a tort ?

RépondreCiter
Score : -3
Index_phnysm

pgc

23/11/2015 à 14:22

ameli écrivait:
---------------
> Ces derniers considèrent les dentistes français comme
> des amateurs et des blagueurs.

En ce dernier point (blagueur) il n'y a pas de doute tu es bien un dentiste.

69_xtb5lc

barbabapat

23/11/2015 à 14:24

http://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-sulpice-la-foret-35250/saint-sulpice-la-foret-cherche-des-medecins-pour-sa-maison-de-sante-3860169

comment réorganiser l'offre de soins avec des pouvoirs publiques qui font des conneries et une utilisation débile de la question des déserts médicaux qui va contre les possibilité de regroupement de l'offre de soins avec il est vrai la création de déserts médicaux de par une organisation mieux géré de l'offre de soins.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

23/11/2015 à 15:40

ameli écrivait:
---------------
> chicot29 écrivait:
> ------------------
> > A noter que ca fait pas chier améli de voir que les retraités américains qui
> > indirectement vont s'occuper des retraités français.
>
> Si, ça m'embête. Il est triste de voir ça.
> Ces organismes ne sont pas présents sur ce domaine pour rendre service ! ...
> mais pour le bénéfice. Un autre financier que j'ai rencontré dit la même chose :
> fric.

Alors que prélever en charges sociales la moitié d'un salaire c'est pas une question de fric ?

A géométrie variable la notion de "fric" hein ? -)))))

Avatar_small

zazamouk

23/11/2015 à 17:46

ameli écrivait:
---------------
> zazamouk écrivait:
> ------------------
> > Encore une bonne blague, sympa!!
>
> Tu as le droit de penser à cette blague...
> Pourquoi certains investisseurs étrangers veulent ils s'implanter ici, et y
> mettre un gros paquet d'argent, en faisant tout, de la santé publique à la
> prothèse et aux implants. Pourquoi veulent ils tous voir grand, très grand.
> Pourquoi m'a-t-on affirmé clairement et distinctement que les dentistes français
> sont absolument inorganisés et solitaires, et qu'ils ne veulent pas voir qu'une
> nouvelle organisation passe obligatoirement par le partage et la coordination.
>
> > mais il va falloir faire beaucoup de 28.92 pour les payer correctement, payer
> > nos charges, notre matos et sortir un p'tit benefice...
>
> Rien ne t'empêche de poursuivre ta magnifique méthode certifiée. Sans doute
> pourras tu mieux combattre ces nouveaux venus.
> Si tu ne remets pas en cause ton fonctionnement dont tu es satisfait, tu
> continueras ta méthode gagnante et qui fait ton bonheur.
>
> nos
> > dirigeants de la santé sont très très loiiiiinnn de notre réalité
> quotidienne...
>
> Ils la connaisent par coeur... et ils voient que cette réalité n'est plus
> moderne. Ils voient aussi qu'on veut la continuer.
> Mais comme nous sommes un pays libre, d'autres peuvent venir et veulent venir.
> Ils viennent, avec d'autres méthodes.
> ça, tes dirigeants le voient aussi.
>
> > bref... je retourne bosser, j'ai une petite de 4 ans un peu anxieuses qui
> > attends pour que je lui enlève sa joli 85 sous gingival...(pour moins de 20€
> je
> > te rappel!)
>
> C'est ce que je dis : tu ne veux rien changer. Donc, ça ne change pas.
> Ce n'est pas "l'acte" de 20€ qui doit changer, c'est la prise en charge qui doit
> changer ; et une prise en charge n'est pas obligatoirement liée à un acte. Si tu
> changes la prise charge globale du patient (et de sa famille) la sécu
> s'intéressera à toi ; encore faut il que ton (tes) syndicat(s) en aient
> conscience. Enlever une dent de lait est un épiphénomène qui n'intéresse pas la
> sécu, donc la sécu ne veut pas que ça lui coute cher.
> Nous sommes une profession médicale. Nous l'oublions. Les investisseurs, eux, ne
> l'oublient pas. Eux gagneront de l'argent, sinon ils ne mettraient pas tant
> d'argent sur la table !
> Ce n'est pas les travaux "sociaux-déficitaires" qui les interesse, c'est le
> bénéfice final. Mais eux ont compris que le bénéfice ne viendra que si les
> "sociaux" sont bien faits, sinon la sécu ne donnera pas un fifrelin de plus. La
> sécu donnera, car si elle ne donne pas, elle paierait des soins hospitaliers
> bien plus onéreux quelques années plus tard. La sécu n'est pas folle, les
> investisseurs non plus. Ces derniers considèrent les dentistes français comme
> des amateurs et des blagueurs.

Je suis bien d'accord avec toi sur le fait qu'il faille changer notre système obsolète de dentisterie made in france.

Mais je ne suis pas sur que tes mystérieux organismes étranger veuillent vraiment améliorer la santé de mes patients.
Je pense qu'il veule du fric le plus vite possible!

On a le choix entre une sécu complètement dépassé qui en souhaite pas investir dans la santé bucco-dentaire et des organisme financier (type Mutuel Assurance) qui vendent des contrats très chère pour un minimum de remboursement.
Donc création de réseaux de soin, qui ne parle jamais de qualité mais uniquement de tarif...

Les dentistes en sont bien sur en partie responsable, tout comme la sécu qui se désengage des soins de base, de la prévention pour vendre la seul partie bénéficiaire de notre exercice à des assureurs privés.

Pour faire mon boulot correctement, prévention, soins, suivi médical... j'ai des charges fixes et je ne suis pas sur que la sécu, les mutuels ou tes organismes étranger soient prêt à me les payer.

Tes philanthropes étranger veulent créer un super système à l'américaine? Pas sur que cela soit profitable pour mes patients et moi même...

Choixpeau_y0ozxh

Le Choixpeau magique

23/11/2015 à 17:55

ameli écrivait:
---------------
> On est d'accord, ce ne sont pas des philanthropes. Mais c'est tout de même
> étonnant, eux veulent faire (et réussiront) du bénéfice en changeant la
> conception du métier, et nous ne voulons même pas l'envisager ; nous n'y pensons
> même pas. C'est sacré : on entre dans l'intouchable, on n'a pas le droit de
> changer une méthode perdante.
> Qui a tort ?

Oui, tout à fait, ils veulent changer la conception du métier.
Nous avons la prétention d'être des soignants, eux font de la "production".
On gagne beaucoup plus en faisant du low cost que de la qualité, c'est bien connu et dans tous les domaines d'activité, il n'y a pas de raison que la santé y échappe.
Après, j'aimerais bien savoir quel domaine a gagné en qualité lors du passage à l'industrialisation (puisque c'est bien ce qu'on nous propose aujourd'hui, faire des dentistes des unités de production, c'est à dire des numéros) ?
C'est toujours meilleur de manger dans un restaurant gastronomique que chez Mac Donald's, mais je sais que le gastro est bien bête parce qu'il perd de l'argent pendant que McDo en gagne. Dépêchons nous de fermer tous les gastros pour enfin laisser la voie libre au progrès.

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

25/11/2015 à 12:11

||||||||||||||| écrivait:
-------------------------
> Tu peux nous donner des exemples concrets sur les obligations et les options?

Obligations : ouverture de 8h à 20h tous les jours avec de 8h à 12h le samedi. Prise en charge des urgences en début de journée ou début d'après-midi tous les jours. Pas de tri de patient. Coordination organisée avec l'extérieur pour les chroniques. etc. Le respect (vérifié tous les ans) de ces obligations diverses sera "stimulé" par une rémunération de la structure par la sécu (x € par patient vu, ce x est très faible). Si ces obligations ne sont pas respectées, une sanction financière est à l'étude !

Options diverses, en fonction de la démographie locale. Exemples : soins sur personnes agées (gériatrie). Soins sur maladies chroniques (et infectieuses) précisées (diabète, BPCO...). Soins sur démunis (RSA, étrangers...). Dépistages-enseignements hygiène dans des structures externes (EHPAD, Handicapés...).
Quand je dis "soins", c'est tout, de la consult au soin et à la prothèse, etc.
L'acte réalisé n'est pas noté. Il est rémunéré normalement. Par contre, chaque patient entrant dans l'option est dénombré.
Ce qui compte c'est le nombre. La structure touche x € par personne entrant dans l'option, peu importe l'acte réalisé. Donc, en fonction des compétences des intervenants dans la structure, on peut se spécialiser dans une "option" ou plusieurs, ou toutes.
Il est demandé (c'est mon observation) de voir très large dans les patients, et de cibler les patients qui sont dans un besoin de soins "sanitaires" indispensables et qui couteront une fortune s'ils ne sont pas réalisés.
Cette somme "x" est sans doute aujourd'hui en discussion. Car cette organisation, ce ciblage, ne sont pas pas faciles à mener, et peuvent couter cher si le personnel n'est pas motivé. Si on ne "vise" que la prothèse ou l'implanto, on ne cible pas "l'importance" du soin. A mon avis, ce "x" doit être suffisamment élevé... et comme je vois le "x" proposé par la sécu, je le trouve encore un peu trop bas.

Mais qu'on le veuille ou non, les règles changent, et la prise en charge entre dans le financement. L'acte continue, comme avant, mais on tient compte de la présence et de la prise en charge.
Je l'ai vu et lu : on est poussé, à juste raison, vers une polyvalence. Le dentiste s'occupe des dents, oui... mais doit aussi s'occuper du reste !
Quand on lit et déchiffre les "x" proposés, j'ai fait une remarque : les x proposés aux centres de soins polyvalents (intégrant des médecins, des dentistes, des infirmiers ou d'autres) sont plus élevés que les centres de soins dentaires purs. Pourquoi ? pour pousser (financièrement) les dentistes à mieux "coordonner" avec les toubibs, à s'allier avec le monde médical, en particulier à cause des chroniques et des infectieux. Notre isolationnisme professionnel va nous couter cher à moyen terme. Il faudra devenir polyvalents.

RépondreCiter
Score : -2
Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

25/11/2015 à 12:31

ameli écrivait:
---------------
> ||||||||||||||| écrivait:
> -------------------------
> > Tu peux nous donner des exemples concrets sur les obligations et les options?
>
> Obligations : ouverture de 8h à 20h tous les jours avec de 8h à 12h le samedi.
> Prise en charge des urgences en début de journée ou début d'après-midi tous les
> jours. Pas de tri de patient. Coordination organisée avec l'extérieur pour les
> chroniques. etc. Le respect (vérifié tous les ans) de ces obligations diverses
> sera "stimulé" par une rémunération de la structure par la sécu (x € par patient
> vu, ce x est très faible). Si ces obligations ne sont pas respectées, une
> sanction financière est à l'étude !
>
> Options diverses, en fonction de la démographie locale. Exemples : soins sur
> personnes agées (gériatrie). Soins sur maladies chroniques (et infectieuses)
> précisées (diabète, BPCO...). Soins sur démunis (RSA, étrangers...).
> Dépistages-enseignements hygiène dans des structures externes (EHPAD,
> Handicapés...).
> Quand je dis "soins", c'est tout, de la consult au soin et à la prothèse, etc.
> L'acte réalisé n'est pas noté. Il est rémunéré normalement. Par contre, chaque
> patient entrant dans l'option est dénombré.
> Ce qui compte c'est le nombre. La structure touche x € par personne entrant dans
> l'option, peu importe l'acte réalisé. Donc, en fonction des compétences des
> intervenants dans la structure, on peut se spécialiser dans une "option" ou
> plusieurs, ou toutes.
> Il est demandé (c'est mon observation) de voir très large dans les patients, et
> de cibler les patients qui sont dans un besoin de soins "sanitaires"
> indispensables et qui couteront une fortune s'ils ne sont pas réalisés.
> Cette somme "x" est sans doute aujourd'hui en discussion. Car cette
> organisation, ce ciblage, ne sont pas pas faciles à mener, et peuvent couter
> cher si le personnel n'est pas motivé. Si on ne "vise" que la prothèse ou
> l'implanto, on ne cible pas "l'importance" du soin. A mon avis, ce "x" doit être
> suffisamment élevé... et comme je vois le "x" proposé par la sécu, je le trouve
> encore un peu trop bas.
>
> Mais qu'on le veuille ou non, les règles changent, et la prise en charge entre
> dans le financement. L'acte continue, comme avant, mais on tient compte de la
> présence et de la prise en charge.
> Je l'ai vu et lu : on est poussé, à juste raison, vers une polyvalence. Le
> dentiste s'occupe des dents, oui... mais doit aussi s'occuper du reste !
> Quand on lit et déchiffre les "x" proposés, j'ai fait une remarque : les x
> proposés aux centres de soins polyvalents (intégrant des médecins, des
> dentistes, des infirmiers ou d'autres) sont plus élevés que les centres de soins
> dentaires purs. Pourquoi ? pour pousser (financièrement) les dentistes à mieux
> "coordonner" avec les toubibs, à s'allier avec le monde médical, en particulier
> à cause des chroniques et des infectieux. Notre isolationnisme professionnel va
> nous couter cher à moyen terme. Il faudra devenir polyvalents.

Mouhahaha ! Et une usine à gaz de plus une ! -))))

Et vas y que je te prend tous les patients en charge et que je ne fais pas les soins conservateurs. ( on s'en branle personne ne va vérifier) T'inquiètes on le prendra en urgence plus tard pour une endo ic coiffe. -))))
En attendant raboule ta rémunération "X" c'est toujours bon à prendre. -))))