Suicide d'un étudiant de 5 année à Nice

Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_adhoc_euv2pm

adhoc

23/09/2015 à 19:25

Moi aussi, mon chicot, failli être éjecté par une prof d'anglais communiste ; on n'est pas toujours très fin "vos gréves sont la risée de la France". Pas top comme déclaration dans les années 70 ou il fallait etre maoiste ou psu....
Tant pis, c'est la vie, j'ai joué au con et failli a jamais partir dans le technique....
Mais on ne doit pas oublier le bon enseignement qu'on a eu et la chance de l'avoir eu, la chance de pouvoir exercer notre métier, et le dévouement de 95% du corps enseignant, ou qu'il soit....

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

23/09/2015 à 19:57

adhoc écrivait:
---------------
> Moi aussi, mon chicot, failli être éjecté par une prof d'anglais communiste ; on
> n'est pas toujours très fin "vos gréves sont la risée de la France". Pas top
> comme déclaration dans les années 70 ou il fallait etre maoiste ou psu....
> Tant pis, c'est la vie, j'ai joué au con et failli a jamais partir dans le
> technique....
> Mais on ne doit pas oublier le bon enseignement qu'on a eu et la chance de
> l'avoir eu, la chance de pouvoir exercer notre métier, et le dévouement de 95%
> du corps enseignant, ou qu'il soit....

Et tu étais quoi, maoïste? castriste? psu?

Tu as raison beaucoup de dévouement, ne pas oublier les attachés, toutefois les têtes de con étaient réparties de façon homogène entre les populations enseignantes, j'y ai fait de l’ethnologie pendant 3 ans, et la population estudiantine. Ce n'était pas si fréquent d'en rencontrer un vrai, mais le soucis est de donner les clefs à un "caractérielle", ou un rancunier pathologique.
De toute façon un étudiant bon, quésaco en trois en d'apprentissage? Un autre soucis, les assistants étaient de jeunes diplômés avec des connaissances et des compétences inabouties. Au moins à l'époques ils pratiquaient en libéral, ce qui me semble être le minimum pour préparer à un exercice libéral. La majorité des étudiants sont là pour "apprendre un métier" (je ne sais formuler) et non pour faire de l'universitaire pur.

Avatar_small

dentalproject

24/09/2015 à 21:31

adhoc écrivait:
---------------
> Et on bénéficie ici de tes bons conseils pour les petits ,
> merci Tigabi.
>
> Je reconnais qu'en général ceux ou celles qui 'ralent' contre les profs, même à
> l'école, dans le secondaire ou au lycée, ont des comptes à régler suite a
> certaines frustrations dues à leurs difficultés passées à suivre. Bref rarement
> recruté(e)s dans les têtes de classe!
> Une sorte de revanche malsaine qui ne sert à rien.
>

Je suis désolé mais tu n'as pas compris.
Je ne vais pas étaler mes notes au bac ou en P1, mais j'arrivais très bien à suivre. Par contre, une fois en P2 avec la notation à la tête du client mais pas dans tous les Tp, je précise, effectivement j'ai commencé à avoir des difficultés. Du moins tant que ces trois trous ducs ont été aux manettes.

Avatar_small

dentalproject

24/09/2015 à 21:41

TiGabi écrivait:
----------------
> C'est effectivement pour moi une évidence : il y a de mauvais enseignants et de
> mauvais étudiants. Tout comme il y a de mauvais boulangers, plombiers,
> épiciers...
>
> J'ai été franchement irrité de lire tous ces messages : "Tous les enseignants
> sont nuls et tous les étudiants sont de pauvres victimes !". J'aurai du m'en
> détacher, j'ai vraiment l'impression d'avoir perdu du temps pour un dialogue de
> sourds. Le week-end dernier, j'ai passé des heures sur un power-point de cours,
> hier soir réunion jusque minuit, aujourd'hui je passe la journée à la fac au
> lieu d'être au cabinet pour terminer de préparer la rentrée. J'ai fait 9000
> photographies et vidéos en 5 ans, principalement pour les étudiants. Je bosse 6
> jours sur 7. Je suis impliqué, présent, je réfléchis pour améliorer le fond et
> la forme des études. Et il en est de même pour la majorité des enseignants
> titulaires. Le travail en coulisses est énorme. Ces généralisations sont
> fausses, injustes et contribuent à un climat d'opposition inutile. Critiquer est
> si facile.

Je suis désolé de t'avoir irrité. Si tu es vraiment comme tu le dis, à l'écoute de tes étudiants, ne change pas. Par contre sera-tu titularisé un jour?
Le titre du post m'irrite beaucoup effectivement. Le fait de s'acharner à faire redoubler, tripler puis redoubler à nouveau l'année suivante etc etc est du harcèlement, point. Il serait bon de parler à ces étudiants comme tu en parles ici, tout simplement pour leur faire comprendre qu'ils ne sont peut-être pas faits pour ça, du moins sur l'instant, et que le corps enseignants est là pour les aider soit à devenir dentiste, soit à prendre une autre voie.
Dentaire c'est marche ou crève. Et malheureusement ...

Avatar_small

Bigoody

24/09/2015 à 22:17

Non mais TiGabi n'arrive pas à comprendre que faire redoubler/tripler plusieurs fois un étudiant ça t'anéantit psychologiquement. Au-delà même des profs cons / pas cons.

Qu'ils le veuillent ou non par leurs décisions de le faire repiquer telle ou telle année ils l'ont lentement tué, point.

Leur conscience ne doit pas être tranquille, et c'est mérité.

Avatar_small

Bigoody

24/09/2015 à 22:17

Non mais TiGabi n'arrive pas à comprendre que faire redoubler/tripler plusieurs fois un étudiant ça t'anéantit psychologiquement. Au-delà même des profs cons / pas cons.

Qu'ils le veuillent ou non par leurs décisions de le faire repiquer telle ou telle année ils l'ont lentement tué, point.

Leur conscience ne doit pas être tranquille, et c'est mérité.

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

24/09/2015 à 23:50

il est bonnard ce post .
Quand au redoublement , on est allé en groupe (une bande de gagas ) voir les profs pour leurs demander à redoubler la 5eme année , mais ensemble .
« cassez vous , ça va pas non ? Vous supporter encore un an , et ensemble en plus ? »
eh merde , tant pis on continuera a rigoler à Libourne .
De mon année il n'y en a qu'une qui a redoublé , elle s'est faite choper en train de pomper , à l'exam bien sur , sinon elle serait passée monitrice direct:-)
ç était cool la fac …..

Avatar_small

doagui

25/09/2015 à 00:50

Bigoody écrivait:
-----------------
> Non mais TiGabi n'arrive pas à comprendre que faire redoubler/tripler plusieurs
> fois un étudiant ça t'anéantit psychologiquement. Au-delà même des profs cons /
> pas cons.
>
> Qu'ils le veuillent ou non par leurs décisions de le faire repiquer telle ou
> telle année ils l'ont lentement tué, point.
>
> Leur conscience ne doit pas être tranquille, et c'est mérité.

Et bien moi je pense qu'il faut sacrement manquer de maturité pour écrire un message pareil. Tu ne connais rien de cet étudiant, rien de son parcours, et malgré tout tu te permets de juger et surtout de condamner. C'est honteux, tout simplement.

Je pense qu'il faut plus qu'une scolarité difficile pour commettre ce genre de geste.

373698_171583336220573_59291450_n_qo7p9y

uɹöɾq

25/09/2015 à 01:06

doagui écrivait:
----------------
> >
> Je pense qu'il faut plus qu'une scolarité difficile pour commettre ce genre de
> geste.

Tout à fait, mais quand tu te noies, compte bien sur la "faculté" pour te maintenir la tête sous l'eau.

Avatar_small

Dabitz

25/09/2015 à 14:01

J'ai pu croiser à la fac des étudiants très bon de la P1 jusqu'au moment où il a fallu enfiler les gants...Et là catastrophe, un vrai danger pour les patients, aucune dextérité, aucun sens de la communication malgré sa bonne volonté.

Se pose alors la question de faire redoubler régulièrement cette étudiant en espérant que le déclic se fasse un jour, quitte à en faire une chialeuse de plus sur Eugénol qui passera trois pages à nous rabattre que les enseignants sont tous des méchants?

Ou alors seconde solution laisser sortir l'étudiants le plus vite possible et prier pour que sa première erreur arrive rapidement et le dégoute du métier...

Comme le disait Tigabi, il y a des étudiants qui ne seront jamais fait pour ça, et des enseignants mauvais.

Dire que tout le système enseignant est pourri est un raccourci facile.

La bise.

Sans_titre_lknckg

dentiste57

25/09/2015 à 14:30

dans ma promo, nous avions eu à l'époque deux suicides.
l'un en 2 ième année, l'autre en 3 ième année ainsi qu'un gros pétage de câble pour un étudiant en 4 ième année.

personne n'est à blâmer, certains sont plus fragiles que d'autres, c'est tout

69_xtb5lc

barbabapat

25/09/2015 à 14:33

Lors de mon passage à la fac, un certain nombre d'étudiants étaient déjà sous traitement antidépresseurs sans que cela change en rien la façon de faire de l'équipe enseignante.

Pour ma part, j'ai été amené à redoubler. Et par rapport à cela, ça rien entraîné dans l'encadrement au point que je ne ressentai pas de différence avec la situation avant mon redoublement lorsque j'ai validé cette année finalement.

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

25/09/2015 à 14:57

Dabitz écrivait:
----------------
" J'ai pu croiser à la fac des étudiants très bon de la P1 jusqu'au moment où il a fallu enfiler les gants...Et là catastrophe, un vrai danger pour les patients, aucune dextérité ."

ç est bien le probleme . on est bricoleur ou on ne l'est pas !!
ç est important pour un CAP , meme de dentisterie .
A ce propos, je trouve qu'il y a trop de gonzesses dans ce metier ! j'connais pas beaucoup de fifilles qui demontent un reveil avant de se coucher , pour voir , ou qui dorment avec le moteur de mobylette caché sous le lit :-))))
ç est comme la musique t'es fait pour ça ou pas . et la turbine ç est un instrument à vent :-)))

Avatar_small

nobru340

25/09/2015 à 15:08

J'ai vu des psychopathes terminer leurs études parce que "de toutes façons, ils ne tourneront pas en cabinet" (dixit les enseignants), j'ai vu les copies des neveux et fils de profs posées sur la pile de copies à la fin des exams, histoire qu'on puisse bien les noter, j'ai vu toutes les tricheries (micro et écouteurs...Stock de radios déjà prêtes en cas de pépin en clinique...Piston...) pendant les examens, j'ai vu un assistant faire baisser des notes de 10 points dans une même séance de TP simplement parce que c'était moi qui rendait le travail, j'ai vu le même assistant totaliser devant moi les notes de l'année pour m'expliquer mon redoublement et arriver largement à la moyenne avant de bredouiller un "J'ai du me tromper dans le total..." alors que non...Si ce même assistant, pardon cette ordure, était resté à son poste en Septembre, je ne serais jamais passé en 4° année, simplement parce qu'il m'avait pris en grippe sans raison. Mais j'ai perdu deux ans, à cause des TP de DO avec ce taré, et avec de très bonnes notes à l'écrit. J'ai vu des étudiants de 4° année corriger les travaux pratiques...C'était il y a 25 ans, ils ne m'ont pas eu, je suis solide, mais je n'oublie pas et les quelques uns qui sont encore en vie peuvent venir voir mon cabinet maintenant...

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

25/09/2015 à 15:27

barbabapat écrivait:
--------------------
" Lors de mon passage à la fac, un certain nombre d'étudiants étaient déjà sous traitement antidépresseurs sans que cela change en rien la façon de faire de l'équipe enseignante."

AH oui ,quand meme !!
mais apres dans la vrai vie , avec les patients qui sont encore plus durs que les enseignants . apres les anti depresseurs , ils passent à quoi ,à la cocaine ?

RépondreCiter
Score : -1
69_xtb5lc

barbabapat

25/09/2015 à 16:00

enlaye écrivait:
----------------
> barbabapat écrivait:
> --------------------
> " Lors de mon passage à la fac, un certain nombre d'étudiants étaient déjà sous
> traitement antidépresseurs sans que cela change en rien la façon de faire de
> l'équipe enseignante."
>
>
> AH oui ,quand meme !!
> mais apres dans la vrai vie , avec les patients qui sont encore plus durs que
> les enseignants . apres les anti depresseurs , ils passent à quoi ,à la cocaine
> ?

Pas de suivis pour répondre.

Tu doit en avoir un certain nombre qui arrêtent et se réorientent, des burn out, une reconversion dans du mi-temps thérapeutique façon ameli, ......

Enfin, si les patients sont plus chiants que les profs, le problème à la fac vient aussi de l'encadrement et de sa gestion des étudiants.

Clan_des_siciliens_jxa2lk

vulpi

25/09/2015 à 16:18

barbabapat écrivait:
--------------------
> enlaye écrivait:
> ----------------
> > barbabapat écrivait:
> > --------------------
> > " Lors de mon passage à la fac, un certain nombre d'étudiants étaient déjà
> sous
> > traitement antidépresseurs sans que cela change en rien la façon de faire de
> > l'équipe enseignante."
> >
> >
> > AH oui ,quand meme !!
> > mais apres dans la vrai vie , avec les patients qui sont encore plus durs que
> > les enseignants . apres les anti depresseurs , ils passent à quoi ,à la
> cocaine
> > ?
>
> Pas de suivis pour répondre.
>
Certains pètent les plombs grave de chez grave. Pas envie de raconter. Là aussi faut avoir la tête dure ou être de tempérament insouciant.

373698_171583336220573_59291450_n_qo7p9y

uɹöɾq

25/09/2015 à 16:49

Dabitz écrivait:
----------------
> J'ai pu croiser à la fac des étudiants très bon de la P1

Critère de jugement objectif.

jusqu'au moment où il a
> fallu enfiler les gants...Et là catastrophe, un vrai danger pour les patients,
> aucune dextérité, aucun sens de la communication malgré sa bonne volonté.

Critères de jugement subjectifs.

Sache qu'un étudiant qui prend chirurgie à l'ECN finira son cursus sans encombre avec deux mains gauches, aucune évaluation de sa "dextérité" ou de son "sens de la communication".
Et il sera amené à faire autre chose que creuser des petits trous et les reboucher.

La bise.

373698_171583336220573_59291450_n_qo7p9y

uɹöɾq

25/09/2015 à 16:53

dentiste57 écrivait:
--------------------
> dans ma promo, nous avions eu à l'époque deux suicides.
> l'un en 2 ième année, l'autre en 3 ième année ainsi qu'un gros pétage de câble
> pour un étudiant en 4 ième année.
>
> personne n'est à blâmer, certains sont plus fragiles que d'autres, c'est tout

C'est sûr que 2 suicides et un burn out dans une promo de 60, ça arrive dans tous les autres cursus universitaires, personne n'est à blâmer.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

25/09/2015 à 17:10

barbabapat écrivait:
--------------------
> Lors de mon passage à la fac, un certain nombre d'étudiants étaient déjà sous
> traitement antidépresseurs sans que cela change en rien la façon de faire de
> l'équipe enseignante.
>

Et moi un certain nombre chargés aux amphets. Comme quoi les memes causes ne produisent pas les memes effets ! -))))

373698_171583336220573_59291450_n_qo7p9y

uɹöɾq

25/09/2015 à 17:10

nobru340 écrivait:
------------------
> J'ai vu des psychopathes terminer leurs études parce
> que "de toutes façons,
> ils ne tourneront pas en cabinet" (dixit les enseignants

Pareil.
(Pas que des psychopathes, des bipolaires, des alcooliques, des débiles légers, des toxicomanes, aucun problème...)

> j'ai vu les copies des
> neveux et fils de profs posées sur la pile de copies à la fin des exams,
> histoire qu'on puisse bien les noter,

Pareil.
(Vu aussi la sœur d'un assistant, aujourd'hui conférencier en France (mais exilé ailleurs pour pouvoir pratiquer ce qu'il préconise), se faire prendre en train de copier sur son voisin par un attaché, et l'affaire étouffée immédiatement par un PUPH présent dans la salle)

> j'ai vu toutes les tricheries (micro et
> écouteurs...Stock de radios déjà prêtes en cas de pépin en clinique...Piston...)

J'ai pas vu, ça.

> pendant les examens, j'ai vu un assistant faire baisser des notes de 10 points
> dans une même séance de TP simplement parce que c'était moi qui rendait le
> travail,

Pareil.
Sculpture de dent en plâtre, 10-11 toute l'année, je rends pour tester la dent d'une étudiante ayant reçu un 15 pour ce travail, bilan un 15 valait 9 quand c'est moi qui le rendais. :-))

je ne
> serais jamais passé en 4° année, simplement parce qu'il m'avait pris en grippe
> sans raison.

Il y a toujours une raison, on ne la connaît pas, c'est tout.

Mais j'ai perdu deux ans, à cause des TP de DO avec ce taré, et
> avec de très bonnes notes à l'écrit.

Putain, pareil, perdu 2 ans à cause d'un analphabète assistant en OC!!!!

> J'ai vu des étudiants de 4° année corriger
> les travaux pratiques...

Classique...

C'était il y a 25 ans, ils ne m'ont pas eu, je suis
> solide, mais je n'oublie pas et les quelques uns qui sont encore en vie peuvent
> venir voir mon cabinet maintenant...

Pareil.
C'était il y a vingt ans pour moi.

Pourtant on n'était pas dans la même fac.
Y a aucun problème d'encadrement en "fac" dentaire, arrêtez avec votre théorie du complot. :-(

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

25/09/2015 à 17:15

uɹöɾq écrivait:
---------------

> Pareil.
> Sculpture de dent en plâtre, 10-11 toute l'année, je rends pour tester la dent
> d'une étudiante ayant reçu un 15 pour ce travail, bilan un 15 valait 9 quand
> c'est moi qui le rendais. :-))
>

Tu sais, noter une oeuvre d'art c'est subjectif ! -))))

Avatar_small

nobru340

25/09/2015 à 17:25

.

Avatar_small

nobru340

25/09/2015 à 17:25

uɹöɾq écrivait:
---------------
> nobru340 écrivait:
> ------------------

>
> je ne
> > serais jamais passé en 4° année, simplement parce qu'il m'avait pris en grippe
> > sans raison.
>
> Il y a toujours une raison, on ne la connaît pas, c'est tou

Ben, il était gros, moche et con, et avec des tendances particulières...:) Et moi, pas diplomate du tout. Donc, forcément...:)

69_xtb5lc

barbabapat

25/09/2015 à 18:41

chicot29 écrivait:
------------------
> barbabapat écrivait:
> --------------------
> > Lors de mon passage à la fac, un certain nombre d'étudiants étaient déjà sous
> > traitement antidépresseurs sans que cela change en rien la façon de faire de
> > l'équipe enseignante.
> >
>
> Et moi un certain nombre chargés aux amphets. Comme quoi les memes causes ne
> produisent pas les memes effets ! -))))

Normalement, tu as assez peu d'usages récréatifs voir même un sous usage par peur d'être stigmatisé pour consulter un psychologue.

Après, oui il y a avait un usage certain de marijane.

Un usage des amphets aussi variable, soit en bachotage avant examens (il n'y a pas que VW, qui truque les tests), soit plus récréatif.

Et différentes autres choses.