Pourquoi ne pas se déconventionner en masse?

Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_small

dentisteindigent

19/03/2015 à 12:08

Tout est dans le titre ... pourquoi supporter à longueur d'année d'être sous la coupe des assurances maladie et ne pas donner toute sa valeur au titre de libéral?
Pourquoi supporter d'être constamment trainé dans la boue, d'endosser l'image de commerçants escrocs?
Pourquoi ne pas faire exister notre profession tête haute?

South_park_-_craig_te7bfk

CRAIG

19/03/2015 à 12:48

Tout simplement parce que 99% de tes patients vont te quitter et que seule une infime minorité de la profession est prête à prendre ce risque.....

Avatar_small

cy2

19/03/2015 à 12:53

CRAIG écrivait:
---------------
> Tout simplement parce que 99% de tes patients vont te quitter et que seule une
> infime minorité de la profession est prête à prendre ce risque.....

et surtout pas ceux qui ont signé ces protocoles de merde...!!

Avatar_small

dentisteindigent

19/03/2015 à 12:53

C'est bien pour ça que j'ai écrit EN MASSE. Si tout le monde se serre les coudes pour le bien de la profession et donc de chacun d'entre nous individuellement, les patients n'auront pas vraiment le choix.
Et ensuite c'est eux qui mettront la pression à la sécu pour être remboursés car ils cotisent

South_park_-_craig_te7bfk

CRAIG

19/03/2015 à 12:58

La profession est morcelée et la mentalité de "petit patron indépendant" est largement dominante. A partir de là les mots solidarité et "serrage de coudes" sont absents du vocabulaire de l'immense majorité des praticiens....

C'est d'abord "moi et moi mon business" qui comptent....Le reste ce sont de jolis mots pour faire plaisir et cela se vérifie chaque jour depuis des dizaines d'années : la situation du monde dentaire en France n'en est que le parfait reflet.....

Avatar_small

cy2

19/03/2015 à 13:49

CRAIG écrivait:
---------------
> La profession est morcelée et la mentalité de "petit patron indépendant" est
> largement dominante. A partir de là les mots solidarité et "serrage de coudes"
> sont absents du vocabulaire de l'immense majorité des praticiens....
>

+1. :-(

Avatar_small

dentisteindigent

19/03/2015 à 14:01

Je suis bien d'accord, mais c'est le moment ou jamais. Il y a des moments où il faut voir plus loin que le bout de son nez.
Cette mentalité nous a amenés ici....
J'ai l'impression qu'on est trop idiots pour voir et vouloir notre propre bien.

Mosquitogif_zt3c7k

mosquito

19/03/2015 à 14:18

une manière de se déconventionner est déjà de ne pas être conventionné avec les complémentaires.

Avatar_small

lachmar

19/03/2015 à 14:20

sans parler de se deconventionner ... ce qu'on ne fera jamais par peur que le voisin ne suive pas le mouvement

pourquoi ne pas parler d'une greve dure de tous les cabinets pendant 2 ou 3 semaines sans assurer les urgences ?

là, le voisin s'il ne veut pas passer pour une jaune sera bien obligé de suivre le mouvement

et là les media nous entendront pour de bon et le message devrait enfin passer sur les vraies raisons de la "chèreté" de la prothèse

Avatar_small

dentisteindigent

19/03/2015 à 14:29

Je ne comprends pas cette optique de rester absolument sous la coupe de l'oppresseur (sécu). c'est un vrai syndrome de Stockholm!
Quand le moyen le plus simple de pouvoir enfin déterminer nos propres tarifs dignes de notre travail est là sous notre nez et nous ne le saisissons pas.
Ben faut plus se plaindre alors, si par choix on reste ds cette situation!

RépondreCiter
Score : -1
Fullsizerender_mvtcbs

BasArtDentaire

19/03/2015 à 15:00

Je répondrais par une question en premier:
Pourquoi venir poser la question sur un forum, et ne pas le faire?

Et une réponse personnelle et toute égoïste : mes crédits.

La relation que nous avons avec la sécu est conflictuelle.
Nous pensons qualité et coût, les patients remboursement, les mutuelles et la sécu coût. On est pas fait pour s'entendre.

Il y a l'alternative d'une menasse de déconventionnement avec les courriers retenus par les syndicats et présentés comme argument lors des négociations.
Mais si les négos échouent, imaginons le sourire béas de la personne en face réclamant les courriers de déconventionnement. (tout bénéf pour la sécu)

Avatar_small

dentisteindigent

19/03/2015 à 15:05

Je pose la question sur le forum tout simplement parce que si je me déconventionne seule je n'ai aucun poids, contrairement à si ça se fait "en masse" encore une fois.
Et je suis bien sure que les crédits qu'on porte tous seraient plus faciles à payer avec des tarifs dignes de nos investissements - matériels, études, application, efforts physiques ...

Avatar_small

cy2

19/03/2015 à 15:31

BasArtDentaire écrivait:
------------------------
> Je répondrais par une question en premier:
> Pourquoi venir poser la question sur un forum, et ne pas le faire?
>
>
> Et une réponse personnelle et toute égoïste : mes crédits.
>
> La relation que nous avons avec la sécu est conflictuelle.
> Nous pensons qualité et coût, les patients remboursement, les mutuelles et la
> sécu coût. On est pas fait pour s'entendre.
>
> Il y a l'alternative d'une menasse de déconventionnement avec les courriers
> retenus par les syndicats et présentés comme argument lors des négociations.
> Mais si les négos échouent, imaginons le sourire béas de la personne en face
> réclamant les courriers de déconventionnement. (tout bénéf pour la sécu)

Oui et non... Les suisses ont quasi que des assurances privées et pourtant les patients viennent se faire soigner (ou entretenir, c'est peut-être un terme + approprié) quand même; les dentistes tournent.

Mais si on se déconventionnait tous alors on aurait une voir 2 années TRES difficiles!!

Mais de toute façon le déconventionnement arrivera d'une manière ou d'une autre car la privatisation de la SECU qui arrive TRES rapidement est une forme de déconventionnement forcé...

Fullsizerender_mvtcbs

BasArtDentaire

19/03/2015 à 15:39

dentisteindigent écrivait:
--------------------------
> Je pose la question sur le forum tout simplement parce que si je me
> déconventionne seule je n'ai aucun poids, contrairement à si ça se fait "en
> masse" encore une fois.

Suis ce point nous sommes tous d'accord.
Ceux qui réfléchisse à cette actions voudraient une évolution de la situation.
Ceux qui l'on fait, c'est pour d'autres raisons, et se moquent bien de la situation de la dentisterie de base.

> Et je suis bien sure que les crédits qu'on porte tous seraient plus faciles à
> payer avec des tarifs dignes de nos investissements - matériels, études,
> application, efforts physiques ...

Amen.
Ce qui fait peur, c'est en dehors d'une dentisterie de haute qualité, les patients ne sont pas volontaire pour payer plus avec un remboursement bien inférieur.
C'est un serpent qui se mord la queue cette affaire.

Il faudra briser le cercle, mais personne ne voudra être la "perte nécessaire" (ce qui est compréhensible)

Avatar_small

youn

19/03/2015 à 17:05

Qu'entends tu par perte nécessaire?

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

19/03/2015 à 17:14

BasArtDentaire écrivait:
------------------------

> Il faudra briser le cercle, mais personne ne voudra être la "perte nécessaire"
> (ce qui est compréhensible)

C'est rapé tout le monde dans le meme sac ! NOUS sommes la variable d'ajustement de ce système communiste.

"La Sécu va détenir le porte-monnaie et décidera ce qu’elle paye et sous combien de temps. Quelle profession accepterait d’être soumise à ce point-là ? Même les fonctionnaires ont une rémunération fixe et régulière, qui ne dépend pas du bon vouloir de leur employeur. Rappelons à ceux qui font semblant de l’ignorer que la Sécu est déficitaire, elle n’a plus d’argent. Vous accepteriez, vous, de signer un contrat avec un employeur en faillite ?Qu’arrive-t-il quand il y a déficit ? Certains médicaments sont déjà moins remboursés, et un jour, on dira aux médecins qu’il n’y a plus assez d’argent pour les payer. Il sera d’autant plus facile de rejeter la responsabilité du « trou de la sécu » sur eux. Quel moyen auront-ils pour faire valoir qu’ils ont fourni un travail qui doit être payé ? Aucun. Ils seront soumis à celui qui les paye. Si celui-ci décide qu’il « gèle » les rémunérations, il faudra s’y plier.

Le tout sans bénéficier bien entendu du moindre avantage accordé habituellement au salarié : 35 heures hebdomadaires, congés payés, cotisations sociales et retraite du salarié, arrêts maladie payés au bout de quelques jours. Non : le médecin sera soumis à son employeur, au même titre qu’un salarié, mais comme un professionnel libéral, il continuera à avoir les cotisations, les montants d’assurances et de protection égale à zéro."

http://www.contrepoints.org/2015/03/19/201631-medecins-salaries-de-la-secu-pour-les-nuls

Fullsizerender_mvtcbs

BasArtDentaire

19/03/2015 à 18:42

youn écrivait:
--------------
> Qu'entends tu par perte nécessaire?

le cabinet qui coulera avec le déconventionnement, et que tout le monde regrettera en étant contant que ce soit pas à eux que ça arrive.
Le dommage collatéral, l’œuf de l’omelette...

Il est clair que certains cabinets crèveront d'un déconventionnement. (et pas forcement les mauvais)

@ chicot
J'en suis conscient. (MST dirait "j'ais entendu...")
Mais cette histoire de déconventionnement ressort régulièrement sur Eugénol, et de façon chronique personne ne le fait.
Le jour où t’amène ta lettre de déconventionnement, tu m'appelles j’amènerais la mienne en même temps et après on se bourre la gueule pour pas ne penser à l'avenir.

Evidemment, on est sur le pas de porte d'un choix entre déconventionnement et conventionnement avec les mutuelles.
Pour citer le grand philosophe Zlatan "pays de ...".

Avatar_small

endomaitre

23/03/2015 à 08:08

La réponse passe par un autre biais.
Vous vous assurez sur assurance maladie européenne ainsi que pour la retraite,légal,via le MLPS.
Vous rejoignez quelques dizaines de milliers d'indépendants liberes de la secu,la secu sautera faute de cotisants.relais sera pris par assureurs privés ,l'état devra cadrer les offres de contrat pour les rendre intelligibles et sans escroquerie.
Cela ne va pas sans risques,mais ce combat de haute lutte est le seul possible et vaut pour toute la nation de nos enfants.
Faut juste en avoir un peu,pas beaucoup,un peu....

--
CNSD what for?

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

23/03/2015 à 14:55

endomaitre écrivait:
--------------------
la secu sautera faute de cotisants.relais sera pris par assureurs privés
> ,l'état devra cadrer les offres de contrat

Oui, les assureurs privés rendront les tarifs de dentistes plus chers et les cotisations privées ne seront pas chères.
C'est l'idéal : les privés ne sont pas intéressés par l'argent, ils n'en veulent pas, car ils veulent donner le leur. Ils veulent le bienfait de tous, le bonheur. On le voit avec les assureurs privés aujourd'hui qui bonifient les richesses des praticiens, les laissent pratiquer les tarifs qu'ils veulent et n'envisagent pas de recruter du petit personnel pour des centres de soins. Ils n'obligent rien, ne choisissent rien, et n'ont aucun dentiste prestataire ou contractuel.
Ils sont gentils.

Quant à l'état, il ne cadre pas le commerce, il n'en a pas le droit. On achète où on veut. Mais les affichages des tarifs doivent être visibles.

Zorba-le-grec-1373406512-108_lfk5ey

zorbalegrec

23/03/2015 à 15:04

CRAIG écrivait:
---------------
> Tout simplement parce que 99% de tes patients vont te quitter et que seule une
> infime minorité de la profession est prête à prendre ce risque.....

Ayant une majorité de patients de la "france d'en bas" et étant en campagne, je ne vois pas comment je pourrais me déconventionner autant mettre la clé sous la porte directement mais il me reste une vingtaine d'année avant la retraite.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

23/03/2015 à 15:11

Et une retraite dorée en plus, hein ? J'ai hate ! -))))
C'est sur qu'en restant conventionné ET avec des charges sociales énormes ca ne sera pas avant. C'est quand meme pratique d'avoir une vie toute tracée !

Zorba-le-grec-1373406512-108_lfk5ey

zorbalegrec

23/03/2015 à 15:22

Retraite dorée mon cul j'ai fait une simulation sur le site de carchident si mon chiffre ne varie pas trop j'aurais droit à un peu moins de 2300 mensuels.

69_xtb5lc

barbabapat

23/03/2015 à 15:33

Pour ce qui est du déconventionnement en masse, c'est compliqué quand on voir le précédent MGEN ou peu de praticiens ce sont déconventionnés malgré l’illégalité des protocoles.

Ameli, il n'y a pas un assureur public vertueux et des assureurs privés pourris. Il y a juste un etat qui sort de son rôle d'arbitre en autorisant les soins à perte sous la seule responsabilité des praticiens.

En plus des politiques totalement démagogiques qui font que la politique du FN devient même crédible pour les électeurs tellement ils sont eux même poujadiste et démagogiques.

Boneym_nf4qsi

Patatrasse

23/03/2015 à 15:35

Pour répondre à ta question, je dirai CHICHE mais à une seule condition:
On teste en premier avec le protocole MGEN/CNSD. SI les 24000 signataires résilient leur partenariat, on peut espérer aller plus loin :D
Et sinon, remets toi au boulot car ton voisin qui a signé SantéClair est en train de te piquer tous tes patients.

--
http://www.fsdl.fr/

Avatar_small

dentisteindigent

23/03/2015 à 15:42

Je trouve ça tellement dommage et dommageable que l'ennemi que chacun de nous craint le plus c'est "le voisin" comme tu dis.
Moi je trouve qu'il y a plus dangereux et ils nous tiennent par la peau des c.... du fait de cette mentalité imbécile.
Mais chiche qd même!
Au fait pourquoi les syndicats divers et variés ou le conseil de l'ordre ne nous guiderait pas dans cette voie?