Eviter la déflagration mondiale. Par un sage qui fait autorité

Forum associé : Eugénologie

Avatar_small

Guadeloupe

12/01/2015 à 02:33

Comme beaucoup d'entre nous, j'ai cherché, trié, écouté, réfléchi.
Cet entretien est une bouffée d'oxygène et un peu d'espoir, si on a assez de force pour ne pas céder à la folie qui se profile
A faire circuler, la transcription est un peu baclée mais je pense avoir mis l'essentiel
------------------------------------

Interprétation de cette tuerie de Charlie Hebdo par un sage qui fait autorité

http://www.tv7.com/point-de-vue-de-boris-cyrulnik-neuropsychiatre_3979593465001.php

Ce drame n'est pas un "accident". C'est un crime stupide et intentionnel, mené par une organisation politique qui existe depuis très longtemps dont personne n'a tenu compte alors qu'elle était signalée
Avec une minorité d'homme fanatisés, on peut détruire une civilisation. C'est ce qui se passe actuellement, c'est leur souhait.

La mauvaise riposte à la tragédie qui vient de se passer serait la vengeance.
Il y a une démarche totalitaire qui est dangereuse : des mercenaires fabriqués, manipules fanatises peuvent détruire une civilisation (comme l'ont fait les nazis)

2 dangers :
1et danger : se taire serait se soumettre, c'est ce qu'ils veulent
2è danger : parler, mais mal en parler, chercher des boucs émissaires

La seule solution : s'armer.
D'abord, s'armer intellectuellement
Il faut des débats intelligents, ouverts, entre différentes cultures.
Ne pas céder aux discours primaires qui appellent la force et la vengeance.
Ensuite avec des armes si ça ne suffit pas. Mais attention, cela demande beaucoup de précautions.
--------------
A propos des victimes : ces dessinateurs n'étaient pas anti-musulmans.

Cette organisation met la haine dans des quartiers. Ce sont des groupes politiques qui utilisent le terrorisme comme une arme car ça ne coûte pas cher, moins cher qu'une armée.
Ces groupes politiques veulent nous soumettre.
Ils voudraient provoquer une déflagration mondiale, c'est leur stratégie.
La recherche du bouc émissaire est le plus grand danger. C'est la réaction primaire de la pensée paresseuse, on se déchaîne parcequ'on n'a pas la force intérieure pour comprendre.

L'immense majorité des musulmans ne sont pas coupables, ils sont en danger. Les musulmans français risquent d'être agressés.

Des hommes à sacrifier sont fanatisés, on leur offre des voyages puis on les envoie en stages.
On fabrique des bourreaux.
LA SEULE SOLUTION est de les éduquer : des gens qui vont sur le terrain (dans la cité)
Leur méthode : on repère les enfants en détresse
Ils sont façonnés par une minorité qui veut prendre le pouvoir

Par des slogans ils soumettent ces jeunes en détresse ! "On récite et on se soumet."
--------------

Cette organisation est financée par les gens du pétrole et de la drogue qui ont des intentions politiques sur l'Occident et l'Orient.
Rien à voir avec la théorie du complot.
L'inquisition Chrétienne est partie du même processus; Idem pour le nazisme.
Le nazisme et ses idées à détruit des peuples entiers alors qu'au départ, à peine 3% adhéraient à ces idées !

La division chrétienne est partie du même processus.
Il faudrait enseigner l'histoire d'une autre manière.
-------------

Pensée paresseuse passe par les réseaux ...
Les slogans rentrent dans la culture (on récite comme un perroquet) On se soumet
C'est une mécanique.
----
Façonnés et financés par une minorité pour prendre le pouvoir. Point de départ de toutes les théories totalitaires
Soumission à l'agression, au slogan à une représentation coupée du réel.

Il ne faut pas riposter, il ne faut pas déresponsabiliser.
La responsabilité c'est nous qui l'avons. En abandonnant ces gosses. La base est larguée, comme dans de nombreux pays de l'Orient
Nos responsables politiques doivent agir, ou bien ils auront cette grave responsabilité : le chaos. En seront-ils capables ? Ou plus simplement, le veulent-ils ?
Ils semblent avoir renoncé, aveuglés par le pouvoir, l'argent et leur carrière politique
(Remarque perso: la république est un mot commode qui leur permet de parler (balablater) de réunion en réunion, de cocktail en cérémonies...
Les hommes politiques doivent cesser de jouer avec des allumettes pour masquer l'effondrement du système)
--------------
La spiritualité : celui qui n'a pas la même croyance que "moi", l'autre, n'est pas un danger. Ca fait partie de la culture
--------------

Le danger c'est de déresponsabiliser
La responsabilité c'est nous qui l'avons.

RépondreCiter
Score : -1
Avatar_small

hipolyte

12/01/2015 à 08:20

http://www.lequotidiendumedecin.fr/information/boris-cyrulnik-pourquoi-je-soutiens-pessoa

un "sage" qui fait "autorité" ?
c'est ton point de vue.
J'en ai un autre à son sujet.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

12/01/2015 à 11:29

Je ne suis pas contre les universités privées. mais dans un système de soins collectiviste ca ne peut pas marcher. En outre je ne pense pas que c'est open bar comme en Espagne dans les université américaines.

Avatar_small

Guadeloupe

12/01/2015 à 13:52

hipolyte écrivait:
------------------
> http://www.lequotidiendumedecin.fr/information/boris-cyrulnik-pourquoi-je-soutiens-pessoa
>
> un "sage" qui fait "autorité" ?
> c'est ton point de vue.
> J'en ai un autre à son sujet.

Si chacun n'est pas capable de mettre ses petites querelles de côté et comprendre que les priorités sont ailleurs, c'est sûr que ces groupes parviendront très facilement à ce qu'ils veulent : déstabiliser les pays les plus vulnérables, semer la haine et exploiter les ressentiments. Il faut, chacun, faire un effort et se montrer capables de s'élever au dessus de nos petites personnes de temps en temps, plutôt que de chercher à profiter de l'occasion pour régler ses comptes persos.

RépondreCiter
Score : -3
Avatar_small

Guadeloupe

12/01/2015 à 15:07

Analyse des premiers éléments
Par Cédric Mas

L’avenir seul nous dira si nous sommes capables de priver les djihadistes de leurs succès, rendant inutiles ces attaques.

Tout se jouera sur :
notre capacité à ne pas céder aux pièges de l’escalade qui nous est tendu,
notre capacité à conserver nos valeurs et nos principes,
notre capacité à trouver des solutions techniques et opérationnelles aux prises d’otages multiples menées par des commandos cherchant le martyre.

Et surtout notre capacité à conserver la population musulmane de France que les djihadistes doivent rallier par tous les moyens.
C'est l’objectif local de l’opération au sein de la communauté nationale.

Cela exigera un travail en profondeur de longue haleine, un refus de céder aux tentations électoralistes et communautaristes, et un dialogue et une attention permanente aux évolutions d’une communauté, surtout ses jeunes, plus que jamais travaillée par des tensions contradictoires.

Le succès tactique des djihadistes dans cet attentat est donc limité grâce à l’efficacité de nos services (l’opération, la traque auraient pu durer des semaines sans l’identification aussi rapide des frères Kouachi), et surtout, il ne présume en rien d’un succès politique.

-------------
http://www.pauljorion.com/blog/2015/01/12/attentats-charlie-hebdo-les-objectifs-des-djihadistes-et-les-defis-des-prochaines-annees-par-cedric-mas/

Avatar_small

Guadeloupe

14/01/2015 à 17:54

Quelques réflexions extraites de :
Kamel Daoud : Finaliste du Prix Goncourt
L'écrivain-journaliste algérien était l'invité de Marc Voinchet sur France Culture.

Il appelle les musulmans à sortir de la victimisation et affirmer leur position face au terrorisme.

Le romancier a déclaré désirer les voir mener des «réformes profondes, courageuses en ce qui concerne la façon de vivre cette religion, de la faire vivre aux autres et la façon de la vivre avec les autres et ce, sur le long terme» avant de conclure par: «Il faut que les musulmans bougent dans le monde entier».

L'auteur, connu pour ses prises de position critiques vis-à-vis de la religion s'est exprimé au sujet d'une partie de la communauté musulmane qui estime ne pas avoir à se désolidariser des terroristes plus que les Français d'autre confession puisque leurs actes n'ont aucun lien avec l'islam.

L'auteur réaffirme son attachement à la liberté d'expression, malgré les menaces et les risques.
http://www.lefigaro.fr/livres/2015/01/12/03005-20150112ARTFIG00246-kamel-daoud-le-combat-de-charlie-hebdo-est-aussi-le-mien.php

Et des extraits d'un texte qu'il a écrit de 2012
A quel moment un être humain devient un être islamiste ? Faute d’amour ? De bons livres ? D’attente déçue ? D’emploi ou de sens ? D’où viennent les Djihadistes justement ? Qui les enfantent ? D’où vient l’islamisme ?
Réponse : de l’école.

Et aussi : de l’Arabie Saoudite. Ce pays qui mange l’argent des pélerins crédules et vit d’être le PDG des Lieux Saints, qui exporte le pétrole vers l’Occident et le wahabisme vers le monde "arabe"
Ce pays exporte la mort et forme nos malades tueurs de lueurs et de levers de soleil.
Les islamistes sont les petits pupilles de cette nation familiale : ils y tètent les idées noires et l’irrespect des libertés au nom d’une obligation de croyance.

D’où viennent les islamistes qui naissent comme nous avant de se transformer contre nous ?
Qui a fait que des enfants se transforment en hideux guerriers d’AQMI et d’ailleurs ?
Des idées. Des idées surtout qui viennent de ce pays de sable et de mort où un peuple entier est condamné à être serviteur des faux serviteurs de ces Lieux.

Le vrai printemps arabe commencera le jour où ce foyer sombre sera éclairé par la révolte et le sursaut de son peuple qui tourne en rond autour d’une famille.
C’est de là que nous viennent ces méchants tristes qui veulent emprisonner nos femmes, voler nos arbres, nous imposer les ablutions après les éternuements et nous faire croire que l’on peut marcher vers la lune, le front en semelle de leurs croyances

Ce ne sont que les enfants perdus de la monstrueuse paternité de ce Royaume. Il ne sert à rien de lutter contre le terrorisme sans s’avouer qu’il a une origine et des Pères fondateurs.

Avatar_small

Guadeloupe

14/01/2015 à 18:33

Et aussi quelques extraits
Par Annie Cyngiser

Depuis 3 jours, on est devenu Charlie... Chic, ça fera remonter l’audimat du gouvernement.
...
Hommage qui pour certains va de soi quand des citoyens français juifs sont tués sur le sol de la République. ...
...
Mais pourquoi et depuis quand un chef d’Etat et ses ministres auraient à se revêtir d’une kippa
Les plus hautes autorités de l’Etat français laïc et républicain sont-elles allées également se déchausser pour pénétrer dans une mosquée en hommage au policier d’origine musulmane lui aussi victime de la tuerie à Charlie Hebdo ?

Tout le monde devient « Charlie » mais ne devient pas « Lassana Bathily », l’employé de l’épicerie casher de Vincennes qui a caché plusieurs otages dans la chambre froide. Ce n’est qu’un simple employé d’épicerie un peu black !

– depuis trois jours, on s’est également découvert une nouvelle passion : la « liberté d’expression », en oubliant que les libertés sont plurielles et que la formule magique « liberté d’expression » ne peut avoir de sens sans action ou possibilité de l’être

Il importe peu que trois assassins fanatisés soient « purs produits » de France, comme mille autres avec eux, élevés en batterie dans les banlieues, « éduqués » par la prison, le trafic de shit et des organisations néofascistes financées, elles, par les « amis » des Occidentaux. Du moment que l’émotion coule et que l’on puisse vaincre ensemble la peur, la colère et la détresse…

Pendant trois jours, on est devenu patriote, on chante la Marseille, on exhibe des drapeaux bleu-blanc-rouge après le grand show télévisuel où l’on assiste en direct aux assauts, où l’on se projette comme de futures victimes possibles : du jour au lendemain, chic alors, on pourrait tous entrer dans un film à la love story ou à la ferme…

L’engeance humaine ne peut-elle marcher qu’au symbole en oubliant les faits ?
Les bons sentiments et la peur doivent–ils à ce point nous faire oublier nos responsabilités ?

Et nous faire croire que 4 millions de citoyens dans la rue, devenus tous subitement Charlie, éradiqueront des situations aussi terribles que cette fillette de 10 ans qui vient s’exploser au Nigéria en faisant des centaines de morts civils… Trois lignes dans la presse, pétrole et mines d’uranium obligent.

Pa050055_igyagy

mark

14/01/2015 à 19:46

Guadeloupe écrivait:
--------------------

> Et nous faire croire que 4 millions de citoyens dans la rue, devenus tous
> subitement Charlie, éradiqueront des situations aussi terribles que cette
> fillette de 10 ans qui vient s’exploser au Nigéria en faisant des centaines de
> morts civils… Trois lignes dans la presse, pétrole et mines d’uranium obligent.

http://www.kervenec.net/uchronies/?p=607

Silver_surfer_site_zzzeup

Algi

14/01/2015 à 20:21

En copie l'édito d'Alexandre IMBERT, dans Alternative Santé n°126:

Bonjour,
J'écrivais mon éditorial hebdomadaire lorsque j'ai appris, comme vous, l'attentat qui a fait douze morts chez notre confrère Charlie Hebdo.

Partout j'entends les commentateurs souligner l'inquiétante montée en puissance des radicalismes religieux et j'imagine qu'il y aura bientôt de nombreux excités qui exigeront que l'on détruise le feu par le feu.

Il y a pourtant un autre point de vue que je souhaitais partager avec vous.

Depuis la fin des années 70, nous sommes entrés dans un cycle de profond affaiblissement des idéologies (religieuses ou pas) telles qu'elles se sont développées pendant l'ère du Poisson.

Nos enfants désabusés sont désormais indifférents aux vastes perspectives philosophiques et métaphysiques qui animaient nos parents autrefois.

Ils ont abandonné l'idée que l'on puisse changer la vie par la lutte (sauf s'il s'agit de mini-luttes telles que l'opposition au tracé d'une autoroute pour préserver la biodiversité), ils ne s'intéressent pas à la vie politique et encore moins aux religions encore fondées sur des superstitions primitives.

Vingt siècles durant nous avons bâti des systèmes philosophiques débranchés du monde, attendant d'impossibles rédemptions, mais nos espérances ont viré à l'aigre et nos rêves ont tourné au cauchemar. Nous n'y croyons plus, nous n'avons plus envie de songer à rien de profond.

C'est sans doute ce qui pousse aujourd'hui les dignitaires et les hiérarchies des trois vieilles religions abrahamiques à durcir leur discours.

Ainsi, les intégristes (islamistes, sionistes ou traditionalistes catholiques) ne m'apparaissent que comme des hommes qui hurlent de rage et de panique, des désespérés qui sortent en vociférant de leur maison en flammes.

Poursuivis par l'incendie qui gagne, certains grimpent jusqu'au sommet de leur clocher ou de leur minaret d'où ils finiront par se jeter dans le vide pour s'échapper.

Le sursaut religieux n'est qu'un spasme, une convulsion de moribond qui se débat face à une mort prochaine.

Que le feu passe donc et accomplisse son oeuvre. Car je crois que bientôt, une nouvelle constellation, celle du Verseau, trouera l'horizon pour arroser la Terre de toutes ses fontaines.

Elle éteindra les dernières flammes des incendies religieux, elle lavera la Terre des idéologies chimériques. Elle permettra aussi aux graines qui auront résisté au feu de germer pour ranimer notre soif d'idéaux et d'espoirs pour nous propulser à nouveau vers l'avant.

J'attends de cette ère du Verseau qu'elle remplace les rêveries creuses par des perspectives fortifiantes et libératrices. Qu'elle nous fasse passer de l'hallucination à la vision, de l'éblouissement à la clarté.

C'est affreux, mais les spasmes horrifiants auxquels nous assistons sont un signe que cette heure est proche.

Alexandre IMBERT.

--
On a toujours le choix mais entre quoi et quoi?
Vas-y boulégue et l'avenir te le dira!

Licorne_022_jwzwj4

Licorne

15/01/2015 à 00:01
Photo-thumb-45_lnhuvp

wakrap

15/01/2015 à 00:13

Algi écrivait:
--------------
> En copie l'édito d'Alexandre IMBERT, dans Alternative Santé n°126:
>

J'ai rarement lu autant d'inepties. Un edito? Bon, on fait avec.
Le monde n'a jamais été aussi en paix qu'aujourd'hui, et c'est bien aussi par la fin de la volonté d'imposer des idéologies. Il reste des soubresauts d'idéologues fanatisés. Vivement que l'on ne s'occupe plus que du commerce et tout ira bien.

http://www.herodote.net/2001_2011_la_decennie_la_moins_violente_depuis_1840-article-1193.php

Avatar_small

Guadeloupe

15/01/2015 à 00:22

wakrap écrivait:
----------------
Il reste des soubresauts
> d'idéologues fanatisés. Vivement que l'on ne s'occupe plus que du commerce et
> tout ira bien.
>
> http://www.herodote.net/2001_2011_la_decennie_la_moins_violente_depuis_1840-article-1193.php

Ta lecture est restrictive
Certes on a connu des années de prospérité mais on n'a rien vu venir et on ne vit plus au temps de l'abondance même si les ventres et les frigos sont pleins pour quelques temps encore.
Du commerce il en faut, sans lui et sans nos PME l'économie n'existerait pas, mais on se passera très bien de la finance dévoyée qui représente peanuts dans l'économie réelle mais qui fait la une de la presse économique, curieusement.
Encore une fois, il ne faut pas confondre la spéculation et le capitalisme entrepreneurial

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

15/01/2015 à 10:07

J'hésite. Les conséquences de cet évènement "historique" vont ressembler à celles de l'attentat du reichstag ou à celui de sarajevo ?

Vous avez tous pété un boulard. Néanmoins je pencherais pour la première solution, l'armée francaise n'étant plus que l'ombre d'elle meme.

On va commencer par prendre des mesures exceptionnelles, hein ? ca tombe bien pour une fois vous êtes tous d'accord.

Avatar_small

Azerty06

15/01/2015 à 10:53

>
> Bonjour,
> J'écrivais mon éditorial hebdomadaire lorsque j'ai appris, comme vous,
> l'attentat qui a fait douze morts chez notre confrère Charlie Hebdo.
>
> Partout j'entends les commentateurs souligner l'inquiétante montée en puissance
> des radicalismes religieux et j'imagine qu'il y aura bientôt de nombreux excités
> qui exigeront que l'on détruise le feu par le feu.
>
> Il y a pourtant un autre point de vue que je souhaitais partager avec vous.
>
> Depuis la fin des années 70, nous sommes entrés dans un cycle de profond
> affaiblissement des idéologies (religieuses ou pas) telles qu'elles se sont
> développées pendant l'ère du Poisson.
>
> Nos enfants désabusés sont désormais indifférents aux vastes perspectives
> philosophiques et métaphysiques qui animaient nos parents autrefois.
>
> Ils ont abandonné l'idée que l'on puisse changer la vie par la lutte (sauf s'il
> s'agit de mini-luttes telles que l'opposition au tracé d'une autoroute pour
> préserver la biodiversité), ils ne s'intéressent pas à la vie politique et
> encore moins aux religions encore fondées sur des superstitions primitives.
>
> Vingt siècles durant nous avons bâti des systèmes philosophiques débranchés du
> monde, attendant d'impossibles rédemptions, mais nos espérances ont viré à
> l'aigre et nos rêves ont tourné au cauchemar. Nous n'y croyons plus, nous
> n'avons plus envie de songer à rien de profond.
>
> C'est sans doute ce qui pousse aujourd'hui les dignitaires et les hiérarchies
> des trois vieilles religions abrahamiques à durcir leur discours.
>
> Ainsi, les intégristes (islamistes, sionistes ou traditionalistes catholiques)
> ne m'apparaissent que comme des hommes qui hurlent de rage et de panique, des
> désespérés qui sortent en vociférant de leur maison en flammes.
>
> Poursuivis par l'incendie qui gagne, certains grimpent jusqu'au sommet de leur
> clocher ou de leur minaret d'où ils finiront par se jeter dans le vide pour
> s'échapper.
>
> Le sursaut religieux n'est qu'un spasme, une convulsion de moribond qui se débat
> face à une mort prochaine.
>
>
> Que le feu passe donc et accomplisse son oeuvre. Car je crois que bientôt, une
> nouvelle constellation, celle du Verseau, trouera l'horizon pour arroser la
> Terre de toutes ses fontaines.
>
> Elle éteindra les dernières flammes des incendies religieux, elle lavera la
> Terre des idéologies chimériques. Elle permettra aussi aux graines qui auront
> résisté au feu de germer pour ranimer notre soif d'idéaux et d'espoirs pour nous
> propulser à nouveau vers l'avant.
>
> J'attends de cette ère du Verseau qu'elle remplace les rêveries creuses par des
> perspectives fortifiantes et libératrices. Qu'elle nous fasse passer de
> l'hallucination à la vision, de l'éblouissement à la clarté.
>
> C'est affreux, mais les spasmes horrifiants auxquels nous assistons sont un
> signe que cette heure est proche.
>
>
>
> Alexandre IMBERT.
>
>
l'asile

Avatar_small

youn

15/01/2015 à 13:40

N’empêche que quand on est arabe (même a moitie), et qu'on s’apprête a investir dans un cabinet ça fait réfléchir...Je me pose beaucoup de questions quant à l'impact sur la patientèle, et je ne sais quelle catégorie viser, je me disais que viser des cadres, et professions CSP+ (quartiers huppés) réduirait le problème, mais un petit tour sur Facebook m'a vite fait changer d'avis...
En même temps si c'est pour soigner des gens islamophobes je préfère ne pas le faire, c'est quand même extrêmement préoccupant, je pensais que la France était a l'abri de telles simplifications/généralités étant donné son lourd passé récent, je suis loin d'en être convaincu aujourd'hui.

Plaquessiv2_vovj6l

ameli

15/01/2015 à 13:41

Guadeloupe écrivait:
--------------------

> Interprétation de cette tuerie de Charlie Hebdo par un sage qui fait autorité
>
> http://www.tv7.com/point-de-vue-de-boris-cyrulnik-neuropsychiatre_3979593465001.php

J'aime beaucoup ce texte... bien qu'il y ait quelques détails qui me paraissent exagérés, ou faux.
D'abord une petite et amicale critique sur ta phrase d'introduction, très gentille. Je te signale que cette interprétation est archi-connue et analysée par les instances politiques dans tous les états de l'ouest depuis des années. Je la connais, et je l'approuve (sauf sur un point) complètement. On ne peut pas parler de son "autorité" sur ce point, mais on ferait mieux d'étudier les conséquences de ces remarques justes : comment faire pour les mettre en place sans créer des troubles sociaux graves.
Par exemple, je sais que la Maison Blanche a étudié le sujet sur le plan national et international, et a bien des difficultés dans la mise en place concrète de ces recherches. Si on croit que c'est facile, on se trompe !
Donc, j'ai un doute sur la sagesse ! j'ai la même, à quelques nuances près, et je ne suis pas un exemple de sagesse. Quant à l'autorité, je n'ai pas de doute, elle n'existe pas dans les pays libres, car idée doit être débattue et analysée avant de passer à la pratique.

Il y a un point sur lequel les idées successives ne correspondent pas à la réalité et aux conclusions des sociologues et politologues internationaux, à la quasi unanimité.
Les politiques actuelles de l'Ouest font le maximum qu'ils peuvent faire, ils sont volontaires, mais ne peuvent rien faire ! C'est le secteur économique qui commande tout, qui donne les ordres et qui finance. Ils font donc les choix nécessaires au secteur économique, et les choix sociaux et philosophiques sont automatiquement délaissés dès qu'ils ont une conséquence sur les choix économiques.
C'est pourquoi je suis un républicain ! ... et que la politique m'intéresse beaucoup, et que j'écris parfois pour eux, à droite comme à gauche, pour motiver leurs obligations et enlever la soumission au secteur économique. Pour moi, c'est le fond qui compte, et pas la forme ou la couleur du camp de droite ou de gauche.

Pa050055_igyagy

mark

15/01/2015 à 13:59
Plaquessiv2_vovj6l

ameli

15/01/2015 à 15:58

Les positions du hezbollah sont connues ! Le hezbollah est le "parti de Dieu", donc un parti politique et religieux ... mais c'est une branche chiite.

Il est donc archi-visé par les gouvernements des pays du golfe persique, qui sont tenus par des sunnites. C'est la guerre ouverte entre les deux, surtout que les minorités chiites de ces pays sunnites sont maintenues dans un prolétariat absolu, mais commencent à se révolter.

Donc, que le Hezbollah prenne une position pro-occidentale juste pour enquiquiner les sunnites, dont Al Qaida fait partie, était attendue. C'est davantage une position politique à l'encontre de son ennemi intime qu'une position religieuse.

L'analyse serait très complexe si elle se contentait de l'analyse religieuse. Cet intervenant est-il vraiment un imam, car il y en très peu dans le chiisme. Et de quelle sous-religion chiite fait il partie ? Car elles sont nombreuses dans ces pays du moyen-orient, et s'opposent les unes aux autres, même quand elles sont chiites. Est-il est duodécimain, un alaouite, un druze (ces derniers plutôt menfoutistes-laïques), ou d'une autre ?

Avatar_small

Guadeloupe

15/01/2015 à 16:23

ameli écrivait:
---------------

> ... Quant à l'autorité, je n'ai pas de doute,
> elle n'existe pas dans les pays libres, car idée doit être débattue et analysée
> avant de passer à la pratique.
>

Améli, tu mets le doigt sur le point crucial de tout ce qui caractérise l'Etat et ses faiblesses dans un monde tourmenté et imprévisible.
Les événements se succèdent à une cadence effrénée et ces réunions au sommet protocolaires, lourdes, lentes, accouchent bien trop souvent d'une souris. Et les coûts imposés à la collectivité pour organiser ce cirque sont indécents.

Voilà pourquoi il faut des sages dont l'autorité s'impose de par leur parcours de vie, leurs actes, leur expertise dans tel ou tel domaine, les retombées de leurs recherches et applications; leur légitimité se fait petit à petit, d'une manière "naturelle" et non pas juste par des discours aussi brillants soient-ils, mais si souvent utopiques et inapplicables.
Même si on ne peut jamais être 100% d'accord avec quiconque, faire autorité c'est cela et rien d'autre aujourd'hui. Et il faut interdire la tentative de récupération de nos têtes pensantes à des fins politiques.

De même que l'on doit veiller à ce que ces têtes pensantes ne subissent pas tous les tracas dès qu'elles s'écartent des idées dominantes en place. Ce qui se passe dans l'Education Nationale (et très certainement dans de nombreux autres secteurs) est pitoyable. Et pour conséquences, des générations entières sont sacrifiées.

Encore une fois, ni l'Etat ni les marchés ne régulent plus rien, on le voit tous les jours, c'est la cacophonie totale.
On nous dit "c'est la démocratie" mais il faudrait consacrer deux vies à temps plein pour comprendre ce qu'ils concoctent dans l'opacité de leur bureaucratie.
Le paradigme dans lequel nous vivons est en train de s'effondrer, voilà pourquoi l'autonomie devient urgente, que l'on réapprenne déjà à penser par soi-même, et à ne plus compter sur l'Eat pour tout ce qui touche à nos vies privées.

On est dans une période où la violence appelle la violence, et les Etats profitent de la peur pour mettre en place des systèmes de surveillance dangereux; C'est encore plus flagrant depuis les derniers événements, la récupération est partout et c'est la porte ouverte à tous les totalitarismes.

En résumé, oui, chacun doit prendre position sur les finalités collectives, responsables du futur de l'humanité

Mais les gouvernements successifs ne cessent de réduire le citoyen à un zombie obéissant et soumis dont on essaye de soutirer les votes avec quelques promesses que tout le monde aura oublié au moment venu.

Que reste t-il des "moi JE" ? Rien ! Qui lui demande des comptes ? Personne. Et c'est pareil à chaque nouvelle élection.
Les politiques doivent rendre des comptes sur leur échecs.
On est dans une République de copains qui voudraient investir tous les secteurs d'activités malgré leur totale ignorance de ces activités alors qu'on a besoin d'experts qui fassent autorité, chacun dans leurs domaines.
Es tu d'accord avec ça ?

-------
Ensuite, tu dis écrire des discours pour "les motiver pour enlever la soumission au secteur économique" ???
Quand le braconnier et le garde chasse sont interchangeables, et irresponsables de surcroît; ça sert à quoi ?

Avatar_small

Guadeloupe

15/01/2015 à 16:51

youn écrivait:
--------------
> N’empêche que quand on est arabe (même a moitie), et qu'on s’apprête a investir
> dans un cabinet ça fait réfléchir...Je me pose beaucoup de questions ...

Sans doute qu'être bon dans ce que l'on fait (dans le sens passion et qualité du travail) fait partie des meilleures options pour surmonter les obsctacles, même s'il y en aura toujours, de plus en plus, pas que pour des arabes ou moitié arabe.

Hier j'écoutais une conférence et j'étais amusée mais aussi sous le charme de Pierre Rahbi, respect pour ce personnage qui doit faire 40 kg tout habillé, en sandales hiver comme été. Quelle réussite et quelle puissance derrière ce petit bonomme étonnant.

Avatar_small

sumble

15/01/2015 à 20:50

Guadeloupe, ça fait plaisir de te lire. Chercher à y voir clair, une démarche rationnelle, voire scientifique, ne pas avoir peur de se regarder en face...

Guadeloupe écrivait:
--------------------
>(...)
> notre capacité à trouver des solutions techniques et opérationnelles aux prises
> d’otages multiples menées par des commandos cherchant le martyre.
>(...)

Je suis persuadé qu'on les a: épuisement, gaz lacrymo, grenade flash, flash ball, pistolet électrique, intervention dans le noir avec vision nocturne, bouclier mobile etc...
Le veut-on vraiment?

On a beau avoir une armée discutable, les renseignements français sont extrêmement performants, sans doute parmi les meilleurs au monde dans la prévention d’acte terroriste sur le territoire national. Les moyens humains et matériels (comme les armes informatiques de surveillance qu'on a vendu à l'autre pour mater son peuple du temps où il pouvait planter sa tente à l'Elysée et que son fils pouvait jouer à Gran Tourismo en plein Paris) sont là.
La France a l’outil juridique pour empêcher un individu de commettre un acte terroriste. Un juge anti-terroriste peut priver un homme de liberté avant qu'il ne commette l'acte. N’importe qui ayant eu un contact avec une personne projetant un acte terroriste peut être priver de liberté sous le motif d’« association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste » dans le but de démanteler un réseau.
Il y a des éléments dans cette affaire (surtout le comportement de hommes politiques dans les premières heures) qui jettent un doute raisonnable quand à la version de la faille du système anti-terroriste. Peut être qu'un jour, un mec qui n'aura rien à perdre et s'en fichera d'être poursuivi pour trahison nous donnera son avis.

Avatar_small

sumble

15/01/2015 à 20:50

wakrap écrivait:
----------------
> (...)
> Le monde n'a jamais été aussi en paix qu'aujourd'hui, et c'est bien aussi par la
> fin de la volonté d'imposer des idéologies. Il reste des soubresauts
> d'idéologues fanatisés. Vivement que l'on ne s'occupe plus que du commerce et
> tout ira bien.
>
> http://www.herodote.net/2001_2011_la_decennie_la_moins_violente_depuis_1840-article-1193.php

Mouais. Selon l'auteur de l'article, s'il y a un peu moins de morts, c'est moins violent? A mes yeux il perd en capacité de nuance dans le choix de son titre. La décennie moins meurtrière peut être, mais "la décennie la moins violente"... Selon toi, moins il y a de morts, plus il y a de paix?
D'après http://www.grande-guerre-1418.com/ , 154 400 morts en 1917 contre 333 700 morts en 1915. Si je suis vos raisonnements, je peux dire que 1917 a été moins violente que 1915. C'est tentant de dire oui, mais le gars dans sa tranchée, il en pensait quoi lui? Je peux aussi dire que 1917 était plus pacifique que 1915.

Avatar_small

sumble

15/01/2015 à 21:00

youn écrivait:
--------------
> N’empêche que quand on est arabe (même a moitie), et qu'on s’apprête a investir
> dans un cabinet ça fait réfléchir...Je me pose beaucoup de questions quant à
> l'impact sur la patientèle, et je ne sais quelle catégorie viser, je me disais
> que viser des cadres, et professions CSP+ (quartiers huppés) réduirait le
> problème, mais un petit tour sur Facebook m'a vite fait changer d'avis...
> En même temps si c'est pour soigner des gens islamophobes je préfère ne pas le
> faire, c'est quand même extrêmement préoccupant, je pensais que la France était
> a l'abri de telles simplifications/généralités étant donné son lourd passé
> récent, je suis loin d'en être convaincu aujourd'hui.

Ne t'inquiète pas pour ça. Le haineux ne t'appellera pas quand il verra Yassine à coté du numéro de téléphone... Les patients les plus intéressants sont ceux qui ont été recommandé par des patients satisfaits, le bouche à oreille quoi.

Photo-thumb-45_lnhuvp

wakrap

15/01/2015 à 21:36

sumble écrivait:
----------------

> Mouais. Selon l'auteur de l'article, s'il y a un peu moins de morts, c'est moins
> violent? A mes yeux il perd en capacité de nuance dans le choix de son titre. La
> décennie moins meurtrière peut être, mais "la décennie la moins violente"...
> Selon toi, moins il y a de morts, plus il y a de paix?
> D'après http://www.grande-guerre-1418.com/ , 154 400 morts en 1917 contre 333
> 700 morts en 1915. Si je suis vos raisonnements, je peux dire que 1917 a été
> moins violente que 1915. C'est tentant de dire oui, mais le gars dans sa
> tranchée, il en pensait quoi lui? Je peux aussi dire que 1917 était plus
> pacifique que 1915.

Effectivement, sujet à débat, mais il faut bien choisir un thermomètre, casser celui présenté ne suffit pas. Quel autre prendre?

Avatar_small

youn

15/01/2015 à 21:55

sumble écrivait:
----------------

> Ne t'inquiète pas pour ça. Le haineux ne t'appellera pas quand il verra Yassine
> à coté du numéro de téléphone... Les patients les plus intéressants sont ceux
> qui ont été recommandé par des patients satisfaits, le bouche à oreille quoi.

Je n'en suspectais pas la quantité, du tout, surtout dans les classes plus "intellectuelles"...Ca fait l'effet d'une douche froide quand même. On t'enseignes des valeurs depuis l'enfance, ne pas faire de généralités, respecter l'autre, être tolérant, et tu te rends compte que c'est totalement hypocrite et que ça ne s'applique qu'à ceux qui arrivent ou qui sont arrivés depuis 3 générations, ou qui ont la couleur de ceux qui arrivent...
J'ai même eu l'impression que c'était pire dans les classes "intellectuelles".
Déprimant et inquiétant qu'il y ait autant d'amnésiques en France...

http://www.jeanmarcmorandini.com/article-331336-les-declarations-de-philippe-tesson-contre-les-musulmans-provoquent-une-vive-polemique-sur-les-reseaux-sociaux-ecoutez.html

Pourtant, vu son âge c'était de l'Histoire récente quand il était jeune. C'est très flippant...Et beaucoup pensent la même chose.