Constat sans concession

Forum associé : Exercice professionnel

Avatar_small

daidouman

06/12/2014 à 16:29

Bonjour à tous,

Si on regardait un peu les choses en face :
Pour le chirurgien dentiste libéral lambda, la situation est critique : de plus en plus assommé de contraintes administratives (CCAM très compliquée et qui ne nous apporte RIEN , devis conventionnel etc..) , de plus en plus mal perçu par une majorité (j'ose le dire) de patients bernés par le discours "bienveillant" des mutuelles à leur égard, par celui du gouvernement qui veut leur redonner du pouvoir d'achat(!!), par les médias qui nous traitent de voleurs à longueur d'article et d'émissions.
Par l'attitude de plus en plus mercantile des "centres de santé dentaire" qui détournent les patients avec la bénédiction de tout ce beau monde.
De plus en plus racquetté (car il s'agit bien de cela à ce niveau) par les organismes sociaux (URSSAF et CARCD).
Bref, la chose semble entendue : plus aucun interêt aujourdhui de s'installer en libéral car non contents d'avoir des conditions d'exercice de plus en plus lourdes à porter, notre environnement au grand complet (patients, sécu, gouvernement, mutuelles, médias) nous contraint à une logique précise : Il ne s'agit plus de dentisterie libérale mais bien COMMERCIALE. Que cela nous plaise ou non, c'est comme ça. Nous vendons de la prothèse. A part nous, tout le monde est unanime sur ce point et cela ne changera plus. On est tous seuls.
Le constat est tristement vrai : nous sommes des SOIGNANTS lorsqu'il s'agit de nous rappeler notre devoir de prise en charge du patient, et nous sommes des MARCHANDS lorsqu'il s'agit de se faire honorer correctement pour cela. Impossible de tenir avec deux contraintes aussi incompatibles.
On a beau retourner le problème dans tous les sens, le constat est le même : Il faut choisir clairement:
- rester un soignant et crever à petit feu mais avec certitude.
- devenir un marchand et survivre tant bien que mal en mettant nos idéaux de côté.

Et vous, que choisirez vous ?

Bon week end à tous

Dog_wwyerg

TTDAM

06/12/2014 à 17:00

daidouman écrivait:
-------------------
Il ne s'agit plus de dentisterie libérale mais bien COMMERCIALE. Que cela nous plaise
> ou non, c'est comme ça. Nous vendons de la prothèse.

> Le constat est tristement vrai : nous sommes des SOIGNANTS lorsqu'il s'agit de
> nous rappeler notre devoir de prise en charge du patient, et nous sommes des
> MARCHANDS lorsqu'il s'agit de se faire honorer correctement pour cela.
> Impossible de tenir avec deux contraintes aussi incompatibles.
> On a beau retourner le problème dans tous les sens, le constat est le même : Il
> faut choisir clairement:
> - rester un soignant et crever à petit feu mais avec certitude.
> - devenir un marchand et survivre tant bien que mal en mettant nos idéaux de
> côté.
>
> Et vous, que choisirez vous ?
>
> Bon week end à tous

Bon je ne comprend rien à tes interrogations. Je ne vend rien. Je propose un plan de traitement qui correspond à la demande du patient.
Je fais le travail, on me paye.
Quel est le problème?????!

--
TTDAM

RépondreCiter
Score : -3
Ca-farte_pbhbzn

Latin

06/12/2014 à 17:07

Tu as raison TTDAM, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Capture_d__cran_2015-03-12_12.28.09_h7phuc

chicot29

06/12/2014 à 17:36

TTDAM écrivait:
---------------

> Bon je ne comprend rien à tes interrogations. Je ne vend rien. Je propose un
> plan de traitement qui correspond à la demande du patient.
> Je fais le travail, on me paye.
> Quel est le problème?????!
>

Le problème c'est qu'en ayant signé tous les protocoles de France et de Navarre tu creuses ta tombe. Si tout le monde fait comme toi tu vas comprendre. Regardes ce qui s'est passé avec la sécu.

Avatar_small

daidouman

06/12/2014 à 18:46

En voila un qui a choisi visiblement.
Ah oui au fait, j'ai oublié de préciser : ceux qui ne comprennent rien à ce que je raconte n'ont pas à s'inquiéter, le choix "d'office" est fait pour eux.

Dolan-donald-duck-weird_wqjham

G-P

06/12/2014 à 18:57

TTDAM est un larbin des mutuelles qui se complaît dans sa suffisance, il aime bien s'enfermer dans une attitude méprisante envers les confrères qui ne partagent pas son point de vue indéfendable de collabo.

Ceci dit, l'installation en libéral est tout à fait possible, je l'ai fait il y a deux ans. Mais pas n'importe où ni avec n'importe qui.
Aujourd'hui je le ferais encore. Rien n'est perdu.

2921669550_36d52ebe2a_s_p17stz

Rage Dedans

07/12/2014 à 08:57

Ni l'une ni l'autre pour moi, désolée je quitte le navire, je vais changer de métier.

Avatar_small

cocoladent

07/12/2014 à 13:55

G-P écrivait:
-------------
>
>
> Ceci dit, l'installation en libéral est tout à fait possible, je l'ai fait il y
> a deux ans. Mais pas n'importe où ni avec n'importe qui.
> Aujourd'hui je le ferais encore. Rien n'est perdu.

Tout à fait d'accord . C'est l'éternel problème , nous ne faisons pas tous le même métier . Installez vous un peu loin des grosses villes et vous verrez vos cabinets craquer sous la demande et les devis acceptés sans aucun souci . Mais bon c'est un choix de vie ... Placer des stellites et des partiels résines à des "paysans" (rien de péjoratif au contraire) , c'est moins bandant que faire des greffes osseuses au bloc . Et moins prestigieux :-)))

Dolan-donald-duck-weird_wqjham

G-P

07/12/2014 à 15:33

On peut encore s'installer dans les grandes villes, mais il faut être sur de son coup

Images_jm2g2g

dr_0le

07/12/2014 à 17:25

cocoladent écrivait:
--------------------
> G-P écrivait:
> -------------
> >
> >
> > Ceci dit, l'installation en libéral est tout à fait possible, je l'ai fait il
> y
> > a deux ans. Mais pas n'importe où ni avec n'importe qui.
> > Aujourd'hui je le ferais encore. Rien n'est perdu.
>
> Tout à fait d'accord . C'est l'éternel problème , nous ne faisons pas tous le
> même métier . Installez vous un peu loin des grosses villes et vous verrez vos
> cabinets craquer sous la demande et les devis acceptés sans aucun souci . Mais
> bon c'est un choix de vie ... Placer des stellites et des partiels résines à des
> "paysans" (rien de péjoratif au contraire) , c'est moins bandant que faire des
> greffes osseuses au bloc . Et moins prestigieux :-)))

Qu'on m'explique pourquoi les paysans n'ont pas le droit a des implants et des ceram dignes de ce nom...

Q42955962076_4064_lcuc3e

dentino

07/12/2014 à 18:00

TTDAM écrivait:
>
>
> Bon je ne comprend rien à tes interrogations. Je ne vend rien. Je propose un
> plan de traitement qui correspond à la demande du patient.
> Je fais le travail, on me paye.
> Quel est le problème?????!
>
> --
> TTDAM

Le problème, c'est le "on" qui te paie: pas le patient qui bénéficie de tes traitements mais un organisme à but strictement lucratif qui, pour augmenter ses profits, n'hésitera pas à te sucer jusqu'à la moelle et à te jeter comme un kleenex usagé des fois que tu en auras marre de sacrifier ta santé et ta vie de couple et/ ou de famille... A moins que ce ne soit déjà le cas, auquel cas tous les profits colossaux que tu engrangeras ne seront que des cache-misères. Les complémentaires à but lucratif sont particulièrement friandes de praticiens zombies prêts à travailler 60-70 heures par semaine pour dispenser des traitements certes de qualité mais payés une misère.

Fullsizerender_mvtcbs

BasArtDentaire

07/12/2014 à 18:39

Les paysans n'ont que des dentiers… Vision très réductrice, limite méprisante.

Mais revenons au sujet initial.
Nous ne pouvons être que soignant ou marchant?

Il serait bon de prendre en compte qu'en choisissant le libéral, nous avons pris le parti de devenir chef d'entreprise. Bien que ce point soit négligé lors de la formation initial, rappelons nous que la majorité des étudiants envisagent cette voie. Pourquoi négliger cette ambition?

Nous ne pouvons pas délaisser la partie gestion, sous peine de banqueroute (ou de choisir le salariat, mais ce n'est pas le sujet). A contrario choisir la gestion pure ne peut être possible sans quitter la clinique.

Il y a donc une palette de possibilité entre tout noir et tout (gris edit : lapsus) blanc .
Et c'est aussi ce que l'on rencontre dans le forum, avec les modes d'exercice et les façons de travailler.

S'il y a une chose que nous renions, c'est de prix que nous rémunérons le travail des prothésiste (oui je ne dit pas acheter, car je n'est pas de présentoir, et que c'est un travail de collaboration.). Moralité les médias sautent sur l'occasion et nous traînent dans notre malaise.

Je conclurais par le fait que nous sommes des chef d'entreprise avec pour objectif de soigner mais aussi d'assurer la pérennité de la structure, si ce n'est de gagner notre vie aussi.

Pour prendre comme image les toiles de Soulages, on peut faire naitre la lumière du noir. Mais quoi qu'en pense notre président, c'est une histoire de réflexion.

Dog_wwyerg

TTDAM

07/12/2014 à 19:32

daidouman écrivait:
-------------------
> En voila un qui a choisi visiblement.
> Ah oui au fait, j'ai oublié de préciser : ceux qui ne comprennent rien à ce que
> je raconte n'ont pas à s'inquiéter, le choix "d'office" est fait pour eux.

Ouais, comme d'habitude, tu parles pour toi et ceux qui pensent comme toi.
Tu te lances dans de grandes tirades en parlant à la Profession, puis tu évacues ceux qui pensent autrement.
Comme vos réunions syndicales doivent être intéressantes. Tout le monde est d'accord, les autres sont virés.
Reste plus qu'à lancer un mot d'ordre de grèves, de manifestations, de résistance , que personne n'appliquera, même pas toi!!!
Je sais de quoi je parle :
15 ans d'engagement syndical
7 ans de bénévolat pour la prévention
Et même pas d'´hygieniste en France. Et pourtant, j'en ai eu des promesses de politiques avant les élections.

Vous pouvez vous battre contre des moulins à vent, désigner des coupables qui ne le sont pas.
Macron, MST, et avant Bachelot, s'en foutent.
C'est les 36 000 € de retraite mensuel de Hollande, les conférences à 100 000€ de Sarkosy, les milliards d'euros de formation professionnelle détournés, qui posent problèmes.
Et le manque de courage des politiques qui ne veulent pas faire évoluer la société vers des solutions qui marchent ailleurs. En renversant la table.
--
TTDAM

Avatar_small

le figou

07/12/2014 à 19:59

TTDAM écrivait:
---------------

> Et le manque de courage des politiques qui ne veulent pas faire évoluer la
> société vers des solutions qui marchent ailleurs. En renversant la table.

malheureusement tu fais le constat vrai .
ne penses - tu pas aussi qu'avec cet état de fait les signatures diverses de "conventions" de la part de NOS représentants devraient s'arrêter ?

Avatar_small

cosmos1999

07/12/2014 à 20:27

Pourquoi les agriculteurs ne posent pas de ceram : parce qu 'ils s'en foutent , d'autres chats a fouetter, une famille a nourrir, 1 ferme a tenir ; Bref des mecs jamais malades ,jamais fatigues et qui se serrent les coudes (pour ne pas dire les couilles ) quand y'a 1 probleme .Pas comme nous ,les nullos , les zérosites, les trucs avec 1 doctorat ...A vomir

Dog_wwyerg

TTDAM

07/12/2014 à 20:33

le figou écrivait:
------------------
> TTDAM écrivait:
> ---------------
>
> > Et le manque de courage des politiques qui ne veulent pas faire évoluer la
> > société vers des solutions qui marchent ailleurs. En renversant la table.
>
> malheureusement tu fais le constat vrai .
> ne penses - tu pas aussi qu'avec cet état de fait les signatures diverses de
> "conventions" de la part de NOS représentants devraient s'arrêter ?

Pour moi, les conventions, la sécu, sont des pis aller, pour solvabiliser une clientèle qui n'aurait plus les moyens de soigner autrement.
Les charges sociales amputant le salaire réel sont trop importantes. Donc au lieu de changer la donne, en diminuant les charges et en rapprochant le net du brut, on socialise la médecine. C'est un choix de societe, et ce n'est pas un syndicat qui va l'en empêcher.
C'est une question politique. Un libéral est celui qui peut faire des choix et qui les assume. En France, depuis l'éjection de Madelin, ill n'y a plus de liberal en politique.
Donc il faut s'adapter à une société socialiste (de droite ou de gauche) à tendance communiste (pour les Soignants :-)))
--
TTDAM

Avatar_small

cocoladent

07/12/2014 à 20:35

dr_0le écrivait:
----------------
> cocoladent écrivait:
> --------------------
> > G-P écrivait:
> > -------------
> > >
> > >
> > >
>
> Qu'on m'explique pourquoi les paysans n'ont pas le droit a des implants et des
> ceram dignes de ce nom...

J'interviens peu sur ce forum parce que je me rends bien compte qu'il y a autant de façons d'exercer qu'il y a de confrères . Au début je prenais un peu la mouche lorsque tel ou tel "professeur" intervenait . J'en ai même fait rire certains lorsque je disais que nombre de patients m'apportaient de la confiture ou même des lapins et des oeufs . J'ai même eu droit à des anguilles vivantes !!!!
Alors je te réponds Pr Ole , si mes "paysans" que j'adore et que je suis loin de mépriser ne font pas d'implants (ou très peu ) c'est parce qu'ils en ont rien , mais alors absolument rien à foutre .... Ils ont parfois entendu parler de la brosse à dent , mais crois bien que je pratique plus la dentisterie de campagne au sens militaire du terme qu'autre chose . Tu t'emploies parfois à expliquer au patient pendant de longues minutes comment sauver sa dent , et rétablir un semblant d'occlusion . Quand tu penses avoir argumenté avec brio , il te regarde bizarrement et te dis sans rire : pourquoi on ne l'arrache pas ? Voilà très cher confrère pourquoi on fait peu d’implants loin des mégapoles . Rester avec un secteur antérieur édenté ne gène pas la majorité d'entre eux . Ça peut vous paraître extraordinaire mais c'est ainsi . Donc oui , on fait beaucoup dans le partiel puis le complet . Et puis sans rire , combien ça coûte des implants chez vous ? Parce qu'avec un salaire moyen à 2000 euros en France ( moyen ce qui veut dire qu'un très grand nombre est en dessous ) , et bien à moins de ne pas bouffer pendant des mois , l'écrasante majorité de nos concitoyens ne peut même pas rêver d'accéder à la plupart des soins .

Dolan-donald-duck-weird_wqjham

G-P

07/12/2014 à 21:05

Même un paysan a une mutuelle.. mais pas de dents.
Cherchez l'erreur.

Images_jm2g2g

dr_0le

07/12/2014 à 21:12

cocoladent écrivait:
--------------------
> dr_0le écrivait:
> ----------------
> > cocoladent écrivait:
> > --------------------
> > > G-P écrivait:
> > > -------------
> > > >
> > > >
> > > >
> >
> > Qu'on m'explique pourquoi les paysans n'ont pas le droit a des implants et des
> > ceram dignes de ce nom...
>
> J'interviens peu sur ce forum parce que je me rends bien compte qu'il y a autant
> de façons d'exercer qu'il y a de confrères . Au début je prenais un peu la
> mouche lorsque tel ou tel "professeur" intervenait . J'en ai même fait rire
> certains lorsque je disais que nombre de patients m'apportaient de la confiture
> ou même des lapins et des oeufs . J'ai même eu droit à des anguilles vivantes
> !!!!
> Alors je te réponds Pr Ole , si mes "paysans" que j'adore et que je suis loin de
> mépriser ne font pas d'implants (ou très peu ) c'est parce qu'ils en ont rien ,
> mais alors absolument rien à foutre .... Ils ont parfois entendu parler de la
> brosse à dent , mais crois bien que je pratique plus la dentisterie de campagne
> au sens militaire du terme qu'autre chose . Tu t'emploies parfois à expliquer au
> patient pendant de longues minutes comment sauver sa dent , et rétablir un
> semblant d'occlusion . Quand tu penses avoir argumenté avec brio , il te regarde
> bizarrement et te dis sans rire : pourquoi on ne l'arrache pas ? Voilà très
> cher confrère pourquoi on fait peu d’implants loin des mégapoles . Rester avec
> un secteur antérieur édenté ne gène pas la majorité d'entre eux . Ça peut vous
> paraître extraordinaire mais c'est ainsi . Donc oui , on fait beaucoup dans le
> partiel puis le complet . Et puis sans rire , combien ça coûte des implants chez
> vous ? Parce qu'avec un salaire moyen à 2000 euros en France ( moyen ce qui veut
> dire qu'un très grand nombre est en dessous ) , et bien à moins de ne pas
> bouffer pendant des mois , l'écrasante majorité de nos concitoyens ne peut même
> pas rêver d'accéder à la plupart des soins .

je suis hors mégalopole comme tu dis.. campagne aussi.. et pourtant les gens du coin adorent quand je stabilise les complets avec 2 vis.. je ne fais pas que ca loin de la.. mais je m'oblige à proposer le meilleur plan de traitement sans distinction d'age, de revenus ou que sais je.. après le patient décide..

Vw_campersurfvan_i8cpz8

enlaye

07/12/2014 à 21:39

a force de dire que "les dents ç est important" ,on en a deduit que cela devait etre gratuit .

Avatar_small

daidouman

07/12/2014 à 21:39

Pour TTDAM, tu te trompes complètement à mon sujet. Je ne suis pas syndiqué et ne l'ai jamais été. Ce que je pense n'a aucune importance. Compte tenu du contexte actuel, libre à chacun d'opter pour l'une ou l'autre des possibilités, avec les raisons qui sont les siennes.
Faut pas s'énerver comme ça mon grand. Tu n'es ni pire ni meilleur qu'un autre, je dis simplement que le dentiste d'aujourdhui soigne ou vend, mais pas les deux. C'est la loi du marché.

Celui qui ne veut pas faire de choix reste donc un soignant qui va se faire doucement plumer et disparaîtra, dans la plupart des cas.
De ton côté, si tu es signataire de la plupart des protocoles mutuelle, libre à toi mais tu choisis de baisser ton niveau d'honoraires pour maintenir ton niveau de vie. La logique commerciale est évidente. Je la respecte, ne te méprends pas. Ne la nie pas, c'est tout.

Dog_wwyerg

TTDAM

07/12/2014 à 22:30

daidouman écrivait:
-------------------
> Pour TTDAM,
> De ton côté, si tu es signataire de la plupart des protocoles mutuelle, libre à
> toi mais tu choisis de baisser ton niveau d'honoraires pour maintenir ton niveau
> de vie. La logique commerciale est évidente. Je la respecte, ne te méprends pas.
> Ne la nie pas, c'est tout.

Je ne nie rien du tout . Je dirais même que je le revendique. Dans ma banlieue pop-rouge mais pas désagréable, sans ça, je n'aurais pas "réussi".
Ça m'a causé des pb existentiels, au début . Mon coach m'a dit : adaptes-toi ou déménages.

J'ai fait mon choix. Et j'ai redonné le sourire et une fonction à beaucoup de mes voisins. J'ai donc une utilité sociale dans ma ville et j'en suis content. Merci à mon coach.

Ton discours du début est très formaté , et j'avais l'impression de lire un tract. Désolé de l'incompréhension (internet est réducteur).

--
TTDAM

Images_jm2g2g

dr_0le

07/12/2014 à 23:12

daidouman écrivait:
-------------------

> je dis simplement que le dentiste d'aujourdhui soigne ou vend, mais pas les
> deux. C'est la loi du marché.
>

on est tombé bien bas... qu'est ce que c'est que cette vision binaire du métier?? je te plains tous les matins quand tu vas au boulot.. a te demander si tu vas vendre ou soigner...

j'ai parfois l'impression de ne pas faire le même boulot que certains..

Avatar_small

daidouman

08/12/2014 à 00:20

Encore un qui croit que c'est moi qui ai décidé de cette situation. TOUT est devenu binaire de nos jours, le middle-class n'existe plus. D'accord avec toi pour dire que nous sommes tombés bien bas mais c'est ainsi.

L'état ne manque pas de courage, il se fout complètement de nous c'est différent. Je l'ai déjà dit, nous sommes seuls face à notre environnement (patients, sécu, médias, gouvernement) et, plus triste encore, seuls entre nous (aucune mobilisation dans notre profession). Chacun va donc devoir s'adapter au contexte.

Deux types de cabinets survivront en majorité : les très bas de gamme (à tailler du chicot CMU toute la journée) et les très haut de gamme (ultra-spécialisé dans un beau quartier). Quelques cas feront exception, notamment les cabinets de groupe (gros centre médical pluridisciplinaire). Tous les cabinets middle-class (bon boulot, adresse correcte, honoraires dans la moyenne, autres dentistes alentour) vont s'asphyxier lentement. C'est mathématique. Je ne suis pas catégorique mais la tendance sera celle-là.

Toi ,tu es un vrai soignant, je le respecte aussi. Prépare toi juste (comme tous les autres) à des lendemains compliqués.

Avatar_small

cocoladent

08/12/2014 à 00:27

dr_0le écrivait:
----------------
> cocoladent écrivait:
> --------------------
> > dr_0le écrivait:
> > ----------------
> > > cocoladent écrivait:
> > > --------------------
> > > > G-P écrivait:
> > > > -------------
> > > > >
> > > > >
> > > > >
> > >
> > > Qu'on m'explique pourquoi les paysans n'ont pas le droit a des implants et
> des
> > > ceram dignes de ce nom...
> >
> > J'interviens peu sur ce forum parce que je me rends bien compte qu'il y a
> autant
> > de façons d'exercer qu'il y a de confrères . Au début je prenais un peu la
> > mouche lorsque tel ou tel "professeur" intervenait . J'en ai même fait rire
> > certains lorsque je disais que nombre de patients m'apportaient de la
> confiture
> > ou même des lapins et des oeufs . J'ai même eu droit à des anguilles vivantes
> > !!!!
> > Alors je te réponds Pr Ole , si mes "paysans" que j'adore et que je suis loin
> de
> > mépriser ne font pas d'implants (ou très peu ) c'est parce qu'ils en ont rien
> ,
> > mais alors absolument rien à foutre .... Ils ont parfois entendu parler de la
> > brosse à dent , mais crois bien que je pratique plus la dentisterie de
> campagne
> > au sens militaire du terme qu'autre chose . Tu t'emploies parfois à expliquer
> au
> > patient pendant de longues minutes comment sauver sa dent , et rétablir un
> > semblant d'occlusion . Quand tu penses avoir argumenté avec brio , il te
> regarde
> > bizarrement et te dis sans rire : pourquoi on ne l'arrache pas ? Voilà très
> > cher confrère pourquoi on fait peu d’implants loin des mégapoles . Rester avec
> > un secteur antérieur édenté ne gène pas la majorité d'entre eux . Ça peut vous
> > paraître extraordinaire mais c'est ainsi . Donc oui , on fait beaucoup dans le
> > partiel puis le complet . Et puis sans rire , combien ça coûte des implants
> chez
> > vous ? Parce qu'avec un salaire moyen à 2000 euros en France ( moyen ce qui
> veut
> > dire qu'un très grand nombre est en dessous ) , et bien à moins de ne pas
> > bouffer pendant des mois , l'écrasante majorité de nos concitoyens ne peut
> même
> > pas rêver d'accéder à la plupart des soins .
>
> je suis hors mégalopole comme tu dis.. campagne aussi.. et pourtant les gens du
> coin adorent quand je stabilise les complets avec 2 vis.. je ne fais pas que ca
> loin de la.. mais je m'oblige à proposer le meilleur plan de traitement sans
> distinction d'age, de revenus ou que sais je.. après le patient décide..

Je me doute que tu fais pas ça tous les jours ... Que fais tu si le gars n'a qu'une hygiène rudimentaire ? Tu passes 3 heures â l'initier ? Et puis par curiosité , combien les 2 vis ?